Gilets Jaunes : Réclamer plus d’argent ou plus de moyens pour réduire sa dépendance à l’argent ?..

Pourquoi avoir plus d’argent, si c’est pour engraisser les multinationales et autres vampires ? Être moins « gourmands » pour simplement vivre et non pour survivre. Réflexion soumise par Sylvain Rochex. Partagez ! Volti

******

Auteur Sylvain Rochex pour Déscolarisation.org

kaki ou plaqueminier

Voici deux catégories de revendications Gilet-jaunes qui peuvent soit s’additionner, soit s’opposer, mais il est clair qu’il faudrait privilégier la deuxième et c’est malheureusement la moins courante pour le moment.

C’est de la terre qu’il faut exiger !

Réclamer plus d’argent ou plus de moyens pour réduire sa dépendance à l’argent, saisissez-vous l’abîme qui sépare ces deux idées ? Je pense que Logic sur le site des Moutons Enragés voit ce que je veux dire puisque c’est aussi ce qu’il dit. Tous ceux qui n’ont pas perdu la compréhension que toutes les richesses viennent de la terre, du sol, savent de quoi on parle.

La bataille pour obtenir les moyens de réduire sa dépendance à l’argent se situe donc principalement au niveau du foncier et d’une nécessaire révolution agraire. Une révolution agraire, c’est ce moment où change brutalement la répartition du sol. Pourquoi certains possèdent 1000 hectares, d’autres 100, d’autres 1 et puis encore d’autres 1000 m² et ceux-là un balcon ? Et puis la majorité qui ne possède rien, pourquoi ? Il nous faut d’ailleurs parler de simples possessions ou propriétés d’usage et non de propriétés publiques ou privées. De la terre et le droit d’habiter librement une habitation bio-climatique comprise entre 10 et 30 m² maximum par personne. Ce qu’on appelle depuis des siècles : les droits naturels !

Pourquoi ce mètre-carré coûte 30 cents et celui-ci 100 euros, ça suffit !!! Vraiment, ça suffit !!!! Pourquoi sur celui qui coûte 30 cents, je n’ai pas le droit de vivre ??! Ça suffit, vraiment ça suffit !!!! Gouvernants, sachez que nous voyons rouge et que ça va péter ! Que dis-je, ça y est, ça pète !!! Vive les Gilets Jaunes ! Destituons le Roi, tous les Rois et leurs bandes !
Merci encore à Logic sur le site des Moutons Enragés de dénoncer l’imposture et l’injustice abyssale des terrains à construire (à mettre en lien avec mon papier pour dénoncer les organisations monarchiques ou oligarchiques des communes). Les Gilets Jaunes doivent battre la campagne autant que la ville à la recherche de terres où s’installer et pourquoi pas — pour éviter le plus possible la violence — en dialogue avec tous ces plus de 70 ans actuellement en maison de retraite qui possèdent des hectares de prairies et de forêts et qui ne savent même plus où et combien. Oui, petite info au passage à tous ceux qui cherchent de la terre : vous en trouverez davantage en discutant avec des vieux dans une maison de retraite que sur « le bon coin » ; ce n’est pas qu’il faille abuser des vieux, c’est juste que nous sommes dans le papy-boom et que Papy, il connaît surtout les bons coins à champignon mais pas ce qu’est « le bon coin » (et puis celui qui met une annonce sur un site, c’est qu’il a souvent une volonté de profit en amont).

Mais revenons à nos moutons : la révolution des Gilets Jaunes doit être une révolution du sol, une révolution agraire : une autre répartition des terres doit naître de ce mouvement et un exode urbain massif doit apparaître. C’est la réponse la plus appropriée à la fois à l’urgence sociale et à l’urgence écologique. Les villes sont des prisons stériles et nocive où l’on vit mal. L’esclave moderne est un prolétaire qui habite la ville, qui est entièrement dépendant des flux de marchandises pour le moindre de ses besoins et qui consomme 8 hectares de terre sans jamais en voir ni en toucher. L’esclave moderne, oui, est totalement dépendant à l’argent. En s’installant sur une terre arable, l’esclave peut se libérer, car il peut trouver directement dans son milieu mille et une choses qu’il n’a plus besoin d’acheter (et marchandise qui ne doit plus faire des milliers de km). Même encore de nos jours, malgré la destruction des écosystèmes, l’abondance est à portée de main si on veut bien aller la chercher mais on a oublié combien la nature peut nous fournir tout ce dont nous avons besoin. On croit souvent à tort aujourd’hui que la nature peut nous offrir une petite dizaine de trucs comme du bois, des possibilités pour le maraîchage, quelques mûres et quelques châtaignes, et pour mettre des fleurs dans les vases, or, c’est infiniment plus que ça, puisque tout ce qu’il y a sur les rayons de votre supermarché vient de la nature et ne peut venir de nulle-part d’autre (c’est une lapalissade en or). Il y a tout dans la nature.

