« Apocalypse-restau… destruction massive de nos commerces !! » L’édito de Charles SANNAT

J’espère que vous avez un peu d’argent liquide de disponible. Des témoignages d’internautes sur les DAB vides et non réapprovisionnés, par manque de personnel. Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

La crise économique que nous allons vivre sera bien plus terrible que celle de 2008 et je voulais vous en donner aujourd’hui une autre illustration pour faciliter la prise de conscience et inciter tout le monde à la réflexion et donc à  la préparation de sa propre résilience également professionnelle.

En 2008 comme je vous l’ai déjà dit y compris dans la vidéo que j’avais consacrée à ce sujet (je la remets en bas pour ceux qui ne l’aurais pas vue) la crise est d’abord financière. La FED, la banque centrale américaine, trouve que la spéculation immobilière est trop forte, elle veut calmer la bulle et augmente ses taux directeurs. Au bout d’un cycle de 2 ans de remontée des taux, les emprunteurs les plus fragiles deviennent insolvables, c’est la crise dite des « subprimes » dont tout le monde, sauf les plus jeunes, se souvient.

Une crise très classique d’endettement des acteurs économiques. Pour aller mieux, que faire ? Simple. On imprime de l’argent et on aide au désendettement des endettés. Dans un crise économique classique réouvrir les vannes du crédit et de l’argent pas cher, cela aide. Cela ne fait tout, mais cela aide bien évidemment avec une certaine efficacité.

Aujourd’hui nous sommes face à un arrêt cardiaque de l’économie réelle.

Vous imprimez tous les billets que vous voulez, et l’on ne s’en prive pas, mais aucune somme ne permettra de fabriquer plus de masques, ou de respirateurs etc…

L’économie est à l’arrêt.

Les commerces sont fermés.

Les consommateurs sont confinés.

Les entreprises sont à l’arrêt.

3 milliards et demi d’habitants de cette planète viennent de sortir de l’économie productive…

C’est tout simplement du jamais vu.

Jamais.

Même en temps de guerre, il n’y a que sur la ligne de front que l’activité économique cesse.

Même pendant la seconde guerre mondiale jamais un pays européen n’a été à l’arrêt de cette façon-là et Dieu sait que les destructions et les pertes furent énormes.

Le choc économique est donc considérable.

Pour le moment, les mesures d’urgence en France le rendent relativement peu palpable pour la majorité de nos concitoyens et c’est une bonne chose. Pourtant, la dépression que ce choc implique, si elle est masquée, (non pas par les FFP2 que nous n’auront jamais) est déjà à l’œuvre par la destruction massive d’outils de production qu’elle implique.

Restaurants, hôtels, commerce… beaucoup ne rouvriront pas. 

Prenez l’exemple de la restauration.

C’est souvent des affaires fragiles parce que les marges sont faibles, les charges importantes.

Les aléas classiques sont déjà difficiles à encaisser pour beaucoup.

Lorsqu’il faudra réouvrir, lorsqu’il faudra payer les arriérés comme le loyers qui s’accumulent mois après mois, lorsqu’il faudra à nouveau payer du personnel lorsqu’il faudra attendre les clients qui ne viendront pas car beaucoup réduiront, forcés, leurs dépenses pour la simple et bonne raison que l’inquiétude économique, les plans sociaux, l’explosion du chômage provoqueront un choc terrible de confiance et donc une défiance envers la consommation.

Même sans cela, et même si l’on déconfine, il sera difficile de réouvrir rapidement tous ces lieux publics qui sont des vecteurs importants de contamination.

Combien de mois d’inactivité nos amis restaurateurs pourront-ils supporter ?

Certainement pas beaucoup.

Le PIB du tourisme en France, c’est 8 % environ du PIB total !

Les hôtel sont fermés, les salles de spectacle, toute l’industrie française du tourisme est à l’arrêt, elle est donc à plat. Les nuits d’hôtel qui ne sont pas vendues ne le seront plus jamais. Qui aura envie de voyager et quand ? A quelle vitesse l’activité reprendra ? Doucement, bien plus doucement que ce beaucoup pensent.

Pour le moment la situation est gelée.

Les choses, la France, sont figées.

Lorsque le moment de ressortir de nos maisons viendra, nous contemplerons une économie détruite. A plat.

