Vaccination des enfants, stoppons tout !

Bon, soyons clairs, le variant Omicron, comme annoncé par les chercheurs sud-africains, est effectivement très contagieux mais très peu virulent. Evidemment, à défaut de pouvoir nous montrer des chiffres exponentiels de décès, les médias nous abreuvent des chiffres des contaminations. Nous atteignons des records mais toujours pas d’explosion dans les services hospitaliers même en tenant compte du décalage, toujours saturés en cette période, Covid ou non. Nous avons donc clairement une épidémie de cas mais pas de malades, ce qui est en soit une très bonne chose pour permettre la fameuse immunité de groupe, impossible à atteindre avec un vaccin d’autant que son efficacité fond comme la bûche de Noël oubliée sur le radiateur. Une explosion de cas qui se trouve être concomitante à l’explosion des tests avant Noël, soit dit en passant, au point que les pharmacies se trouvent en rupture de stock d’autotests.

En dépit de tout ceci, la stigmatisation des non-vaccinés ne semble pas faiblir. Non, ils n’occupent pas la quasi-totalité des lits à l’hôpital, ils sont minoritaires alors que les vaccinés sont censés être protégés à 95% (c’est que l’on nous a « vendu ») et cette tendance ne fait que s’amplifier. Non, ils ne sont pas plus responsables de la circulation du virus que les vaccinés qui transmettent et se contaminent de la même manière. Ceci en n’oubliant pas qu’ils ne fréquentent pas les lieux potentiellement à risque (bars, restaurants, boites de nuits, salles de concert, etc…) puisqu’ils n’ont pas de pass, sans e parce que ça fait « start-up nation », et s’ils y vont c’est avec un test négatif, de moins de 24 heures maintenant. Franchement, c’est tout de même la première fois que l’on impute l’inefficacité d’un traitement à ceux qui ne le prennent pas !

En dépit de tous ces éléments parfaitement observables, l’on trouve toujours sur les plateaux de télévision des médecins hospitaliers, souvent chefs de service (ça fait mieux) et souvent les mêmes, qui nous expliquent qu’ils sont débordés. Mais l’autre sujet du moment, c’est la vaccination des enfants, en particulier des 5 à 11 ans puisque pour les autres c’est déjà fait. A ce propos, Caroline Fourest, qui n’est pas maman, est venue sur LCI nous expliquer ce que devait faire les parents, le tout assaisonné de chiffres sortis de nulle part. Ce qui est certain c’est que d’imaginer être contraint de faire vacciner son enfant pour protéger les non-vaccinés est d’une crétinerie absolue. Ceux-ci n’ont pas demandé à l’être et le virus circule de la même façon chez tout le monde alors que la part des vaccinés à l’hôpital ne cesse d’augmenter. De plus, contrairement à ce qu’elle affirme, nous n’avons aucun recul sur les effets de ce vaccin sur ces tranches d’âge, ils sont vaccinés contre le Covid pour la première fois.

Mais ce qui dérange le plus, même si c’est devenu une très fâcheuse habitude, c’est l’attitude des journalistes animateurs des émissions. S’ils reçoivent quelqu’un qui doute, ils préparent leurs questions acerbes pour le mettre sur le grill et tenter de le saborder, quitte à s’y mettre à plusieurs. Mais lorsque Caroline Fourest, par exemple, déblatère des âneries sans aucune source, ment sciemment pour imposer ses convictions totalement absurdes, elle n’est pas interrompue. Personne ne lui demande rien, aucune justification de ses propos, et elle reste totalement en roue libre sans que cela ne choque personne.

Etant parent, je me pose tout de même de sérieuses questions et pas des élucubrations journalistiques de ce type. Lorsque la vaccination des enfants de 12 à 18 ans a été ouverte et a conditionné leur vie sociale (ils sont soumis au funeste « pass »), beaucoup ont été piqués avec le vaccin Moderna. Nos gouvernants nous avaient alors expliqué que tous les vaccins étaient sûrs et sans danger. Quelques mois plus tard ce vaccin n’était plus autorisé pour les moins de 30 ans en raison des risques cardiaques avérés chez les populations jeunes. Comment réagir, en tant que parent, face à ces mensonges ? Comment réagir après avoir pris le risque, sans le savoir, d’avoir mis en danger la vie de votre enfant dont le risque face au Covid est quasi nul ? Alors à tous les donneurs de leçons arrogants, les « bienpensants » autosuffisants, les altruistes de pacotille et autres charlatans de la science, regardez-vous dans une glace et prenez le temps de faire votre examen de conscience, il est grand temps.

Sylvain Devaux

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

A propos Sylvain Devaux

Universitaire de formation (Géographie et histoire), responsable d'archives après une carrière dans le tourisme, mais aussi correspondant de presse et ancien rédacteur en chef de la Robolution (Insolentiae).

17 Commentaires

  1. Au risque de me répéter, un test PCR positif ne signifie absolument pas que l’on soit malade ni contagieux, seuls des symptômes réels l’attestent, il en est de même pour les tests antigéniques ou autotest. Donc dire que les cas positifs contribuent à l’immunité de groupe n’est pas totalement avéré ils faut que ce soit dans ce cas des malades qui s’ignorent.

