Kary Mullis : « Le test PCR ne permet pas de savoir si vous êtes malade »

Nous l’avons déjà dit mais, il est important de le redire ne serait-ce que pour rassurer ceux qui sont terrorisés par les annonces mortifères, propagées par les médias et autres « experts » de plateaux TV. Le prix Nobel Kary Mullis explique qu’il est impossible de poser un diagnostic à partir des tests PCR qu’il a inventé. Dans son intervention il nous parle du VIH mais c’est valable pour tous les virus recherchés. Tout au plus, et selon la méthode de réplication choisie, on déclare un individu porteur du Covid19, on ne peut le déclarer malade, ni affirmer que la positivité le rendra malade car, IL N’Y A RIEN À QUOI SE RÉFÉRER, aucune comparaison ne peut être faite, comme pour d’autres maladies. Selon le principe de « qui cherche trouve », à force de réplications de cycles, on trouve forcément des éléments pour déclarer la positivité et, on est face à des affirmations exagérées, qui induisent en erreur tous ceux qui se portent bien et sont détectés positif. Donc, si j’ai bien compris, pour que ces tests soient significatifs, il ne faut pas dépasser un certains nombre de cycles, que ce nombre soit généralisé dans tous les pays qui utilisent ces tests. Si c’était fait, nous aurions des chiffres bien moins alarmants. On peut penser, « Ils le savent forcément ! Pourquoi ne le font-ils pas ? ». Je vous laisse répondre à cette question. Sans nier le fait que, ce virus peut être très dangereux pour les personnes fragiles, qu’il faut les protéger, mais sans tomber dans l’hystérie collective qui ruine nos pays et divise nos sociétés. Partagez ! Volti

******

Source Fils de Pangolin

Voici l’événement Corporate Greed & Aids qui a eu lieu le 12 Juillet 1997 à Santa Monica, CA animé par Esai Morales. Les participants présents sont entre autres, Kary Mullis, Gagnant Prix Nobel et inventeur du test PCR, et d’autres conférenciers Sean Current, Paul Philpott, & Christine Maggiore.

Dans cette vidéo, une question est posée à Kary Mullis sur l’utilisation inappropriée du test PCR:  » Le {PCR} se distingue de cela. C’est un procédé qui est utilisé pour faire beaucoup de choses à partir de quelque chose. Ça ne dit pas si vous êtes malades. Ça ne dit pas que la chose que vous avez contractée va réellement vous nuire... »

Transcription :

Le test PCR a été inventé dans les années 80 par un biochimiste américain du nom de Kary Mullis, ce qui lui a valu le prix Nobel de chimie dix ans plus tard. Comment un test mis au point il y a près de 40 ans peut-il donc être utilisé pour diagnostiquer ce que l’on nous présente comme une toute nouvelle maladie, découverte l’année dernière par le monde entier ?

D’après ce que je comprends, c’est impossible, mais je ne suis ni médecin ni scientifique, et je ne suis certainement pas un expert ou un biochimiste comme Kary Mullis.

Il y a eu beaucoup de faux positifs lors des tests de dépistage du coronavirus. On pense que beaucoup de ces faux positifs sont déclenchés par des cellules virales mortes. Nous avons vu des cas de chèvres et de fruits testés positifs… ce qui soulève bien plus de questions que cela n’apporte de réponses… Une femme a même été blessée par un test après qu’un prélèvement nasal ait perforé la paroi de son cerveau, provoquant une fuite de liquide cérébral par le nez.

Tout cela à cause d’un virus dont le taux de survie est de plus de 99 % pour la plupart des personnes qui l’attrapent. Pourquoi est-il si important de comprendre ce test ? Parce que c’est le catalyseur de la campagne de peur qui est menée par les médias corrompus et qui est ensuite utilisé par le gouvernement comme justification pour imposer des restrictions sur nos vies.

Dans cette vidéo, je vais vous montrer plusieurs clips de médecins, en plus de ceux de l’inventeur du test PCR lui-même. Et je suis assez confiant que d’ici la fin de ce programme, vous arriverez à la même conclusion que moi, à savoir que l’on nous ment.

Commençons par Kary Mullis, l’inventeur du test PCR. Je ne pense pas que vous puissiez détourner l’usage du test PCR en fait… non, ce sont plutôt les résultats, l’interprétation qu’on en fait. Vous comprenez, s’ils peuvent trouver ce virus en vous – et avec le test PCR si vous le faites bien, vous pouvez trouver presque n’importe quoi chez n’importe qui, ça vous amène à croire en cette vision bouddhiste selon laquelle tout se trouve à l’intérieur de tout ce qui existe, n’est-ce pas ? Je veux dire, si vous pouvez amplifier une seule molécule jusqu’à obtenir quelque chose de vraiment mesurable – ce que le test PCR peut faire – alors il n’y a que très peu de molécules que vous n’ayez pas au moins en un seul exemplaire dans votre corps.

