Brève d’un vivant: Dernière de cordée vers la perdition.

Il y a un grand nombre de personnes qui répètent bêtement sans réfléchir ce que la majorité des gens ignorants disent pour faire preuve de savoir et ainsi se donner un genre supérieur. Ce savoir qu’ils s’imaginent détenir et qu’ils croient juste est en fait une rumeur, une croyance populaire que des gens dominants ont laissé circuler et laissé croître intentionnellement pour mieux manipuler les masses, pour bien les contrôler et bien sûr pour se faire du fric sur leur dos. Et ça marche !

Je vais m’arrêter sur une expression bien présente que beaucoup répètent pour se donner de l’importance, pour jouer à celles et ceux qui ne se font pas berner facilement, pour celles et ceux qui se disent moins cons que tous les autres Français qui seraient d’après eux des veaux.
Cette expression est : « Moi je suis comme Saint Thomas, je crois ce que je vois !»
Qui ne l’a pas entendu sortir de la bouche de quelqu’un celle-là !

Sauf qu’y a un Hic ! La véritable expression qui est voilée et qui fait que les dominants peuvent dominer et mettre à exécution leurs plans est :

« Je vois ce que je crois ».

Et oui, c’est ça le petit secret de celles et ceux qui sont aux manettes.

C’est que ces dominants sont un peu comme le Christ, ils font le miracle de réaliser leurs pensées, ce qu’ils voient en imagination se réalise dans la matière. Et là, on atteint un autre niveau ! Nous ne sommes plus à côtoyer des gens qui avancent dans la vie comme des moutons, nous sommes face à des bergers. Bon, je vous accorde que ce sont des bergers noirs, ils ne font rien de vraiment lumineux pour l’humanité et ils se servent de ce pouvoir, de cette connaissance pour asservir, rendre esclaves la majorité des gens.

Et oui, si vous savez vous servi de la loi de l’attraction et si vous savez prier, vous aussi vous pourrez devenir un berger ou une bergère. Par contre, je vous conseille vivement d’œuvrer dans le sens du berger blanc pour la simple et bonne raison que si vous faites du mal aux autres, en réalité vous vous faites du mal à vous-même.

Alors ce que vous devez savoir également, c’est que le berger blanc n’est pas lié à son troupeau. Le berger blanc avance et le troupeau le suit. Les moutons du troupeau eux sont tous reliés les uns aux autres par une corde et les moutons qui commencent à piger que le berger il vaut mieux le suivre…suivent le berger. Les moutons qui sont à la traîne sont à la merci de la grande faucheuse qui va se charger de les éliminer si elle voit que vraiment leur vie sur Terre est finie et que l’on ne peut plus rien tirer d’eux à part une bonne grillade.

Et comment est la grande faucheuse à votre avis ? Comment procède-t-elle pour faire le triage ?

La grande faucheuse est une croyance.

Cette croyance a été propagée par le corps médical pour pouvoir se faire un max de fric sur le dos des moutons qui passeront sur le billard pour se faire opérer. C’est ça la grillade du berger noir. Et le mouton à la traîne est le premier à y passer avec toutes celles et tous ceux qui gobent ce que dit ce mouton déglingué qui se croient le premier arrivé.

Alors c’est quoi cette rumeur que les bergers noirs laissent infuser dans les pensées qui vont se réaliser dans la matière des moutons à la traîne ?

Cette rumeur consiste à faire croire aux moutons qu’à 50 ans arrive la maladie de la cataracte. Qu’à 45-50 ans c’est l’âge de la ménopause pour les femmes. Que si tu fumes, ça va te tuer obligatoirement d’un cancer du poumon. Qu’à 50 ans attention ! Le mâle doit faire sa coloscopie pour prévenir du cancer du côlon. Qu’à 70 ans c’est l’âge de Parkinson et d’Alzheimer. Vous avez déjà entendu tout ça et vous pouvez à votre guise en rajouter une encyclopédie ! Et oui…

Donc, si je suis ce raisonnement, je dois marquer sur un calendrier qui va jusqu’à mes 75 ans, tous les rdv chez tous les spécialistes de toutes les maladies pour y penser tous les jours, pour prier que je puisse avoir ces rdv et finalement pour que toutes ces maladies se réalisent dans la matière, c’est-à-dire dans ma propre vie. En gros, si je les écoute, je programme ma mort avec toutes les maladies qui m’y conduiront tout droit. C’est bien ça ? J’ai bien tout lu Freud ?