Chaque gilet jaune doit exiger de la terre au lieu (ou en plus) d’exiger de l’argent. Ou bien alors exiger de l’argent pour acheter de la terre et des arbres fruitiers. Pas plus tard qu’hier soir, j’ai ramassé pour au moins 200 euros de Kakis dans un seul arbre… Alors, faut-il exiger 200 euros qui partiront en fumée dans la poche des capitalistes ou bien de la terre et des plaqueminiers qui seront pérennes pour nous et nos enfants ??!
En parallèle de tout ça, je pense qu’il faudrait développer un vaste plan d’enseignement populaire, mutuel, et gratuit de la permaculture pour que chaque Gilet-Jaune ré-apprenne tous les bons gestes et savoirs ancestraux pour tirer ses besoins de la nature tout en aggradant son milieu.

Vive la Révolution qui est là ! Toute belle, jaune soleil, jaune d’or ! Prenons-en soin en allant rire avec tout le monde sur les ronds-points, péages et places ! Allons les chercher par la peau des fesses tous ces tyrans qui nous empêchent de vivre et ramenons-les dans la vie véritable : au champ Macron ! Va planter tes patates et tes radis comme tout le monde pauv-tâche ! C’est la lutte finale !

Sylvain Rochex, le 6 décembre 2018 pour Déscolarisation.org

N.B : Mathilde Anstett vient juste de publier un papier constituant « une petite mise en garde pour appréhender avec du recul historique – et sans se décourager bien sûr- le mouvement social et révolutionnaire qui s’épanouit ces jours! » — A lire ici : http://descolarisation.org/index.php/accueil/domination-etat-adulte-enfant-autorite/599-prenons-notre-elan

65 commentaires

  • DTC

    D’une évidence Sylvain, bien qu’il semble que le lavage de cerveaux fasse que c’est loin d’être une évidence pour tout le monde. Etant dans cette démarche et obligé de passer par la case agricole « officielle » tellement il apparaît aujourd’hui peu légitime d’utiliser de la terre, je peux dire que c’est le parcours du combattant et qu’ils me rendent fou!!!

  • bonjour

    Programme immédiat….

    A) dégager les « hommes de pouvoir et d’avoir » (religieux, pourris-tiques et banksters) tous les conflits aux cours des siècles ont été engendré par ces gens là….

    B) tous à vélo..ou à pied….

    C) le jardinage pour tous en tout lieu….surtout ou il y a du gazon et de l’herbe….

    allez je rêve….

  • .article35. .article35.

    Bonjour à tous.
    « Réclamer plus de moyens pour réduire sa dépendance à l’argent ?.. »
    Qui pense encore que les pourritiques veulent nous voir autonomes et indépendants du système ? Si nous le devenons nous cessons d’être des vaches à lait…. à leur grand dam . Moins d’emprunts , moins de TVA, moins de dettes …..c’est la fin de l’arbre à sous .
    « C’est de la terre qu’il faut exiger ! »
    Vu comment sont taxés les propriétaires fonciers ( je parle des particuliers comme par exemple la taxe sur les terrains constructibles non battis , sans parler de l’explosion des taxes en tout genre concernant l’immobilier) ça n’en prend pas le chemin . Et surtout , quel est le pourcentage de la population qui est encore capable de gérer un lopin de terre ? Je sais bien que la « faim » justifie les moyens , mais quand je regarde autour de moi je reste septique, entre les non compétents et les fainéants…… . Et puis comment faire dans les grandes agglomérations si on doit remettre toute la population à plat au lieu de la stocker en hauteur ? A mon sens il serait beaucoup plus simple de redonner vie au vieux dicton que j’apprenais à l’école  » labourages et pâturages sont les deux mamelles de la France ». Mais pour ça il faut repenser le système agricole dans le fond et la forme et lui redonner sa juste place dans le système économique suicidaire qui est le notre et ensuite shunter les circuits de distribution fricovores .
    Là je kiffe : » Chaque gilet jaune doit exiger de la terre au lieu (ou en plus) d’exiger de l’argent.  » Juste une question alors : la terre et l’argent qu’on va leur donner ……on les prend à qui ?
    « un exode urbain massif doit apparaître. » Donc on ajoute encore du béton et des constructions sur des zones qui sont pour l’heure potentiellement utilisables .
    L’idée de départ est bonne, mais les propositions c’est bof bof.

