Londres et Berlin travaillent sur le développement de soldats augmentés

Par Alexandre Lemoine pour Observateur-Continental

Au printemps 2021, les ministères de la Défense britannique et allemand ont signé un document curieux. Il s’appelle Augmentation de l’être humain: émergence d’un nouveau paradigme (Human Augmentation – The Dawn of a New Paradigm) et il est consacré aux possibilités technologiques d’amélioration des capacités humaines afin d’améliorer les fonctions opérationnelles des soldats. 

Le document en question a été préparé dans le cadre du programme dans le domaine des technologies du ministère britannique de la Défense Global Strategic Trends: The Future Starts Today et Strategic Trends Programme: Future Operating Environment 2035, qui a été lancé en 2018. 

Les États-Unis travaillent également dans ce secteur. Une étude spéciale préparée pour l’armée de l’air américaine en 1962 avait déjà évoqué l’augmentation des capacités humaines à des fins militaires. 

Trois types d’amélioration interconnectés sont généralement cités: physique, cognitif et biologique. 

L’amélioration physique concerne le travail sur des prothèses et des accessoires tels que des exosquelettes et des capteurs sensoriels. 

Suivie par l’amélioration cognitive. Cela fait référence à des interfaces cérébrales informatiques invasives et aux dispositifs de neurostimulation, qui provoquent des changements directement dans le cerveau (à l’aide d’impulsions électriques, de champ magnétique et d’ultrason). 

L’amélioration biologique porte sur la rédaction de gènes, des produits pharmaceutiques et de nouveaux types de vaccin. 

La « mise à jour » supposée de l’homme pour être exploité à des fins militaires, selon l’idée des militaires britanniques et allemands, inclut le recours aux interfaces cérébrales, aux produits pharmaceutiques et à la thérapie génique. Selon le rapport, les gens doivent être considérés comme une « plateforme », des moyens de transport, des avions, des navires, et sur ces « plateformes humaines » il faut travailler avec trois éléments: physique, psychologique et social. 

Le rapport germano-britannique définit l’augmentation du potentiel humain comme une « application de la science et des technologies pour une augmentation temporaire ou permanente de la productivité de l’homme ». Puis il fait la distinction entre l’optimisation de l’homme, qui pourrait « augmenter la productivité de l’homme jusqu’à la limite des capacités biologiques sans ajouter de nouvelles capacités », et l’augmentation d’un être humain qui pourrait faire franchir les « limites du potentiel biologique » de l’homme. 

« Nous voulons que les « combattants de guerre », que ce soit des cyberspécialistes, des opérateurs de drone ou des soldats d’infanterie, soient plus forts, plus rapides, plus intelligents, plus endurants et mobiles… Au fur et à mesure du perfectionnement des technologies, notre réflexion se concentre de plus en plus sur les machines et non sur l’homme, mais cela doit changer si nous voulons être efficaces dans l’avenir », stipule le rapport. 

« Les futures guerres ne seront pas gagnées par ceux qui possèdent les technologies les plus avancées, mais ceux qui parviendront à intégrer le plus efficacement les capacités uniques des hommes et des machines… L’augmentation humaine est la partie manquante de ce puzzle », justifient leur concept les auteurs. 

Mais comment tout cela sera utilisé à des fins militaires? 

Il est affirmé que le déploiement des forces armées devient de plus en plus difficile à cause de la prolifération d’armes de haute précision à longue portée. La solution serait une plus large utilisation de drones combinée aux forces terrestres universelles plus légères et mobiles. Les interfaces cérébrales permettraient aux effectifs d' »augmenter la puissance opérationnelle en les connectant aux systèmes autonomes et aux drones ». 

L’utilisation croissante d’ordinateurs et de l’intelligence artificielle à des fins militaires signifie que « la charge cognitive du personnel devrait augmenter, notamment pour ceux qui participent au commandement et à la gestion ». 

« Les interfaces cérébrales, les produits pharmaceutiques et la thérapie génique, tout cela pourrait jouer un rôle significatif dans l’optimisation et l’augmentation des compétences de gestion et de contrôle. À court terme, les interfaces cérébrales non invasives pourraient améliorer la productivité. Mais à long terme, les interfaces cérébrales pourraient être regroupées dans un réseau commun de conscience des combattants dans un centre de commandement intellectuel, ce qui garantirait un tableau opération général intégral, améliorant la qualité et la rapidité de prise de décisions », indique le rapport. 

