Russie et guerre : les dernières déclarations de Medvdev

Source Insolentiae

Medvdev n’est pas n’importe qui.

J’ai dit à plusieurs reprises que lorsque l’on rendait impossible la victoire de manière conventionnelle, alors on ouvrait la porte au pire, pour la simple et bonne raison que c’est une boucherie qui actuellement se déroule en plein cœur de l’Europe.

Non, la guerre en Ukraine n’est ni belle ni romantique, c’est un véritable gâchis humain, un véritable massacre de gamins, Russes, comme Ukrainiens.

Le chef d’état major américain déclarait que les Russes avaient perdu 180 000 hommes au combat.

180 000… c’est fort possible tant les combats sont une terrible violence et digne de nos pires guerres.

Du côté ukrainien, il ne faut pas s’imaginer que les pertes soient moindre et elles sont au moins du même niveau.

C’est donc une immense boucherie de plusieurs centaines de milliers de morts que soutiennent tout les va-t-en-guerre.

Dmitri Medvdev vient d’énoncer en réalité une évidence.

« La défaite d’une puissance nucléaire dans une guerre conventionnelle peut déclencher une guerre nucléaire ».

Mais cette évidence va un peu plus loin. Pour la première fois, il ne parle pas d’une « opération spéciale » mais bien d’une guerre.

La question est de savoir comment se terminera cette guerre, car elle devra se terminer, et la Russie refusera 180 000 morts et après de ne pas consolider ses prises territoriales.

L’année 2023 sera celle de tous les dangers pour la guerre en Ukraine.

Espérons, que nous sortions de l’escalade pour rentrer enfin dans une phase de négociation qui est toujours, toujours souhaitable.

Charles SANNAT

Articles récents

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

Un Commentaire

Laisser un commentaire