    • DTC

      .article35., ne tombe pas dans les pièges classiques: remettre les gens à la terre, ça ne veut pas dire mettre du béton partout. La ville n’est pas le résultat de l’addition de pleins de gens mais bien des choix politiques (totalitaires) qui ont sur bétonné en fonction d’un modèle économique.
      Ceux qui nous font croire que:
      -si tous venaient à la campagne, alors ça deviendrait la ville
      -si on nous empêche de construire des cabanes, c’est pour éviter le « mitage » du territoire
      -il faut mettre les gens en hauteur pour économiser de l’espace
      sont ceux qui, par ailleurs:
      -utilisent eux-même beaucoup de place par leurs résidences secondaires
      -autorisent des bétonnages immenses pour des ZAC
      -font raser des forêts
      -autorisent des mines

      Alors arrêtons de croire ces mensonges, car des petites communautés, des petits habitats, dans une Nature relativement préservée et donc très peu bétonnée, c’est possible!

      La terre est là, l’argent aussi, il suffit d’ouvrir les yeux.

      • .article35. .article35.

        Bonsoir DTC.

         » ne tombe pas dans les pièges classiques » . Merci pour le tuyau, je ferais gaffe.
         » des petites communautés, des petits habitats, dans une Nature relativement préservée et donc très peu bétonnée, c’est possible! » . Tu as raison , je les ai vu, on les appelle les Hobbits .
        « La terre est là, l’argent aussi, il suffit d’ouvrir les yeux. » . C’est vrai et aussi simple que de traverser la rue pour trouver du travail. C’est ballot, mais il suffisait d’y penser .
        Merci pour les conseils. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

  • CryptoKrom

     » Chaque gilet jaune doit exiger de la terre au lieu (ou en plus) d’exiger de l’argent. Ou bien alors exiger de l’argent pour acheter de la terre et des arbres fruitiers. Pas plus tard qu’hier soir, j’ai ramassé pour au moins 200 euros de Kakis dans un seul arbre… Alors, faut-il exiger 200 euros qui partiront en fumée dans la poche des capitalistes … »

    Cela sera refuser pour tous… peut-étre quelques uns, par çi par là…sans plus.
    Car « …qui partiront en fumée dans la poche des capitalistes … »

    Inutile de réver, ils préférerais faire (en silence) comme en Chine, a faire disparaitre les Auto-suffisants dans des camps …de Reformatage Psychologique.
    Les « survivants » iront travailler en ville, car de toute maniére leurs Terres a été voler par l’Etat…
    ( a quand le tour de la France ? a coups d’Armes Silencieuses pour guerres tranquilles ? )

    Ils ne lacherons pas l’Esclave Moderne, a renfort de Big-Brother, pour les poches des capitalistes.

    N’avez pas encore entendu ou lus des managers d’Entreprises Francaises citer « Il faut aller de l’avant » ???
    Terme typiquement chinois,
    ou tel directeur de Prod citer « Nous allons faire comme en Chine, travailler chaque Samedi GRATUITEMENT pour rattraper les retards » ,
    pendant qu’eux-mémes en créer , des retards, en offrant des cadeaux commerciaux aux gens d’influences aprés les avoir faits disparaitre de vos chiffres de Pieces Produites !!!
    Bonjour le cigare en passant , chiffre pas atteint par complicité des chefs d’ateliers pervers…
    Oui c’est des pervers…le pouvoir leur monte a la téte, plus ils sont hauts, plus ils sont pervers,
    méme un chef d’atelier un jour m’avait demander un jour comment on lobotomise le cerveau humain (suite a une video YT sur la découverte accidentelle de la lobotomisation de cerveau par destruction de certaines parties)…non mais !

    Medef, technocrates, influences des Banques, etc…
    c’est EUX qui jouent a tirer les ficelles du pantin nommé « Président » .
    De plus « Eux »…exigent maintenant un accés direct a vos dossiers médicaux,
    probablement a la recherche de « pervers » futurs Chefs !

    Vous vous gourrez de cibles…
    Le prochain Président sera quand méme a la méme Sauce Medef&Co …et sa recommencera, encore et encore.

