LA RUSSIE AVERTIT LE ROYAUME-UNI QU’EN CAS DE NOUVELLE PROVOCATION LES TIRS VISERONT LE NAVIRE

Si ça continu sur cette trajectoire, nous n’aurons plus à nous préoccuper du coronavirus et de ses variants. Tout risque de partir en chaleur et en lumière et, ça n’a pas l’air de préoccuper grand monde. L’anesthésie est-elle généralisée ? Sauf que les moyens actuels de destruction totale, ne sont pas à négliger. Mais c’est loin la Crimée……

Source Christelle Néant pour Donbass-Insider

Suite à l’incident qui a eu lieu hier en mer Noire, lorsqu’un navire de guerre britannique a franchi la frontière maritime de la Russie près de la Crimée, Londres continue de s’enferrer dans ses mensonges, pendant que Moscou met en garde le Royaume-Uni : en cas de nouvelle provocation, les forces russes ne tireront pas à côté mais viseront le navire.

Malgré le fait que leurs dénégations ont été totalement détruites par l’article du journaliste de la BBC qui était à bord du HMS Defender, le ministre britannique des Affaires étrangères a déclaré que pas un seul tir contre le navire militaire n’avait eu lieu et que ce dernier passait pacifiquement dans les eaux territoriales ukrainiennes.

Le problème c’est qu’une autre vidéo de la BBC prouve définitivement que le HMS Defender était en état d’alerte, avec ses armes chargées et prêtes à tirer lorsqu’il est passé dans les eaux territoriales russes (puisque la réintégration de la République autonome de Crimée via un référendum était totalement légale contrairement à ce que l’Occident et l’Ukraine racontent, raison d’ailleurs pour laquelle cette dernière n’a jamais poursuivi Moscou devant le tribunal de l’ONU pour annexion de territoire) !

Face à de telles preuves le commentaire du ministre britannique des Affaires étrangères disant que la version russe de l’incident était « sans surprise, inexacte » est juste hallucinant. Les gars ne sont pas fichus de faire une propagande qui ne se prenne pas les pieds dans son propre tapis, leur version officielle est démystifiée par leur propre journaliste à bord, mais ils continuent d’insister pour dire que la version russe est fausse ! Là il n’y a plus de mots pour qualifier une position aussi débile que délirante, autre que de dire qu’on nage en pleine féerie !

Le problème c’est qu’il s’agit là d’une affaire internationale grave, et qu’en face, en Russie, ce n’est pas avec des déclarations délirantes et débiles que les officiels répondent, mais avec des menaces de couler le prochain navire du Royaume-Uni qui essayerait de répéter ce genre de provocation !

Ainsi, Constantin Gavrilov, le chef de la délégation russe aux pourparlers de Vienne sur la sécurité militaire et la maîtrise des armements, a averti le Royaume-Uni qu’en cas de nouvelle provocation, similaire à l’incident avec le HMS Defender en mer Noire, le bombardement viserait le navire plutôt que sa route.

« Il est impossible de dissimuler son indignation face à la déclaration du ministère britannique de la Défense selon laquelle ledit destroyer aurait effectué un « passage pacifique dans les eaux territoriales de l’Ukraine ». Pour ma part, je me vois contraint d’avertir l’ancienne « reine des mers » que la prochaine fois, le bombardement, si une telle décision est prise, aura lieu non pas sur la trajectoire mais sur la cible [le navire – NDLR]», a déclaré M. Gavrilov, lors d’une session plénière du Forum de l’OSCE pour la coopération en matière de sécurité.

Une position proche de celle du chef de la commission parlementaire de Crimée pour la diplomatie des peuples et les relations interethniques, Iouri Gempel. Commentant la position du Premier-ministre britannique, Boris Johnson, qui a déclaré que le passage d’un destroyer britannique en mer Noire était « tout à fait approprié », car selon lui, ce sont des eaux ukrainiennes puisque que le Royaume-Uni ne reconnaît pas « l’annexion de la Crimée », Gempel a qualifié cette position de jeux dangereux, et a souligné que la prochaine fois la réponse pourrait être bien plus sévère.

« La position du Premier-ministre britannique sur la navigation en mer Noire au large de la Crimée est un jeu dangereux qui pourrait conduire à des conflits assez graves qui seraient alors très difficiles à résoudre diplomatiquement. La partie russe le comprend très bien, c’est pourquoi aucune mesure sévère n’a été prise pour punir les intrus, mais cela ne peut pas durer longtemps. Une réponse musclée ne se fera pas attendre longtemps en cas de récidive des provocations », a déclaré M. Gempel.

Selon lui, le fait que le Royaume-Uni ne reconnaisse pas la Crimée comme étant russe c’est « son problème ».

« Les Criméens sont indignés par un tel comportement de l’armée britannique et de ses autorités. Nous demandons instamment d’utiliser uniquement les méthodes diplomatiques disponibles pour interagir avec la Russie et de respecter le choix des Criméens », a souligné M. Gempel.

Si Moscou met ses menaces à exécution, cela pourrait avoir des conséquences extrêmement graves, puisque pour rappel le Royaume-Uni fait partie de l’OTAN, et que cette organisation pourrait prendre prétexte d’un tel incident majeur pour déclencher une guerre avec la Russie (ce qui se terminerait par une vitrification généralisée).

J’aimerais bien que les autorités du Royaume-Uni réfléchissent un peu aux conséquences de leurs actes avant de risquer de provoquer une troisième guerre mondiale thermonucléaire pour avoir voulu narguer la Russie !

