Rothschild : Les maîtres de la finance mondiale | Géopolitique-Profonde

Pour ce nouveau documentaire, nous vous proposons un voyage qui nous emmène cette fois au travers d’une dynastie que tout le monde connaît de nom, mais dont les secrets restent bien gardés : la famille Rothschild.

Elle a exercé une influence sans précédent, mêlant solidarité familiale et recherche incessante de profit.

De modeste origine, les Rothschild se sont élevés pour influencer la finance internationale, les guerres et la politique, devenant ainsi la dynastie bancaire la plus redoutable du 18e siècle jusqu’à nos jours.

GÉOPOLITIQUE-PROFONDE

Franck Pengam (Géopolitique Profonde)

6 Commentaires

  1. Excellent reportage.
    Du moins le début. je n’ai regardé que a 5 premières minutes.

  2. Il y a certaines dynasties qui n’auraient jamais dû exister……

  3. La photo est très parlante ! Les sourires en coin, le regard par en-dessous…

  4. Si vous voulez avoir une autre perspective historique que celle ci, lisez Larry Romanoff!
    Pas un mot sur le pillage de l’or et de tout le reste. Pas un mot sur la création de la FED. Ça résonne avec « le poids des mots, le choc des photos », mais c’est de la poudre aux yeux. Des éléments vrais pour masquer la vérité. Géopolitique profonde, où en es tu? J’en reste presque pantois. J3 suis surpris du bon accueil par les commentateurs. Nota bene: quand le vent tourne soyez sûrs que les Rothschilds auront tiré de bord. Leur petite Greta antisioniste. Tucker nouveau héro de la vérité n’est pas sioniste non plus, comme R. K.Jr, but I would call him a « neo-sionist », en servant le nouvel Israël qu’est devenu l’Argentine. Son nouveau président, Matei(orthographe?) privatise tout, bradant aux financiers « juifs » qui l’on mis au pouvoir.
    La vérité est une commodité; comme tout le reste elle file dans la poche des financiers.
    Cela dit, la vérité brille d’elle même pour qui veut vraiment la voir.
    Bonne journée.
    PS: j’ai pas de mouton-Rothschilds au frigo mais mon picrate sous plastique fera l’affaire.

Laisser un commentaire