Pass sanitaire : une mise en pratique infernale

Source H16

Et alors que se poursuit gentiment le parcours institutionnel de la loi encadrant la mise en place d’un apartheid sanitaire en France (c’est-à-dire, selon la définition acceptée de tous, la discrimination voire l’exclusion d’une partie de la population qui ne dispose pas des mêmes droits, lieux d’habitation ou emplois que le reste de la collectivité), des petites difficultés commencent à apparaître dont on se demande quelle pirouette permettra de les camoufler.

Eh oui : si, dans la bouche de nos frétillants énarques, de nos vigoureux ministres et de nos sémillants députés, le pass sanitaire permettra de résoudre les problèmes sanitaires français, il n’aura vraisemblablement qu’un effet marginal sur d’autres soucis bien français que l’actualité nous rappelle avec insistance.

C’est ainsi que les jours passés furent l’occasion de vérifier que les gentils quartiers émotifs n’étaient pas plus calmes à présent qu’un contrôle supplémentaire pointe son nez : une fois encore, les forces de l’ordre ont été prises à partie lors de différentes petites manifestations de ce vivrensemble énergique que la pandémie n’a clairement pas affecté.

Et voilà que deux policiers sont agressés en dehors de leur service, dans le 11ème arrondissement à Paris. Très manifestement, les gestes barrières n’ont pas été respectés et on espère que les deux agents ne seront pas contaminés par le méchant virus.

Et voilà qu’à Toulouse, ce sont trois policiers qui ont été agressés par une toxicomane : aspergés d’ammoniaque, on peut raisonnablement penser que le virus n’aura pas survécu.

Et voilà qu’à Bonneuil sur Marne, un policier a été brûlé après des tirs de mortiers d’artifice lors d’une intervention qui démontre encore une fois que les jeunes ont su, malgré les confinements, les restrictions et l’instauration du pass sanitaire, conserver un esprit résolument festif respectueux de la distanciation sociale que permet justement ce genre de mortiers.

Et voilà qu’une fusillade ou une autre éclate dans le pays qui, pour rappel, interdit fermement le port d’arme et se fait fort de ne pas être peuplé de ces cowboys irascibles comme on en voit trop outre-Atlantique, n’est-ce pas.

Ces faits divers, dont certains déclenchent même l’inévitable intervention du petit ministre du moment, rappellent qu’on tente donc d’instaurer une immonde vexation liberticide supplémentaire dans ce pays, où règnent l’ordre, la loi et l’unité républicaine dont se gargarisent nos politiciens.

On comprend déjà, à ces éléments, qu’il va y avoir comme une différence palpable entre la loi pratiquée à certains endroits et pour certains occupants du territoire français et la loi qu’on va imposer aux classes laborieuses, à ces sans-dents qui ne sont rien, à ceux qui, finalement, payent les salaires de ces politiciens, de ces préfets, de ces députés et de ces ministres qui, actuellement, s’enorgueillissent de mettre en place cet apartheid.

Ségrégation vaccinale dont les contours sont, de jour en jour, de plus en plus flous à mesure que les exceptions, aménagements et bricolages législatifs s’empilent afin de tenir compte des réalités du terrain qui (l’imbécile !) ne se laisse pas faire : menaçant de faire grève en août, les routiers ont finalement obtenu que les restaurants qui les accueillent ne soient pas soumis à l’obligation de pass sanitaire. Le resto-routier va-t-il devenir une destination gastronomique des pestiférés antipass ?

En tout cas, la presse aura fort à faire pour expliquer ce qui est possible ou pas, ce qui est autorisé ou interdit, continuer à faire peur tout en essayant de minimiser les effets de bord maintenant nombreux de ces mesures iniques : tant du côté médiatique que du côté politique, on se tortille dans tous les sens pour expliquer comment les patrons vont bien pouvoir virer les salariés récalcitrants, et le moins qu’on puisse dire est qu’une nouvelle zone de droits étranges et alternatifs vient d’être découverte dont on se doute qu’elle va être rapidement explorée par toute une batterie d’avocats et de syndicalistes.

Pas de doute, l’instauration de ces complications administratives, qui ne contribueront en rien à une quelconque lutte contre un virus maintenant endémique, promet un festival de petits pas chaloupés pour le gouvernement (deux en avant, trois en arrière, un sur le côté, deux dans le ravin).