Nombreux sont ceux, hélas, qui devront déposer le bilan, et nous découvrirons effarés, une véritable Apocalypse-restau.

Il faudra aussi, comme après une guerre, sans doute reconstruire nos centres-ville qui pourraient vite devenir fantôme si nous n’y prenons pas garde.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous et désormais protégez-vous!

Charles SANNAT

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

17 commentaires

  • Avatar keg

    02/04/2020 – https://wp.me/p4Im0Q-3Ab
    – Vous avez droit à 8 500€ par an (en plus de ce que vous percevez actuellement), pour 40 millions de personnes, individuellement OU vous pouvez permettre de créer 13 millions d’emplois collectivement. Que choisissez-vous. Si cela ne pourra se faire qu’en 2022, il est important de savoir maintenant.

  • Avatar Cyrildu44

    L’économie touristique plombée : une excellente nouvelle pour les locaux ne pouvant plus habiter dans les principales villes côtières, un carnage pour les plates formes Airbnb et Booking.

    Il faut que l’économie touristique chute à 3 ou 4% du PIB : au final, ça ne rapporte qu’aux grandes villes et à certaines communes ; les autres constatent plus d’inconvénients que d’avantages.

    Faisons chuter le nombre de résidence secondaire.
    Et si c’était maintenant le krach immobilier ? La fermeture de milliers d’agences partout dans le pays comme après la crise de 2008 ?

  • encore une grosse bourde de notre ami Charles.
    je cite:
    « Prenez l’exemple de la restauration.
    C’est souvent des affaires fragiles parce que les marges sont faibles, les charges importantes. »

    Le taux de marge moyen dans la restauration est de 80% !
    A titre de comparaison, il est de 30% dans l’ industrie…..

    Par contre , sur le fait que la crise va être bien plus grave qu’ en 2008, je souscris entièrement.
    Une récession, cela commence par les faillites d’ entreprises, qui entrainent l’ explosion du chomage, qui entraine le non remboursement des credits des particuliers ( le credit aux particuliers est supérieur à la dette de la France ), qui entraine des faillites de banques, qui entraine des faillites de Cies d’ assurance ( les Cies d’ assurance ne gagnent pas leur argent en assurant votre appartement ou votre voiture, mais en assurant les crédits accordés aux particuliers ou aux entreprises ),……etc
    En clair, cela se traduit par:
    Une baisse importante des recettes de l’ Etat qui va devoir taxer tout ce qui bouge pour essayer de réduire son déficit en explosion ( augmentation TVA, taxe foncière, impot de solidarité, impot special corona virus…jusqu’ aux réquisitions et confiscations notamment de l’ or )
    La vente ( privatisation ) des biens qui nous restent ( ADP, caisse des dépôts, Sncf…)
    L’ impossibilité de retirer son argent des banques
    ( pour rappel, la garantie de 100,000€ pour les dépots est bidon: le FGDB ( fonds de garantie ) ou un nom comme cela est doté de 3 milliards d’ €….ce qui est ridicule. La seule BNP a un bilan à hauteur de …2,000 milliards d’ € !!!)
    L’ instauration d’ un controle des changes et des capitaux
    …..Des interdictions et restrictions de toutes sortes.

    • Avatar Bormes

      c’est bien comme ca que je le vois

    • bonjour, les marges dans la restauration ne sont pas de 80% c’est totalement faux ! le cout de la nourriture pour fabriquer un repas est environ de 2 a 3 euro pour un plat du jour a 10 euros. il reste donc entre 7 et 8 euros pour payer les salaires, les loyers et les impots. les loyers sont souvent eleves car les prets sont a court terme, pas autant que dans l’industrie. pour faire 50 couverts par repas faut 4 personnes, 2 en cuisine et 2 en salle. une equipe peut preparer le repas de midi, il en faut une autre pour celui du soir. pour un service de 50 repas , la somme engrangee est de 500 euros. 100 euros sont depenses pour l’achat de la nourriture. la cuisine coute 2 pers x 7h x 9€ x 2 = 252 € . la salle coute 2pers x 3h x 7 € x 2 = 84 € . avec ce simple cacul realiste il ne reste que 64 euros pour le loyer et les impots. pour gagner de l’argent en restauration, il faut 1) vendre de l’alcool donc payer la licence adequat, 2) travailler beaucoup, 3 ) travailler longtemps. la grosse difficulte en restauration c’est un jour 80 repas , le lendemain 15 personnes . tres difficile d’obtenir une contance. ! alors quand je vois ecrit que la marge en restauration est de 80% je bondis devant autant d’inconscience et d’irrespect pour ceux qui nous offrent de bons petits plats mijotes avec amour. pour faire ce métier, il faut etre dingue tellement c’est usant ! evidemment les restaurants sont en premiere ligne face a la crise. et ce qui est perdu l’est définitivement, il ńy aura pas de rattrapage !