Donc, il y a une petite heure de ça, j’étais à table avec ma maman et ma tante qui ne donne pas l’heure, qui est à côté de la plaque et qui plane à dix mille, s’étonnait que je ne porte pas de lunettes parce que normalement à 50 ans c’est l’âge. Pour preuve, son fils, mon cousin, a le même âge que moi et lui il a pris rdv parce qu’il a des problèmes de vue parce que c’est l’âge !

Non mais elle n’est pas merveilleuse celle-là ???

Donc, quand c’est comme ça, que devez-vous faire :

Intérieurement, vous devez faire la part des choses et bien vous dire que vous êtes un berger ou une bergère et que celle ou celui qui sort sa connerie creuse sa propre tombe. Vous devez vous voir en pleine santé à 120 ans pour que cela se réalise dans la matière, dans votre vie.

Jésus disait, et vous devez bien garder cette phrase à l’esprit :
« Laissez les morts enterrer les morts ! »
Vous comprenez maintenant le sens de cette phrase ?

Le truc, c’est que ma tante entraîne dans sa perdition ma maman ! Parce que ma maman acquiesce la plupart du temps là où sa sœur dit des âneries. Et acquiescer ce n’est pas bien, ça va dans votre subconscient et si vous y croyez ne serait-ce qu’un peu à la connerie dite :
CELLE-CI SE REALISERA DANS LA MATIERE ? DANS VOTRE VIE.
Vous servirez de grillade pour les bergers et les bergères noirs

Alors ? Elle n’est pas bonne cette petite nouvelle écrite d’un seul jet en une petite heure?
Attendez, ce n’est pas fini….demain est un autre jour et j’aurais encore des trucs flamboyants pour vous à soumettre à votre désir de connaissance de mouton devenu berger blanc.

Ps :Oui…je ne parle pas trop de la bergère blanche parce que je ne l’ai pas encore croisée…

L’Ange Vert

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

15 Commentaires

  1. Pas grave, je suis daltonien, et je ne vois pas le vert. Je n’utilise pas plus le verbe croire (ça fait une cinquantaine d’années). Tout est sujet à caution, même ce qui pourrait être les évidences les plus évidentes (peut-être même surtout celles-là).
    Déjà je m’inscris en faux avec Descartes : pour penser, il faut déjà posséder un langage. Ce qui explique au minimum cette modification : je parle, donc je pense, donc aux oreilles des autres humains je suis. Un enfant-loup n’a pas d’autre langage que celui des signes, donc ne peut pas tenir un raisonnement.
    .
    Quant à être vivant : la mousse est un être vivant, une baleine aussi, de même que le plancton qu’elle ingurgite. En revanche, comme l’affirmait Giorgio de Santillana, « Il pense, dans l’univers », car selon des calculs scientifiques de probabilité complexes, il est admis que rien que notre Voie Lactée devrait posséder environ deux millions de planètes où la vie a suffisamment évolué pour aboutir à une certaine forme de pensée. Comme des galaxies, il y en a des milliards, l’affirmation de Santillana n’est certainement pas un vain mot. Ou alors, laissons le mot de la fin à Carl Sagan, « Si la vie n’existait que sur notre planète, cela ferait un beau gâchis d’espace ! »

    • Je suis donc je pense. Je parle donc je réfléchi. La pensée utilise/précède la forme/langue, il ne faut pas croire qu’elle en est limitée. Je ne crois même pas que Saint Thomas croyait seulement à ce qu’il voyait. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
      Sans langage, l’enfant-loup réfléchi avec des images/vibrations au lieu d’utiliser la lenteur/limite des mots. Il doit quand même raisonner/planifier pour assurer sa survie. Ça ne veut pas dire que sa pensée est pure/filtrée(sans mots/formes/croyances/malices).

  2. Black_Shepherd

    C’est tout droit !

    M&TVPC-AYLITWLM?[EN]
    M&TVPC-AYLITWLM?[EN-FR]
    A partir de 2 minutes et 55 secondes :
    smart humains, moutons et zombies,
    tombant dans le smart précipice,
    avec (et leurs yeux rivés sur) leur smart…

  3. Nous faisons partie de la Nature !

    Dame Nature nous a….conçue depuis des Millions d’années.
    Nous sommes CONNECTER a la Nature.
    C’est POUR SA qu’on peux se soigner aux Plantes !