Dans ce tableau, les forces de l’ordre vont se trouver dans une position intéressante, à l’interface de nombreuses occurrences d’un Deux Poids Deux Mesures ridicule, visible et rapidement insupportable : au Deux Poids Deux Mesures appliqué dans les cités sensibles et autres quartiers émotifs répondra le même arbitraire entre le citoyen (qui devra supporter un vaccin imposé par la bande pour pouvoir travailler) et le policier (dont le pass sanitaire restera facultatif pour exercer), ainsi qu’entre citoyens eux-mêmes (les routiers ou la grande distribution constituant les premiers exemptés d’une liste qu’on devine s’allongeant de semaine en semaine).

Avec son idée folle sur le plan administratif et stupide sur le plan médical, Macron fracture les familles, les entreprises et le pacte social en montant les forces de l’ordre contre les citoyens honnêtes, en divisant les citoyens entre eux en distribuant privilèges et exemptions, tout en sanctuarisant (par son inaction) les enclaves anti-républicaines.

Pire : le pass ne pourra fonctionner qu’avec la volonté des entrepreneurs de sanctionner leurs employés et trier leurs clients. C’est aussi le privé qui devra, par la délation, suppléer au travail des policiers qui ne seront jamais assez nombreux pour écraser la dissidence pardon contrôler les récalcitrants pardon les anti-pass pardon les complotistes.

Le pass sanitaire, invraisemblable bricolage technocratique sans plus aucun lien avec la médecine, n’aura aucun mal à se muer en passeport intérieur à la moindre occasion. La liberté de se déplacer, de commercer, d’interagir avec ceux que l’on souhaite disparaît maintenant en même temps que toute illusion d’égalité en droit qu’on faisait au moins semblant de conserver en France. Dans ce cadre, la population n’est plus qu’un ensemble de castes disjointes, montées artificiellement les unes contre les autres, se battant entre elles pour obtenir des petits privilèges de plus en plus iniques, dans une soupe de Deux Poids Deux Mesures qui ne favorise qu’un accroissement des tensions dont l’issue ne peut être que la frustration et la violence.

Une société construite sur ces prémices où tout humanisme et toute morale ont été soigneusement expurgés ne peut rien produire d’autre que de la misère. Le pays ne pourra pas se relever de cette épreuve sans une remise en cause brutale de tout son système social et une véritable purge de ses politiciens, à peu près tous dépourvus de la moindre colonne vertébrale.

Gouverné par des blobs, ce pays est foutu.

H16

13 commentaires

  • Marsi

    Il est maintenant évident que si le gouvernement nie la réalité médicale, persiste dans les mesures liberticides et la pensée unique, ce n’est pas par hasard. Alors pourquoi agir aussi stupidement?
    1) parce que c’est voulu pour déstructurer au maximum la société, aussi bien socialement qu’économiquement
    2) le gouvernement en place obéit à des instances supérieures et ses sbires n’ont vraiment pas le choix s’ils tiennent à leurs petits avantages
    3) cette déstructuration a pour but de préparer l’avènement du Nouvel Ordre Mondial. Le phénomène va d’ailleurs s’étendre à d’autres pays dans un avenir proche.
    Donc oui il faut résister, mais en sachant qu’ils ont déjà plusieurs coups d’avance sur nous, car il ne faut pas être bien malin pour prévoir la réaction de la majorité.

    Ceci étant dit, j’ai bien kiffé l’humour de cet article.

    • Demeter

      C’est vrai que ce qui tue l’humanité, ce sont les religions, toutes perverties mais neanmoins secouées a la base… En effet messieurs les catholiques, comment faire croire que dieu est amour si dieu a ete assez lache pour laisser mourir son fils sur la croix!!! et qu’on ne me parle pas de bonté et d’abbnegation de soi, voir de sacrifice… C’est aveugler les croyants de choses fausses et devoyees….

      • Marsi

        L’homme est croyant par nature. Chacun a sa spiritualité que ce soit à travers la religion, la science, la politique, la psychologie, … Même être athée c’est croire que Dieu n’existe pas, ce qui est une croyance de plus.

        Pour ce qui est de la religion il faut bien distinguer ce qu’elle revendique et l’institution humaine, qui elle est forcément corruptible, comme tout ce qui est humain. Je ne connais aucune profession dans laquelle il n’y a pas des gens incompétents ou corrompus, pourquoi en serait-il autrement au sein d’une religion? L’Homme reste l’Homme. Mais également il y a des gens compétents et intègres dans chaque profession, y compris en politique (si si!). Le mal ne doit pas occulter le bien.