  2. Un peu d’humour: en Belgique, le Codeco est le Comité qui prend les decisions sanitaires: https://youtu.be/4wyT507nqsE

  3. Je dois être un peu trop pessimiste, mais je vois bien ici le point de départ de la violence légale envers les non-vaccinés.

    Genre, si on a vacciné les enfants, c’est parce que les non vaccinés n’ont pas voulu se faire vacciner.

    Le vaccin a créé des effets secondaires grave, les enfants en ont souffert, ça leur est arrivé à cause des non vaccinés.

    Vengeons nous des salauds de non vaccinés qui ont fait du mal aux enfants en ne se faisant pas vacciner…

    C’est un raisonnement franchement tiré par les cheveux, mais c’est ni le premier, ni le pire que les moutons ont déjà gobé…

    • effectivement, certain risquent de faire des théories ‘bizarres’…
      Il faut leur rappeler qu’on ne vaccine pas durant une pandémie pour éviter de faire une pression compétitive des variants (version plus infectieuse)… mais bon.. peine perdu je pense.
      il va falloir surveiller et rapidement calmer les ardeurs… j’ai bien peur que certains s’auto émule et se stimule.

  4. C’est quoi ce variant ???
    Une atteinte virale mais cela pourrait ressembler à la grippe ou à toute autre infection , c’est juste pour faire peur.
    N’oublions pas que la grippe fait 10.000 morts en France ou du moins faisait jusqu’en 2019 car ensuite il n’y plus de morts de la grippe … étonnant

    • Une jeune mère, non vax, m’a dit avoir eu un rhume (testée +). Sans plus.
      Une personne âgée m’a dit que 4 de ses amies sont atteintes, toutes vax bien sûr.
      Oui, il fut un temps où on ne testait pas, on parlait de rhume, de grippe, et voilà. Tout bête. La plupart s’en sortaient, les autres mourraient. Triste, bien sûr, mais c’est la vie, nous ne sommes que de passage.

  5. Le docteur Broussalian a été obligé d’admettre le phénomène du code unique injecté dans les vaccins.
    Il affirme que le vaccin est mortel et donne une identité numérique. Pour lui, c’est diabolique.
    https://qactus.fr/2021/12/07/le-dr-astrid-stuckelberger-rencontre-le-dr-edouard-broussalian-au-studio-agora-tv-les-vaccines-sont-puces-et-detectables-par-bluetooth/

    • Je pense que pour la crédibilité de cette théorie il faut filmer une expérience avec analyse et conclusions.
      Histoire de ne pas croire sur « parole » 😉

      • Bah si t’as des amis vaccinés, c’est pas dur de faire le test toi même hein. Si t’as un smartphone, tu peux détecter les appareils bluetooth. Et si t’es vacciné, tu peux te détecter toi même.

        • Me Carlo Brusa a fait le test devant huissier. Je m’en étonne encore. J’ai tenté aussi de le faire et mon propre tél me donne son n° bluetooth encodé de la même façon: 6 séries de 2 lettres/chiffres. Personne autour de moi et moi pas vax. en revanche, il capte très bien les tv, voitures, box, jeux…
          Je ne retrouve pas des n°s encodés de la sorte, si je suis en ville. Il faut un Samsung, mais aussi qu’il ait la rubrique « appareils sans nom » ce que n’a pas le mien. J’ai entendu aussi quelqu’un parler d’une application sans retenir de laquelle il s’agit. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

        • il faut déterminer un « protocole » qui ne dispose d’aucune faille d’exploitation vis à vis des détracteurs ;)… Cela doit être scientifique…
          je recherche bien le protocole que Carlo Brusa a dit faire.

  6. Quelques nouvelles tirées des lives des uns et des autres:
    – le pass vax était déjà prévu en 2018 par l’UE
    – Médecins tunisiens vantant le vax: 10 sont déjà morts
    – Un village du Jura: une fillette de 6 ans s’évanouit, sa maîtresse ne voulait pas qu’elle enlève son masque pendant un cours de yoga.
    – Le Pfizer à faible dose échoue chez les enfants de 2 à 5 ans. Le même labo va tester la 3è dose pour les 5-11 ans.
    – site du gouv: si vous connaissez une personne souffrant de troubles psy (dépression…) prenez RV pour elle pour la piquouse, car elle est à risque.
    – Les enfants issus de femmes vax pendant la grossesse: les premiers ont maintenant 6 mois. Ils sont si agressifs qu’il faut les séparer des autres enfants !
    – G. Deray: « ça n’existe pas, l’immunité innée » !! Celui-là même qui nous traite de criminels.

  7. https://odysee.com/@ctizensyd:9/who-director-general,-what-did-you-just:2

    Personne ici,n’a relayé ça….Pourtant,c’est énorme ce qui a été dit !
    J’ai mis le lien aussi chez prof képi !

  8. Magnifique exposé de Geert Vanden Bossche au sujet de la vaccination des enfants et aussi de l’évolution de la situation
    https://crowdbunker.com/v/kraMMblUzi

Les commentaires sont clos.