La puce cérébrale d’Elon Musk est prévue pour cette année. 2021, avènement des “cyborgs”?

Présentée au niveau médical pour aider les paralysés, ceux atteint de la maladie d’Alzheimer, ça peut se concevoir. Mais….Merci Françoise G. Volti

*******

Source et auteur(s) France-Soir

Ces puces cérébrales pourraient à long terme être utilisées comme des interfaces cerveau-machine dans le but d’aider les patients paralysés à interagir facilement avec leurs téléphones portables ou leurs ordinateurs. Kalhh / Pixabay

Selon Elon Musk, l’homme le plus riche du monde, les recherches sur des puces implantées dans le cerveau de son projet Neuralink avancent à grands pas. Un singe a même été muni d’un implant sans fil dans son crâne pour lui permettre de jouer à des jeux vidéo.

Des singes et des cochons testent la puce cérébrale… bientôt l’homme?

Dans un entretien sur l’application de streaming audio Clubhouse, réseau qu’Elon Musk affectionne, malgré les contraintes de sécurité, il a évoqué les efforts de Neuralink pour concevoir et produire un implant cérébral qui permettrait aux humains de contrôler des ordinateurs par la pensée.
Ces puces cérébrales pourraient à long terme être utilisées comme des interfaces cerveau-machine dans le but d’aider les patients paralysés à interagir facilement avec leurs téléphones portables ou leurs ordinateurs. Pour l’instant, elles sont testées sur des singes pour qu’ils puissent développer la capacité à jouer aux jeux vidéos, d’abord en solo, et la prochaine étape sera de les faire jouer les uns avec les autres.
Elon Musk détaille l’objet des recherches: « Une des choses que nous essayons de comprendre est si nous pouvons faire jouer les singes au mind-Pong les uns avec les autres? » Cela serait plutôt cool.».
Le singe n’est pas le seul animal à avoir été équipé de puces cérébrales par Elon Musk. En août, Neuralink avait installé un prototype sur trois truies, nommées Gertrude, Dorothy et Joyce. 

Les expériences attirent l’attention des défenseurs des animaux

L’association Peta (l’association américaine de défense des animaux) avait appelé Elon Musk, en septembre dernier, à propos des annonces des expériences avec singes, à “se mettre lui-même la puce dans son cerveau”. 
«Elon Musk n’est pas un primatologue, car s’il l’était, il ne suggérerait jamais qu’un singe attaché à une chaise avec un dispositif métallique implanté dans son crâne et obligé à regarder des jeux vidéo toute la journée est tout sauf misérable», a déclaré Kathy Guillermo, vice-présidente principale du Département des enquêtes de laboratoire de PETA dans un communiqué publié le 1er février. 
Musk a répondu qu’il fait des efforts supplémentaires pour le bien-être des animaux. Quand le ministère de l’Agriculture a inspecté ses installations pour singes, les services ont déclaré qu’il s’agissait des plus belles installations pour singes que l’inspecteur aie jamais vu dans toute sa carrière.

Des essais sur l’homme d’ici fin 2021

Certaines ne voient pas de risques à se faire implanter une puce dans le cerveau, et sont pressés de pouvoir participer aux expériences d’Elon Musk. Sur Twitter un utilisateur a déclaré qu’il voulait participer à des essais sur l’homme, et Musk a confirmé que les tests commenceront cette année même:
« Neuralink travaille d’arrache-pied pour assurer la sécurité des implants et est en étroite communication avec la FDA (Food and Drug Administration, l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, ndlt) », a déclaré Elon Musk. « Si les choses se passent bien, nous pourrions être en mesure de faire les premiers essais sur l’homme plus tard dans l’année. »
Les plus optimistes voient les puces cérébrales comme un moyen d’implanter l’intelligence artificielle dans les cerveaux humains, et ainsi, peut-être, de guérir des maladies neurologiques comme Alzheimer et Parkinson.
Mais l’ambition à long terme est d’inaugurer l’ère que M. Musk appelle «l’ère de la cognition surhumaine», en partie pour combattre l’intelligence artificielle, qui pourrait devenir si puissante qu’elle pourrait détruire la race humaine.
 