    Ceux qui produisent de leurs mains l’argent des pieces produites devrait gouverner, et non ceux qui l’empoche.

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • DTC

      « Vous vous gourrez de cibles… »

      Je ne crois pas que Sylvain cible quelqu’un en particulier. Quant aux puissants, il va de soi que nous ne sommes pas dupes: ils ne nous laisseront (ne nous laissent) pas faire. Alors à nous de nous battre.

       » ils préférerais faire (en silence) comme en Chine, a faire disparaitre les Auto-suffisants »
      N’oublie pas que ça a déjà été fait en France avec les guerres. La terre que je loue était utilisée par les Grands-Parents de mon bailleur et, selon ses dires, ils n’avaient pratiquement pas besoin d’argent!

  • Simsi

    Enfin une bonne réflexion… je me demandais si cela viendrait un jour.

    L’argent n’est qu’un leurre. Sauf pour ceux qui s’y noie dedans.

    Il faut donner au courageux la possibilité de se nourrir grâce à leur terre, leur sueur et leur sagesse pratique.

    Mais ce ne sera suffisant que si le citoyen fait d’abord la révolution sur sa propre personne, son statut de consommateur compulsif. Révolutionner sa conception personnelle de la dépense et de sa relation avec l’argent.
    Tant que le consommateur est esclave de l’argent, il ne pourra jamais changer, quand bien même les gouvernements répondaient à leur revendication.

    Car tant qu’il n’y a pas de révolution (anti-)consumériste et du consommateur, il n’y a pas de solution viable.

    Que le citoyen profite de cette révolte pour changer son mode de vie et revenir à une vie ‘humaine’ (opposée à notre vie basée sur le commerce) sans quoi, tout cela n’aura servit à rien.

  • engel

    Ce qui est bien avec la « haute » pensée philosophique, c’est sont coté merveilleux.
    …Tant qu’on ne l’applique pas à l’homme ordinaire et à son humanité de tous les jours.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    Dans l’histoire de l’humanité, votre truc de répartition des terres et tout le bla bla, a été maintes fois appliqués.
    Avec très vite comme résultat, des pauvres qui crèvent et des riches qui jouissent, avec souvent en prime l’écroulement du système.

    Mais sinon, excellente idée, car cette fois-ci cela va être la bonne…

  • predateur

    faut arrèter de bourrer le mou des moutons de bergerie ,et surtout fallait pas y rentrer dans la bergerie …..
    ça fait 60 ans que les fils et filles de petits paysans quittent la terre de leurs aïeuls ,parce que le travail de la terre c était ingrat ,et pas dans l air du temps ,c était presque une tare …
    d ailleurs ils y en a qui en avaient honte ,qui n en parlaient pas
    juste un retour à la ferme pour voir si les vieux n étaient pas claqués pour brader ce qu il restait, au premier voisin paysan qui pouvait aligner les biffetons au plus vite .
    à titre d exemple, j ai connu des paysans qui ont vendu il y a 30 ans leurs cinquante hectares de terrain ,parce que leur unique petite fille les harceler pour toucher son futur héritage dans le but de faire construire une maison à paris
    depuis quelques années la bien pensance ambiante prone le retour à la terre ,le potager ,le verger ……et tout et tout…… qui dans biens des cas fini le plus souvent par un tracteur tondeuse ,pour ce que je constate …

    • logic

      tu réfléchis toujours en tout ou rien, essaye de réfléchir en choix possibles pour l’humain, avoir le choix n’impose rien à personne!

      Car pour beaucoup de pauvres aujourd’hui, ne pas avoir de choix se traduit la plupart du temps, par des prestations sociales (logement, familial,revenu de survie) payé par les « un peu moins pauvre » !
      Si les pauvre accédaient à un bout de terre et pouvaient y construire des maison lowcost*, ils pourraient réduire sérieusement les prestations sociales dont ils ont besoin pour survivre…

      * exemple d’une maison à 4000€ https://www.youtube.com/watch?v=rUoGiSsLn6Q

      • Encore faut-il qu’ils aient envie de ce retour à la terre…

        Votre frustration de non-accédant, vous conduis à commettre l’erreur que les autres voudraient cultiver un petit potager, verger, quelques poules, …, et se mettre à l’autonomie.

        Heu ! Ben désolé.

        C’est une toute petite minorité qui aspire à vivre ainsi.

