« Zelensky. Si la Chine s’allie à la Russie, il y aura une guerre mondiale ». L’édito de Charles SANNAT

Source Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Alors que nous nous approchons de ce terrible premier anniversaire du début de la guerre en Ukraine, le président américain Joe Biden était à Kiev aux côtés du président Zelensky pour y matérialiser tout le soutien et l’implication américaine.

Depuis quelques heures, la pression occidentale se fait également plus forte à l’égard de la Chine soupçonnée de fournir des armes à la Russie et de vouloir le faire encore plus.

Au bout d’un an de guerre, nous en sommes donc au point où le monde pourrait basculer dans une véritable guerre mondiale opposant deux blocs. Les Etats-Unis et l’Europe occidentale d’un coté, la Russie et la Chine de l’autre.

C’est assez clair ce que vient de déclarer Zelensky et c’était assez prévisible.

C’est le moment de revoir les deux vidéos ci-dessous.

La première consacrée à la Chine qui est dans les faits rentrée en guerre aux côtés de la Russie, car les stratèges chinois savent très bien, qu’ils sont les prochains sur la liste américaine.

La seconde vidéo vise à expliquer à Bruno Lumière, notre mamamouchi préposé à l’économie qui se voyait ruiner l’économie russe il y a quelques mois, et qui a dit que l’inflation était terminée et le pire derrière nous, qu’avec une internationalisation du conflit et des sanctions prises contre la Chine, c’est une inflation à 30 % sur les produits de consommation qui nous attend.

Il n’y a que Nono le robot de l’économie qui ne voit rien venir. Mais ce n’est pas grave. Il pourra dire, et il le dira, « on ne pouvait pas prévoir ».

Affligeant et pathétique.

Enfin dans cette édition, je consacre un article à la possibilité qu’aujourd’hui dans son discours à la nation russe, Poutine déclare la guerre officiellement l’Ukraine.

En attendant préparez-vous les amis.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

Volti

3 Commentaires

  1. Y aurait-il quelqu’un pour lui dire qu’elle a déjà commencé ?
    …et qu’il n’en verra pas la fin.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  2. Je m’en charge…..

  3. La guerre a non commencé, mais repris sa vitesse de croisière, en 2014. Repris sa vitesse de croisière, puisque de fait la guerre existe entre l’Empire de la Mer, et la Russie, gestionnaire tant bien que mal d’immenses étendues souvent quasi désertiques que le Thalassempire qualifie de concurrent à abattre . Dans les faits, la Guerre a commencé dans un lieu au nom hélas prédestiné, l’île Jekyll, en novembre 1910. Le reste n’est que considérations et arguties.
    http://aline.dedieguez.pagesperso-orange.fr/mariali/picrochole/Jekylls/jekyll.htm
    Absolutiste, le Thalassempire ne supporte pas de ne pas CONTRÔLER le monde entier. Pour parvenir à ses fins, il lui suffit d’émietter l’opposition en une multitude de satrapies où officient des proconsuls à sa solde. Il suffit de voir comment cela se passe actuellement en Europe. Possibilités : l’Allemagne redevient ce qu’elle était avant 1870, alors que son unité n’a jamais été complètement évidente malgré une langue commune ; la France artistement démembrée en grandes régions dont on aura exacerbé les particularités, même si souvent ces régions sont des monstres incohérents comme Auvergne-Rhône-Alpes ou Bourgogne-Franche-Comté, meurt de cet écartèlement. L’Espagne a depuis toujours connu des mouvements centrifuges, l’Italie souffre d’une séparation de fait entre la moitié nord et ce qu’on a appelé le Mezzogiorno…..

    Pourquoi cette volonté à travers les siècles ? Répétons-le, il ne s’agit que de CONTRÔLE, où les pseudo États (jamais) unis d’Amérique du nord ne sont qu’une parcelle tout aussi dispersée que le reste. D’où, d’ailleurs à Washington, cette lutte permanente entre des nationalistes-patriotes, et les mondialistes, dont le siège de fait est dans la City de Londres (État indépendant de fait) depuis Cromwell. Il a d’ailleurs plus ou moins été admis qu’un second siège, plus psychologique pendant que le premier est davantage financier, existe de fait en sous-main dans la Cité du Vatican, autre micro-État. Le troisième siège, subordonné aux deux autres, serait de fait résident au Département d’État de Washington, et serait l’aiguillon militaire.

    Voilà donc où se situent les antagonismes : trois têtes d’épingles à l’échelon de la planète, font la GUERRE au reste du monde pour l’orienter comme la bride le ferait d’un cheval. Ce qui s’est passé le 24 février 2022 n’est qu’une petite péripétie, et ce n’est certainement pas la dernière. A moins que, de dépit de ne pas réussir son entreprise millénaire, le triangle n’allume son œil, et ne détruise tout avec lui.
    https://i53.servimg.com/u/f53/11/40/28/12/pyrami10.jpg

Les commentaires sont clos.