Auteur(s): FranceSoir

Voir :

https://neuralink.com/approach/

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

4 commentaires

  • La stupidité cinématographique des « super héros » « Marvel » et autres « DC Comics » commence à faire son œuvre : l’UNIFORMISATION
    De la puce à « l’homme-robot » et direction le transhumanisme.
    L’uniformité, pour être possible supposerait des êtres dépourvus de toutes qualités et réduits à n’être que de simples « unités » numériques. Et c’est aussi qu’une telle uniformité n’est jamais réalisable en fait, mais que tous les efforts faits pour la réaliser, notamment dans le domaine humain, ne peuvent avoir pour résultat que de dépouiller plus ou moins complètement les êtres de leurs qualités propres, et ainsi de faire d’eux quelque chose qui ressemble autant qu’il est possible à de simples machines, car la machine, le robot, produit typique du monde actuel, est bien ce qui représente, au plus haut degré qu’on ait encore pu atteindre, la prédominance de la quantité sur la qualité. C’est bien à cela que tendent, au point de vue proprement social, les conceptions « démocratiques » et « égalitaires », si chère à l’oligarchie, et pour lesquelles tous les individus sont équivalents entre eux, ce qui entraîne cette supposition absurde que tous doivent être également aptes à n’importe quoi. Cette « égalité » est une chose dont la nature n’offre aucun exemple, puisqu’elle ne serait rien d’autre qu’une complète similitude entre les individus. Mais il est évident que, au nom de cette prétendue « égalité » qui est un des « idéaux » à rebours les plus chers au monde moderne, on rend effectivement les individus aussi semblables entre eux que la nature le permet, et cela tout d’abord en prétendant imposer à tous une éducation uniforme.
    Citons, enfin, les propos totalement extravagants, parus dans Le Monde du 03/11/2015, de Laurent Alexandre, « hystérique » et « profondément darwinien » comme il se définit lui-même :
    « Dieu n’existe pas encore : il sera l’homme de demain, doté de pouvoirs quasi infinis grâce aux nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives. L’homme va réaliser ce que seuls les dieux étaient supposés pouvoir faire : créer la vie, modifier notre génome, reprogrammer notre cerveau et euthanasier la mort. »
    C’est toujours la même vieille tentation : convaincre les hommes de renoncer à leur autonomie, à leur singularité, à leur différence. À l’ère des machines et de l’informatique, beaucoup se prennent pour des robots. Or, les robots ne vivent pas. Ils n’ont pas d’intériorité. Ils ne connaissent qu’une loi, celle des tyrans qui les manipulent.
    Blog : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/

  • Avatar Cyrildu44

    Cyborg ? si c’est pour devenir comme C17 ou C18, il y aura très peu de résistances, oppositions.

  • Avatar behappy

    « « Dieu n’existe pas encore : il sera l’homme de demain, doté de pouvoirs quasi infinis grâce aux nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives. L’homme va réaliser ce que seuls les dieux étaient supposés pouvoir faire : créer la vie, modifier notre génome, reprogrammer notre cerveau et euthanasier la mort. » »
    Tu as raison dans le sens que la nature n’aime pas le vide !
    Et un secret issue de la mythologie pour conditionner la conscience c’est créer des espoirs (desepoirs) en présentant les choses comme l’unique solutions
    Ou plus subtils présenter pleins de « fausses » solutions, sauf une mais qui n’est que celle du désespoir ou de l’urgence
    mot clef : « remède miracle » https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • Une puce ne guérira jamais Alzheimer ou Parkinson. Tout au plus elle pourra peut-être remplacer quelque chose. Ce n’est pas « guérir ».
    Ce que ces apprentis-sorciers passent sous silence, c’est la connexion de ces puces avec la 5G, autrement dit, les ondes tueuses de la 5G vont pénétrer directement le cerveau. D’autres formes de cancers sont donc à craindre, sachant que, déjà, les cancers du cerveau, qui étaient rares, sont de plus en plus fréquents et touchent les enfants de plus en plus tôt.
    Ce gars passe pour un sauveur alors que c’est un criminel, au même titre que BG !

Laisser un commentaire