Les forces russes ont éliminé 147 mercenaires français en Ukraine.

La Paix/Pixabay

Les forces russes ont éliminé 147 mercenaires français en Ukraine, selon le ministère de la Défense
Au total, les forces russes ont éliminé 5 962 mercenaires étrangers, la plupart originaires de Pologne.
MOSCOU, le 14 mars. /TASS/. Les forces armées russes ont éliminé 147 des 256 mercenaires français arrivés en Ukraine lors de l’opération militaire spéciale, a indiqué le ministère russe de la Défense sur sa chaîne Telegram.

Au total, les forces russes ont éliminé 5 962 mercenaires étrangers, pour la plupart originaires de Pologne : sur 2 960, 1 497 ont été éliminés, a rapporté le ministère de la Défense.

Selon les statistiques fournies, la Géorgie occupe la deuxième place en termes de mercenaires éliminés (561 militants éliminés sur 1 042). Sur les 1 113 mercenaires américains, 491 ont été éliminés, ainsi que 422 des 1 005 mercenaires canadiens et 360 des 822 mercenaires arrivés du Royaume-Uni.

En janvier, l’ambassadeur de Russie à Paris, Alexeï Meshkov, a relayé le discours de la Douma d’État russe à l’Assemblée nationale française concernant les mercenaires français en Ukraine. Les législateurs russes ont souligné que, malgré les affirmations de Paris, les informations objectives concernant l’appartenance aux forces néonazies ukrainiennes indiquent de manière fiable que des mercenaires français participent au conflit.

Auparavant, le ministère russe de la Défense avait déclaré que, le 16 janvier, les forces armées russes avaient mené une frappe de précision sur le site de déploiement temporaire de mercenaires étrangers à Kharkov, les Français constituant la majorité des mercenaires. La frappe a entraîné l’élimination de plus de 60 militants et plus de 20 blessés. Après cela, l’ambassadeur de France à Moscou Pierre Lévy a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères ; on lui a dit que la mort des Français incombait officiellement  entièrement à Paris .

https://tass.com/politics/1759551

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

Thierry65

7 Commentaires

  1. Eh bien voilà … Ils sont contents du voyage ! Il y a quelques jours, une radio s’offusquait de l’info disant que la Russie fusillait des prisonniers, contre les accords de Genève.
    Poutine avait prévenu: pas de pitié pour les étrangers venant se battre sur le sol Ukrainien. Qu’on se le dise !!

    • Coucou Biquette 🙂
      Le problème principal est que combattre dans un pays où tu n’a pas de couverture aérienne c’est vraiment compliqué. Donc envoyer des troupes ne changera rien.

      Dans la guerre moderne combattre sans couverture aérienne est pratiquement impossible, une armée ne peut pas gagner dans couverture aérienne. Je ne fais pas ma maligne, je le sais par deux amis qui sont des anciens des forces spéciales et travaillent toujours dans le privé. Et ils l’ont bien dit aller combattre sur le champ de bataille quelque soit la somme c’est non. Ils y vont en Ukraine mais exclusivement pour de la sécurisation.

      Ils sont unanimes dans les conjonctures actuelles, l’OTAN ne peut pas gagner. La seule solution c’est bombarder des sites militaires et stratégiques en Russie et reprendre au moins en partie de la stratégie aérienne pour accompagner les assauts des troupes, et faire également jeu égal par l’artillerie qui pour le moment celle russe est dix fois supérieur à celle des otano/kiéviens !

      il y a également un gros souci de munition, dans l’état actuelle des chose, l’OTAN ne peut pas suivre la capacité industrielle de la Russie qui du coup est un des piliers stratégiques russes parlé plus haut…

      Akasha.

      • la couverture aérienne, c’est pour les zones de combats “ouverte”… quand c’est de l’infiltration (dans le cas des SF, pathFinder, ….), il n’y a pas d’appuis aérien.
        J’ai lu que les mercenaires étaient concentré en millieu urbain, pas sur une peau de fesse avec du maïs…(humour).
        Quoi qu’il en soit, la supériorité est du coté russe tant que l’OTAN n’engage pas l’ensemble de sa force de réaction.
        Et ils ne le feront pas, car c’est une WWIII
        Perso, que ca dure encore comme ça quelques temps permets d’épurer certains Bn ukrainien pro III reich.

        • Coucou Seb 🙂
          Oui je sais, mais là je parlais (ils parlaient) en général, dans le sens ils connaissent le sujet !

          Puis même eux, justement ils ont déjà opéré en tant qu’infiltrer pour donner des positions géographique pour être bombardé par la suite.

          Les dingueries qu’ils ont déjà expliqué quoi, moi au début, qu’ils venaient à la maison , je n’aimais pas il me donnaient la chair de poule… Maintenant ça va mieux à force, ça fait déjà quelques années, mais on ne les voient pas non plus régulièrement avec leur métier, ils sont pas souvent en Belgique.

          Ils ont appris pleins de choses à orné et parfois vraiment intéressant comme sécurisé la propriété comment voir si on est suivis, ou si il y a une embuscade en prépa, pleins de trucs de self défenses et évidement éprouvés, rien à voir avec du Ropers lol Mais y a rien à faire, ils ont quand même un petit pète au casque, quand t’as dû trucider des gens au contact et parfois de tes propres mains, tu reste pas indemne.. Leur regards déjà.. En plus ils sont tout le temps calme, moi ça m’angoisse LOL

          Akasha.

  2. bonsoir,
    quand on s’engage dans une guerre on connaît les risques !

  3. sécuriser quoi? comment? contre quoi? contre qui? avec quel moyens?

    • Coucou Thierry 🙂

      Dans le privé bien sûr, de la protection de fond, ou de personnes publiques. Et des étrangers travaillant en Ukraine.

      Sécuriser des convois ce genre de truc, comme dans n’importe quels pays en guerre, ils ont fait la même chose en Libye ou en Syrie.

      C’est deux anciens du SF Gp, après ils ont bossés pour GardaWorld et dorénavant ils sont à leur compte.

      Ah oui, je précise aussi qu’on a jamais rien dans le détaille, ils restent pro, on a des anecdotes oui, mais on ne sait jamais à qui ou à quoi ça se rattache. Et même pour quand ils travaillaient pour l’armée, encore pire…

      Akasha.

Laisser un commentaire