Pologne : Une quantité colossale de matériel militaire américain observé dans un port

Des médias polonais et ukrainiens affirment qu’une partie au moins du matériel militaire serait destinée en Ukraine

Un média d’observation de la Baltique a publié des images montrant une énorme quantité de matériel militaire américain en préparation pour quitter le port de Gdynia, en Pologne.

Ce matériel militaire est décrit comme appartenant à la 3e brigade de combat blindée de la 1re division de cavalerie de l’armée américaine. Certains médias d’Europe de l’Est affirment qu’au moins une partie de l’équipement, qui a l’air de mesurer plusieurs terrains de football, est destinée à Kiev.

Traduction:
Équipement appartenant à l’ US Army. L’équipe de combat de la 3e brigade blindée de la 1re division de cavalerie se trouve au port de Gdynia, en Pologne, en préparation du redéploiement vers les États-Unis continentaux après avoir servi dans l’opération #AtlanticResolve, le 22 février 2023. #StrongerTogether

Des centaines de véhicules militaires lourds sont visibles sur les images, notamment des véhicules blindés de transport de troupes, des chars et des camions blindés.

Malgré les affirmations selon lesquelles le matériel est destiné à l’Ukraine, une source qui a largement diffusé les images, « Baltic Security », a écrit qu’il se trouve dans le port polonais « en préparation d’un redéploiement vers la partie continentale des États-Unis après avoir servi dans le cadre de l’opération Atlantic Resolve ».

L’agence russe Sputnik a noté que « certains médias polonais et ukrainiens n’ont pas hésité à affirmer qu’une partie du matériel militaire vu dans la vidéo serait redéployée en Ukraine, où la Russie poursuit son opération militaire spéciale.« 

Il n’en reste pas moins que « ni la Maison Blanche ni le Pentagone n’ont encore commenté l’affaire ».

« Les images sont diffusées alors que les États-Unis se sont déjà engagés à fournir à Kiev une aide militaire et de sécurité d’une valeur de plus de 100 milliards de dollars depuis le début de l’opération spéciale russe« , poursuit la publication d’État.

Étant donné que les lignes de front ukrainiennes, en particulier à Bakhmut, ont désespérément besoin de munitions et d’équipements supplémentaires, il serait surprenant que ces rangées de matériel ne soient finalement pas destinées à l’Ukraine.

Pour vous préparer à un potentiel conflit mondial de grande envergure, accédez à votre stratégie d’autonomie et de résilience avec le Plan Anti- Reset.

Source: Zero Hedge

Géopolitique-Profonde

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

4 Commentaires

  1. Tout ce materiel sera ce qui manquera aux etats unis bientot pour se defendre de l’avancee de l’ours russe… Ces cons sont tellements imbus de leur pietre superiorité fantasmée, qu’ils donne tous leurs stocks militaires qui finira des son arrivée en ukraine dans un magma de fer fondu…

    Continuez les amerloques, votre guerre et votre persistance a attaquer sous faux drapeau interposé ne fera que plus de morts que l’on pourra de facto vous imputer le moment venu….

    La musique va bientot changer, la premiere guerre sur le sol americain sera aussi leur derniere, dans un fracaas assordissant de bombes et de missiles qui s’abattront sur les grandes villes americaines.

  2. Il n’y a jamais eu de petite guerre en europe, ça fini toujours en boucherie.

  3. Bonjour. C’est vrai qu’un retour de manivelle sur les fouteurs de merde va-t-en guerre de Washington (FED), Londres (City of London), Bruxelles (UE/OTAN), et même la Suisse (BRI), semble dans l’ordre des choses, le karma.
    Pourtant il semble aussi que la zone de guerre, soit  souvent limitée au « rim land » que définit MC kinder au début du XXeme siècle et au début de la géopolitique comme science. Le rim land c’est la zone qui sépare la puissance « thalassocratique » de la puissance « tellurocratique », grosso modo les U.S contre la Russie. Le rim land est l’Eurasie, les pays arabes, l’Inde et la Chine, qui enrobent le « heart land (Russie et les pays « Stan ».
    Bien sûr ces derniers et la Russie ont fait l’expérience de la guerre.
    Néanmoins le terrain « frontalier » entre le monde Anglo maritime et le monde continental russe, c’est l’Europe, est le terrain de prédilection de la guerre. Il semblerait que l’Australie est adopté le symbole de La Croix dans le cercle: la cible en cas de conflit, toujours par procuration, des U.S contre la Chine. Le Japon et les philippines semblent aussi se joindre à la liste des vassaux téméraires. Côté Europe, la Pologne, pays baltes, Roumanie, Allemagne et même l’Italie, mais pas que, ont choisi de porter les armes braquées sur la Russie et donc aussi de porter La Croix et le cercle…
    Et puis il y a l’Iran/Palestine face à un Israël redoublant de bellicosité, la Turquie et la Syrie affligées d’un cataclysme peut-être bien déclenché par une technologie militaire de résonance, déjà expérimentée par tesla dans les années 50 (idriss aberkrane vidéo). Et puis l’Afrique et l’Inde qui j’espère tirerons leur épingle du jeu pour être plus indépendants. Magouilles aussi en Géorgie, style Maidan 2014, au Pakistan aussi. Et en même temps, les U.S essaient de resserrer leur main mise sur l’Amérique centrale et du Sud, comme avec le Brésil.
    Bref, voici un lien de Rachid Achachi sur la géopolitique : https://youtu.be/1aeUTIuzh9I
    Bon week-end

    • Analyse plausible.

      C’est tout le bassin méditerranéen élargi des anciennes civilisations qu’il veulent voir disparaître… le Gaulois Réfractaire en tête

Les commentaires sont clos.