L’enquête sur le nuage de Tchernobyl dans les mains de la justice..[MàJ]

On se fout de la gueule du monde! Les radiations sont inodores, incolores, invisibles, pourquoi  leur reconnaitre en plus, une dangerosité et une responsabilité dans des maladies, que tout ces **experts** hautement (dis)qualifiés dénient…Ca évitera à tout ceux atteint d’un cancer de la thyroïde, de demander des comptes à l’état….Il prend bien ses responsabilités cet état! Autrement dit, le nucléaire est sans danger d’après tout ces pourritiques, on peut mourir tranquilles, ils ne sont responsables de rien!!

Vingt ans après l'explosion de Tchernobyl, qui a répandu un nuage de radioactivité sur toute l'Europe, le 26 avril 1986, les conséquences n'en finissent pas d'être discutées en France. CRII-RAD/GAMMA

La cour d’appel de Paris doit dire, mercredi matin 7 septembre, si l’enquête ouverte en 2001 sur l’impact du nuage de Tchernobyl en France doit être close, comme le requiert le ministère public, qui estime que les scientifiques n’ont mis en évidence aucune conséquence sanitaire mesurable.

L’enquête s’est concentrée sur les informations communiquées en termes de radioactivité sur l’Hexagone au moment du passage du nuage au printemps 1986, en particulier sur une minimisation des risques encourus.

Seul mis en examen pour « tromperie aggravée » en 2006, l’ancien patron du Service central de protection contre les rayons ionisants, le Pr Pierre Pellerin, est soupçonné d’avoir masqué l’ampleur de la radioactivité au passage du nuage de Tchernobyl au printemps 1986.

PAS DE CONSÉQUENCE SANITAIRE
Lire la suite

Servier: »après le Mediator, le Protelos »

Inimaginable, on peut se poser la question de connaitre le rôle de l’AFSSAPS, à croire qu’ils font confiance les yeux fermés, aux rapports fournis par les laboratoires, où ça va s’arrêter?

Image/alexfok.com

Le laboratoire Servier, déja englué dans l’affaire du Médiator, a falsifié des documents relatifs au Protelos, un médicament contre l’ostéoporose, affirme aujourd’hui Libération qui s’appuie sur un rapport de l’Agence européenne des médicaments (EMA).

 

« Un autre front judiciaire menace le laboratoire Servier« , écrit Libération qui « révèle les conclusions d’un rapport d’inspection de l’Agence européenne des médicaments sur le système de pharmacovigilance du labo ». Ce rapport, poursuit le quotidien, « conclu que Servier a caché aux autorités de santé des cas d’effets secondaires du Protelos ».
« Ce document accablant est aujourd’hui entre les mains des juges », écrit Libé. Il a été réalisé par l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé » à la demande de l’EMA.     Lire la suite

Un tiers des Européens souffrent de maladie mentale ou neurologique

38,2% des européens auraient besoin d’un traitement pour se soigner les boyaux de la tête? Un chiffre colossal qui représente des millions d’euros de profit si on prend en compte que tout et n’importe quoi devient prétexte à se soigner via des médicaments de toute sorte. Un deuil trop long? Cela a été identifié comme étant un trouble mental! Toujours de bonne humeur? Idem! Agressif? Itou! Bref, les recherches à effectuer son rapides pour se rendre compte de l’étendue du problème, tout est devenu prétexte à vendre des remèdes…

© AFP/Archives – Pascal Pavani

© AFP/Archives - Pascal Pavani

Plus d’un tiers (38,2%) des habitants de l’Union européenne souffrent d’une maladie mentale ou neurologique, allant de l’insomnie à la démence, selon une étude publiée lundi par le Collège européen de neuropsychopharmacologie (ECNP).

Cette étude, publiée dans « European Neuropsychopharmacology », porte sur 30 pays, ceux de l’UE plus la Suisse, l’Islande et la Norvège, représentant 514 millions d’habitants. Elle prend en compte toute la gamme des maladies mentales ou neurologiques dans toutes les tranches d’âges.

100% des échantillons de Gardasil testés contaminés au papillomavirus humain

Le site sanevax.org a fait appel à des laboratoires privés pour tester le Gardasil, vaccin déjà largement contesté quand à son efficacité considérée comme étant toute relative mais également pour ses nombreux effets secondaires. Cette lettre qui risque de mettre le feu aux poudre explique que tous les échantillons testés de Gardasil étaient contaminés au PVH (HPV dans l’article initial traduit ici). Un nouveau scandale touchant le monde de « big pharma »?

