Témoignage d’un Belge refoulé de son propre pays !

Merci à Raphaël pour son témoignage.

Pour illustration/123.RF

Bonjour,

Mon nom est Raphaël Van Renterghem, bien Belge d’origine, possédant une carte d’identité belge et un passeport belge, résidant toutefois en Angleterre depuis mai 2004.

Je souhaite vous faire part de mon expérience de retour en Belgique pour uniquement rendre visite à ma famille à Dinant (oncles et cousines) et ma mère (Anseremme). Donc, pas de tourisme ! Famille que je n’ai plus vue depuis plus de treize mois en raison, paraît-il selon les médias traditionnels, d’un « contexte sanitaire » particulier.

J’ai eu l’honneur d’être refoulé aux contrôles de sécurité à l’aéroport de Courtrai après mon arrivée par vol privé et direct le lundi 11 octobre 2021 aux alentours de 14h30, m’empêchant ainsi de rendre visite à ma famille. Avec une conscience professionnelle exemplaire, les deux agents de police m’ont demandé, dans un premier temps, de remplir un formulaire de localisation (depuis le sas de sécurité de l’aéroport, bien sûr) avant qu’il me soit finalement demandé de quitter le territoire belge par le même avion. Ce qui fut fait 1 heure après. Mon séjour en Belgique ne s’est donc limité, en tout, qu’à une durée de 1h30 sur le bord du tarmac de l’aéroport de Courtrai.

La raison de mon refoulement par les deux agents de police résulte de mon refus parfaitement légitime de me soumettre à un acte médical sur ma propre personne—i.e. test PCR—avant de pouvoir éventuellement bénéficier du droit de rendre visite à ma famille.

Je précise que les deux agents de police se sont admirablement bien comportés. Ils ont été compréhensifs au sujet de ma situation et n’ont absolument exercé aucune contrainte physique sur ma personne. Tout s’est passé dans une ambiance parfaitement cordiale. J’ai pu faire preuve de sang-froid, j’ai joué carte sur table et collaboré pour leur faciliter la tâche.

Mon témoignage va dans ce sens : aussi surprenant que cela puisse paraître, la Belgique n’hésite pas à refouler ses propres citoyens belges hors de ses frontières. Alors que je ne demandais qu’à visiter ma famille (uniquement) que je n’ai plus vue depuis plus de treize mois.

Je suis, ce qu’on appelle, un « récalcitrant » selon les médias traditionnelles du Royaume ! Ma dignité et mes valeurs avant tout le reste. Si je dois sacrifier mes relations familiales, je le ferai. Je ne me ferai ni testé ni vacciné, ni QR-codé, ni tracé. Je ne veux pas participer à cette mise en scène ou mascarade. Comme s’il fallait encore se justifier : je ne suis pas anti-vax, mais seulement bien informé sur ce qu’il se passe en-dehors des plateaux télés.

Je vous joins ma correspondance avec l’AVIQ pour leur avoir signifié que je ne suis pas en Belgique vu que j’ai été refoulé. En effet, avant d’être refoulé, j’ai dû remplir le PLF sur place (puisque je ne l’avais pas rempli avant de venir en Belgique)

Je vous donne le droit d’en parler autour de vous, sur votre site, lettres, etc. et même de rendre public mon témoignage. J’accepte que mon nom soit rendu public.

Je souhaite également vous signaler que je suis une personne de 45 ans, en parfaite santé, pratique beaucoup le sport (VTT, course à pied, banc rameur + un peu de muscu pour entretenir les muscles), mène une vie saine, vis en partie sur mon potager, prends des douches froides (seulement après le sport, pas au réveil le matin, LOL), pratique le jeûne intermittent de manière quotidienne, un jeûne mensuel de 3½ jours, et prend aussi des compléments alimentaires (C, D, magnésium, Zinc (bientôt, donc), protéine de lait, etc.). Je dois mon hygiène de vie au Docteur Mercola maintenant censuré de partout !

Aussi bizarre que cela puisse paraître (lol), je n’ai eu, jusqu’à présent, aucune infection respiratoire ni pulmonaire depuis décembre 2018. Serais-je donc passé entre les gouttes en 2019 et une bonne partie de 2020 malgré l’affreuse pandémie qui a éradiqué la moitié de la planète ? Ah, mais non, j’avais oublié, la définition de la pandémie a été changée…

Je vous notifie également que je contacterai d’autres relais indépendants d’informations.

Mes coordonnées : +44 xxxx xxxxxx

Sincères salutations,

Raphael Van Renterghem

Note : Correction Volti. Les coordonnées téléphoniques de Raphaël ont été occultées..

10 commentaires

Laisser un commentaire