On pourrait donc considérer ça comme un usage détourné… le fait de prétendre que c’est significatif… Le véritable problème, c’est qu’on n’a pas besoin de faire le test de dépistage du HIV. On n’a pas besoin de faire le test pour les 10 000 autres rétrovirus qui ne sont pas nommés, et également présents chez le sujet. Vous voyez, quelqu’un qui a le HIV va avoir en général presque tout ce qu’on peut dépister, parce que le HIV est un virus assez rare. Sur 250-300 millions de personnes en Amérique, nous ne sommes qu’un million à avoir ce virus. Il faut donc soit que votre mère l’ait attrapé et vous le transmette, soit que vous soyez vraiment très « concentré » sur les personnes qui l’ont attrapé – et seulement sur elles – et vous aurez alors de bonnes chances de l’attraper.

C’est difficile de l’avoir, mais si vous l’avez, il y a de fortes chances que vous en ayez aussi beaucoup d’autres… parce que vous avez été sur le « marché ». Donc, faire un test pour le HIV et affirmer qu’il a une valeur particulière, c’est ça le vrai problème je pense, et non pas que le PCR a été mal utilisé.

Épinglé par Fils de Pangolin

Voici l’article du Monde qui date d’il y a seulement 2 jours : https://cutt.ly/FuckChecking

Voilà ce qu’on appelle du Damage Control, les « Fact-checkers » en carton ont pondu cet article parce qu’ils savaient que cette intervention de Kary Mullis allait ressortir. Alors il font mine de « debunker » ce que Kary Mullis aurait pu écrire dans un livre, dans un livre…, ils vous détournent de la vrai question, un test PCR dit « positif » est-il synonymes d’une personne malade ? la réponse est TRÈS claire, c ‘est non ! Et là ce n’est pas dans un livre, c ‘est en vidéo, c’est lui parle. Ces organes de Fact-checking sont les métastases d’un cancer médiatique plus profond, dont Le Monde fait parti

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des moutonsenragés. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs.

16 commentaires

  • Avatar criminalita

    Ils sont combien à avoir vu le covid19 ?
    C’est de plus en plus clair, le complot est total,une véritable arnaque c’est un coup monté de toutes pièces et la preuve par les faits.
    Le 1er c’est la censure de tout ce qui va à l’opposé de la pensée unique. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

    • Avatar ungars

      Camarade, que dire alors des 32 000 morts en quelques mois ? De faux-morts en carton-pâte ?

      • KromoZom Y KromoZom Y

        Mort AVEC ou mort DE la covid.
        Pourquoi cette année, il n’y a eu que 75 décès du à la grippe saisonnière contre 17000 l’année passée?

        Si tu a les réponses, je suis impatient de les lire.

      • M.G. M.G.

        32.000 décès directement imputable au Covid en France ? Là, il va falloir le prouver. Et ça va être difficile sans aucune autopsie réalisée, et en se basant uniquement sur des chiffres annoncés façon « tirage du loto » par des médias perroquets aux ordres du gouverne-ment.

        Un petit comparatif qui fait relativiser : l’épisode de grippe 2014-2015 a entraîné une surmortalité hivernale de 18 300 décès. On est pas à 32.000, mais pas loin. En tout cas ce ne sont pas des chiffres dignes d’une pandémie, mais plutôt ceux d’une épidémie plus sévère qu’à l’accoutumé qui a touché essentiellement des personnes immunodéprimées et particulièrement âgées. La loi naturelle en quelques sorte (avec tout le respect que l’on doit a nos disparus et à leurs familles)

        Sinon, pour relativiser à nouveau, la mortalité en France est de 50.000 par mois en moyenne (600.000/an), avec un excès de mortalité hivernal attribuable chaque année à la grippe …

        M.G.

  • kalon kalon

    Censure ou folie collective qui a frappé l’ensemble des organes de pouvoir en occident !
    Car, si l’on nous traite souvent de « moutons », il faut convenir que ces organes de pouvoir se comportent de la même manière moutonneuse ! lol
    La pensée unique, qu’on retrouve dans tout les organes de pouvoir, est ce qui caractérise le comportement d’un troupeau de mouton : « on ne sait pas ou on va, mais on y va ensemble ! »

  • kalon kalon

    En continuant a faire des tests PCR à tout va pour gonfler les statistiques alors que le nombre de décès diminue drastiquement, on va, statistiquement parlant, vers une pandémie sans malades ! lol https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Avatar ungars

    HIV et COVID19 sont-ils comparables ?
    « un test PCR dit « positif » est-il synonymes d’une personne malade ? la réponse est TRÈS claire, c ‘est non ! » : en effet, elle est seulement contaminée. Les malades et morts du HIV doivent apprécier…

    • M.G. M.G.

      On ne meurt pas du HIV !

      Le VIH n’est qu’un rétrovirus qui a pour caractéristique d’affaibli considérablement le système immunitaire, laissant alors le champ libre à d’autres pathologies qui, elles, deviennent mortelles pour certains malades. Là on peut commencer à parler de pandémie, puisque l’on a allègrement passé les 30 millions de morts dans le monde …

      M.G.

    • Avatar CryptoKrom

      L’HIV se déguise en entrant dans le corps, en s’envellopant de la Proteine utilisée
      par les anticorps , donc un « laissez-passer » tout bénéfs.