Si les membres du gouvernement britannique ne sont pas capables de dépasser le stade intellectuel de la cour de maternelle en matière de géopolitique mondiale, ou qu’ils sont suicidaires, qu’ils laissent la place à des gens compétents, qui ne sont pas portés sur le suicide collectif, et qui savent qu’on ne s’amuse pas à provoquer militairement un pays qui dispose du plus grand nombre de têtes nucléaires au monde, pour le plaisir de pouvoir dire « vous voyez je l’ai nargué et j’ai même pas eu peur ». Non parce que là ça devient franchement inquiétant en plus d’être affligeant.

Christelle Néant

12 commentaires

  • soubiemyriam

    Je préfère largement une guerre ouverte et le vrai chaos.
    Mais faut pas rêver, tout ça ce n’est qu’un jeu pour valider, au cas où le corona ne suffit pas, une guerre. Et vu que le corona suffit…

  • Je pense au contraire que le corona ne suffit plus. Les gens comprennent de plus en plus qu’ils se sont fait injecter pour rien, et les autres n’ont pas l’intention d’aller au casse-pipe.
    Alors, selon les prédictions diverses et variées, la guerre va suivre, ainsi que la guerre civile. La pénurie est en train de s’organiser, et il y aura des émeutes. Comment redonner l’élan patriotique et envoyer les troufions à la mort si ce n’est par la guerre ? Pas sûre que l’armée intervienne dans les rues, et rappelons que les soldats, pour la plupart, n’ont pas non plus l’intention de se faire injecter.
    Erreur grossière en matière d’élan patriotique, vu l’état de notre malheureux pays, mais… il faut en tout cas détourner l’attention de toute la corruption, qui fait quand même parler de « pire que la mafia », car « la mafia, au moins, a son code d’honneur » !! Et là, l’élite commence à avoir chaud aux fesses ! C’est grave quand même !!
    Enfin… tout ça si nous restons sur la même ligne temporelle. A nous de voir. Mais de voir… vite !

    • soubiemyriam

      Je ne pense pas que l’élite a chaud aux fesses, au contraire. Personne ne bouge et même avec des manifs l’élite est pépère derrière ses cerbères, donc…
      Les gens comme ma voisine se vaccineront dés que cela sera obligatoire.
      Ne pas oublier que seulement 10% des gens ont réussi l’expérience milgram.

      • Oh c’est sûr, il y aura encore beaucoup de moutons. D’un autre côté, de plus en plus de gens connaissent « quelqu’un » qui a subi de graves effets secondaires, voire qui est mort suite aux injections.
        Bien sûr, nous ne savons pas où et quand le basculement va se faire.
        Quand je parle de « chaud aux fesses », c’est le risque de l’obligation vax qui m’y fait penser. Il y a encore trop de gens qui ne veulent pas rentrer dans le rang, pas être sous contrôle. Certains céderont, d’autres non. C’est pour cela qu’ils accélèrent. Contrôler un max pour éviter les mouvements de contestation et faire des esclaves.
        Bon, c’est juste là mon ressenti, évidemment. L’avenir proche nous dira ce qu’il en est.

    • Volti

      T’inquiètes pas Biquette, c’est loin la Russie, la Crimée. Seul ce %µ£$! de virus à le droit de cité dans cette misérable vie. Personne ne veut plus rien voir et pourtant… Tout est visible pour qui sait regarder mais, il faudrait un sursaut et une union sans parti pris. TOUS ensembles et pas TOUS contre TOUS, utopie quand tu nous tiens… :)

  • Marsi

    Merci soubiemyriam de me rappeler l’expérience de Milgram, qui se vérifie toujours d’après ce que je constate autour de moi. J’ai même un collègue de 21 ans (donc risque=0), pourtant intelligent, qui vient de faire le covid sans souffrir, et qui se fait malgré tout vacciner pour partir tranquille en vacances, en sachant que 40% des israéliens vaccinés ont refait le covid. Que dire… Sinon Biquette je confirme que nous nous dirigeons très prochainement vers une guerre entre les États-Unis et la Russie/Chine qui emmènera dans son sillage d’autres pays. Ce qui entraînera un effondrement économique mondial sans précédent => famine, rupture d’approvisionnement et chaos. Arrivera alors le faux sauveur de l’Humanité.

  • Marcsupilami

    Salut ici,
    je suis entièrement d’accord avec le premier com, je préfère une guerre ouverte quitte à en crever dans les premiers. Il vaut mieux une mort violente à cette parodie de vie que le NOM nous propose. (J’ai fait une EMI cela aide beaucoup à relativiser la mort)
    Pour l’expérience de Milgram si je me souvient bien, lors de sa réalisation, il y avait plus de 10% de la population qui avait résister, mais ça c’était avant, aujourd’hui peut être 10%, comme je suis optimiste je mise 15%.
    Profitez de l’été pour vous préparer mentalement et physiquement.

    Phool Kee Kal

  • Mario

    Bonjour …

    Je rappelle que Poutine a avertit dernièrement que si l’adversaire lance un missile, la Russie assumera qu’il est nucléaire(difficile à détecter?), donc riposte immédiate …

    Ouch :(

  • Wolf-Spirit

    stratégie que les chinois ont utilisés des décennies avec les us
    tu provoques … tu obtiens un temps de réaction et toutes les données possibles à capté du coups mission accomplis pour les rosbifs https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • Mag

    Il se pourrait qu’une guerre soit dans les projets des immondes décideurs.. la mascarade du Sras-cov2 ne tient plus qu’à un fil..

    https://odysee.com/@PhilippeBirien:9/DOC-La-suite-de-la-Chute-de-la-Cabale–(01-%C3%A0-14)–16.9:e?

  • L4Them

    A bord du navire russe qui a fait les tirs de semonce
    Farcical moment Russian gunners ordered to MISS as they fire warning shots at HMS Defender https://www.youtube.com/watch?v=wRg0iRbO4Qk

Laisser un commentaire