L’enfer à la frontière

L’enfer de la frontière mexicaine

Pour ceux qui suivent les actualités internationales vous aurez fatalement entendu parler de ce qui se passe à la frontière entre les USA et le Mexique. Cette zone où Trump avait le projet pharaonique de construire un mur et où les patrouilles avaient été multipliées à aujourd’hui bien changé.

Les plus assidus d’entre vous ont peut-être vu les images d’Alexandria Ocasio-Cortez, élue démocrate au congrès de la 14e circonscription de New York, elle y était à l’époque de Trump, devant les grilles des camps de la police des frontières, tout de blanc vêtue telle une madone, pleurant pour ces enfants détenues dans des conditions si atroces. Et, ho hasard incroyable, un photographe a pris des clichés de la scène et les a postés sur internet. AOC était triste, voir dévastée, du fait qu’on puisse stocker des enfants ainsi, dans de telles conditions, elle avait d’ailleurs raison d’être peinée car ces enfants vivaient dans des conditions dégradées dans des centres qui étaient en moyenne a 200% de leur capacité.
Ce que les démocrates ont fait remarquer à juste titre pendant l’ère Trump.

Regardons donc le résultat 141 jours après que l’administration Biden se soit mise au travail

Une Vice-présidente sans grande empathie
Kamala Harris la Vice-présidente en charge du problème n’est JAMAIS allé à la frontière et n’a jamais visité un de ces centres. Interrogée sur ce fait plutôt étrange madame la vice-présidente à rie en disant qu’elle n’était jamais non plus allée en Europe. Blaguer sur des gens qui souffrent, humm…
Elle préfère s’attaquer à la source du problème comme elle le dit elle-même.

Mais si elle fait du bon travail pourquoi pas. Alors elle est allé au Guatemala, reçu par des banderoles de locaux lui disant gentiment de rentrer chez elle et de s’occuper de ses affaires, ensuite elle va au Mexique, il faut rappeler que le président mexicain a déclaré que la politique migratoire désastreuse des démocrates était la cause de la crise à la frontière, donc pas gagné pour madame la vice-présidente.Mais elle a dit qu’elle allait aider les pays en donnant de l’argent aux autorité locales afin qu’elles puissent développer l’économie et du coup garder les gens sur place. Ce qui est plutôt une bonne idée, effectivement les opportunités locales permettent de fixer la population.

Malheureusement madame Harris à visiblement une connaissance de l’Amérique du sud qui ne dépasse pas la page de chaque pays sur Wikipédia semble-t-il.

Nombre de ces pays sont dirigés par des narco trafiquants et par exemple quand madame Harris parle de donner des millions de dollars au Honduras, un pays dont le président fait l’objet d’une enquête de la DEA ( Drug Enforcement Administration) pour trafic de drogue, on peut se demander quel type d’économie locale madame Harris veut développer ?
De plus il est évident que ça n’arrivera pas en 8 jours, c’est un travail sur 20 ou 30 ans mais les migrants qui sont actuellement dans les centres n’ont pas 20 ou 30 ans donc que compte-t-elle faire ?

La réalité honteuse des démocrates
Où est donc passé la madone des réfugiés, Mademoiselle Ocasio Cortez qui était outré de voir des camps remplis a 200%, où est-elle maintenant que certains camps au Texas sont remplis à 940%.
Ou est-elle lorsqu’au plus fort de la crise les gardes-frontières disaient ne pouvoir empêcher la violence et les viols car dans les pires moments on comptait 1 garde pour 600 migrants. C’est simple elle parle d’autre chose, a 200% de capacité sous Trump c’est un scandale honteux, à 940% sous Biden c’est un problème en cours de résolution.

A part que d’après les chiffres des gardes-frontières en mai 2020 il y a eu 19400 personnes (le chiffre le plus bas en 45 ans) qui ont tenté de franchir la frontière, en mai 2021 il y en a eu autour de 178 000, donc clairement ce problème n’est pas en cours de résolution mais en cours d’aggravation, mais la demoiselle reste muette et n’est jamais retournée dans ces camps. Cela montre son véritable attachement à la cause qu’elle défend, qui est sa propre carrière.

L’administration Biden avait bien trouvé une solution, ils ont construit quelques pièces de détention en plus sur un camp, ce qui a permis de vider une des anciennes pièces, ils ont pris en photo la pièce vide et l’ont envoyé a la presse, en disant qu’ils avançaient bien et que tout allait mieux. Malheureusement la vérité a été révélée.
Des gardes-frontières interviewés expliquaient que dans certains centres les cellules sont a ce point pleines que les enfants dorment a même le sol et sur le côté car si tout le monde dort sur le dos il n’y a pas assez de place

Mais qui croire ? A part peut être les gens qui eux sont sur le terrain

-Greg Abbott par exemple le gouverneur de l’état du Texas a déclaré que la politique de l’administration Biden était catastrophique et que les problèmes à la frontière avec le Mexique était entièrement causés par leur incompétence et leur manque de préparation.

-Ted Cruz sénateur du Texas dit que Kamala Harris et Joe Biden ont tout fait pour déclencher cette crise à la frontière et qu’aucun d’entre eux n’est capable de trouver un problème à ce désastre humanitaire.

-Mark Lamb, shériff de Pinal county Arizona, dit de Kamala Harris qu’elle n’est absolument pas compétente pour régler le problème est que de toute façon cela la fait rire quand on lui demande pourquoi elle ne vient pas a la frontière. Mais il pense aussi que c’est ce que cherchent les démocrates, le chaos et l’immigration illégale en masse pour augmenter leur base d’électeurs.

-Le maire démocrate de Del Rio au Texas Bruno Lozano a déclaré  » l’administration dit aux américains que tout est sous contrôle, une augmentation de 396% de l’immigration est-elle sous contrôle ? C’est ridicule « 

-Nikky Haley ancienne ambassadrice américaine aux nations unies a déclaré  » C’est embarrassant, le président a donné un seul travail à Kamala Harris, celui de gérer le problème migratoire. Elle n’est pas allée sur place, n’a pas la moindre idée de ce qui s’y passe. « 

-Les présidents du Guatemala, du Salvador et du Mexique ont tous les trois déclarés officiellement que le problème avec l’immigrations massive venant de leurs pays était la faute de la politique et des déclarations de l’administration Biden.

Arrêtons-nous la si je liste tous les mécontent l’article fera 30 pages.

75 nationalités ont été identifiées dans les entrées illégales à la frontière avec le Mexique, des hommes et des femmes qui pour certains d’entre eux sont des trafiquants ou des membres de gangs, mais qui dans leur majorité sont juste des victimes cherchant un meilleur endroit pour vivre de façon décente.
L’Amérique si fier d’avoir élu sa première femme vice-présidente, sa première femme de couleur vice-présidente, devrait avoir honte de voir qu’elle n’a même pas la décence d’aller voir la misère causée par la politique irresponsable du gouvernement qu’elle dirige.

Le peuple se moque de la couleur ou du sexe de son bourreau

Pour illustration/123.RF

Un commentaire

Laisser un commentaire