L’honorable Margaret A. Hamburg, MD, Commissaire de l’Américan Food and Drug Administration (FDA)
10903 New Hampshire Ave.
Silver Spring MD 20993-0002August 29, 2011

Cher Dr. Hambourg:

A la demande des consommateurs soucieux de la sécurité médicale et de l’efficacité du vaccin contre le VPH, SANE Vax Inc a fait appel à un laboratoire privé pour tester un certain nombre d’échantillons de VPH Gardasil ™ 4 (Merck) pour une possible contamination par l’ADN du papillomavirus humain (HPV) dans le lot de vaccins distribués aux médecins.

Le laboratoire a informé SANE Vax Inc que 100% des treize (13) échantillons de Gardasil ™ prises à partir de lots # 1437Z, 1511Z #, # 0553AA, # NL35360, # NP23400, # NN33070, # NL01490, # NM25110, # NL39620 , # NK16180, # NK00140, # et # NM08120 NL13560, actuellement commercialisé aux Etats-Unis, en Australie, en Nouvelle Zélande, en Espagne, en France, et en Pologne ont été trouvés positifs pour l’ADN du VPH.

Lire la suite

Médiator, 40 ans de mensonges de Servier….

Comme le diabète est plus rentable, les laboratoires Servier, ont fait passer un coupe-faim pour un anti-diabétique…..C’est un scandale qui a coûté des vies!! soyez malade et filez chez big Pharma à défaut de guérison……RIP! Quelle pourriture !!! :evil: :evil:

Illustration/Bakchich.info

Libération révèle deux témoignages accablants pour le laboratoire, qui démontrent notamment que les études de mises sur le marché du Mediator ont été trafiquées dès 1973.

L’enquête judiciaire sur le Mediator s’accélère. Au cœur de l’été, les juges d’instruction parisiens Pascal Gand, Anne-Marie Bellot et Franck Zientara ont recueilli deux témoignages accablants pour Servier, révélés par Libération dans le numéro de mardi, en kiosque et disponible dans notre zone abonnés.

Le premier émane de Jean Charpentier, un ancien médecin et professeur. A ce titre, il est l’homme qui a rédigé pour Servier les études destinées à obtenir l’au­torisation de mise sur le marché (AMM) du Mediator en 1973. Devant les juges, Charpentier a révélé le mensonge originel de Servier. Il a expliqué sur procès-verbal que son travail avait été caviardé, voire falsifié, afin que le Mediator soit reconnu comme antidiabétique. Il a aussi confirmé que son rapport a été modifié pour supprimer toute référence à l’effet coupe-faim (anorexigène) du Mediator ainsi que sa parenté chimique avec l’amphétamine. Lire la suite

En cas d’accident nucléaire, la France manque d’iode…

Si vous croyez que nous sommes protégés par les nucléocrates qui nous gouvernent!!, continuez à ronronner tranquille, les stocks de *iodure de potassium* sont non seulement insuffisants mais ils sont aussi périmés. Pas de soucis, nous sommes les meilleurs ,et ça ne peut pas arriver chez nous COCORICOOOO!!

http://s1.e-monsite.com/2009/02/06/02/93432919comprimes-iode-jpg.jpg

En France, les stocks d’iode, comprimés distribués lors de catastrophes nucléaires, sont insuffisants et périmés.

Dormez tranquilles, bonnes gens ! L’Etat veille sur vous. C’est le message que l’on veut nous faire passer sur la préparation à un éventuel accident nucléaire type Fukushima. Pourtant, quand un simple citoyen mène son enquête, il a le plus grand mal à avoir des infos rassurantes.

Raymond, militant antinucléaire dans l’association Tchernoblaye, habite à une trentaine de kilomètres de la centrale du Blayais, qu’il aimerait voir fermer. Un jour, il est allé voir le « Livre des risques » disponible en mairie, parce qu’il voulait vérifier que sa commune se préparait sérieusement face au risque nucléaire, notamment concernant le stock d’iode stable, qui empêche la fixation de l’iode radioactive dans la glande thyroïdienne (le cancer de la thyroïde est l’un des principaux dangers de la radioactivité et l’iode le seul moyen de le prévenir).

