Coup de théâtre aux Etats-Unis : l’Etat de Géorgie suspend l’obligation vaccinale pour violation de droits

Par Le Courrier de Soir

Un juge fédéral de l’Etat de Géorgie aux Etats-Unis a suspendu, mardi 7 décembre, l’obligation vaccinale imposée par l’administration Biden à tous les salariés fédéraux. Le juge accuse le gouvernement d’outrepasser ses prérogatives

Pour que la vaccination obligatoire soit imposée à toute l’Amérique, Biden est prévenu : les Etats du Sud, majoritairement conservateurs et Républicains, doivent s’y adhérer, ce qui n’est visiblement pas encore le cas. En tout cas, depuis la décision du gouvernement fédéral de rendre la vaccination obligatoire aux employés fédéraux, ils (les gouverneurs et juges du Sud) n’ont cessé de s’y opposer, enclenchant ainsi une rude bataille judiciaire contre Washington.

Et ce n’est pas encore fini. En effet, ces dernières heures, Lecourrier-du-soir.com a appris de plusieurs américaines qu’un tribunal de Géorgie a suspendu la vaccination obligatoire des employés fédéraux de cet Etat. C’est du moins ce que le média américain CNBC nous apprend.

A en croire cette source, le tribunal a suspendu cette mesure imposée par Joe Biden, arguant que le président américain a outrepassé ses prérogatives. Ainsi, dans un décret cité par CNBC et rédigé par le juge R. Stan Baker, on pouvait lire : “elle (la mesure) va avoir un impact énorme sur l’économie car limitant la capacité des entrepreneurs à recruter des employés fédéraux”.

Et d’ajouter : “le Tribunal est conscient du nombre de morts causé par la pandémie dans tout le pays. Cependant, même en temps de crise, ce tribunal se doit de garantir l’Etat de droit et de s’assurer que toutes les branches du gouvernement agissent en adéquation avec les pouvoirs que la constitution leur a accordés”. Selon la source, le tribunal de cet Etat du Sud juge l’obligation vaccinale “coûteuse, laborieuse et susceptible de réduire la main-d’œuvre fédérale”.

La même information a été reprise ce mercredi par le média américain, Politico.com. D’après cette source, le verdict du tribunal est une réponse à une plainte déposée par plusieurs entrepreneurs et 7 Etats que sont :  Alabama, Georgie, Idaho, Kansas, Caroline du Sud, Utah et West Virginia. Selon Politico, le verdict est une mauvaise nouvelle pour Biden car parmi les plaignants figure le très puissant Associated Builders and Contractors Inc. qui fédère des entrepreneurs de tous les Etats américains.

Informée, l’administration Biden a promis d’attaquer le verdict en justice. “La raison pour laquelle nous imposons cette mesure est que nous savons qu’elle marche et nous sommes confiants que nous pouvons l’imposer légalement dans tout le pays”, a réagi Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche.

“Les Républicains vent debout contre l’obligation vaccinale”

Le tribunal de l’Etat de Géorgie peut déjà compter sur les élus républicains du Sud qui, ces dernières heures, se sont attaqués en masse à l’obligation vaccinale. “L’obligation vaccinale imposée aux entreprises privées par l’administration Biden est anticonstitutionnelle, point barre. C’est pour quoi les tribunaux l’ont bloquée. Je me suis fait vacciner et j’espère que les Texans le feront, mais cela doit rester un choix personnel”, a commenté le Sénateur John Corbyn.

Et il n’a pas été le seul. Tim Scott, sénateur républicain de la Caroline du Sud, considère que cette obligation vaccinale est une “menace à la sécurité publique”.

Source Le Courrier de Soir

Voir aussi :

France : en difficulté financière, l’Etat décide de vendre un bâtiment de l’Armée pour 50 millions d’euros

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

3 commentaires

Laisser un commentaire