Les auteurs du rapport proposent de revoir les relations des militaires avec les institutions publiques chargées de la santé et de la sécurité sociale et de passer à des « relations plus complexes entre les secteurs public et privé » dans ce secteur. En d’autres termes, cela justifie une alliance entre les corporations technologiques, les scientifiques, l’État et les militaires. Alors que la société reste à l’écart, comme si ces questions ne la concernaient pas. 

En prédisant l’indignation de la population, les auteurs écrivent que « l’utilisation réussie de l’augmentation humaine nécessitera que la défense et la société se retrouvent confrontées à des dilemmes éthiques et juridiques désagréables. À ce jour, les organisations de défense dans les démocraties libérales adoptaient l’approche « attendons de voir », laissant évoluer les discussions éthiques et les élaborations techniques. Cette position passive apportera une impulsion à nos adversaires et fera manquer à la défense l’opportunité d’améliorer le bien-être et l’efficacité de nos forces armées ». 

L’humanité en soi est remise en question, car l’augmentation de l’être humain est réalisée sous prétexte d’éliminer certains défauts non pas au profit de la personnalité ou de l’humanité, mais pour devenir plus meurtrier et mener plus efficacement des actions de violence organisée. N’est-ce pas un prétexte étrange pour « augmenter » les capacités humaines?

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Les Etats-Unis ont divulgué environ 1,5 mille documents inédits sur l’assassinat de Kennedy

Le Danemark loue des prisons au Kosovo pour des criminels étrangers

L’US Navy teste des armes lasers

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

24 commentaires

  • seb

    J’ai une fois participé à un briefing sur ce genre de « fantasme »… Mais on a rien vu venir, et ce des années après.
    C’est très lent et sporadique comme développement… et ça coûte un rein.
    Bien sur, les possibilités sont ‘Enorme’, mais la mise en pratique !!!

    • Voyageur21

      Augmentation de l’être humain dit « amélioré » par le transhumanisme passera par un eugénisme faustien. L’amélioration biologique porte sur la rédaction de gènes, et un jour pas forcément humains …
      L’apocalypse de Jean 13:16 dans la bible est en train de se réaliser avec la marque de la bête qui va s’imposer à l’humanité dans l’indifférence générale (implant connecté de nano puce dans la main droite ou la tête et modification de l’ADN humain). La nouvelle créature hybride dite améliorée sera coupée de son Créateur et perdra son âme, elle pourra acheter et vendre par l’argent électronique (barres code des produits de consommation avec le nombre caché 666, il suffit de vérifier : la norme est passée au niveau mondial avec les 3 barres de garde des codes-barres plus longues qui sont visuellement des 6 pour des raisons obscures), être connectée à l’intelligence artificielle avec son pass vaccinale et vivra plus longtemps en résistant aux nouveaux virus et variants, mais : perdra son âme. Heureusement tout finit bien si on refuse, la vie est une succession de choix …

  • La Russie a des soldats « augmentés ». Mais le leurs sont augmentés par des entrainement tres durs. Ce ne sont que des volontaires avec des morals d’acier. Ils s’endurcissent dans des conditions extrêmes.
    Les spetsnazs du KGB étaient les plus durs jusque dans les années 90. J’ai un ami russe qui justement a déserté les troupes du KGB en 89 et est venu en France. Il s’est engagé dans la légion pendant un peu plus de quinze ans. Il est français maintenant mais il est reparti faire la guerre dans le Donbass, car les ukropes ont massacré une partie la famille de sa mère dans le Donbass. Il a la rage contre les nazis.

  • « l’opportunité d’améliorer le bien-être et l’efficacité de nos forces armées »
    euh…je vais poser sans doute la question la plus bête qui soit: les militaires sont d’accord ?
    Oui, je sais, on ne va pas leur demander leur avis. Et puis… c’est pour leur bien-être n’est-ce pas ? Alors un militaire, ce n’est pas là pour réfléchir. Non mais alors… depuis quand il en serait autrement .?..https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • usual

    Info ou into Je crois qu’il n’auront pas le temps HAL TURNER (ancient fonctionnaire Fbi) : Cela me désole de devoir signaler au public que nous sommes en danger. La situation entre les États-Unis/l’UE/l’OTAN et la RUSSIE à propos de l’Ukraine s’aggrave au-delà de toute raison. Des mesures concrètes sont actuellement prises activement qui, si elles ne sont pas arrêtées, CONDUIRONT à une guerre nucléaire ; peut-être avant Noël.
    Normalement, les archives de mon émission de radio sont réservées aux abonnés payants. C’est tout simplement trop important pour rester derrière un paywall. Pour le bien de mes compatriotes américains et pour les gens honnêtes et pacifiques du monde entier, j’offre l’émission de radio d’une heure du vendredi soir – GRATUITE. Seules les 37 premières minutes sont essentielles à entendre. Ils exposent la situation. Comment nous sommes arrivés ici. Qui fait quoi. Et où il mène. . . vite.