        Me marre déjà de voir la tête que font mes visiteur veulent aller aux toilettes, et que je leur annonce que c’est dans le cabanon derrière et que ce sont des toilettes sèches…

        Et qu’ils seraient bien d’aller vider le seau s’il est plein, au composteur réservé à cet usage…

        Et petite précision, permaculture ou pas, faire du maraîchage, cela reste un sacré boulot…

        La terre est basse… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

        • logic

          comme je l’ai déja répété ici a plusieur reprise, vous fonctionnez en mode binaire, noir ou blanc!!!!
          avoir la possibilité de, n’oblige personne, c’est juste un choix en plus pour l’homme…. une liberté de choisir autre chose que Babylone..

      • predateur

        logic à force de passer tes journées dans ton cerisier à mater ce qui se passe chez tes voisins …..à juger de la taille de leur jardin ,s il est plus grand que le tien……à jauger leur train de vie pour savoir si ils sont des vilains riches absous d ISF ou pas ……tu vas finir par te casser la « gueule »

        le problème du logement est du en grande partie à notre société :aux familles mono parentale (de jour) ,mais c est encore un sujet tabou ….comme je l ai déjà dit on est plus efficace à payer des charges fixes à deux que seul

        • logic

          dans les année 70, un couple avec un seul salaire, pouvait faire construire avec un prêt sur maximum 20 ans!
          Aujourd’hui, pour faire construire, il faut au minimum 3000 euros de revenu net pour un couple, et un emprunt sur 35 ans!

          c’est ça la réalité que tu ne veux pas entendre!

  • logic

    Je vois que la prise de conscience du statut de « sans-terre » et « sans accès aux ressources » fait son chemin ! Merci Sylvain :)

    Il faut toutefois préciser que le but du partage n’est pas de renvoyer l’homme au moyen-age, mais juste de lui donner la possibilité d’une relative indépendance en terme de survie!

    Gardons-nous d’imposer quoi que ce soit, mais ouvrons juste des choix aux humains face à un mono-système !

    • CryptoKrom

       » Il faut toutefois préciser que le but du partage n’est pas de renvoyer l’homme au moyen-age, mais juste de lui donner la possibilité d’une relative indépendance en terme de survie! »

      Si si ! Recommencer a zero a partir de la préhistoire dans nos grottes…
      Sa serais bien plus durable pour noyer les poissons trop voraces!
      D’ailleurs je parie que beaucoup enmenerais leurs smartphones… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • Leveilleur

    Comme je le dis dans l’autre article, si demain nous arrêtons tous de consommer, la finance pliera devant le peuple car sans nous tous, ils ne sont rien, il est important qu’on le leur rappelle, cependant il est bien aussi de prendre conscience que moins consommer est bon pour notre planète qui se meurt.

    Il est temps que chaque humain apprennent à se gouverner et qu’il sache quel confort destructeur il est prêt à sacrifier aujourd’hui pour que les générations futures est un avenir demain, les dirigeants ne feront rien pour arrêter le massacre, ils ne cherchent que le pouvoir et l’avoir, partant de se principe là, nous comprenons que nous sommes tous responsable de notre planète et qu’il est urgent d’agir ici et maintenant chacun à notre échelle.

    Cependant l’argent d’en haut doit être réinjecté dans le système afin que chacun puisse vivre décemment, le fossé se creuse trop entre riches et pauvres et le travail se fait rare, partant de là, la seule solution serait un revenu universel pour tous et la redistribution des terres pour que chacun puisse vivre de ses récoltes et y construise un toit, il est temps de sortir de ce système esclavagiste en nous donnant la possibilité d’en être autonome.

    • DTC

      Tout à fait. Exiger l’autonomie doit s’accompagner d’une vraie prise de responsabilité qui est de ne plus aller piller les terres d’autrui (qui est potentiellement autonome aussi) donc de fait ça nous conduit progressivement à lâcher bagnole individuelle, ordinateur individuel, électricité etc etc (puisque les matériaux nécessaires à tout ça ne sont pas forcément trouvables sur notre terrain). C’est une cohérence générale. Celui qui viserait l’autonomie sur 2 hectares en voulant encore en consommer 8 « ailleurs » pour ses produits industriels n’est qu’un riche égoïste et ne participe à aucun changement en profondeur.

  • Il y a tout ce qu’il faut, ou presque.

