L’assurance santé VS l’assurance maladie : l’accès gratuit et universel au soin !

Img/Arkébi/Près de Vernet-les-Bains dans les Pyrénées Orientales

Bien évidemment, des poils vont se lever.

Si c’est votre cas, profitez-en pour les raser, vous vous sentirez plus léger !

L’essentiel est d’écouter le message, et donc, inutile de taper, encore une fois, sur le messager, qui d’ailleurs ne sentira rien, car d’autres s’en sont déjà chargés, sans vraiment de résultats, tant les siens sont beaucoup plus probants . Arkébi

__________

Source : Regenere / Thierry Casasnovas

On nous “vend” souvent notre système de santé comme un modèle d’accès gratuit et universel au soin.
Mais que se cache t il vraiment derrière ce story telling assez médiocre ?
Ce n’est pas gratuit et ce n’est pas du soin
Comment maquiller de la vente forcée en droit fondamental et discréditer tout autre approche de santé, c’est ça l’assurance maladie .
Alors moi je promeut l’assurance santé

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

Arkébi

2 Commentaires

  1. Il a tout à fait raison. S’il n’a pas de diplôme, c’est un gars qui a mis des années à chercher, à expérimenter sur lui-même, à étudier. Il vaut bien mieux que ceux qui vous fourguent des médocs dont ils ne connaissent même pas les effets secondaires, avec leur heure unique de psy en 10 ans d’études, avec un médoc pour une maladie, sans avoir jamais rien expérimenter par eux-mêmes.
    Il est maintenant passé à l’attaque, il était temps ! Bravo Thierry !

  2. Oui tout à fait d’accord. C’est la voie de moindre résistance. L’harmonie.
    Pourtant, en attendant que le système s’écroule (…), même si on se consacre à la permaculture en harmonie avec la nature, autant sur notre corps que sur le terrain, le milieu, il s’agirait peut-être de voir comment les civilisation anciennes, comme la Chine et l’Inde, ont su intégrer un système de santé à grande échelle plutôt que de laisser les accapareurs endetter le peuple, le pays, avec cette « assurance maladie » poussée à l’extrême. Totalitarisme des mêmes financiers là encore.
    Ça demanderait un jubilé (effacement de la dette) ET redistribution des terres et industries de 1ere nécessité au public, AVEC une prise en main du gouvernement par le peuple ET prise en main de la monnaie et tout ce qui s’ensuit.
    La prise de conscience est nécessaire mais pas suffisante. Il s’agit d’une «prise» collective, de conscience et de responsabilité. Prendre son courage à deux mains, prendre le pouvoir ensemble…
    On peut toujours y croire.
    Peut-être les BRiCS+ et leur système blockchain?
    L’herbe serait elle plus verte de l’autre côté ?
    Je crois que la liberté et la volonté se prennent en passant par des souffrances, des temps difficiles, qui nous renforcent.
    Combien de Russes et de Chinois sont morts pour leur patrie?
    La survie de leur « race », leur sang, partie intégrante du terrain, l’écosystème.
    « En même temps », en France, « on » ( les Rothschilds et consorts derrière Macron) impose la guerre, comme ils imposent l’assurance maladie, semant des graines de discorde et récoltant la Grande Discorde pour nous et la survie temporaire des junkies de pouvoir, les financiers.
    Oui, t’as raison Thierry.
    C’est un peu comme créer une belle, saine, œuvre d’art de soi-même et la voir démolie comme les peintures de sable zen/bouddhistes. L’impermanence demeure. Sachons néanmoins cultiver la pertinence, dans ces moments qui nous sont donnés à vivre.
    Bonne journée.

Les commentaires sont clos.