Zéro douche en 12 ans : ce chimiste a trouvé comment ne plus se laver

Pour remplacer l’eau et les produits d’hygiène classiques qu’il juge trop agressifs, David Whitlock a inventé un spray corporel à base de bactéries.
Un produit qui préserverait l’organisme, tout en garantissant la propreté.

Ça vous tente?
ll ne s’est pas lavé depuis douze ans.
Le cas de David Whitlock, cet ingénieur chimiste américain qui a annoncé ne plus avoir pris de douche depuis douze ans, a interloqué la presse internationale.
Son secret ? Un produit alternatif aux solutions d’hygiène traditionnelles, qu’il a inventé puis commercialisé sous le nom de « Mother Dirt » (mère saleté).

Lancée en 2010, son entreprise vend des sprays à 49 dollars censés aider ses clients à utiliser moins de gel douche industriel et à prendre moins de douches.
L’idée pourrait paraître loufoque de prime abord, mais elle compte déjà deux autorisations délivrées par l’office des brevets et des marques américain.
Quant à AOBiome, sa boite, elle est dirigée par une équipe constituée d’anciens élèves du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et d’anciens cadres de moyennes et grandes entreprises de biotechnologie américaines.

Lire la suite >>>
Lire la suite >>>

DacOpack, le transport qui fait gagner de l’argent

Dans l’univers de l’économie collaborative, le transport n’est pas uniquement dédié au co-voiturage.
Une place disponible pour une personne ne peut-elle pas également bénéficier au transport d’un bien ?
En profitant des places vides dans les véhicules, son objectif est de permettre à des particuliers et des professionnels de minimiser leurs frais de déplacement par le transport de biens.
C’est en observant le flux impressionnant de véhicules qui empruntent les routes des vacances tous les ans que Frédéric Morcillo, fondateur de dacOpacK, a réfléchi à une offre de transport collaboratif adapté aux biens.

En profitant des places vides dans les véhicules, son objectif est de permettre à des particuliers et des professionnels de minimiser leur frais de déplacement par le transport de biens.

Un concept gagnant-gagnant et éco-responsable qui permet de baisser les coûts de transport.

Lire la suite >>>
Lire la suite >>>

Docu : Les nouveaux chiens de garde (Complet)…

Diffusé en 2013, mais toujours d’actualité. Puisque nous ne sommes pas « journalistes », nous avons quelques excuses, que dire des « vrais » journalistes?  Il ne faut pas hésiter à se remettre en question et personnellement, je le fais. Comme pour le commerce, il faut du temps pour gagner une clientèle et cinq minutes pour la perdre. Après avoir vu ce reportage, on peut se poser pas mal de questions sur l’info, l’intox, les omissions volontaires, etc. de nos médias subventionnés qui eux, agissent volontairement, pour préserver les intérêts de leurs patrons. Merci à Crashdebug

Image issue du livre de Serge Halimi, Ils ont acheté la presse, Jean Picollec, 2012, 344 pp, 23 €

Lire la suite…

Les perturbateurs endocriniens sont partout : comment les éliminer de nos vies


Malheureusement, on le sait tous, des centaines de perturbateurs endocriniens ont envahi l’air, l’eau, les aliments, les logements, les transports, les lieux de travail, les cosmétiques et même les jouets.
Et de là les animaux, les hommes, les femmes, les femmes enceintes, les fœtus, les bébés, les enfants…

Il faut savoir que l’on ne peut pas les supprimer – malheureusement dans les conditions actuelles, c’est impossible – mais on peut réduire fortement l’exposition aux perturbateurs endocriniens.

D’abord, il existe des pistes pour tenter de se débarrasser d’une partie de ceux que nous avons déjà stockés, en particulier dans notre tissu adipeux.

Et si quelques outils peuvent contribuer à nous protéger de leurs effets néfastes, des mesures de grande envergure, écologiques et politiques, sont indispensables. Et rapidement !

