Le premier voyage post-mandat de Trump s’effectuerait en Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis

A la suite de son échec à l’obtention d’un deuxième mandat présidentiel, Donald Trump aurait décidé de se préparer pour la présidentielle américaine de 2025 !
Contrairement à toutes les lois sur la liberté d’expression, les paroles de Trump a été maintes fois censurées sur Internet et les réseaux sociaux tels que Twitter, Facebook et Instagram. D’ailleurs, les efforts de Trump pour créer une nouvelle structure indépendante dans le cyberespace n’ont pas encore été couronnés de succès. En Amérique d’aujourd’hui, un grand nombre de partisans de Trump n’ont pas la possibilité d’interagir avec leur personnage préféré. En d’autres termes, la voix de Trump a été étouffée à Washington et à New York.

Le mandat de quatre ans de Trump, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des États-Unis, a suscité de nombreux critiques et partisans aux États-Unis. Trump est un symbole du patriotisme et de l’originalité américaine, et cela plaît aux américains.

Les relations de Trump avec l’Europe, l’OTAN et la Chine n’ont pas aussi été bonnes du tout, et Trump ne serait une figure populaire parmi les dirigeants européens ; les éminents amis de Trump en dehors de l’Europe concernent Netanyahu, Mohammed bin Salman et Mohammed bin Zayed. Effectivement, le comportement anarchiste de Trump était le plus conforme aux intérêts de Netanyahu, Mohammed ben Salmane et Mohammed ben Zayed et que son ère a été un âge d’or pour les trois amis mentionnés. En revanche, ces trois dirigeants l’ont soutenu le plus (financièrement et politiquement).

Le bureau de Trump prévoirait d’organiser son premier voyage post-mandat à l’étranger. On suppose donc que Trump se rendrait à Riyad et à Abu Dhabi dans les deux prochains mois. Pour ce faire, le gendre de Trump, Jared Kushner, a passé les appels téléphoniques nécessaires à Riyad et à Abu Dhabi et a établi un itinéraire.

En effectuant ce voyage, il semble que Trump essaie de sortir de la barrière de sécurité et des limites imposées par les médias. Il se peut que le voyage de Trump aux Émirats arabes unis et en Arabie saoudite soit le début du retour de Trump sur la scène politique. Alors, l’acceptation par Abou Dhabi et Riyad de l’hébergement de Trump envoie également un message clair à Joe biden.
Les démocrates pensent que toute négligence envers Trump pourrait jeter le doute sur l’avenir de Biden.

Nicole Bacharan

Un commentaire

Laisser un commentaire