La Maison Blanche ment à l’Union Européenne sur la fourniture de gaz étasunien

720px_US_WhiteHouse_Logo_svg_3Traduction Dominique Muselet

La Maison Blanche et le Département d’État mentent éhontément aux gouvernements Européens sur la capacité des États-Unis à leur fournir autant de gaz qu’il leur en faut pour remplacer le gaz russe. Les récentes déclarations du président étasunien Obama et du secrétaire d’état John Kerry sont si évidemment fausses qu’elles trahissent le profond désespoir de Washington devant la situation de l’Ukraine versus Moscou. Ou alors il faut croire que Washington a tellement perdu le contact avec la réalité qu’il ne sait plus ce qu’il dit. Dans les deux cas, cela en fait un partenaire diplomatique peu fiable pour l’Union Européenne.

Après sa récente réunion avec les leaders européens, Obama a fait une déclaration incroyable. Il a dit que le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP) négocié en secret derrière des portes closes par les plus importantes multinationales faciliterait la fourniture de gaz étasunien à l’Europe et permettrait à cette dernière de réduire sa dépendance envers le gaz russe : «Une fois qu’on aura mis en place un accord commercial, il sera beaucoup plus facile d’exporter des licences pour des projets de gaz naturel liquéfié à destination de l’Europe, une évolution bienvenue dans la situation géopolitique actuelle», a déclaré Obama.

L’opportunisme politique consistant à promouvoir le TTIP en jouant sur les peurs des Européens d’être privé du gaz russe, suite au coup orchestré par les Etats-Unis en Ukraine le 22 février dernier, se heurte au fait que le problème d’acheminer du gaz de schiste en Europe ne se résume pas à faciliter les procédures d’octroi de licences de gaz naturel liquéfié aux Etats-Unis et dans l’Union Européenne. Lire la suite

Poursuite judiciaire contre les États : des règles cachées dans l’accord transatlantique (VOSTFR)

Plus le temps passe et plus le nombre d’articles dénonçant le traité transatlantique se multiplie, ce qui est une très bonne nouvelle car l’information est capitale sur le sujet. Et l’une des arnaques de ce traité transatlantique reste la possibilité pour des entreprises privées d’attaquer un pays en justice, rien que cela! Par exemple, si Monsanto n’accepte pas que la France refuse leurs merdes OGM les semences transgéniques, l’entreprise pourra attaquer la France en justice et finir (si elle gagne bien sur) imposer les OGM sur le territoire quel que soit la décision de nos politiques qui de toute manière ne décident déjà plus de grand chose

L’Accord de Partenariat Transatlantique (APT) négocié entre 2013 et 2015 par les États-Unis et l’UE prévoit que les législations en vigueur des deux côtés de l’Atlantique se plient aux normes du libre-échange, sous peine de sanctions commerciales pour le pays contrevenant, ou d’une réparation au bénéfice des plaignants.

Réalisé par Sourced TV pour Corporate Europe Observatory (Vidéo originale) Lire la suite

Pour sauver les banques, supprimons l’éducation nationale !

Je relaie l’excellent article de Charles Sannat sur le massacre social actuellement à l’oeuvre en Europe, massacre dicté à nos politiques par la finance internationale via les idéologues à la manoeuvre à Bruxelles et au FMI. La baisse des budgets et des exigences scolaires doit ainsi se lire comme une avancée supplémentaire vers la fabrique de l’homme crétin moderne, incapable de se dépêtrer de la propagande et de la publicité qui l’asservissent.

Dans la passivité la plus totale de l’ensemble des corps constitués, comme si un immense consensus traversait l’ensemble des sociétés européennes de bas en haut de l’échelle sociale, nous assistons à un véritable massacre social organisé.

N’imaginez pas que je sois favorable à la gabegie financière actuelle et c’est en particulier le cas en France avec une accumulation assez hallucinante d’aides de toutes sortes provoquant un esprit d’assistanat massif. N’imaginez pas que je soutienne des idées « communisantes ». Mais soyons honnêtes, quel est l’intérêt d’une nation, la justification d’un État si ce n’est de protéger ses citoyens et ses ressortissants ? Toute politique y compris économique doit donc être mise au service du peuple et non l’inverse.

Ce véritable massacre social n’est pas uniquement économique et c’est sans doute ce qu’il y a de plus grave et de plus inquiétant. Lire la suite

La mystérieuse disparition de 2 349 tubes contenant du virus SRAS

Comment 2 349 tubes contenant des fragments du virus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) ont-ils pu disparaître d’un laboratoire de l’Institut Pasteur ? Et le coronavirus SRAS, potentiellement perdu dans la nature, pourrait-il faire de nouvelles victimes, onze ans après la pandémie qui avait infecté 8 000 personnes et causé la mort de plus de 800 malades ?

