Quand les industriels nous empoisonnent…

C’est légal puisque personne ne dit rien, aucun gouvernement, aucun organisme de protection de la santé ou de la sécurité alimentaire, non personne, à croire que soit tout le monde s’en fiche, soit c’est une volonté de nuire évidente. Deux articles sont proposés ici, les sources sont on ne peut plus sérieuses, mais le débat va tomber à l’eau car l’information trop peu relayée, alors n’hésitez pas, le silence creuse les tombes, et une de celles-ci pourrait bien être la notre. Au programme, du poison dans l’alimentation, du poison dans le dentifrice, si on rajoute l’eau, l’air ambiant, les médicaments et le reste, alors c’est clair qu’ils veulent vraiment lutter contre la surpopulation mondiale!


Du poison dans nos assiettes?

Après Le monde selon Monsanto, la journaliste et réalisatrice Marie-Monique Robin dénonce la façon dont l’industrie chimique empoisonne notre alimentation dans Notre poison quotidien, un documentaire qui sera diffusé sur Arte le 15 mars prochain.

Menée aux Etats-Unis, au Canada, au Chili, en Inde, et dans six pays européens, la France, l’Italie, l’Allemagne, la Suisse, la Grande Bretagne, et le Danemark, l’enquête de Marie-Monique Robin sera également publiée dans un livre à paraître le 7 mars. La journaliste s’est intéressée aux produits chimiques qui font désormais partie de notre alimentation. Conservateurs, colorants, anti-oxydants ou résidus de pesticides : ces substances, Marie-Monique Robin les considère comme de véritables poisons, et s’interroge quant à leur rôle dans le développement de maladies telles que le cancer, le diabète, l’obésité, ou les maladies neuro-dégénératives.

Lire la suite

Varicelle et zona, le jackpot des labbos…

Triste article que voilà, pas étonnant puisqu’à plusieurs reprises j’ai pu constater que les labbos-lobbys pharmaceutiques sont plus pourris que réellement soucieux de notre santé et qu’il y a un nombre de vérités qui se devraient bien d’éclater. C’est officiel, nous sommes avant tout des clients et des patients qui s’ignorent! Vous n’avez rien? il y a surement un médicament contre cela…

Je vous conseille de plus l’article sur les molécules publié aujourd’hui, à la fin la première partie du documentaire « les médicamenteurs » vous en apprendra déjà beaucoup…


La varicelle a toujours été considérée comme une maladie infantile bénigne, sans séquelles ni complications, qui guérit sans soin en quelques jours et confère une immunité définitive. On estime que plus de 90 % des Français sont immunisés naturellement.

Or, en 2004, quelques publications médicales suggéraient que la varicelle était une maladie grave, très contagieuse, qui préoccupait les instances médicales. Au fil du temps, les nouvelles se faisaient plus alarmantes, la maladie évoluant vers des formes très sérieuses. Enfin, du jour au lendemain, la varicelle est devenue mortelle, tuant « même des enfants en bonne santé ». Et non seulement elle s’est soudain aggravée, mais les cas se sont multipliés de manière très inquiétante, malgré nos « remarquables soins de santé ». « La France est au bord de l’épidémie », apprenait-on alors.

Il est évident que ceux qui ont l’esprit mal tourné (dont je dois faire partie) ont pensé que ces rapports alarmants avaient une raison cachée d’être autant diffusés et que les laboratoires n’étaient certainement pas étrangers à ces « nouvelles angoissantes ».

Lire la suite

Liste des 59 molécules surveillées par l'Afssaps

Vioox? Mediator? Mais si ces médicaments sont sur le marché c’est qu’ils sont testés et fiables non? Non? Vraiment? Quelle surprise, on doit se méfier de tout et même des médicaments maintenant, je vais finir par croire le documentaire « les médicamenteurs » qui est très très intéressant d’ailleurs…

Et dire que le nombre de médicaments potentiellement dangereux est très conséquent, 59 molécules qui ont toutes été testées et approuvées, qui ont été vendues et ont rapporté des millions d’euros aux entreprises qui les ont mises sur le marché.


Samedi dernier, Xavier Bertrand, ministre de la Santé, annonçait sans les nommer que 76 médicaments en France étaient particuièrement surveillés. D’ores et déjà , nous sommes en mesure de publier la liste de 59 de ces molécules à risque, surveillées de près par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé.

Advertisement

Ils font l’objet d’une procédure spéciale de suivi des effets indésirables appelée «plan de gestion des risques». Les laboratoires qui les fabriquent doivent surveiller tout particulièrement les effets secondaires et les risques de ces produits, et les signaler aux autorités sanitaires. Le responsable de la revue Prescrire, Bruno Toussaint, nous déclare que «cette liste démontre que le Médiator n’est pas un cas isolé. Dans ces 59 médicaments placés sous surveillance par les autorités, certains devraient être retirés du marché, comme l’Arcoxia ou le Champix. D’autres ont une utilité, mais on ne sait pas si la surveillance des risques est efficace…». Le responsable de la revue médicale indépendante qui a alerté très tôt sur les dangers du Médiator précise « Pour l’instant, ce sont les laboratoires qui font les suivis d’effets secondaires, et les transmettent à l’Agence. Il faudrait mieux que ce soit fait par des experts indépendants».
Lire la suite

Le top 10 des drogues légales liées à la violence

Non, on ne va pas citer ici l’alcool, la télé, le foot, la cigarette, la connerie ambiante, il y a bien pire encore, je vous rassure! lol! On va se limiter aux médicaments, aux « prescriptions médicales » pour être plus précis dans les termes, et vous, vous êtes soigné avec quoi?