    Mais…cela nuit au Business des Drogués pervers Avides de Pognon et de Pouvoir …

    C’est POUR SA que cette « race d’Envahisseurs » démoniaques VEUX NUIRE
    a Nos Sources Originelles !

    Cette Caste de Pervers veux s’approprier ce qui ne lui appartient PAS !!

    Vous n’etes PAS la propriété des Drogués Pervers du Pognon et du Pouvoir !

    Incrustez vous SA dans le CRANE ! ….bordel.

  4. Bonjour

    C’est interessant.
    Je recois parfois l’argument « super scientifique » par exemple pour le petrole abiotique: si ca existait ca se saurait…

    https://petrole-abiotique.blogspot.com/

    Merci
    Alain

  5. Ton sujet me fait penser à un livre de Deepak Chopra. En préambule, il parlait d’une expérience qu’il a faite dans une maison de retraite. Il expliquait qu’il lui fallait modifier la croyance des personnes âgées qui, en quelque sorte, « jouaient » sur leur âge pour ne plus bouger, et ainsi, mourir à petit feu, bien plus tôt que leur temps imparti.

    Dans un journal, j’avais lu: « tous les examens qu’il faut faire à partir de 50 ans » ! Wouaou !! Quand tu viens de les avoir, ça peut faire peur ! Après… on s’habitue à cet endoctrinement, mais quand même… Tous les deux ans, (à moins que ce soit tous les ans ?) je reçois un courrier pour me rappeler que je dois faire une mammographie et un test de dépistage du cancer du côlon. Et même des sms maintenant ! Quid des autres cancers et autres maladies ? Elles doivent moins rapporter, sans doute…

    Nous savons maintenant qu’il nous faut modifier nos croyances. Mais encore faut-il avoir conscience que CE SONT des croyances ! Tout est croyance, et celui qui prétend ne croire en rien, ne fait qu’exprimer une croyance: je crois que je ne crois en rien. Ben si ! Tout le monde croit en quelque chose.

    Dernier point (ton sujet m’inspire !): les parents !! Des tueurs ! Très forts pour mettre dans la tête de leurs rejetons des croyances: tu ne feras jamais rien de bon ! Mais qu’est-ce qu’on va faire de toi ? Mais non… tu n’y arriveras pas ! … Ça s’ancre tellement dans la cervelle que la croyance devient une partie de la personnalité de l’enfant. C’est tout un travail pour s’en défaire.

    • Ne rien croire signifie pouvoir froidement/librement tout remettre en question à tout moment.

      «On mesure l’intelligence d’un individu à la quantité d’incertitudes qu’il est capable de supporter.»
      Emmanuel Kant.

  6. Ah si, une anecdote: je commençais une dmla, une … je ne sais plus trop quoi, « lié à l’âge ». QUOI ??? Pas question. Je demande une séance de régression à ma belle-sœur, qui a suivi les cours de Patrick Drouot. En 3 jours, ce fut terminé. Elle m’a fait remonter à l’origine du problème, dans une autre vie.
    Elle avait aussi guéri une octogénaire qui, après avoir perdu un œil, commençait aussi la dmla à l’autre œil. Entre autres….
    Pour un ophtalmo, c’est « normal », sauf que ça peut conduire à la cécité.
    Conclusion: il faut TOUT remettre en question. A commencer par soi-même.

  7. Force est de de constater qu’on nous pousse à accepter de revêtir tous notre habit christique, Quitter nos croyances, mettre aux orties toutes nos peurs y compris les plus infimes pour devenir les créateurs du monde en gestation. Constater que le paranormal devienne normal, que le haut se retrouve en bas, que le bas se retrouve en haut, la gauche à droite et la droite à gauche. Penser l’impensable et oser l’impensable.
    En bref, mourir à soi même pour mieux renaître à soi même.

    Et alors là… Un monde en gestation prend forme dans le réel, un monde tout simplement divin.

    Nous sommes en train d’introduire la clé dans la serrure qui ouvre ce monde là malgré les apparences et le climat délétère sur terre.

    Pour ceux qui en doutent il suffit de lire la teneur des articles sur ce blog de plus en plus spirituels ainsi que les commentaires.

Les commentaires sont clos.