La réponse à la seconde question est claire : d’après le comité d’experts réuni à la demande du ministère de la santé, le risque infectieux est « nul » car les éprouvettes égarées ne contenaient qu’une partie du virus. Incomplet, celui-ci est inoffensif, y compris en cas de contact, de transmission aérienne ou d’ingestion.

Passée la question de la dangerosité, celle de savoir comment l’institution a pu perdre plusieurs milliers de tubes de SRAS demeure. Plus de deux mois après l’inquiétante découverte – et quelques jours après en avoir fait l’annonce officielle par communiqué de presse –, l’Institut Pasteur n’est toujours pas en mesure d’expliquer avec certitude ce qui a pu se produire. Lire la suite

Il pourrait changer la face de l’Europe : le traité transatlantique décodé

NWOEncore trop de monde ignore ce qu’est le traité transatlantique, j’ai d’ailleurs discuté dernièrement avec des personnes ne connaissant rien de tout cela, trop éloigné de « leur monde », donc un rappel est toujours utile, dont au niveau des sigles qui restent obscurs pour beaucoup.

Le traité européen va permettre aux Etats-Unis de s’imposer plus qu’ils ne l’ont fait jusqu’à présent au niveau européen, ce qui reste logique puisque les USA sont à l’origine de la création de l’UE comme de la monnaie unique. Nous subirions donc leurs normes, leurs règles économiques, sans que nous ne puissions nous défendre de quelque manière que cela soit. Il faut dire que l’UE serait une manne financière qui pourrait aider les USA à ne pas couler vu qu’ils sont financièrement foutus, à tel point que le plafond de la dette est sans cesse relevé et que des pays comme la Chine, le Japon (pourtant déjà endetté à 250%) ou même la Belgique rachètent leur dette en masse (341,2 milliards de dollars officiellement)…

Négocié dans le plus grand secret par les Américains et les Européens depuis bientôt un an, le traité de libre-échange transatlantique suscite une opposition de plus en plus virulente de la part des ONG et des partis politiques. En France, le Front de gauche a même décidé de placer le combat contre TAFTA au coeur de sa campagne pour les élections européennes en mai, qu’elle entend transformer en référendum pour ou contre le traité. Dans une moindre mesure, les écologistes et le Front national se sont également saisis du dossier, alors que l’UMP, le PS et François Hollande restent très discrets sur le sujet.

De quoi s’agit-il ?

Un accord de libre-échange entre les Etats-Unis et l’Union européenne, préparé depuis une dizaine d’années, et officiellement négocié depuis l’été 2013. Il a pour but de constituer un marché commun de 820 millions de consommateurs, qui représenterait la moitié du PIB mondial et le tiers des échanges commerciaux : pour ses défenseurs, il pourrait faire gagner jusqu’à 0,05 points de PIB par an aux économies américaine et européenne, boostant les échanges et les créations d’emplois. Lire la suite

Ukraine : le département d’état américain a diffusé aux rédactions européennes un argumentaire anti-russe

Enorme ! Selon Réseau Voltaire qui s’est procuré le document, le département d’état américain a diffusé à toute la presse européenne et atlantiste son argumentaire concernant la crise en Ukraine. C’est cet argumentaire que toute cette presse soi disant « libre » reprend depuis quelques jours pour disqualifier et discréditer systématiquement le point de vue Russe. Il s’agit de la plus grosse opération de propagande depuis la guerre en Libye. Radio Londres est maintenant à Moscou !

Le département d’État états-unien a rédigé et diffusé un argumentaire contestant la position russe en Ukraine après la révolte du 12 avril au cours de laquelle des para-militaires pro-russes se sont emparés de bâtiments officiels à l’Est du pays [1].

C’est la seconde fois depuis le début de la crise que le département d’État transmet aux grands médias un argumentaire anti-russe [2].

Si Washington peut dénoncer l’encadrement des forces pro-russes par des agents russes, le reste de ses argumentaires vise à faire accroire qu’il n’y a pas de nazis dans le gouvernement ukrainien [3] et que les organisations nazies ne font pas régner leur loi dans les rues de Kiev [4].

Dimanche soir et lundi matin, les principaux médias des pays membres de l’Otan reprenaient les arguments du département d’État sans les discuter.

Source : Réseau Voltaire

Les musulmans de France se réunissent au Bourget

Cela devrait choquer pas mal de monde, et pourtant… Les « musulmans de France » qui se réunissent au Bourget, une réunion que la France rend possible alors que initialement, cela ne l’est pas! Imaginez une réunion des chrétiens de France, impensable de réunir les évangélistes, mormons, catholiques, évangélistes et témoins de Jéhovah dans un même lieu puisque cela n’est pas possible, il n’y a pas UNE chrétienté mais plusieurs religions qui ne s’entendent pas entre elles. Et c’est la même chose avec l’Islam, ne dites pas à un soufi qu’il est wahhabite ou salafiste, il vous transformerait en méchoui! Mais vous pouvez (re-)lire tout cela en détail dans ce sujet. Quand à l’UOIF, la branche française des frères musulmans… Ne sont-ce pas les frères musulmans qui sont considérés comme étant un mouvement terroriste en Egypte, en Arabie Saoudite, et en Russie, ils ont même quitté précipitamment la Grande-Bretagne pour échapper à une enquête pour terrorisme… La France joue un jeu dangereux, l’assimilation de tous les mouvements islamiques dans une seule religion sans disctinctions aucunes ne favorise-t-elle pas les amalgames et la montée de l’islamophobie?