    Par exemple, aujourd’hui, la Russie a FERMÉ la route maritime de la Mer du Nord. Cela vient d’écraser le commerce entre l’Europe et l’Asie car les navires ne peuvent plus voyager le long de la côte nord de la Russie vers l’Asie. La Russie a explicitement déclaré que cette fermeture est due aux activités de l’OTAN ! La ligne rouge sur l’image ci-dessous montre ce qui est maintenant fermé : Aujourd’hui également, la Russie a annoncé qu’elle amenait deux régiments distincts de missiles balistiques intercontinentaux YARS (ICBM) au « statut de combat » avant la fin de cette année

  • Chordata69

    En décembre 2020, un comité d’éthique de l’armée française a approuvé la recherche sur l’amélioration et l’augmentation humaines parmi ses soldats [lien ci-dessous].

    Selon les chercheurs de la Jamestown Foundation, l’armée chinoise travaille sur des programmes pour modifier génétiquement ses soldats à l’aide de CRISPR/cas9 [lien ci-dessous].

    Les armées de pays comme Israël et le Danemark se concentrent sur les interfaces cerveau-ordinateur et les implants cérébraux pour leurs soldats [lien ci-dessous].

    https://superhumantalks.com/human-enhancement-military/

    L’Institut central de recherche de la construction mécanique (TsNIIMash) de Moscou a récemment dévoilé le prototype d’une combinaison de combat pour l’armée russe. Ce projet d’une armure nouvelle génération avait été lancé en 2015 avec une livraison prévue pour 2020. Le simple soldat russe sera alors propulsé en véritable Iron Man avec cet équipement capable de décupler leur force. En attendant, les militaires devront se contenter de l’ancienne version.

    L’armure actuelle est déjà performante : elle couvre 90% du corps, comprend un casque avec moniteur pour la vision thermique et nocturne, une tablette portable pour recevoir des informations en temps réel… Déjà éprouvée sur le terrain, c’est avec cette tenue de combat que certains soldats russes ont affronté les combattants de Daesh entre 2015 et 2016 en Syrie.

    https://www.capital.fr/economie-politique/russie-etats-unis-qui-aura-les-premiers-soldats-du-futur-1237648

    https://www.capital.fr/economie-politique/la-russie-developpe-des-armures-de-combat-capables-de-resister-aux-tirs-les-plus-puissants-1393309

  • Radagast

    C’est mignon les tenues de supersoldat, mais ça croque niveau énergie… Va falloir poser des bornes de recharge un peu partout sinon t’es iron man 10 minutes et après tu peux plus bouger parce que ta combi pèse 60kg… Pis les trucs connectés, c’est super pour donner ta position, et un pauvre brouilleur d’ondes et t’es aveugle… Les implants cérébraux, faut espérer que ceux d’en face ont pas de radars trop puissants, ou de canons à micro-ondes, rien de mieux pour se faire griller la cervelle.

    Bref le super soldat technologique, c’est pas pour tout de suite, ou alors pour certaines missions très ciblées face à un ennemi qui n’est pas préparé à ça.

    Reste le super soldat génétique, sauf que les volontaires vont pas se bousculer au portillon vu tout ce que ça implique. Qui aurait envie d’être la propriété exclusive de super soldat génétique compagnie jusqu’à la fin de ses jours ? C’est pas gagné pour trouver des régiments… Pis t’as plutôt intérêt de prévoir de quoi les « désactiver », parce que si t’en as une 20aine qui se révoltent, ils vont en faire des dégâts, avant de se faire gauler. C’est le problème, en voulant créer des surhommes bien entrainés, faut être certain de pouvoir rester leur chef, parce que les gens avec des capacités exceptionnelles ont une nette tendance à choper le melon et à pas aimer recevoir des ordres de ceux qui leur arrivent pas à la cheville.

    • engel

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
      …Exception fait pour :
      -« le super soldat génétique, sauf que les volontaires vont pas se bousculer au portillon ».
      Je doute, car les cons qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, c’est pas ce qui manque. …Y qu’à voir en ce moment !

      – Il est certain que la première fonction installée bionique cachée aura comme mission le grillage neuronal complet du sujet atteint d’un « bug cognitif irréversible et dangereux ».https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Je ne mets jamais de liens venant du site capital celui ci étant un nid a traqueurs.
    Les mettre dénonce l’agent du système.

Laisser un commentaire