        « Comment faire croire que dieu est amour si dieu a ete assez lache pour laisser mourir son fils sur la croix!!! « . Là c’est facile de répondre bien que je comprends facilement le scandale que représente la Croix pour un athée. Si la mort du Christ s’arrête à la Croix, c’est en effet une vaste fumisterie pathétique. Par contre si on croit qu’Il est ressuscité ça change tout car alors la Croix prend un autre sens. Or Il est vraiment ressuscité car sinon comment expliquer que 2000 ans plus tard on célèbre toujours un looser? Comment expliquer que des gens croient encore en un Dieu qui se dit Amour et laisse son Fils mourir dans d’atroces souffrances? Comment expliquer que ses apôtres, qui se terraient de peur car persécutés par les Juifs, sortent tout à coup de leur retraite et évangélisent le monde? Enfin chacun est libre de croire mais pour moi, ce n’est pas la religion qui corrompt le monde. D’ailleurs on pourrait dire ça aussi de la politique et de la science à notre époque. Bon j’arrête là, sinon je vais finir par écrire un article, ce qui n’est pas le but ici ;-)

        • Demeter

          Comment croire 2000 ans apres? parceque des opportunistes se sont instaurés en precheurs de ce faux dieu depuis les années 300 pour imposer en son nom les pires massacres, croisades, barbaries sur notre sol, et ont copiné avec la royauté pour enfermer le peuple dans des fausses croyances…

          Le probleme, est que jesus n’a jamais ete ressucité, on parle là d’un simple deplacement de son corps en loucedé qui a inspiré les croyants en une resurection… n’oublions pas que le QF (quotient en fumisterie) etait tres élevé dans ces temps reculés, et des gros malins ont usé de stratagemes pour faire prendre des vessies pour des lanternes!!!! Et encore, apres lecture des trois grandes religions, je pencherai pour un best seller de fiction qui se racontait dans les villages et qui au final a ete traduit en plusieurs langues et deformé assez pour creer par ces memes escrocs les trois religions, baties sur un simple roman de fiction…

          Sans la religion mais avec une meilleure ethique, notre peuple aurait evolué bien mieux et sans toutes ces morts… et aujordhui tous les pays basés sur la superiorité de leur religion sur l’interet de leur peuple en sont au meme point que la France du moyen age…

          Enfin, cela n’est pas la verité, mais c’est MA vérité que partagent nombre d’autres gens….

          • Marsi

            Je n’ai aucun souci avec ta croyance et je la respecte. Si au moins chacun pouvait respecter l’autre!

            • Radagast

              Non ne pas croire en dieu n’est pas une croyance comme tu le prétend. Ou alors, ne pas croire qu’il existe dans l’univers un lapin géant qui fait des petites crottes qui se transforment en planètes et en étoiles est une croyance aussi.

              Tu respecterais, toi, un type qui viendrait te raconter que des extra-terrestres reptiliens mangent les humains et s’habillent de leur peau pour passer inaperçus ? Tu respecterais sa croyance ou tu dirais que c’est un malade mental qu’il faudrait soigner ?

              C’est pas parce qu’un délire hallucinatoire est vieux de 2000 ou 4000 ans que ça n’en reste pas un délire hallucinatoire.

              C’est tellement évident en plus. Une tribu qui vivait près d’un volcan faisait de ce volcan un dieu. Pour se donner l’impression d’avoir une emprise sur les choses, pour donner une raison, une justification aux choses. C’est le principe de toute religion. C’est la volonté de/du dieu. On peut pas comprendre, mais c’est parce qu’on ne l’a pas assez bien servi qu’il s’est mis en colère.
              Tu peux enrober ça dans toutes les histoires que tu veux, rendre la religion de plus en plus complexe, la base, c’est celle la.

              Tu crois vraiment qu’un dieu en aurait quelque chose a battre de ta façon de t’habiller, de ce que tu manges le vendredi, de si tu vas a la messe ou a confesse le dimanche ? Tu crois qu’un dieu ergoterait à ce point sur des trucs aussi insignifiants ?

              Tu crois qu’un dieu mettrait dans ses commandements en première place l’obligation de croire en lui sous peine de te punir et punir tes descendants jusqu’à la 3eme ou 4eme génération ? Descendants qui soi-dit en passant, n’ont absolument rien fait de mal mais sont punis quand même. Et qu’il mettrait seulement en 5eme position le fameux « Tu ne tueras point » ? C’est donc plus important de croire en lui et de ne pas travailler le dimanche que de ne pas tuer quelqu’un ?

              T’as pas l’impression que cet ordre des choses est un choix tout à fait humain en fonction de l’époque ?

              Alors devant tout ça, tu viens parler de respect, pourquoi pas. Mais avec tout le mal, tous les morts que la religion a fait, et continue de faire, la question du respect ne se pose pas. Ou alors il faudrait aussi respecter un satanisme qui prônerait les sacrifices humains volontaires.

