Civils pris en otages par la guerre

Ça empire en Ukraine..

Par  Erwan Castel pour Alawata-Rebellion

Des bombardements ukrainiens 

Pour la journée du 4 mars, les bombardements ukrainiens sur les républiques du Donbass n’ont pas faibli :

Dès les premières heures de la journée, la périphérie Nord de Donetsk (d’Ouest en Est: Veseloe, Spartak et Donetsk-Severny) a été la cible de l’artillerie ukrainienne.

Voici les observations relevés par un habitant de Yasinovataya après son réveil: 

  • 06h43 : Tirs de l’artillerie ukrainienne positionnée dans le secteur d’Avdeevka (6km au Nord de Donetsk) Arrivées puissantes sur Spartak, Severny Donetsk, l’aéroport et Veseloe 
  • 06h47 : 5 autres explosions.
  • 06h49 à 06h50 : 3 autres explosions,.
  • 06h52 : 4 nouvelles explosions,
  • 07h26 : Nouveaux bombardement du district de Yasinovataya
  • 07h28  : 2 explosions plus puissantes, avec un court intervalle. 
  • 07h30 : Encore 1 explosion. Temps de vol des obus, de 9 à 19 secondes
  • 07h32 : Une autre explosion, puis un tir de char de combat La fumée monte de Spartak.
  • 07h35 : Les tirs de 152 mm battent au loin. 
  • 07h37 : Tir de char
  • 07h44 à 07h53 – Depuis 3 directions, tirs frappant les périphéries de Yasinovataya et Donetsk 
  • Etc… 

Voici donc le quotidien du million d’habitants environ (sur)vivant sur le front du Donbass ! Le 4 mars 2021, bombardements de l’artillerie lourde ukrainienne sur tout le front Nord de Donetsk, entendus par un résident de Yasinovataya (8 km Nord Est Donetsk)

Vidéo

Au cours de ces bombardements ukrainiens des zones résidentielles ont été visées intentionnellement comme par exemple cet immeuble d’habitations situé au 14 rue Pryvokzalnaya à Donetsk-Severny (district de Yasinovataya, au Nord de Donetsk), qui a été touché par une roquette de 122mm de type « Grad » tirée par la version d’infanterie monotube 9P-132 Grad-P « Partizan ». A noter que les ukrops n’avaient pas utilisé ce type de munition depuis le 16 mai 2018.

Plusieurs appartements ont été endommagés et heureusement il n’y a pas eu de victime, les résidents s’étant déjà réfugiés dans leurs abris au moment du tir.

Les observateurs du CCCC (coordination et contrôle du cessez le feu) se sont rendus très rapidement sur place pour effectués observations, photographies et les relevés de tirs:

Les tirs ukrainiens se sont ensuite un peu calmés mais jamais cesser complétement puis ont repris au soir venu, principalement sur le front Sud de la République Populaire de Donetsk où à nouveau le village de Leninskoe a été à nouveau bombardé à 17h05 par des mortiers ukrainiens de 120mm.

Plus tard dans la nuit, bombardements et échanges de tirs ont repris sur la périphérie Nord Ouest de Donetsk et de Yasinovataya:

  • 22h54 – Echanges de tir sur le front de Gorlovka, 
  • 22,59 -. Alerte donnée aux riverains de la ligne de front
  • 23h00 – Bombardements lourds du front de Gorlovka depuis les Nord, Nord-est et Nord-ouest 
  • 23h10 – Intenses échanges de tirs se font entendre à la périphérie de Yasinovataya,.
  • 23h30 – L’Ouest et nord-ouest de Donetsk sont à nouveau sous des échanges de tirs.
  • Etc.

De la lâcheté ukropithèque 

Ces nouvelles attaques ukrainiennes ont permis d’observer une nouvelle procédure de conduite de leurs bombardements qui désormais sont confiés à des « groupes mobiles » dispersés dans les zones résidentielles occupées par Kiev et qui coordonnent leurs tirs à partir de plusieurs positions simultanées.

Cette tactique ukrainienne, dont l’évolution semble être une réponse à la décision de la RPD d’autoriser ses forces de défense à tirer à volonté sur les positions ennemies repérées, cherche de fait à neutraliser les potentielles ripostes et actions préventives républicaines en plaçant les unités de tir de Kiev dans des zones résidentielles dont les populations russes occupées servent alors de bouclier humain.

Pendant ce temps là, dans les hôpitaux ukrainiens déjà débordés avec une épidémie du Covid 19 mal et tardivement gérée, des évacuations aériennes et routières ramènent chaque jour en rotation sanitaire des blessés graves du front du Donbass. Arrivés d’abord par avions médicalisés, 20 soldats ukrainiens grièvement blessés dans le Donbass ont été évacués sur les hôpitaux de Kiev, le 4 mars 2021.

Après 6 années de de gesticulations stériles d’un processus de Paix irréalisable signé à Minsk, les populations du Donbass ont le sentiment de revenir à l’année 0 de cette interminable guerre meurtrière. 
Et sur le front, les milliers de familles dont les sens éveillés guettent à nouveau le ciel dans une érosion psychologique ont repris le chemin quotidien vers leurs caves tandis qu’au cœur des cités minières, les services républicains vérifient un par un les aménagements opérationnels des abris anti bombardement.
Le martyr du Donbass continue…

Erwan Castel

Voir images et vidéos

En complément, lire l’article de Christelle Néant Donbass – L’armée ukrainienne tire au lance-roquettes Grad portatif contre la périphérie nord de Donetsk.

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

7 commentaires

Laisser un commentaire