« Quelles valeurs pour une société en mutation ? L’homme, la famille et le vivre-ensemble ». Tel est le thème retenu cette année par les organisateurs de la 31e rencontre annuelle des musulmans de France, qui se tiendra du 18 au 21 avril au parc des expositions du Bourget (Seine-Saint-Denis).

« La Révélation dans son essence la plus pure, est venue apporter à l’homme les réponses aux questions qu’il se pose sur sa place dans l’univers, son rôle dans la société dont il est partie intégrante, et les moyens dont il dispose pour parvenir au bonheur », précise toutefois le dossier de presse ; on y annonce, en plus des traditionnelles conférences et de la foire commerciale, un espace dédié à la jeunesse – le « Forum génér-action » –, un « pavillon du Saint Coran », ou encore un espace « Dar el fatwa (…) pour répondre à toutes les interrogations des visiteurs en matière de jurisprudence et de pratique religieuse ». Lire la suite

Les groupes antifascistes veulent-ils empêcher la parole démocratique ?

Un groupuscule se disant « antifasciste » s’en est pris à des membres de l’association « Les citoyens constituants » qui militent pour la démocratie directe, au cours de « La marche contre l’austérité ». Cette prise à parti fait suite aux oukazes régulièrement lancées par des sites Internet comme Indymédia ou Rebellyon se réclamant également de l’antifascisme mais dont les actions visent en réalité à faire taire toute alternative à leur monopole autoproclamé. Loin d’avoir un discours ou des méthodes ouvertes et démocratiques, ces groupuscules partagent en réalité de nombreux points communs avec ceux qu’ils prétendent combattre, la vidéo tournée par l’Agence Info Libre en donne une bonne illustration…

Alors que nous couvrions la marche contre l’austérité et le nouveau duo Hollande-Valls, nous avons surpris un groupuscule d’extrême gauche, dont l’un d’entre eux s’est revendiqué être un antifa, s’en prendre aux membres de l’association « Les Citoyens Constituants », les insultant de fasciste ou encore d’antisémite. Lire la suite

Ukraine : petit cours d’autodéfense intellectuelle

La presse française se livre sur le conflit Ukrainien à un véritable exercice de propagande digne de la Pravda de la grande époque soviétique. Face au déferlement d’informations orientées voir tout simplement mensongères, un petit cours d’autodéfense s’impose. Olivier Berruyer s’y colle pour le site Les-crises.fr…

“Offensive Pro-Russe”: ce n’est pas le pire que j’ai vu, mais à Maidan, je n’ai jamais vu “Offensive Pro-UE”.

“Le ministre de l’Intérieur ukrainien dénonce “une agression de la Fédération de Russie”. Le président ukrainien convoque son Conseil de sécurité.” :

1/ quelle preuve a-t-il que la Russie soit derrière ça ? Ces gens sont assez grands pour vouloir se barrer de ce pays corrompu et miséreux, et désormais dirigé par une clique que les vomit.

2/ Pourquoi le journaliste ne reprend il pas le communiqué de la Russie qui dément fermement ? Lire la suite

Ukraine: impasse entre Russes et Occidentaux au Conseil de sécurité

Une réunion d’urgence du Conseil de sécurité a tourné dimanche soir au dialogue de sourds entre Occidentaux et Russes, les premiers accusant Moscou d’avoir orchestré la tension dans l’est de l’Ukraine alors que Moscou mettait Kiev en demeure de « cesser d’utiliser la force contre le peuple ukrainien ».

Cette réunion avait été demandée par la Russie à la suite des déclarations du président ukrainien par intérim Olexandre Tourtchinov annonçant une « opération antiterroriste de grande envergure » contre des insurgés armés pro-russes dans l’est de l’Ukraine.

« Le sang a déjà été versé et il faut éviter d’urgence une nouvelle escalade« , a averti l’ambassadeur russe Vitali Tchourkine. Il a demandé aux Occidentaux et en premier lieu aux Etats-Unis, de faire pression sur les autorités de Kiev pour qu’elles « cessent d’utiliser la force contre le peuple ukrainien et entament un véritable dialogue« .

« C’est l’Occident qui déterminera si la guerre civile en Ukraine peut être évitée« , a-t-il ajouté. Lire la suite

1 619 620 621 622 623 761