Noël en famille, bonjour l’ambiance !

La stratégie de la peur est d’une efficacité redoutable en termes de manipulation des foules. Plus d’une fois j’ai été amené à dénoncer les méthodes délétères des médias visant à faire du chiffre en effrayant la population et en l’amenant à une forme de soumission qui fait perdre tout bon sens. A faire du chiffre mais aussi à satisfaire cette politique de la terreur instillée par ce Gouvernement et quelques autres également. C’est un sondage Elabe pour BFM TV, ça y est il y en a qui rigolent déjà, qui a retenu toute mon attention et il est, disons, croustillant. Puisque le Gouvernement a donné des consignes pour Noël jusqu’au nombre de convives mais pas encore sur le menu, ça c’est pour le Conseil de Défense, voyons ce que comptent faire les français.

Première nouvelle, ils ne devraient pas tous se terrer dans la cave et pourraient tout de même passer Noël en famille. Par contre, pas dans n’importe quelles conditions selon ce sondage, puisque 29 % seraient gênés et prendraient davantage de précautions s’ils devaient passer les fêtes avec un proche non vacciné. Pire, 20% refuseraient carrément ! Aucun doute, la peur et la propagande fonctionnent parfaitement. Faut-il leur rappeler que le vaccin ne protégeant pas de la transmission, ce sont les non-vaccinés qui ont le plus à craindre dans l’histoire. C’est sans doute une nouvelle forme d’altruisme et de bienveillance chez tous ceux qui « croivent » tout ce que disent les médias et nos politiques.

Comme le bon sens s’est fait la malle depuis un bout de temps et que leur cerveau fonctionne en mode ralenti, ils ne s’arrêtent pas en si bon chemin puisqu’ils seraient moins gênés (22%) si leurs proches n’étaient pas testés et ne seraient « que » 12% à les refuser. Oui c’est complétement absurde mais cela ne doit plus tellement vous étonner. Le seul moyen de savoir (et encore) s’il y a risque, c’est le test, mais c’est pour eux moins grave de n’être pas testé que pas vacciné. D’ailleurs, comme le dit aussi ce sondage, « une majorité de sondés ne compte pas se faire tester avant les fêtes ». Je crois qu’il est temps que j’aille prendre un vin chaud, cela commence à faire beaucoup dans la bêtise ces temps-ci. Je ne vous dis pas l’ambiance à table, surtout s’il vient l’idée saugrenue à un « non vacciné non testé » d’éternuer sur la dinde ou de tousser sur la bûche ! Enfin tout devrait s’arranger au moment des cadeaux puisque le plus en vogue cette année sera sans doute la carte d’abonnement à vie Pfizer ou Moderna, de quoi rassurer tous ces angoissés.

Sylvain Devaux

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

4 commentaires

  • Leveilleur

    Il est temps d’abandonner toutes ces fêtes sacrifiés sur l’autel de la consommation. Noël est un moment pour réveiller en nous les forces d’innocences et non pour les sacrifier…

    Un choix doit être fait et dans l’avenir ce choix va nous pousser à nous réunir avec des gens qui sont comme nous, ce n’est pas de la division mais de la raison.

    La division voudrait au contraire qu’on se méfie de tous sauf de la sacro sainte télé, laissons ces gens dans la peur et penser ce qu’ils veulent, ils ont fait leur choix, concentrons nous à bâtir le monde de demain en dehors de ce système trépassé, élevons notre conscience et soyons fier de nous, d’avoir compris et résisté à tout ça.

  • Pour certains, ces fêtes sont une occasion de se retrouver en famille. Pour d’autres, c’est un cauchemar. Un gars qui s’attendait à la grève des trains se disait content car au moins il n’irait pas chez la belle famille. Juste un exemple. Mais pour beaucoup, ces repas sont une corvée.
    Alors là, ça se complique encore plus.
    Et quand un ministre accuse carrément les non vax de foutre le pays en l’air, les moutons le croient. Mais en même temps… c’est la famille… Imaginez le dilemme, et l’ambiance, en effet.

  • Radagast

    Même sans parler de covid, il y a 13% d’hypocondriaques en France. J’imagine qu’avec le forcing qui est fait, ce chiffre doit au moins doubler pour ce qui est du covid. Ca fait un bon quart de la population irrécupérable.
    Du coup, ça se ressent forcément dans les sondages.

Laisser un commentaire