              • Marsi

                Je savais qu’en parlant de Dieu j’allais attirer de vives réactions, surtout chez les moutons enragés https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif! Alors oui pour le lapin géant, c’est une croyance aussi. Pour la croyance aux extraterrestres reptiliens, je ne vais pas dire que je trouve ça sensé mais je respecte en tout cas le gars qui le croit. Comme je crois que Dieu est amour, tout doit être compris à partir de là: donc oui les 3 premiers commandements sont de mettre l’amour en premier dans nos vies. Je crois aussi que Dieu se soucie surtout de l’état de notre âme plutôt que des détails matériels. Alors oui la religion a été corrompue par le mal mais elle a permis aussi de faire beaucoup de bien. Et si ta croyance t’amène à tuer des gens qui sont volontaires, je crois qu’il n’y aura pas beaucoup de volontaires et comme chacun est libre, je respecterai ça, même si je n’approuve pas. On peut en discuter des jours et à mon avis c’est stérile car ni toi ni moi ne changeront nos vues. Ce qui compte surtout c’est l’expérience personnelle intérieure. Comme d’autres, j’ai vécu des bouleversements intérieurs qui ne s’expliquent pas rationnellement. Jette un coup d’oeil à ceci (http://www.guenange-paroisse.org/paroisses/Bon_a_savoir_files/Conversions.pdf), prend le temps de lire un ou deux témoignage et trouve-moi une explication?!

        • behappy

          Marsi
          Croire ou ne pas croire en dieu est du domaine de la superstition ou de la croyance
          Si tu es devant un grate le ciel tu sais bien qu’il a pas poussé tous seul même si tu ne vois pas ou ne connais pas l’l’architecte et son équipe angélique https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif
          Rien n’existe sans la volonté d’un être qui précède l’existence Humaine
          Par contre il y a une multitudes de dieux dans l’olympe https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif (ayant chacun des roles et des fonctions)
          Dieu du logos Humains s’ennuraitt comme tous les Humains sur une ile déserte si il était le seul dieu…
          Dieu n’est pas une religion, et n’a pas besoin de religion pour exister… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • lulutordu8

    Surtout que l’on sait que cette vaccination n’arrêtera pas le covid. Exemple à gibraltar où 100 % des gens sont vaccinés. Depuis la vaccination les décès ont fait un bond prodigieux ainsi que les cas. Dans tous les pays cette vaccination est un échec qui se paye en vies humaines. En france on ne va pas tarder à avoir le même effet vu le bond de la vaccination….Mais on dira que c’est la faute à pas de chance…

    Quant au mythe que le gouvernement essaie de faire gober aux gens : à savoir que les non vaccinés mettent en danger les vaccinés c’est à hurler de rire. Comment peut on croire des niaiseries pareilles ?. Dans ce cas les forces de l’ordre qui n’ont pas obligation de se faire vacciner vont recontaminer tout le monde. Pourquoi cette exception ?. ça ne tient pas la route une seconde.
    A titre d’info en angleterre les nouveaux contaminés covid sont en majorité des gens vaccinés deux fois…..

    • Demeter

      Mais cela est normal: 100% de vaccination donne 39% d’immunité au Delta… Ce qui laisse 61% des vaccinés SANS AUCUNE IMMUNISATION… Bref, Nous en sommes desormais au début de la levee des fumisteries de nos dirigeants… Les chiffres ne mentent pas… En analysant juste un chiffre, le pourcentage d’efficacité du vaccin, on comprend l’arnaque de la situation…Justement, cela est bien que l’on puisse avoir un etalon-Vaccin avec un pays a vaccination100% pour démontrer que ce vaccin n’est pas efficace.

      Concernant la proportion vaxxinés / NO-VAXX, totalement d’accord, une majorité de vaxxinés se degage grandement dans les cas de delta, et pour cause, 61% de vaccinés officiels avec leur petit pass sanitaire de pute sont en realité pas protégés par le vaxxin, si tant est que les autres le soient vraiment…
      Mais la doctrine du monde médical est de dire 85% des nouveaux cas sont des novaxx… Et cette doxa continue a diffuser des mensonges car les medecins et infirmiers sont les collabos de nos dirigeants….

  • CryptoKrom

     » on se tortille dans tous les sens pour expliquer comment les patrons vont bien pouvoir virer les salariés récalcitrants,  »

    S’il y a une forme de racisme que je ne supporte pas, c’est bien celle des Patrons PERVERS
    qui traitent ses salariés comme des chiens !

    Alors là aussi je deviens un raciste sociale contre cette classe pervertie au plus haut point !

    SALE RACE !
    CREVEZ TOUS EN ENFER !
    Vous aurez un jour ce que vous méritez…