      • mouais
        t’ as pas inventé le fil à couper le beurre…..
        T’ as toutes les capacités pour devenir ministre des finances en cas de remaniement ministériel….

      • grosse truffe, on te parle d’ un taux de marge !!
        on ne te demande pas le détail des charges et on s’ en fout de savoir si la plongeuse fait des extras !!!

        • quand on a que l’insulte comme argument !
          des cons j’en ai vu et côtoyé des dizaines , diplômés d’un MBA ou sans. En general les cons diplômés sont plus virulents que le con de base car il est persuadé d’avoir raison sur tout c’est meme comme ca qu’on le revonnait car il arrose de sa prose tous les commentaires, c’est ce que j’appelle un con sachant ! sur ce site t’es pas le premier a venir dispenser ta pensée toute puissante et ton venin aux brebis égarées…. gardes tes precieux conseils pour qui te les demande. franchement vu le niveau d’intelligence de tes commentaires, il ne doit pas y avoir foule. c’est sans doute pour ca que tu viens sur les forums vomir ta bile et ta suffisance. tu sais ce qu’elle te dis la truffe ? par politesse je ne vais pas l’écrire mais juste le penser. ca suffira largement tellement ton égo est en souffrance de ne pas etre reconnu ! va chez larem là-bas tu seras un clone parmi les clones. Réussir ta vie et etre heureux, ces conseils idiots que tu donnes gracieusement aux autres, tu devrais te les appliquer et ne pas en faire des formules incantatoires et surtout n’oublie pas de te connaitre toi même avant d’essayer de juger les autres. tout ca c’est ecrit sur ton vilain blog ….rose pale ! même avec un Mba t’es qu’ une pauvre tache ! et je reste poli…

  • Avatar Bormes

    La crise sanitaire actuelle n’est rien face a la crise mondiale qui va emporter les acquis sociaux au détriment des plus faibles.

    • la crise sanitaire est une épidémie de gripette….
      Les mesures prises dans les états occidentaux , en réalité, transforment cette gripette en  » crise sanitaire »…..
      Les plus démunis ne vont pas être au balcon…Mais c’ est surtout la classe moyenne qui va déguster….

  • Avatar An_selme

    Donc : au potager !

    • Graine de piaf Graine de piaf

      quand potager il y a ce qui est très loin pour beaucoup….

      • ben oui, ma biche
        Quand tu es sur le Titanic, faut pas chialer parce que le bateau de sauvetage n’ est pas juste à coté de ta chambre……
        Faut pas attendre une ambulance pour t’ y emmener !
        Faut juste te dépêcher pour y arriver avant les autres !!!!

    • Avatar Cyrildu44

      potager et…protection du potager : ce n’est pas le tout d’avoir de quoi avoir sa propre nourriture mais aussi ne pas se la faire piquer.

      • Je suis , bien sûr pour le droit à avoir son potager avec des semences naturelles et non OGM
        Mais , compte tenu du temps qu’ il faut pour faire pousser une tomate, je doute que cela ne soit d’ une quelconque utilité dans un Chaos qui sera consécutif à une récession économique…

      • Ouais, le potager faut surtout être patient pour attendre que les patates poussent…
        Et de ne pas se les faire piquer le jour de la récolte…

        T’ imagines….tu dragues une meuf pendant 6 mois…et au moment de l’ Hallali, tu te la fais piquer ?

  • jules vallés jules vallés

    « Il faudra aussi, comme après une guerre, sans doute reconstruire nos centres-ville »

    Non,non, au contraire, les villes font partie intégrante du problème..!!