    A chacun de réfléchir comment le mettre en oeuvre;

  • logic

    Il est évident que ce qu’il manque le plus aux pauvres, c’est le droit au sol, et la possibilité d’y construire sa maison, sans aucunes autres contrainte que de bien l’isoler*

    Non seulement les humains doivent être égaux entre eux à la naissance, mais ils doivent aussi accèder gratuitement à la terre qui les a vu naître, car c’est le cas de l’ensemble des espèces vivant sur terre!

    Le non accès à la terre et a la possibilité dans tirer des ressources (nourriture, bois de chauffage, bois de construction, eau, énergie solaire,etc….) est le plus grand vérrou pour maintenir les pauvres en esclavage! Le pauvre y est tellement habitué qu’il ne le voit pas!

    * pour information, j’ai une maison bioclimatique, et je ne chauffe depuis le début de saison que si il fait gris deux jours de suite, et ce qq soit la température exterieure!
    ma maison est isolé avec de la ouate de cellulose (papier journal broyé), qui n’est donc que du bois à la base!! il m’en a fallu 2 tonnes seulement! en gros l’équivalent en bois de chauffage de qqs stère! pour en économiser au moins 6 chaque année! le calcul est vite fait !

    • Leveilleur

      Exactement, la terre n’appartient pas à ceux qui sont arrivés avant mais à tous et à personne en même temps, nous obligeant à gagner notre vie pour acheter la nourriture à ceux qui sont arrivés les premiers.

      De plus dans l’histoire, les terres ont été prise par la guerre à d’autres hommes, en cela rien de légal alors qu’on nous pond des lois qui nous obligent à respecter la propriété d’autrui, cherchez la logique dans un monde qui n’en a pas, à part celle d’un profit imposé par une caste au pouvoir inégalitaire qui fait fit des droits et besoins de chacun dés sa naissance !

  • romulus

    Cet article a l’immense mérite de faire prendre forme à ce que j’appelle « le chainon manquant » que le pouvoir n’a pas voulu ou pu commencer à mettre en place pour prévoir les limites qui commencent à apparaître, énergie, pollution et ressources notamment. Et pour cause: le lociciel des « puissants et dominants » n’envisage pas de se saborder. Ils agissent comme si pour aller au bal ils conservaient sur eux leur tenue de jardin. La fameuse transition exigera impérativement une plus grande équité sociale, ce qu’ils n’ont toujours pas compris. Sont-ils obstinés ou bêtes, je n’ai toujours pas tranché. Voilà pour l’actualité brûlante. Pour ce qui est de la suite, voici mes observations:1) le savoir de la simplicité et le retour à l’auto-production se développera surtout sous la contrainte de survie, le mouvement actuel en est la preuve. Ce qui veut dire qu’il y a aura drames et grincements de dents mais aussi belles avancées consensuelles. C’est comme un voyage en montagne: on chemine par cols et vallées.2) Si l’on applique énormément de retour à la terre, la campagne risque d’être vite saturée. Comme elle l’était en l’absence d’énergie démultiplicatrice de productivité avant le 19e siècle (énergie qui fut d’ailleurs extraite de la terre). Les énergies dites renouvelables seront certainement insuffisantes au moins dans un premier temps d’autant plus que « la recherche »demande un haut niveau d’organisation et d’énergie (il faudra donc des paliers vers la simplicité) 3)il faudra renoncer à beaucoup de confort et de facilité(s)avec une espérance de vie moindre. Dans l’état actuel de la pensée dogmatique du progrès, c’est à priori difficile à admettre. En résumé, l’attrait du voyage est grand (surtout pour les un peu initiés) mais le chemin risque d’être escarpé. PS: l’auto-limitation est inscrite dans le programme, vaste et houleux débat.

  • marabout marabout

    toute réclame est provisoire,dans un temps donné
    toute réclame n’est pas toujours signe d’une bonne affaire

    “Si vous voulez réussir, il faut ouvrir de nouvelles voies et éviter les chemins empruntés par les promesses de réussite.”
    un rockefeller..

  • On peut toujours prôner le retour à la terre, il n’y aura pas tant de volontaires. Donc pas de surpopulation rurale, rien à craindre.
    A demander:
    – la liberté de construire des petites maisons bioclimatiques sur les terres communales,
    – l’allègement de la paperasserie sur les permis de construire, en supprimant notamment l’obligation de viabilisation mais en permettant les yourtes et autres constructions légères
    – la suppression des zones de constructibilité/vertes avec simplement des zones non constructibles pour cause de dangers.
    – la suppression des taxes sur les terrains, quels qu’ils soient
    – la formation à la permaculture
    – la liberté de faire ce qu’on veut chez soi, du moment que ça reste propre (certains ont comme terrain un vrai dépotoir, visible depuis la route !)

