Epstein : Parcours d’un monstre de l’État profond – Pierre Jovanovic – Politique & Eco n°277 – TVL

Quel panier de crabes ! Ça n’est pas Trump qui voulait assainir le marais ? Ce pourrait-il qu’il y ait une relation de causes à effets avec sa réélection si contestée ? Avec ces révélations et, les preuves disponibles détenues par l’auteur, on imagine ce que doivent ressentir tous ceux qui ont été piégés par Epstein, et les magouilles pour que leurs turpitudes ne soient pas dévoilées au monde entier. Partagez ! Volti

******

Pour illustration/123.RF

Source : Chaîne officielle TVLibertés

Pour la première fois, voici la vie détraquée du milliardaire Jeffrey Epstein, confident de Bill Clinton, qui a piégé, pendant 20 ans, pour le compte des services israéliens, des milliers de députés, sénateurs, hommes d’affaires, journalistes, stars de cinéma, scientifiques de renom, recteurs et doyens d’universités, premiers ministres, princes et princesses (dont le prince Andrew), et même des présidents avec le plus grand réseau international de pédocriminels. Nous suivrons son itinéraire de son ascension en tant que professeur de mathématiques à sa mort en cellule en août 2019, en passant par sa rencontre capitale avec Ghislaine Maxwell, la fille d’un autre très grand espion du Mossad, Robert Maxwell, qui avait acheté les médias britanniques pour le compte d’Israël. Pour en parler, Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Pierre Jovanovic, directeur littéraire des éditions Le jardin des livres, pour l’édition française de « L’affaire Epstein » écrite par le grand reporter américain Dylan Howard, Melissa Cronin et James Robertson.

L’ouvrage est disponible dans la Boutique Officielle de TVLibertés : https://bit.ly/2KCqicR

Les assertions ou analyses sont sous la responsabilités de leurs auteurs et ne sauraient engager LME.

2 commentaires

  • J’étais loin de connaître toute l’histoire ! Ouff !!! Nous ne vivons vraiment pas dans le même monde… Jova fait un peu débile quand il en rigole, mais je peux le comprendre: c’est une façon de contrecarrer l’énormité de ces situations.