« Lutter contre… l’anxiété climatique. » L’édito de Charles SANNAT..

Les campagnes de « nettoyage/propreté » sont inefficaces, puisqu’il faut sans arrêt recommencer. Ça rassure surtout ceux qui s’impliquent. Je ne pense pas que les pollueurs patentés, se sentent coupables eux. En fait c’est cuit, on ne peut pas sauver la planète d’un système marchand, qui nous oblige à la saccager. Il faut aller vers la résilience, ne pas participer à cette gabegie consumériste, qui produit toujours plus de déchets. Et comme le dit Zébulon en commentaire : « C’est cela même l’essence du pouvoir : punir les masses !
On fait de l’écologie punitive ( interdiction des chauffages au fuel en 2025 – interdiction des voitures a moteur thermique dans les villes – interdiction des chauffages sur les terrasses des cafés et que sais-je encore …..) On tape sur les petits, il est facile de surtaxer un particulier.
 » Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Il y a quelques jours, dans ma petite ville normande, deux jeunes filles, angoissées climatiques et planétaires, ont décidé de faire une « clean walk » ce qui doit se traduire par une marche du nettoyage…

Tout le monde a trouvé cela charmant.

Moi je trouve cela con-con, et plus les autres trouvent cela charmant plus je trouve cela con-con.

Tout d’abord, nous payons des impôts et des taxes pour l’entretien, ce qui veut dire que le nettoyage n’est pas fait convenablement, mais là n’est pas le plus important. L’essentiel, c’est la culpabilisation environnementale qui pousse certains à ce type d’actions charmantes (sans aucun intérêt à terme, mais qui ne font pas mal non plus), et d’autres carrément à la dépression environnementale puisqu’il n’y a plus d’avenir, on va tous mourir… Merci Greta la dépressive chronique.

Culpabilité

La culpabilité est une émotion causée par la transgression d’une norme morale. Il s’agit d’une émotion proche du concept du remords.

Dans la classification des émotions morales de Jonathan Haidt, la culpabilité fait partie des émotions auto-conscientes, celles permettant aux individus de réguler leurs actions. L’embarras et la honte sont des émotions proches de la culpabilité. La culpabilité s’en distingue car elle entraîne des remords, la volonté de réparer sa faute, s’accompagnant d’empathie envers les victimes. Selon l’anthropologue Ruth Benedict, les cultures peuvent être classées en fonction de l’importance de l’utilisation de la honte ou de la culpabilité pour réguler socialement les activités de leurs membres.

Vous êtes victime d’une manipulation psychologique !

C’est cela que vous devez comprendre avant tout débat sérieux sur le climat ou l’écologie.

Il faut retirer l’irrationnel, le passionnel de l’équation.

Quand on est culpabilisé il est très difficile de raisonner objectivement…

Libérez-vous !

Le sort du monde, de la planète et des abeilles n’est pas entre vos mains et ceux qui vous font croire l’inverse le font pour vous culpabiliser, pour vous manipuler, et pour vous soutirer de l’argent.

Ce qui tue la planète c’est la mondialisation, avec nos produits fabriqués en Chine sans norme antipollution ou environnementale ce qui fait que ces usines ne pourraient plus fonctionner chez nous. Nous avons délocalisé nos emplois mais aussi notre pollution.

S’émouvoir de l’urgence climatique un i-phone à la main, trier ses poubelles jaunes pour que le contenu termine dans l’incinérateur général qui a besoin de combustible sec pour brûler l’humide, bref, tout ceci est une vaste foutaise, un immense mensonge.

Il n’est pas grave ce mensonge tant que vous n’êtes pas malheureux.

Il le devient lorsque vous devenez des angoissés climatiques, et chez nos jeunes, l’angoisse climatique atteint des niveaux ahurissants.

On ne protégera pas la planète avec ce système économique de consommation de masse.

La consommation de masse est la négation de toute politique environnementale.

Alors si vous voulez vraiment faire quelque chose pour la planète, cessez de consommer à outrance, réparez au maximum, et choisissez la simplicité et la sobriété volontaire. C’est peu, c’est imparfait, mais c’est le bon début !

C’est dans nos actes de consommation que se joue l’essentiel de la protection de l’environnement. Pas dans le recyclage, car si l’on pousse le raisonnement, il n’y a pas à recycler ce qui n’a pas été produit parce que cela n’a pas été acheté !