Tchernobyl, faute d’iode, on a observé une progression importante des cancers de la thyroïde chez les enfants dans les années qui ont suivi l’accident de 1986. Au Japon, des comprimés ont été donnés à la population, mais il n’est pas sûr que ce soit en quantité suffisante. Lire la suite

L’endroit le plus dangereux du monde, est le super marché…

On commence à le savoir, mais combien l’ignorent?.

Fais passer le message !

7 minutes…Un zapping de 4 films documentaires A voir absolument!
Les fruits & légumes, la viande et ses dérivés, tout ce que l’on achète au supermarché est impropre à la consommation.
Additifs alimentaires, pesticides, colorants, antibiotiques, ionisation du vivant…l’interaction entre tout cela est une véritable bombe à retardement qu’il nous faut désamorcer rapidement.
Si nous ne le faisons pas pour nous…Faisons le pour nos enfants…

Auteur : TheTitchipie

Source : www.youtube.com publié par terresacree.org

Plus de 4% des patrons seraient «des psychopathes qui ont réussi»

Si on prend ce chiffre en compte et que fait que cette étude peut être sérieuse, nous pouvons alors extrapoler et se demander combien sont à la tête de gouvernements (et non je n’ai pas cité un certains Nicolas S.).

STRESS AU TRAVAILSTRESS AU TRAVAIL OJO IMAGES/REX FEATURES/SIPA

ECONOMIE – C’est le résultat d’une étude américaine…

Un patron américain sur 25 aurait des tendances psychopathes. C’est l’incroyable résultat d’une étude menée par le psychologue américain Paul Babiak, et révélée dans un documentaire de la chaîne britannique BBC Horizon.

Selon le psychologue, qui a procédé à des tests reconnus, ces patrons présentent les traits classiques des psychopathes. Sans ne jamais rien ressentir personnellement, ils parviennent à analyser méthodiquement les sentiments, les mimiques, et les gestes de leurs collègues. Ils tirent de cette analyse une tendance compulsive à la séduction et à la manipulation émotionnelle qui va jusqu’à l’intimidation et au déni d’autrui.
Lire la suite

Les O.G.M. : On ne joue pas impunément avec la nature…

Comment peuvent ils nous dire que c’est inoffensif ? Comment peuvent ils garder le secret absolu, sur ces monstruosités concoctées dans leur antre diabolique, au mépris du vivant naturel? NON les O.G.M ne résoudront pas la faim dans le monde (c’est bien ce que l’on nous avait dit ?) regardez la corne de l’Afrique, même s’il y a d’autres raisons…OUI! ils vont perturber les espèces endémiques, avec des mutations aléatoires, dont on ignore les effets à long terme. Alors puisque ce n’est pas fiable, voire dangereux, pourquoi continuent ils dans cette voie sans issue bénéfique??. Veulent ils asservir les humains en ayant le monopole des semences brevetées, qui sont loin de produire les récoltes miracles promises. La nature à créé ce qui est, elle essayera de rétablir l’ordre qu’elle a établi depuis des milliards d’années, et nous risquons d’avoir de mauvaises surprises..

Image/Lesagentssanssecret

De nouvelles révélations sur les expérimentations entreprises par la société MONSANTO jettent un peu plus le trouble sur la difficile question des O.G.M.

On connaissait l’entreprise MONSANTO pour les nombreuses procédures, la trainant devant les tribunaux. Spécialisée dans la commercialisation d’organismes génétiquement modifiés (O.G.M.), l’entreprise défendait, depuis plusieurs années, l’idée selon laquelle les O.G.M. n’étaient pas néfastes pour la santé, puisque toutes les analyses étaient faites selon les législations en vigueur.

Il y aurait bien des choses à dire sur ces O.G.M., et il suffit de se rappeler  les procès mettant en cause les faucheurs de champs de ces cultures d’O.G.M., emmenés par José Bové, pour se conforter, que le débat est loin d’être clos. Entre Monsanto et les écologistes, la vérité doit être nuancée, même si ici plus qu’ailleurs, le principe de précaution devrait prévaloir.

Une remise en question.

Sans relancer ce débat, une information semble passer inaperçue ces derniers jours.  Monsanto a mis au point, depuis des années, par mutation génétique, un maïs capable de produire lui – même son propre insecticide, à savoir une toxine au nom rébarbatif Cry3Bb1. Monsanto aurait ainsi inventé avec son maïs Bt, un maïs réussissant à s’auto protéger. On peut déjà être sceptique, puisque cette toxine est produite par un gêne d’une bactérie, le Bacillus thuringiensis. Lire la suite

1 314 315 316 317 318 345