La parole de Moscou. L’interview intégrale du porte-parole de l’ambassade de Russie sur BFMTV.

Source Insolentiae

Je vous invite à écouter avec attention cette interview du porte-parole de l’ambassade de Russie en France donnée sur BFM et les implications de la montée des tensions qui se poursuit.

Je ne suis pas « pro » russe, pas plus que je ne suis anti-russe.

Nous avons des intérêts évidents partagés avec la Russie à commencer par un territoire et une continuité géographique européenne et continentale.

Le gaullisme c’était aussi le non-alignement sur les positions uniquement américaines mais de servir de pont entre les Etats-Unis et la Russie.

Nous avons oublié cette nécessité géopolitique.

Nous avons la guerre en Europe.

Et… il n’y a jamais de petite guerre en Europe.

C’est un massacre de jeunes garçons en plein cœur de notre vieux continent si meurtri par des siècles de guerres et de sang versé.

La paix est largement possible, l’a toujours été et le sera toujours, car s’il n’y a jamais de petite guerre en Europe, toutes les guerres prennent fin et de nouveaux équilibres sont définis.

La seule question est toujours de savoir combien de morts plus tard.

Charles SANNAT

Articles récents

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

8 Commentaires

  1. Franchement, BFMTV, c’est dur à écouter ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  2. Il est affligeant de voir répondre de façon aussi maladroite et mal alaise, le Représentant de la Russie.

    Sur l’agression russe qui n’en est pas une
    Sur l’annexion de la Russie qui n’est pas une annexion et suit la création parfaitement conforme au droit, d’Etats indépendants par la libre décision de leurs population
    Sur le fait que les rattachements se sont faits à la demande des peuples concerner, précisément pour renforcer leur protection, ce qui ne correspond en rien avec la situation opposée à ce Représentant, d’un États qui profiterait d’une situation de guerre qu’il aurait provoqué contre un pays souverain pour en annexer et donc conquérir certains territoires et en y intégrant de force une population, (bien souvent avec un statut spécial inférieur à celui des nationaux)
    Le fait que l’Otan trame depuis au moins 1990 une guerre de domination contre la Russie qui vise à l’anéantir et à décimer et asservir sa population et piller ses richesses.
    Le fait que cette ambition fût celle des nazis et qu’ils ont bien mené une guerre d’extermination, conforme au programme et à l’idéologie nazie
    Que c’est en cela qu’à juste titre, si l’Otan n’a pas pu encore mener ce projet à bien, bien aussi monstrueux que la Shoah et tout aussi indissociable dans le nazisme, elle l’a bien intégré dans ses objectifs, au même titre que les nazis ukrainiens portés au pouvoir par l’Otan, Usa et Canada en tête,
    Il est très regrettable qu’un tel Représentant ne sache même pas recadrer des journalistes aussi mauvais et ne sache défendre qu’à reculons les propos pesés et forts du Ministre Lavrov.
    Il est très dommage que ce Représentant ait si peu travailler l’histoire russe qu’il évoque qu’il ne sache expliquer et recontextualiser l’accord Ribbentrop pour montrer la duplicité déjà à l’époque de l’axe anglo-américain.
    Il est également regrettable qu’il ne sache présenter un réquisitoire bien plus sévère contre le comportement otanien vis à vis du sort des populations ukrainiennes russophones et russes, contre la trahison des accords de Minsk et contre l’ingérence parfaitement criminelle qui elle peut être qualifiée d’annexion, de l’Otan dans l’Ukraine par l’instauration d’un régime fantoche et par le pillage en coupe réglée des ressources des Ukrainiens avant de les utiliser de force comme proxy.

    Voilà le respect de la légalité et du droit international ainsi que de ses valeurs affichées qu’il aurait fallu dépeindre avant de s’attarder sur les objectifs otaniens dont les plans précisément ont été déjoués par la Russie, ce qui peut conduire l’Otan à l’escalade.

    Quant aux défaites Russes à ses frontières par le passé, elles ne traduisent pas une volonté hégémonique ou de colonisation impérialistes comme le montre l’issue, ce qui est bien différents du tableau des guerres iraniennes, et particulièrement Us partout dans le monde au nom de la liberté et aux fins réelles de subsumer et vassaliser qui bon leur semblent.

    Un Représentant de la Russie ne peut se laisser démonter par des arguments aussi biaisés et malhonnêtes. Il en va démêle pour les pertes humaines et les dégâts causés pour détruire les armes et cibles dissimulées ou fondues dans des zones densément peuplées.

    Et à ce sujet, le Représentant de la Russie se devait de parfaitement connaître la réponse du Droit international sur ces questions et les faits historiques majeurs où les USA et son alliance ont dénoncé les pratiques d’abriter des cibles militaires derrière les civils et les ont non seulement condamnées mais ont justifié leur réactions violentes allant bien au delà d’éliminer malgré tout ces cibles mais déjà incluant la légitimation de ces frappes.

    Bref, il y a du travail côté représentation diplomatique russe en France pour savoir venir à bout des propagandistes de tous étages des médias français, même aussi piètres que sur BFM tv, qui est vraiment là lié de la « presstitution »
    chez nous, pour reprendre un terme d’un autre, que j’apprécie bien.
    Ces journalistes qui n’en portent que le nom, et sont de vils, serviles et vénaux propagandistes jouent un rôle extrêmement pervers et pernicieux et portent une très lourde responsabilité dans ce qui se produit.
    D’autres l’on parfaitement démontré.
    Je ne vois rien à gagner, sinon des coups à prendre, à ce qu’un Représentant de la Russie viennent traiter sur la base d’un respect égal et mutuel avec de tels personnes.
    Il me paraît évident qu’ils soient les traiter avec le mépris qu’ils méritent et le leur marquer en les ridiculisant ou bien s’abstenir de s’abaisser.
    Ce n’est malheureusement pas exactement l’une ou l’autre de ces réponses qui leur ont été administrées.

  3. – Oui ce représentant n’a pas été à la hauteur de l’événement; quelle mollesse !
    On ne se comporte pas en proie mesurée, face à des hyènes journalistiques. Faute de quoi le ridicule n’est pas loin.

    – A sa décharge, quand je vois la retenue de la diplomatie russe, j’ai bien l’impression qu’il se conforme à des exigences venant « d’en haut ».
    Dans ce contexte il est évident que ce « costume est trop grand pour lui ».
    Mais que la parole diplomatique se libère et il se pourrait bien que sa future prestation soit tout autre…

Laisser un commentaire