Un robot de chez Skoltech analyse le comportement des acheteurs

Un pas de plus pour l’incitation à la consommation..Volti

******

Par Quentin Claudel pour La Robolution

Les robot nous analysent ! Ce robot conçu par Skoltech analyse plus précisément notre comportement lors de notre parcours d’achat permettant de mieux optimiser les magasins et les stocks afin de plus nous faire céder à la tentation de l’achat impulsif.

Skoltech est une université internationale privée située en Russie. Créée en 2011 en collaboration avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT), Skoltech cultive une nouvelle génération de leaders dans les domaines de la science, de la technologie et des affaires, mène des recherches dans des domaines de pointe et promeut l’innovation technologique dans le but de résoudre les problèmes critiques auxquels la Russie et le monde sont confrontés. Skoltech se concentre sur six domaines prioritaires : la science des données et l’intelligence artificielle, les sciences de la vie, les matériaux avancés et les méthodes de conception modernes, l’efficacité énergétique, la photonique et les technologies quantiques, et la recherche avancée. Site web : https://www.skoltech.ru/.

Les chercheurs du laboratoire de robotique spatiale intelligente de Skoltech ont proposé une nouvelle méthode pour l’analyse du comportement des clients et la distribution de la demande, basée sur l’inventaire de l’identification par radiofréquence (RFID). Leurs recherches ont été publiées dans les actes de la Conférence internationale sur le contrôle, l’automatisation, la robotique et la vision (ICARCV International Conference on Control, Automation, Robotics and Vision ou en français Conférence Internationale sur le Contrôle, l’Automatisation, la Robotique et la Vision).

Les systèmes robotiques autonomes qui imprègnent déjà notre vie quotidienne sont confrontés à une foule de tâches difficiles, comme l’inventaire dans un environnement en évolution rapide.

Une équipe de Skoltech dirigée par le professeur Dzmitry Tsetserukou du Centre spatial Skoltech (Laboratoire de robotique spatiale intelligente) a proposé une méthode originale qui permet de construire des modèles représentant les dépendances de la demande liée à la localisation et les emplacements précis des objets perdus et déplacés. Le robot capable de lire les étiquettes RFID avec une précision de 0,3 m garde un œil sur les acheteurs, prend note des endroits qu’ils trouvent les plus attrayants et prédit la demande, donnant ainsi des conseils utiles au détaillant sur l’endroit où il est préférable de placer un article afin d’augmenter les ventes et les bénéfices.

« Les solutions existantes ne sont pas applicables à des situations réelles dans le commerce de détail, ce qui peut entraîner une perte de ventes imprévisible. Notre solution fournit au détaillant des informations exhaustives sur la répartition de la demande en utilisant un robot mobile pour un inventaire autonome dans les magasins équipés de la RFID. Notre recherche se distingue d’autres travaux connexes par la simple taille de l’ensemble sous-jacent de données du monde réel que nous avons recueillies en plus de 10 mois », explique l’un des développeurs du centre spatial Skoltech, Alexander Petrovsky.

« Chez Skoltech, nous avons mis au point Michelle, un robot autonome capable de lire la RFID pour les magasins Decathlon, qui permet de réduire considérablement le nombre d’erreurs de lecture de la RFID dues au facteur humain et de rendre l’inventaire plus rapide et moins cher. Nous avons eu l’idée de tirer profit des données importantes recueillies pendant les dix mois de fonctionnement du robot dans le magasin. Plus précisément, nous voulions estimer la variation de la densité des étiquettes sur toute la surface d’achat. Tout d’abord, nous avons proposé un modèle probabiliste pour estimer l’emplacement des étiquettes avec une précision de 0,3 mètre, puis nous avons construit la carte de la dynamique de la densité des étiquettes qui montre clairement les zones de quantité d’achat maximale et minimale. Ces résultats sont très importants pour les détaillants qui déplacent les marchandises afin de maximiser les bénéfices des ventes et de prévoir les profils de demande saisonniers », commente Dzmitry Tsetserukou, professeur à Skoltech.

La nouvelle approche peut être utilisée dans tout espace de vente au détail équipé de la technologie RFID (Radio-Frequency IDentification ou en français l’IDentification par RadioFréquence).

Une bonne nouvelle pour les commerces, moins bonne pour nos porte-monnaie.

Quentin CLAUDEL

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel vous retrouverez toute l’actualité des métaux précieux. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur https://larobolution.com/. »

Source Skoltech

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

7 commentaires

  • A nous de devenir de plus en plus futés pour tenter de ne pas nous faire berner. Pas facile… Il y a longtemps que nos comportements dans un magasin sont étudiés et la technique de l’emplacement des biens de consommation est très au point. On connaît même le mouvement de nos yeux quand on cherche quelque chose (ou non) dans un rayon. L’espionnage commercial !

  • Avatar mianne

    Il y a même de simples internautes qui utilisent un robot pour leur générer passivement 1000 euros de gains par mois sans impôts, pour 3800 euros d’investissement sur les publicités attirant les consommateurs . Waouh ! Miracle ou arnaque ? Les vidéos sur Internet depuis 2020 de ce système AI Marketing et de quelques autres du même type ont toujours cours .
    https://www.youtube.com/watch?v=KctOHeeRO0g
    J’attends de voir !!!

  • Avatar CryptoKrom

    Oh par quel miracle se pognon tombe du ciel ?
    Qui l’a fabriqué ? produit ?
    Toujours les mémes « vaches-a-traire »…
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Avatar CryptoKrom

     » Skoltech se concentre sur six domaines prioritaires : la science des données et l’intelligence artificielle, les sciences de la vie, les matériaux avancés et les méthodes de conception modernes, l’efficacité énergétique, la photonique et les technologies quantiques, et la recherche avancée.  »

    – en gros, c’est les robots qui iront dans l’Espace, aprés avoir fait interner tous les humains.

    ____________________________________________________________
     » La nouvelle approche peut être utilisée dans tout espace de vente au détail équipé de la technologie RFID (Radio-Frequency IDentification ou en français l’IDentification par RadioFréquence).

    Une bonne nouvelle pour les commerces, moins bonne pour nos porte-monnaie. »…et les EHS !

    – deja en cours, les etiquettes electroniques connectées en Wifi,
    je l’ai assez senti, et mesuré avec le détecteur EM .
    Que se soit l’Emetteur ou les etiquettes rayonnantes…A VOMIR !

    Les clients sont litterallement irradiés.
    Et sa…SANS robot a la noix !

    rajoutez alors une hausse prévisionnelle des cancers induits par les ondes.
    Axel Kahn (et partenaires) va étre content d’avoir une hausse de « clients » cancereux a servir de cobayes a therapie génique !!

    Sommes nous volontairement cancerifés afin de servir de cobayes aux Pharmafieux Totalitaires ?

    L’ICNIRP stoppe toute analyse de Dose absorbée aprés 6 minutes, car Echauffement thermique créant une hausse de dose absorbée exponentielle…

    Et 6 minutes, c’est pas suffisant pour faire les courses,
    et bosser !

    Quelqu’un ici va bosser juste 6 minutes / jours ?!

    Nonnnn….

    L’ANFR ne fait plus QUE DES SIMULATIONS, et préfére envoyer sur le terrain….des Partenaires OBJETS CONNECTéS !!
    (méme pas diplomés en Physique Electromagnétique, juste de simples StartUp Maison-Connectées etc…)
    Normes de Mesure utilisées en cours = Périmées depuis des années !

    Vous pigez là les Conflits d’interets ?

Laisser un commentaire