Lire la suite >>>

Lire la suite >>>

Vos infos, news, liens (et autres…) du 05 Février 2016

Juste quelques liens ce soir, car j’ai fourni un travail assez important qui ne m’a pas permis de vous proposer de RDP, mais les liens sont intéressants, et à prendre en compte dans votre (ré)information.

sheep-war-large-700x320

C’est bien l’état d’urgence qui menace la sécurité de la France

Cherchez l’erreur! Notre gouvernement veut un « état d’urgence permanent » au nom de notre sécurité, il met donc en place (et nous impose) certains mesures de sécurités qui peuvent être qualifiée de fascistes tant elles sont ultra-sécuritaires, arrête quelques djihadistes par-ci par-là une fois de temps en temps, mais ne fait strictement rien pour lutter réellement contre l’Islam radical dans le pays. Il ne faudrait pas non plus énerver les investisseurs…

libertés

La révision de la loi sur l’état d’urgence survenue aux lendemains des attaques du 13 novembre a accru les prérogatives de la bureaucratie française. Ce régime renforce sa capacité à prendre à titre préventif des mesures privatives de liberté tout en affaiblissant le rôle du pouvoir juridictionnel. Sans surprise, le gouvernement cherche à constitutionnaliser et à banaliser ce régime d’exception.

C’est ainsi que François Hollande envisage de prolonger l’utilisation de ces pouvoirs extraordinaires. Mieux encore, le Premier ministre Manuel Valls a déclaré sur la BBC que ce régime pourrait durer jusqu’à ce que l’État islamique soit définitivement vaincu, ce qui peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs années. Le gouvernement semble déterminé à exploiter les peurs des populations pour entretenir l’idée que leur sécurité implique de nouveaux compromis avec la primauté du droit.

Lire la suite…

Une nouvelle application traque tout ce qu’elle considère comme «antisémite» sur internet

Comment imposer une idéologie contestable par tous les moyens sans que cela ne choque personne? En multipliant les amalgames, parfois même avec des moyens douteux, comme en mélangeant l’antisémitisme et l’antisionisme par exemple. Et le dernier outil à sortir s’appelle « Sniper », un nom guerrier et menaçant pour un site internet qui recensera via un algorithme le contenu « judéophobe » des sites du web, cela pour « permettre aux internautes de prendre les mesures nécessaires en justice ». Rien que ça… L’Organisation Sioniste Mondiale

Et la suite n’est pas plus brillante: « Une équipe de membres de l’OSM (organisation sioniste créée en 1897 à Bâle en Suisse) scanne ensuite les résultats et confirment les cas de «présence réelle d’antisémitisme» sur le site en question, puis contacte les autorités du pays où le site est hébergé« .

antisionisme-juif

Fraîchement lancée par l’Organisation sioniste mondiale (OSM), l’application «Sniper» recense via un algorythme le contenu judéophobe présumé d’un site internet, permettant aux internautes de prendre les mesures nécessaires en justice.

Le système de l’application «Sniper» est configuré pour numériser les informations du web en utilisant un algorithme qui permet d’identifier certains mots-clés dans de nombreuses langues différentes.

Une équipe de membres de l’OSM (organisation sioniste créée en 1897 à Bâle en Suisse) scanne ensuite les résultats et confirment les cas de «présence réelle d’antisémitisme» sur le site en question, puis contacte les autorités du pays où le site est hébergé.

L’OSM souligne (tout de même …) que l’application sera scrupuleusement contrôlée et supervisée, afin que des personnes ne soient pas accusées d’antisémitisme sans preuves concrètes. Lire la suite…

Alerte sérieuse: le Baltic Dry à moins de 300

Il y a nombre d’articles qui expliquent que la situation est plus que délicate, des prévisions à la pelle, des indices plus que nombreux, et des scénarios dont les issues ne sont que peu optimistes, mais le Baltic Dry, c’est un des reflets de l’économie mondiale, et celui-ci est très mal en point.