Récemment publiée dans la revue PLoS One, une étude de l’Institute for Safe Medication Practices (ISMP) met en évidence les pires prescriptions médicales coupables de rendre les patients violents. Parmi le top dix des plus dangereuses, on trouve les antidépresseurs Pristiq (desvenlafaxine), Paxil (paroxétine) et Prozac (fluoxétine).

L’inquiétude s’accroît au sujet des effets secondaires négatifs extrêmes de nombreux antidépresseurs et antipsychotiques populaires car, en plus de provoquer de graves problèmes de santé chez l’utilisateur, ces remèdes constituent aussi une menace importante pour la société. Le rapport de l’ISMP indique que, d’après l’organe d’enregistrement des événements indésirables de la Food and Drug Administration (FDA), de nombreux médicaments populaires sont même liés à des homicides.

La majorité des médicaments du top dix des plus dangereux sont des antidépresseurs, mais il y a aussi un remède pour l’insomnie, un pour le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), un pour le paludisme et un antitabac.
Lire la suite

Belgique: 9 vaccins pour pouvoir mettre son bébé à la crèche

Les vaccins peuvent parfois avoir des effets secondaires désastreux, c’est déjà arrivé, cela arrivera encore, et pas uniquement avec celui censé lutter contre cette terrible pandémie qui n’a pas fait de gros dégâts, le H1N1. Le souci, c’est que nous pouvons de plus nous demander si les vaccins sont utiles aux personnes comme vous ou moi, ou aux laboratoires qui se font beaucoup d’argent avec? Quoiqu’il en soit, imposer à des parents 9 vaccins pour le bébé alors qu’un seul est obligatoire, il y a quelque chose qui ne va pas…..

 

Sources: source:
http://www.initiativecitoyenne.be/

http://www.objecteursdecroissance.be/com/mpOC_comPresse-Obligation-vaccinale_10dec2010.pdf
http://www.objecteursdecroissance.be/

Monsanto : outil du NWO

Sommes nous devenus de tristes moutons de Panurge, incapables de diriger nos vies, laissant ce soin, en bons assistés que nous sommes, à des marchands de mort plus soucieux de leurs gigantesques profits, que du bien être animal, végétal et humains??

Pour atteindre leurs buts, les mondialistes usent de toutes sortes de stratégies. Ils se servent des politiciens bien en place et bien obéissants, mais aussi de multinationales dans des domaines spécifiques qui servent à étendre et à répandre leurs maux. En outre, ces méga-entreprises sont privées. Elles ont donc l’immense avantage de pouvoir plus facilement cacher des agissements répréhensibles que des élus qui ne peuvent se le permettre au risque d’être découvert par une quelconque commission démocratique que l’on ne pourrait acheter. Ces hommes sont tellement imprévisibles !

De ces multinationales, il en est une qui défraie régulièrement la chronique, qui est condamnée une multitude de fois et qui, malgré cela, continue tranquillement son bonhomme de chemin c’est Monsanto.

Localisation du Missouri aux Etats-Unis, d'après http://www.ibtpartners.fr/international/Etatsunis

Fondée en 1901 à Saint Louis (MS) par John Francis Queeny, elle commence par introduire la fabrication allemande de la saccharine aux USA. Avec l’achat, en 1929, de la Swan Chemical Company, elle va commercialiser le célèbre PCB (liquide réfrigérant) qu’elle va étendre à toute une série de produits qui vont des lubrifiants au DDT. Or, dès 1930, les preuves de la grande toxicité du PCB ont été établies. Dans des travaux menés dans les années 60 et 70, on a même démontré que le PCB était responsable de nombreux désordres immunitaires, de malformations lors du développement fœtal et de troubles de la reproduction. Interdit de fabrication aux États-Unis, ses effets toxiques se perpétuent néanmoins dans le monde entier encore aujourd’hui. Lire la suite

Les sans-papiers devront désormais payer pour se faire soigner

La France était un paradis médical pour les sans-papier, elle ne l’est plus, ou un peu moins…Je me demande si je ne vais pas déchirer ma carte d’identité pour pouvoir payer autant moi…30 euros/an pour se faire soigner dans le pays alors que si on travaille, on cotise pour tout, on paye la sécu, on paye la mutuelle, on paye les médicaments, et au final on a plus assez d’argent pour se faire soigner…

Et vous, qu’en pensez-vous?

