Notre système financier va s’effondrer..

Merci à Akasha

Pour illustration/123.RF

Source Le Média

Qui sommes-nous ? Où allons-nous ? Dans quel état économique errons-nous ? La pandémie de COVID 19 a plongé l’humanité dans un état de stress aigu. Au-delà de la crise économique, nous connaissons une crise de modèle. Et aussi une crise de l’information. Les chiffres sont convoqués pour nous faire croire tout et n’importe quoi.

C’est dans ce contexte qu’Olivier Berruyer et d’autres ont décidé de créer le média indépendant Elucid. Elucid publie des tribunes et des chroniques, mais aussi et surtout des graphiques expliqués qui nous permettent de comprendre un peu mieux les enjeux de ce qui arrive à nos économies. Olivier Berruyer a la particularité d’être actuaire, c’est-à-dire spécialiste des statistiques et des mathématiques financières.

Nous parlerons ensemble de ce que l’amas de chiffres qui sont rendus publics nous disent de notre époque. Et nous évoquerons aussi le rôle des médias dans l’atmosphère délétère actuelle, qui se caractérise par la montée en France d’idées fascisantes, voire carrément fascistes.

5 commentaires

  • Billou223

    Après le Media et tant d’autres, encore un média indépendant de plus…
    Merci mais je passe mon tour cette fois, la presse n’est jamais pleinement indépendante, notamment à cause du PFH.

    Le Media a été une catastrophe en la matière d’ailleurs.

  • Sully-Morlandimus

    Nuance, une partie du système va s’effondrer.
    Comme à l’accoutumée, il n’y a jamais eu de crise qui n’ait été déclenchée par une minorité de ladite sphère financière. Sur les décombres de faillites, la minorité a toujours ramassé la mise.
    La prochaine étape, déjà amorcée, va établir une privatisation des ressources environnementales jusque là réputées universelles et surtout non échangeables. Par un tour de passe passe se construisant sur l’actuel balbutiement du marché du bas-carbone, l’air que nous respirons , les forêts, les océans, les massifs montagneux et surtout la déjà bien dénommée OR BLEUE (H2O) vont être détenus par des sociétés privées….
    La suite est délicieuse…
    ET des abrutis finis comme le Yanick vont nous raconter des fadaises tout en faisant écran à cet arrière plan des plus tragiques.

    • Lilith

      exacte! le gros problème pour le moment sont les actionnaires trop nombreux par apport aux parts de gâteaux disponibles et la crise du COVID est un des moyens pour y arriver, ralentissement de la production et pénuries planifiées et achats massifs des états (ce qui ce passe en ce moment) font augmenté artificiellement la valeur des actions et le moment venu ce sera un bis-repetitat de la crise des subprimes en 2008 qui a laisser des millions de pensionnés sans le sous.
      ET à termes tout faire d’espaces de natures vierges des espaces économiquement viable car une belle forêt qui ne rapporte rien se ce n’est le plaisir immatérielle du beau et du bien être n’a pas lieu d’être sauf si comme les parcs nationaux il y a un ticket d’entrée….

      H²O est dèja depuis plusieurs années passé dans les mains de Nestlé et Coca Cola Nestlè à même privatisé la nappe phréatique de Vitel en 2018….https://actions.sumofus.org/a/que-nestle-cesse-de-piller-la-seule-ressource-en-eau-de-la-petite-ville-francaise-de-vittel.

    • teiki

      D’accord aussi. Si le système s’effondre, c’est parce que ce sera orchestré. Comme en 1929. Les gros retireront leurs billes un peu avant et les petits comme nous resterons sur le sable. L’énorme dette préfigure ce genre d’événement. Elle a été voulue et s’est bien sûr aggravée avec les dépenses insensées liées à l’autre crise fabriquée du covid. Comme ce sont les banques qui fixent les taux d’intérêts et qu’elles répondent au moins en Occident aux intérêts privés, elles pourront créer faire éclater une crise rien qu’en montant les taux, par exemple.
      Complotiste moi ? Ok j’assume…

Laisser un commentaire