La cause première de tous les problèmes environnementaux imputables à l’humain, ce n’est pas le mauvais remplissage de votre poubelle jaune, mais le système totalitaire marchand, mondialisé, et basé sur la consommation de masse et la production de masse. Tout le reste n’est qu’écume des choses.

Prendre soin de notre maison commune !

Cela n’est pas une raison pour ne pas prendre soin de notre maison commune évidemment. Évidemment qu’il faut trier. Mais au même moment, le camion des poubelles jaunes qui passait deux fois par semaine ne passe plus qu’une fois par semaine, et ma taxe d’ordures ménagères augmente… Je refuse donc d’être culpabilisé. Je paye plus, et on me ramasse moins ma poubelle jaune. Du coup, je vais aller acheter un second bac. Je le ferai bien volontiers, mais sans culpabilité.

Je vais même acheter de plus en plus de produits en vrac pour éviter les emballages.

Tout faire pour se comporter mieux et réduire notre empreinte est une bonne chose, mais sans culpabilité.

Vous ne sauverez pas la planète.

Vous ne pouvez pas sauver la planète.

Car le système vous impose en réalité de la tuer, de la polluer, de la pourrir pour que ce système puisse tourner !

De l’agriculture intensive à la pétrochimie, de la mondialisation à la pollution des usines en Asie cachées en Inde ou en Chine, des supertankers aux super porte-conteneurs, des millions de poids-lourds  chargés de tous ces produits jetables, c’est le système qui pourrit cette planète.

Alors, ne soyez pas culpabilisés, vous n’avez aucune chance de sauver la planète. Même en vous suicidant ou en n’ayant pas d’enfant… la planète crèvera du système totalitaire marchand. Avec ou sans vous, ou sans votre descendance. Ne soyez pas naïf.

Mais vous pouvez, nous pouvons prendre soin de notre maison commune, en achetant un lopin de terre, une maison à la campagne, en y créant des oasis de biodiversité et en y aimant la vie.

Le meilleur remède à l’anxiété écologique, c’est de sortir de la propagande, démonter le mensonge, expliquer que vous ne pouvez pas sauver la planète contre ce que le système impose, et refuser la culpabilité.

Le meilleur remède à l’anxiété écologique, c’est aussi l’action. En travaillant votre résilience dans un monde complexe, en réduisant vos besoins, en augmentant votre degré de liberté, vous vous rendez plus fort, plus robuste face aux crises économiques, mais vous protégez aussi notre maison commune. Cela part d’une idée simple.

La… simplicité volontaire.

La sobriété volontaire.

Les jeunes filles qui font des « clean walk » un i-phone à la main, produit en Chine par des enfants sans droits sociaux, me feront toujours marrer…

C’est charmant, mais vraiment con-con.

Signé un vieux con bougon !!!

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

22 commentaires

  • Avatar Leveilleur

    « Car le système vous impose en réalité de la tuer, de la polluer, de la pourrir pour que ce système puisse tourner ! »

    Comme le disait Coluche: « Il suffirait que ça ne s’achète pas pour que ça ne se vende pas ! ». Il est évident que nous sommes formaté à consommer depuis tout petit par les publicités et à l’école on nous a dit, si tu n’étudie pas bien, tu n’auras pas de travail et tu ne pourras pas consommer tout ce que cette société te propose et donc tu ne seras pas heureux car tu n’auras pas la dernière voiture à la mode ! Comme si l’avoir était lié au bonheur, au contraire consommer révèle souvent d’un vide intérieur, d’un gouffre sans fin qu’il nous faut remplir de l’extérieur pour avoir le sentiment d’exister.

    Mais un désir en appelle un autre et c’est sans fin, le but est de raisonné ses désirs, avant tout achat il nous faut nous demander si on en a vraiment besoin, si c’est vital pour nous, dans quel cas, il faut y renoncer. La consommation compulsive est du un conditionnement, il ne faut jamais l’oublier.

    Le bonheur est en nous à chaque instant et nous pouvons le ressentir au présent. Comment se fait-il que dans certain pays les gens sont heureux et souriant alors qu’ils ne possèdent rien ? Parce que le bonheur est un état d’esprit ! Et combien de gens tuent au nom de l’argent, il tuent les humains, la nature, les animaux pour le profit, parce qu’ils veulent de l’argent pour pouvoir se payer tout ce qu’ils veulent et mener la belle vie, sauf que l’argent a aussi une contrepartie culpabilisante car il est le plus souvent gagné par des moyens douteux.

