Loi Macron contre les fake news : « Qu’on le veuille ou non, c’est une loi liberticide. »…

« Dans son article 28, la mythique Constitution du 24 juin 1793 traduit cette philosophie en un principe clair : « un peuple a toujours le droit de revoir, de réformer et de changer sa Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures ».  » Pas si simple en vérité. VOIR: La Constitution peut-elle être modifiée ? Voir aussi : La liberté d’expression dans les jurisprudences constitutionnelles. Cette loi qui s’appliquerait lors des périodes électorales, n’est-elle pas la porte ouverte à une restriction beaucoup plus étendue ? Donnez votre avis et, partagez !

Alors qu’une première version de la loi anti-fake news a fuité, RT france a interrogé Eric Verhaegue, essayiste franco-belge et chroniqueur pour Atlantico. Il voit dans le projet du gouvernement une loi liberticide.

Invité sur RT France le 7 mars, le chroniqueur franco-belge Eric Verhaegue a analysé le projet de loi anti-fake news qui a fuité dans la presse.

Selon lui, cette loi est « une erreur politique majeure ». Emmanuel Macron serait « en train de sortir l’artillerie lourde pour écraser une mouche ». Ce texte, censé lutter contre la prolifération de fausses nouvelles en période électorale, « va susciter des polémiques parce qu’on le veuille ou non, c’est une loi liberticide », a poursuivi l’essayiste.

Concernant la liberté d’expression, qui pourrait être limitée par la nouvelle loi, il précise « qu’en droit français, il y a une idée fondamentale qui est qu’on ne peut pas imposer d’interdiction générale et absolue aux libertés ». Le gouvernement multiplierait selon lui les exceptions afin de se défendre d’instaurer sans en avoir l’air une interdiction générale et absolue. Pour Eric Verhaegue, le gouvernement doit ainsi « arrêter cette illusion qu’on peut contrôler toute l’opinion publique pendant les élections ».



Source Aphadolie via :

https://francais.rt.com/entretiens/48574-loi-sur-fake-news-macron-eric-verhaegue

Voir aussi:

 

 

3 commentaires