Guerre en Ukraine – Les parlementaires vont-ils laisser Macron violer la Constitution ?

Proposé par Walter Kuntz

Illustration

Union Populaire Républicaine

L’article 35 de la Constitution de la République française a pour objectif d’encadrer la grave décision de déclarer la guerre à un pays considéré comme ennemi de la France. François Asselineau explique dans cette vidéo la façon dont cet article a été bafoué dans l’histoire récente et l’est tout particulièrement par Macron à l’occasion du conflit entre l’Otan et la Russie qui se déroule sur le territoire ukrainien.

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

15 Commentaires

  1. Et alors ? Quoi qui vous surprend ? Les politiciens font ça depuis mitterand et p’tre même avant…….mais avant la mitt je regardais pas ça et j’allais avec mon p’tit vélo voir ce qui se passais dans les forêts ,les champs…moi, vos villes ,je vous les laisse avec tout ce qui est …….Tolan ,hazgaard……pas bon ! Nox ,ça c’est bien ,pour les personnages conceptuels …….Allier nature et technologie est certainement dans les compétances des taoites mais certainement pas chez vos curés et affiliés..Toujours pareil ,invariablement médiocre vos idéologies qui mêne directment à l’endroit ou vous êtes et ça va s’emplifier car en californie les puits privé sont taxé…capone et le raquetage public à l’oeuvre ! V’la vôtre administration de bercy ,spécialiste dans le raket organisé…pire que capone et vous autres leur faite des courbettes et même enviez leur place !

  2. Si quelqu’un de charitable a regardé la vidéo c’est possible quelques lignes de résumé ?^^

  3. vous étes surpris vous , seul les petits despotes agissent comme macaron ; et dans son cas le despotisme peut virer a la tyrannie………………………!!

  4. Constitution sous la garde d’un Fabius, autant dire réduite à l’état de PQ…

  5. Salut, je me demande combien d’argent a détourné zelesky depuis qu’il est aux manettes …

  6. ASSELINEAU auquel j’avais posé la question via son site expose clairement la situation, encore qu’il lui reste quelques notions de diplomatie.

    Le sujet est clair : MACRON viole la Constitution et devra en rendre compte en étant destitué selon la Constitution ( art 68 ) et comme un président à l’aise au cul des vaches a cru pouvoir éviter toute présentation devant la Haute cour de justice, à constitution violée une fois, constitution violée deux fois ( ici par MACRON ) Jamais deux sans trois …

    Aucun traité ne lie la FRANCE à la ripouxblique corrompue de ZELNENSKY ( corrompu jusqu’aux oreilles )

    En armant sans contrôle et sans avis du parlement un pays en guerre, de surcroît envoyant nos soldats aux frontières de ce pays en guerre, vassalisant ainsi le pays aux ordres criminels de WALL STREET et de la CITY, soumettant nos armées aà une puissance étrangère ( USA ) MACRON viole la Constitution et devra être destitué et jugé ( foin de la Constitution paillasson )

    C’est valable pour SARKOZY ( LYBIE )

    HOLLANDE ( SYRIE)

    Et ces crapules invoquent la démocratie ( demoncrassie )

  7. Guerre en Ukraine ou pas, la Constitution est violée par Macron mais aussi par ses prédécesseurs depuis le Général qui usurpent les fonctions qui relèvent du Gouvernement (Art 40). La faute à l’élection au suffrage universel direct qui fait faire aux candidats à la Présidence des campagnes de candidats au poste de Premier ministre et font de l’Élu celui de tous les Français avec les pleins pouvoirs.

    • Bonjour c’est possible que vous m’expliquiez votre dernière phrase svp je trouve qu’elle a l’air d’exprimer une idée intéressante mais je n’arrive à comprendre laquelle : /

      • Bonjour xelnaga. Pour avoir depuis douze ans arpenté la Constitution, afin d’en proposer une version plus charpentée, avec des garde-fous partout, j’ai pu en conclure que, même si ce n’est pas assez cadré, même dans la version actuelle le président de la République, sauf en cas de guerre, n’a qu’un double rôle : assumer le rôle parfois peu enviable d’arbitre au plus haut niveau, ET (ce qu’il ne fait vraiment pas du tout) être le garant de cette Constitution qu’il viole à chaque occasion. La plupart du temps, ce n’est pas à lui de décider. Circonstance aggravante, le Conseil constitutionnel n’y voit rien à redire.
        Voilà ma version (à débattre bien entendu) : douze ans de recherches, parfois de reculs, mais guidés par mes idées sur la question qui ne sont pas forcément celles de tout le monde, à ceci près que je me suis efforcé d’être cohérent. Ce n’est pas le plus facile du défi.

        • Ha oui, spéciale votre conception de l’élection du président^^ vingt-deux pour cent à votre avis c’est suffisant pour être légitime ?
          Je jetterai un oeil à tout ça merci beaucoup (là j’ai juste pris un endroit au pif).

          ps: L’a l’air sympa ce site de partage non ?

          • Vingt deux pour cent des inscrits, à mon avis, oui.

            • Moi j’aurais dit on recommence jusqu’à ce qu’on aie un candidat qui totalise 85% du peuple et pendant ce temps un système qui permet au pays de fonctionner et de conserver son unité sans gouvernement central. Chacun son truc^^

              A part ça, pourquoi les élus et pas les citoyens pour élire le président ?

Les commentaires sont clos.