    Mais en même temps, l’interdiction d’exiger ensuite de la commune des routes et autres infrastructures coûteuses et polluantes. Cela arrive et ça fait peur aux maires qui n’ont pas toujours les sous pour cela.

    Sylvain a bien raison, de toute façon, ce seront les plus courageux (et les plus valides) qui s’en occuperont. Il n’y aura pas foule et au moins ce sera constructif.

    Pour ce qui est l’entraide, je ne me fais aucune illusion. Mais pourquoi pas ? Il suffit de peu de choses pour se faire des amis.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    « Mais en même temps, l’interdiction d’exiger ensuite de la commune des routes et autres infrastructures coûteuses et polluantes. Cela arrive et ça fait peur aux maires qui n’ont pas toujours les sous pour cela.  »
    écris-tu Biquette.

    Mais que penser d’une personne âgée, sans héritier, qui fait donation à la Mairie d’hectares de terre afin qu’en échange elle rénove une vieille église, lieu de pèlerinages, en assez mauvais état, la colline qui la supporte s’écroulant petit à petit !

    je pense que ces terres bien que dites  » à vignes et oliviers » auraient été plus utiles à tous ceux qui ne peuvent acheter un tout petit morceau pour y bâtir une pitchoune maison, ne serait-ce qu’un mazet, avec un tout petit peu de terre… en plus là il y a tout : route et chemins, eau, électricité…. même de forts beaux oliviers, les vignes sont vieilles bonnes à arracher seulement.

    • DTC

      « Mais que penser d’une personne âgée, sans héritier, qui fait donation à la Mairie d’hectares de terre »

      On pourrait aussi imaginer un retour aux sectionnaux, comme il en existe encore (peu) et qui sont une parfaite illustration de terrains publics, communaux et de surcroît autogérés par hameau! J’en connais sur une commune non loin et c’est une liberté immense. Alors que sur ma commune, ils ont tout bradé et maintenant, plus aucune préfecture ne voudra en faire revenir dans ce statut… et on sait pourquoi!

    • engel

      En France que la montagne était belle…
      j’ai vu des milliers de kms de magnifiques cultures terrasses, héritées du fruit du travail acharné de nos aïeux, disparaître dans l’indifférence la plus totale.
      …Quel monstrueux gâchis et quelle faute!

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Après de décès de cette dame la Mairie vendra probablement les terres puisque l’argent recueilli devra impérativement servir à la restauration de cette église sinon le contrat sera rompu.

    • logic

      il faut arrêter de mettre de l’argent pour rénover des églises (objet de propagande esclavagiste depuis 2 millénaires), c’est juste une honte, quand en France, des gens meurent encore de froid l’hiver ou de faim !!!
      La pseudo culture du patrimoine, c’est juste des symboles, des idéologie d’un autre temps pour garder le peuple dans ses croyances et ses fausse valeur, et continuer a respecter des institutions qui n’ont été que les bourreaux du peuple…

  • sombre

    Je crois que parmi les proposition demandé des gilets jaune, celle qui me laisse le plus perplexe est d’augmenté les salaires.
    La demande semble raisonnable, mais est-ce souhaitable? Je me dis que, dans la foulée, TOUT LES PRIX des biens et services vont juste s’ajuster au nouveau pouvoir d’achat des français … ce qui ne changera rien, mais par contre ce qui mettra bien dans la merde ceux qui n’ont pas d’emploi.

    A quand un revenu universelle en base 100? (%. Le pourcent). Et des bien et services eux aussi en %. Le tout contrôlé par l’état qui aurait nationalisé des plus grandes entreprises aux plus petite pme…
    Un revenu qui n’excède jamais 100%, qui se remet à 100% a chaque début de mois. C’est un résumé rapide, je peux développer si l’idée vous chiffonne, mais ça me semble bien plus égalitaire que la monnaie tel qu’on la connais

    • Sombre, chaque chose arrive en son temps…. La monnaie libre(tout nouveau système monétaire) arrive lentement mais sûrement. Renseigne-toi si tu ne connais pas. Dans le système de ML chaque humain est cocréateur de monnaie, il reçoit chaque jour un dividende universel(création monétaire), la monnaie n’est plus créé par les banques commerciales(argent dette) mais par l’humain. Ce système permet donc la fin de l’hégémonie économique de quelques uns sur tous les autres. La monnaie retrouve ses véritables fonctions, d’unité de compte, de facilitatrice des échanges et de réserve des valeurs.
      Je t’ai fait un maxi résumé. Si cela t’intéresse, tu trouveras plein d’info sur le net.
      J’aimerais savoir si Mathilde et Sylvain en ont entendu parlé, s’ils ont creusé le sujet et ce qu’ils en pensent?