Les sans-papiers doivent désormais s’acquitter d’un droit d’entrée de 30 euros par an pour accéder à l’Aide mdicale d’Etat. Une mesure que les inspections générales des finances et des affaires sociales jugent « financièrement inadaptée » et « porteuse de risques sanitaires ».

De nouveaux médicaments bientôt retirés du marché

Médicaments peu fiables, retirés du marché car dangereux, scandales étouffés, pressions sur ceux qui tentent de dénoncer cela, les affaires se suivent plus ou moins officiellement sans que personne ne réagisse vraiment, aucun président, aucun gouvernement, à croire que soit ils s’en fichent complètement, soit ils sont complètement corrompus, au choix. Je vous met l’article et le fait suivre par un article sur l’excellent reportage les médicamenteurs, à voir absolument si vous en avez l’occasion!!!

MISE EN GARDE - De nouveaux médicaments bientôt retirés du marché ?

Selon la revue « Prescrire », plusieurs médicaments doivent être retirés du marché © Jaubert / Sipa

Un médicament vasodilatateur, le buflomédil, doit être retiré du marché en raison d’effets indésirables cardiaques et neurologiques parfois mortels, estime la revue Prescrire. Le buflomédil est commercialisé notamment sous les noms de marque de Fonzylane (fabriqué par Cephalon) et Buflomédil EG. La revue médicale indépendante, qui décortique régulièrement les bienfaits et les méfaits des médicaments, revient à la charge, dans son numéro de janvier, en pointant de nouveau ce médicament « commercialisé depuis plus de vingt ans en France » et « sans intérêt thérapeutique démontré. »

Lire la suite

Nous servons tous de cobayes

Un article paru dans VAnity Fair la semaine dernière. C’est gentil de nous prévenir.


C’est la prochaine étape de la mondialisation, et il y a de bonnes raisons de ne pas vouloir que ça soit le cas », constate Vanity Fair. Les laboratoires pharmaceutiques américains testent de plus en plus leurs médicaments à l’étranger, sur des personnes qui ne bénéficient pas de toutes les garanties de sécurité. Cette tendance concerne les pays du Tiers-Monde mais aussi l’Europe, précise le mensuel new-yorkais. De 2004 à 2007, la part des essais cliniques effectués aux Etats-Unis a baissé de 5,2%, tandis qu’elle augmentait de 16% en Europe de l’Est, de 12% en Asie et de 10% en Amérique latine.

L’avantage pour les laboratoires, explique Vanity Fair, est de conduire les tests dans des conditions moins strictes et moins coûteuses, obtenir des résultats positifs et « ainsi convaincre la Food and Drug Administration américaine que les médicaments sont sûrs et efficaces pour les Américains ». En 2008, 80% des produits soumis à la FDA ont été testés hors des Etats-Unis, soit 58 788 tests. Quelque 876 d’entre eux ont eu lieu en Roumanie, 589 en Ukraine et 716 en Turquie. L’Estonie, la Pologne, la Russie, la Lituanie, la Slovaquie ou la Croatie sont des pays également appréciés des laboratoires.

Hors de tout contrôle sérieux, ces tests sont souvent mortels. Le magazine cite l’exemple d’un test de vaccin contre la grippe effectué dans un refuge pour sans-abris de Grudziadz, en Pologne. Rémunérés 2 dollars, « les cobayes pensaient recevoir une vaccination normale. Ce n’en était pas une. Au moins vingt d’entre eux sont morts ».

http://www.presseurop.eu/fr/content/news-brief/441561-quand-les-europeens-servent-de-cobayes

Le mediator, une petite affaire à côté du Vioxx…

C’est grave de lire ce genre d’informations quand même…Le Vioxx est un médicament qui pourrait reléguer le Mediator au rang de petite anecdote inintéressante! Là ce ne sont plus 2000 personnes décédées mais 40000 rien qu’aux Etats-Unis, en France? Aucune victime, c’est comme la nuage de Tchernobyl, c’est la cata ailleurs mais ici, il n’y a rien, c’est beau les miracles quand même…

 

Le Vioxx, bourreau des coeurs… Le chiffre vient d’être revu à la hausse. Si aux Etats-Unis, le scandale fait rage, en France, personne ne bronche. L’affaire pourrait pourtant ravaler le Mediator au rang de simple pastille Valda…

Vioxx VS Mediator

Le Mediator a tué entre 500 et 2000 personnes. Scandale ! Que penser, alors, du Vioxx, ce médicament anti-douleur et anti-inflammatoire largement utilisé contre l’arthrite entre 1999 et 2004. Il aurait, selon la FDA (Food and Drug Administration, agence de régulation américaine des médicaments) provoqué 160 000 crises cardiaques et attaques cérébrales et 30 000 décès, rien qu’aux Etats-Unis. Chiffre récemment réévalué à 40 000 par une nouvelle étude. En France, c’est le flou artistique… y a-t-il eu un seul mort ? On ne le saura peut-être jamais…

Lire la suite

1 318 319 320 321 322