    Il ne s’agit pas ici de rejeter l’argent car l’argent est une énergie neutre que nous pouvons utiliser pour faire émerger de beaux projets, pour coopérer avec la Nature, pour préserver ou simplement de manière purement égoïste. La Nature c’est aussi nous tous, en consommant sans réflexion nous la détruisons et nous nous détruisons nous-mêmes car nous sommes tous liés à tout ce qui existe.

    Aujourd’hui plus que jamais et dans l’avenir, l’argent devra être mis aux services de belles causes, comme l’art, la spiritualité, la préservation de la biodiversité, la solidarité et il ne sera plus temps de le dépenser pour des plaisirs égoïstes et futiles. Dans l’avenir la survie de l’humanité sera au cœur des débats et notre mode de vie devra être repensé entièrement par tous et cela afin que l’humanité est un futur.

  • Alors là, je suis d’accord avec l’idée qu’on paie des taxes pour le nettoyage et qu’il faudrait ensuite nettoyer soi-même ! Ne pas salir, d’accord. Nettoyer nos .. saletés, bien sûr. Mais celles des autres ? Certainement pas !!
    C’est trop facile de jeter des ordures et ensuite de les faire ramasser par les autres.

    Oui pour la résilience, la sobriété heureuse, bien sûr. On a beau tourner les problèmes dans tous les sens, je ne vois vraiment que cette solution. Sauf à aller au casse-pipe, mais …

  • marabout marabout

    après les addict-geek,les addict – green washing

    mais bien sur,on va tous faire du vrac,la bonne blague pour sauver la planète
    d’un beau bordel en perspective,n’oubliez pas la carte de fidélitéhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    enfin,avec cette génération Y,le formatage et la manipulation
    vont réduire leur frais,ça devrait être beaucoup plus facile avec eux.

    la planète n’a que faire d’une bande de homosaboteurs,elle en
    s’en passera très bien,notre espèce n’est que de passage sur
    cet astre rattaché au système solaire.
    bien d’autres espèces ont été décimées,avant nous,et dans le genre
    plus combatif que nous pour sa survie.

  • Avatar Poutine

    Ce qui est « con-con », c’est l’idéologie qui amène ces filles à agir de la sorte, en reprenant la terminologie importée et propagandée (« clean walk »).
    Sinon, je trouve que c’est très bien de faire cela, notamment quand je vois les bords de route et de rivière. Notre environnement serait bien plus propre si chacun faisait de même. Il y a des gens qui donnent de leur temps gratuitement, comme cela, pour le bien commun et sans attendre que l’état ou autre agissent, et je ne le leur jetterai jamais la pierre, bien au contraire.

  • Avatar jean merderie

    J’ai laissé un commentaire directement sur le site insolentiae de Charles Sannat qui a modérer (censurer) mon commentaire. Ce même personnage qui parle de démocratie, d’information libre etc etc…
    Il trouve cela con-con de nettoyer la nature et préfère, nous dire qu’un effondrement économique va avoir lieu demain, cela depuis déjà 7ans.
    Le mec bosse pour une société qui vends de l’or et nous fais croire que tous va s’effondrer demain pour vendre ses pièces.
    Sous ses airs de contestataire se cache un gros mouton comme les autres, qui va acheter des beaux costumes pour aller faire l’expert sur BFM tv et se repasser les vidéos pour s’écouter parler.
    Les jeunes d’aujourd’hui font ce qu’il peuvent et pensent bien faire en faisant des clean-walk.
    C’est toujours çà et si tout le monde le faisait au moins une fois par semaine nous pourrions retirer des tonnes de plastique qui se retrouve de partout sur la terre, des sommets enneigés au fond des océans.
    Est-ce que Charles Sannat a enlever ses enfants de l’école ?
    Est ce que Charles Sannat a fait un potager ?
    Est ce que Charles Sannat va faire ses courses localement et chez des producteurs bio en direct?
    Est ce que Charles Sannat va faire des cadeaux de seconde main a ses enfants à noël?
    Je ne crois pas, Charles Sannat explique et juge et se trompe depuis plus de sept ans sur ses analyses du crash économique et se permet de faire la morale sur des initiatives louables. Certes dérisoires mais utiles et qui permettent au nouvelles générations de s’apercevoir de l’ampleur des dégats et de ce qu’il peuvent changer dans leurs manières d’acheter.
    Ce n’est pas cette génération que nous devons blâmer, mais celles né, après guerre et la notre. Les nouveaux venus récupèrent juste la baraque qui a été vandalisé et prise pour une énorme poubelle.
    Charles Sannat parle de trier ses déchets et de rajouter une poubelles jaunes. mais comment ce monsieur se permet t’il de faire la morale alors qu’il a besoin de plusieurs poubelles pour trier ses déchets. Il est possible d’acheter en vrac et de ne produire aucun déchet et il nous dit qu’il trie ses déchets, bravo Charles tu participe à l’écologie totalitaire qui fait déculpabiliser les gens d’avoir acheter un tas de bouffe de merde sur-emballés et de faire un geste écologique pour la planète.
    Tu parles de la contradiction de ces jeunes qui vont faire une « clean walk » un iphone à la main et tu parles de rajouter une seconde poubelle. T’es trop fort mec et tu as autant de contradiction que ces deux jeunes filles leur iphone à la main.
    Le sort de la planète est contrairement a ce que dit Charles Sannat entre nos mains et dans le choix que nous faisons d’utiliser notre argent (nerf de la guerre) et a qui nous le redistribuons.
    Bref, Trop d’article de ce Charles Sannat (le censeur) sur ce site. il a le siens il a BFM tv et pollue le site les moutons enragés de ses articles parfois aussi nauséabond que les déchets que ramassent les jeunes filles.
    Charles, contente toi d’essayer de faire des analyses économiques mais arrête de parler d’écologie.
    il n’est pas encore trop tard, mais tout est perdu.
    Jean Merderie.