  • M.G. M.G.

    @Sylvain, merci pour cette nouvelle réflexion toujours empreinte de ce fameux « bon-sens » qui fait cruellement défaut chez bon nombre de nos concitoyens.

    @DTC & @Logic vous avez toute mon admiration pour vos prises de clavier et vos réponses chirurgicales, mais permettez-moi de vous dire (même si j’y perds votre sympathie à mon égard) que vous perdez votre temps ! La plupart de vos (nos) interlocuteurs campent dans un déni de bon sens, intoxiqués à la propagande étatique qui les maintien dans la peur, limite syndrome de Stockholm, et n’ont finalement plus que la contradiction ou la dérision comme mode de communication face à ceux qui tentent de les ramener sur terre.

    Malgré les énergies positives qui émanent de vos écrits, gardez à l’esprit que s’opposer et/ou combattre une pensée aliénée restera contre-productif quel que soit l’argumentaire et renforcera même la tendance à se fourvoyer dans des croyances obsolètes, tout en aiguisant la défiance à votre égard. La meilleure voie pour tenter d’élargir les consciences est celle de l’exemple offert au cinq sens, chaque jour, pour montrer à l’humain qui il est vraiment …

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif M.G.

  • Une idée qui vient de me traverser l’esprit, mais méritera plus de réflexions…

    Donner à chaque français 100, 200, ou 300 équivalent €uros dans une monnaie exclusivement utilisable pour consommer local des produits ou services français.

    Bon, faut voir si c’est légal avec l’UE, mais cela relancerai la consommation intérieure plutôt que l’achat d’aïe-phone ou d’écran plat made in RPC…

    • Simsi

      Intéressant Fenrir.

      Pourquoi pas la moitié de chaque salaire? On le fait bien avec, les ticket repas et chèque éco.
      C’est aussi une monnaie parallèle.

      A creuser

      • L’idée, c’est de redonner du pouvoir d’achat et de relancer de la consommation.

        Donc, cela viendrait en plus.

        Une forme de Revenu Universel, mais dans une monnaie qui ne pourrait être utilisée que dans son département, et pour des produits locaux, ou pour des entreprises locales.

        A creuser, comme tu dis….

    • engel

      La France n’est plus souveraine.
      …Interdit, c’est du protectionnisme.

    • logic

      il y a plein de monnaie locale qui existent dèja pour cela, et chacun peut choisir aujourd’hui d’acheter ses légumes au maraîcher du coin plutôt qu’en GS, non?
      Il s’agit surtout de responsabilité individuelle, non?

      • Bonjour Logic,

        Je n’évoquais pas la question de l’utilisation de monnaies locales, hormis comme outil à généraliser sous la forme d’un Revenu Universel.

        L’idée, ce serait de remettre à chaque individu majeur, une somme à définir (100, 200, 500 €uros ???), assurant un revenu permettant de répondre aux besoins de bases, mais uniquement utilisable localement en produits et services locaux, ou en produits et services d’entreprises françaises.

        Cela assurerait une relance de la consommation et des entreprises locales.

        Ainsi qu’une prise d’habitude et de réflexion sur l’origine des produits de consommation.

        Par exemple, tu pourras acheter des fruits et légumes de saison produits en France, mais pas des avocats venant d’Israël, ou des kiwis de Nouvelle-Zélande… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

        • logic

          oui, je suis tout à fait d’accord la dessus, car je prône depuis dèja longtemps l’économie locale, seule économie viable, durable, equitable, écologique, et sur laquelle les multinationales et oligarchie n’ont pas de prise!

          Les gens ne se rendent pas compte que l’ensemble de leurs voisins par la diversité de leurs compétences répondent aux besoins des citoyens, mais au lieu de faire une économie équitable et résiliente entre-eux, les 3/4 vont chercher de l’argent à Babylonne en se prostituant pour les oligarques et les multinationale!

          Une économie tourne avant tout grâce aux compétences du peuple, le reste n’est qu’impots et profits….

Laisser un commentaire