L’armée ukrainienne bombarde massivement Donetsk, Makeyevka et Gorlovka, faisant trois morts parmi les civils – Donbass Insider

Par Christelle Néant pour Donbass-Insider

Le 27 novembre 2022, l’armée ukrainienne a massivement bombardé Donetsk, Makeyevka et Gorlovka, faisant trois morts et sept blessés parmi les civils et endommageant plus d’une vingtaine d’habitations, d’écoles maternelles et autres infrastructures civiles.

Dès 8 h du matin, l’armée ukrainienne a commencé à bombarder différents districts de Donetsk à coup d’artillerie lourde de 155 et 152 mm. Moins d’une heure plus tard, c’est Gorlovka, plus au nord qui est bombardée par l’armée ukrainienne à coup d’obus d’artillerie lourde de même calibre. Vers 10 h du matin, c’est le district de Tchiorvonogvardeïski de Makeyevka qui est bombardé à son tour à coup d’artillerie de 152 mm.

Puis vers midi, le bombardement du centre-ville de Donetsk commence. D’abord à coup d’artillerie de 155 mm. Puis, une heure plus tard, six roquettes de lance-roquettes multiple Grad tombent sur le district de Kirovski à Donetsk, suivies 50 minutes après par cinq autres roquettes qui tombent cette fois en plein centre-ville. Ces tirs de l’armée ukrainienne ont touché des zones densément peuplées de la capitale de la RPD (République Populaire de Donetsk), où il n’y a ni base militaire, ni positions, ni pièces d’armement.

Voir la vidéo filmée sur place par Adrien Bocquet :

L’armée ukrainienne a ensuite poursuivi ses bombardements de Donetsk et Gorlovka tout l’après-midi à coup d’artillerie lourde. Au total, ce sont 160 munitions de gros calibre qui sont tombées sur les zones résidentielles de Donetsk, Gorlovka et Makeyevka : 11 roquettes de Grad, 84 obus d’artillerie standard OTAN de 155 mm, 28 obus d’artillerie lourde de 152 mm, 15 obus d’artillerie lourde de 122 mm et 22 obus de mortier de 120 mm.

Ces tirs ont fait trois morts parmi les civils, dans le district de Tchiorvonogvardeïski de Makeyevka. Deux cousins (Gricha, 16 ans, et Vitalik, 24 ans) et le père de l’un d’entre eux ont été tués sur le coup par un obus de 152 mm. Sept autres civils ont été blessés à Donetsk et Gorlovka.

Les destructions suite à ces tirs sont nombreuses. Certains immeubles frappés par des roquettes de Grad ont pris feu. Au total plus d’une vingtaine d’habitations ont été endommagées (dont de nombreux immeubles ce qui signifie des centaines d’appartements touchés), ainsi que trois écoles maternelles, un club de foot et l’hôtel Viktoria.

Et le bilan de ces bombardements répétés de l’armée ukrainienne contre le centre-ville de Donetsk aujourd’hui aurait pu être pire. En effet, tant Adrien Bocquet que mon confrère de VGTRK, Andreï Roudenko, ont manqué de peu de se retrouver pris directement sous ces bombardements. Si Andreï n’avait pas dû modifier un article pour RT à la dernière minute, il se serait retrouvé sous la trajectoire d’un des obus tombés dans le centre de Donetsk.

Ces bombardements terroristes des zones résidentielles des plus grandes villes de la RPD (Donetsk, Makeyevka et Gorlovka) par l’armée ukrainienne ressemblent à une vengeance. En effet, l’armée russe progresse depuis plusieurs jours tant au sud de Donetsk, vers Maryinka, que vers Avdeyevka, et Bakhmout/Artiomovsk. Une fois ces villes totalement sous contrôle de l’armée russe, il sera beaucoup plus difficile à l’armée ukrainienne de bombarder ainsi ces villes du Donbass.

Christelle Néant

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

Les commentaires sont clos.