      La MEME (!) proteine est ciblée par les prochains Tests AntiGéniques qu’ils veulent imposer, soi disant pour mieux cibler le covid…MDR!

      Chercher une proteine qui EXISTE déja dans le corps, c’est TRICHER dés le départ
      sur la Détection du Covid.

      DANS….le corps, et donc PAS, dans le nez, ou DANS la salive !!
      Donc, pour moins de TRICHES, deja faut chercher DANS le SANG, ou la Lymphe !!

      Ensuite, si les Tests AntiGéniques sont INCAPABLES de DIFFERENCIER nos propres
      Proteines de nos propres AntiCorps de celles utilisées comme Envellope (déguisement HIV/COVID ) , Pffff !

      Là regardez les similitudes de la Grippe avec le Covid
      son envelloppe !
      http://www.docteurclic.com/galerie-photos/image_4240_m.jpg

      Donc si vous avez la Grippe, (avec ou sans symptomes) et que les Tests Antigéniques ne savent pas differencier
      l’Envelloppe Covid de celle de la Grippe…ou encore les proteines de nos Anticorps,
      vous étes Positif.

  • hello les ME,
    en effet la technologie n’a jamais permis d’etablir si une personne est malade ou non ! c’est vrai pour toutes lles imageries médicales ainsi que les analyses et les tests biologiques. A l’ universite mes profs nous ont rabachés pendant 6 ans que le diagnostic de la maladie est clinique et que les precisions concernànt les degats de la maladie pouvaient etre mesurés par des examens complementaires types radio, scanner, irm , echographie, analyse biologique , tests etc…
    Malheureusement, l’evolution des pratiques de sante tentent a utiliser les examens complementaires comme des moyens de diagnostic et ça devient du grand ń’importe quoi. Il faut savoir que la medecine n’est pas une science mais un art, a savoir qu’il faut mettre les mains sur le malade pour tenter de comprendre qq chose. ceux qui donnent des lecons de medecine sur les plateaux tele qui sont les detracteurs des prof toussaint, Raoult, Perronne, Toubiana, n’ont pour la plupart jamais vu de malades devant eux. ce sont des anciens étudiants de medecine qui ont déserté les cabinets ou l’hopital pour etre derriere un ecran d’ordinateur toute la journée. ces gens ne sont pas des soignants meme s’ ils sont diplomes de medecine. pour ma part je me fie plus a un gars solide dans sa tete comme Raoult pour comprendre le cours de l’epidemie plutot que Veran qui a fait toute sa carriere dans un parti politique et qui ne sait pas ce qu’est la medecine.

  • Avatar gneu

    Bonjour,

    juste une précision en passant : le jour où, enfin, on aura atteint la fameuse « immunité collective » et que le virus sera passé quasiment par chacun d’entre nous, que se passera-t-il si on fait un test PCR ? Eh bien étant donné que celui-ci contient tellement de cycles d’amplification (CT) et qu’il détecte même des vestiges de virus, ON SERA TOUS POSITIFS.
    On aura donc 100 % de positifs au test PCR et ce sera la signe que l’épidémie est terminée.

    Du coup, je pose la question qui tue : oui, le nombre de positifs aux tests PCR ne fait que d’augmenter… Mais faut-il s’en réjouir ou s’en inquiéter ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    Pour moi, la réponse est simple, tous ceux qui sont positifs et n’ont pas de symptômes sont « sauvés » !

  • Avatar Delphinus

    Les tests PCR sont INTUILES, car ils sont surdosés (40 réplications de brin de l’arn, alors que 30 est largement assez) ; le test détecte que vous avez, aviez été en contact avec un virus (un brin d’arn virale comme il y en a des millions dans l’air), comme pour la grippe, le rhume, bronchite, allergies (comme moi),
    Plus de 80% des tests sont des faux positifs. et c’est que dans 5% des cas que l’on peut trouver le covid, et si t’as pas passé la 70iéme , y a pas trop de problème sauf si tu as des antécédents, comme problème de respiration, apoplexie, asthmatie.
    Ce Virus fonctionne un peu comme le sida, il perturbe ton système immunitaire et ensuite c’est un petit truc qui te tue. Mais Akasha a déjà expliqué comment booster son corps vu que bientôt l’hiver.
    *Bzh atao

  • Avatar xc

    Une personne testée positive mais sans symptômes, est-elle malade ?

    • Avatar CryptoKrom

      Non, puisque le PCR ne TESTE PAS ce qu’il y a DANS le sang…
      Mais s’il y a un virus dans le sang,
      et qu’elle ne RESSENT RIEN (asymptomatique) elle est donc déja immunisée.

      Un systéme immunitaire EST et SERA TOUJOURS en constante lutte (taches habituelles 24H/24)
      d’élimination des intrus.
      L’Energie fournie pour cette lutte ce fait defois remarquer par une période de fatigue passagére, sans plus…

      L’Immunité est un phénoméne de lutte constante, H24, de notre systéme immunitaire, tout en se fortifiant par Mémorisation, pour rendre plus aisée cette lutte,
      ce qui fait que beaucoup de grippes/virus ne sont peu ou pas, ressenties.

Laisser un commentaire