    • Volti Volti

      Merci pour ton coup de gueule :) Je te signale que tu n’es pas obligé de lire Charles Sannat, qui n’oblige personne à être d’accord avec lui. Il donne son avis, comme toi tu donnes le tien et comme nous le faisons tous ici, sans avoir forcément raison ou tort.
      Ton commentaire est intéressant, tu dis qu’il t’as « censuré ». Son lectorat n’est pas le même qu’ici, et c’est lui qui choisit. Par contre, il y a ceux qui n’interviennent pas dans les commentaires, mais qui lisent les analyses de Ch Sannat, sinon, je n’aurais pas de raison de relayer. Ils apprécient les commentaires ici, qu’ils ne trouvent pas chez Ch.Sannat. ;)

      • Avatar jean merderie

        bonjour, je m’intéresse de près et de loin à tout ce qui concerne le climat.
        Je fais un tour sur le site des moutons car parfois des informations intéressantes ou des liens intéressant existent sur le sujet.
        J’ai lu l’article du vendeur de pièces d’or de BFM car il traitait du sujet du climat et de l’écologie. Comme je lis les billets de Jacques Henri avec lequel je suis plutôt d’accord quand il traite de sujet scientifique ou quand il parle de climat. Quand il commence à parler d’autre chose, je laisse tombé car ses analyses sont parfois de l’ancien monde.
        Chacun sa partie, j’ai envie de dire, Charles Sannat est un vendeur d’or assez malin qui surfe sur la vague de la collapsologie pour s’enrichir. Le crash économique qu’il prétend depuis une décennie n’est toujours pas là. il est très clair que je ne lirais plus ses articles et il est devenu comme le dit nestor la more, un nouvel ennemi doublé d’un censeur.
        sinon bonne journée.
        ps : penser à boycotter l’autre pédophile en rouge et blanc.

  • bonjour la bergerie, effectivement, nous ne sommes pas obligé de le lire, depuis ses attaques sur les ‘profiteurs’ du rsa, je ne le lis plus. Par contre c’est devenu un ennemi, ainsi qu’à pas mal de monde, donc un ennemi ça se combat, t’inquiete Volti pas de sang sur le site…

    (message perso à Volti, j’ai enlevé mon bloqueur de pub sur les ME, j’y pense pas habituellement, pour que tu puisse te payer un petit champignon en meringue sur ta buche à noël…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif),merci à toi.

  • en fait on va sur tellement de sites lamentables qui t’envoient des pubs débiles, qu’on ne pense plus aux bloqueurs, maintenant j’y pense pour les sites pour lesquels j’ai envie de participer (à mon faible niveau), en plus sur les ME c’est pas très chiant (je suis hermétique à la pub) et il y a même des pubs pour jésus ! et ça, ça fait bien marrer…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

Laisser un commentaire