Pour bien comprendre ce à quoi nous avons affaire, voici ce que nous explique l’encyclopédie en ligne Wikipédia: « Le Baltic Dry Index (BDI) est un indice des prix pour le transport maritime de vrac sec (principalement minerais, charbon et céréales), publié par la société britannique Baltic Exchange basée à Londres. »

bg-body

Le BDI est donc l’indicateur global des tarifs d’expédition de marchandises à travers la planète par voies maritimes, et de ce fait, plus l’indice est élevé, plus grand est le nombre de marchandises transporté. Le souci, c’est que si ce nombre réduit, cela signifie que les imports-exports réduisent également, et donc que les pays n’ont plus les moyens pour cela.

La crise de 2008 a eu un effet dévastateur sur l’indice BDI, puisque celui-ci s’est littéralement effondré, un signe qui déjà était relativement mauvais:

Depuis sa création, le BDI a connu une volatilité significative. Le 20 mai 2008, il a atteint son plus haut niveau historique, à 11 793 points, les taux de fret ayant doublé suite à l’explosion du trafic maritime avec la demande chinoise en matières premières (cette période s’appelle le « supercycle »).

Lire la suite…

EasyJet lance un supermarché où tout se vend 33 centimes d’euros

Cela ne rivalisera pas avec un hypermarché, mais proposera 76 références de base avec un prix unique: 33 centimes d’euros, afin que ceux ayant le moins de liberté financière puissent avoir accès à ces produits. Une bonne nouvelle? Une bonne nouvelle? À voir, car cela n’est pas garanti non plus pour l’instant… Bien sûr l’agencement des magasins va s’en ressentir, mais quelle qualité va être proposée à la clé? À surveiller donc…

img-shop

 EasyJet, vient d’ouvrir un supermarché britannique de hard-discount qui va faire passer les hard-discounters allemands Aldi et Lidl pour des magasins de luxe, comme le raconte le journal britannique The Guardian.

Et pour cause, tous les produits sont au prix unique de 25 pences, soit 33 centimes d’euros.

Baptisé EasyFoodstore, le magasin vient d’ouvrir ses portes dans la banlieue nord de Londres, fondé par Stelios Haji-Ioannou, le fondateur d’EasyGroup. Un magasin nouvelle tendance qui semble s’être inspiré des fameux magasins japonais, les chaînes de 100-Yen shop qui proposent ses produits à prix unique.

Lire la suite…

L’accord de partenariat transpacifique (TPP) signé par 12 pays….

TPP et bientôt TAFTA. Si cet accord est signé, (il le sera envers et contre tout) adieu les petits, bonjour la dérèglementation. Le Monde Nouveau est en marche, con-sommons!. On nous fera les mêmes déclarations, croissance, emplois, plus de biens et services, etc. On nous avait dit la même chose pour l’Europe, souvenez vous, le bilan désastreux est que, nous comptons les chômeurs, la disparition des PME/PMI, la délocalisation, la privatisation des services, la disparition de notre industrie et de notre agriculture, la vente de pans entiers de notre pays, le nombre croissant de familles dans la souffrance et la misère. Si on y rajoute l’afflux incontrôlable de populations exotiques, pour la plupart non intégrables et réfractaires à nos us et coutumes qu’il faut assister. Résistance ou passivité? Bêêêêê!!!!…
TPP0

L’accord de partenariat transpacifique (TPP) a été signé jeudi par les 12 pays partenaires lors d’une cérémonie en Nouvelle-Zélande retransmise en direct à la télévision. Le texte doit permettre de créer la plus vaste zone de libre-échange au monde.

Le TPP vise à abattre les barrières au commerce et à l’investissement entre ses membres, dont les Etats-Unis et le Japon, qui représentent près de 40% de l’économie mondiale. Le président américain, Barack Obama, a salué dans un communiqué publié à Washington la signature d’un accord qui « renforcera notre leadership à l’étranger et soutiendra les emplois ici aux Etats-Unis« .

L’accord a été signé par l’Australie, Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour, les Etats-Unis et le Vietnam. A noter que la Chine, 2e plus grande économie du monde, ne fait pas partie des signataires.

Pour entrer en vigueur, l’accord doit être ratifié sous deux ans par les parlements nationaux et notamment par le Congrès américain où il suscite une hostilité croissante, spécialement dans cette période de campagne présidentielle. Lire la suite…

1 2 3 4 2 053