« La pénurie d’aluminium arrive à grands pas » L’édito de Charles SANNAT

L’instauration du nouveau monde, va se faire dans la douleur pour certains.

Par Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

La situation actuelle est passionnante et nous sommes dans un moment charnière où se mettent en place de nouvelles réalités.

Normalement, à ce stade de vos lectures sur ce site, vous avez parfaitement compris que les pénuries que nous vivons ou subissons ne sont pas liées au Covid, à l’épidémie de SARS-CoV-2. Cela a été le cas il y a un an, cela est encore le cas pour quelques articles pour lesquels il y a un retard de fabrication à rattraper, mais il n’y a plus aucune raison que cela coince dans les usines. Tout le monde est retourné au travail.

Voilà pour la théorie, mais en pratique, cela ne se passe pas comme il faut.

La pénurie de tout est la conséquence de la transition écologique !

En Chine et ailleurs, on veut polluer moins. L’idée est louable, tel n’est pas le sujet.

Le sujet c’est que polluer moins et vous pourrez tourner le problème dans tous les sens, implique de produire moins et de consommer moins. De transporter moins. De recycler moins. De chauffer moins. C’est tout en moins.

Pour faire tout en moins il y a une chose simple que vous pouvez faire.

Couper l’électricité aux usines.

C’est ce que la Chine fait en coupant ses centrales à charbon.

Le problème c’est que quand les centrales à charbon ne font pas d’électricité, les usines ne font pas de produits et au bout du compte nous avons une pénurie de tout.

Entre les coupures d’énergie et les augmentations de l’énergie disponibles, vous avez également des pénuries liées à l’augmentation des coûts. C’est le cas par exemple pour les engrais dont je vous ai parlé ou encore l’AdBlue évoqué hier.

Aujourd’hui je voulais vous parler de l’aluminium. C’est le site Bloomberg ici qui est un site de premier plan de l’information économique et financière qui sonne l’alarme sur la fabrication d’aluminium parce que nous avons un problème de fabrication… de magnésium. Où que vous regardiez ce sont des conséquences en chaîne qui viennent frapper directement notre outil productif mondialisé.

Les fabricants d’aluminium tirent la sonnette d’alarme sur la pénurie de magnésium aux États-Unis

« Le plus grand producteur de billettes des États-Unis met en garde contre les réductions de production. Alcoa constate des cas de force majeure de la part des fournisseurs de magnésium.

La pénurie croissante de matières premières essentielles pour l’aluminium utilisé dans la fabrication d’automobiles et de matériaux de construction menace d’aggraver un resserrement de l’offre qui a déjà poussé les prix américains à des niveaux proches des records historiques.

Matalco Inc, le plus grand producteur américain de billettes d’aluminium, avertit ses clients qu’il pourrait réduire sa production et rationner ses livraisons dès l’année prochaine en raison d’une pénurie de magnésium. Le magnésium est utilisé pour durcir les alliages d’aluminium.

Les difficultés d’approvisionnement en d’autres matières premières et la flambée des prix du gaz naturel ne font qu’ajouter aux défis, a déclaré Matalco dans une lettre aux clients obtenue par Bloomberg News.

Alcoa Corp, le plus grand fabricant américain d’aluminium brut, a également fait part de ses préoccupations concernant la pénurie de magnésium et a vu certains fournisseurs déclarer des cas de force majeure. Les clauses de force majeure sont intégrées dans les contrats de vente pour permettre aux fournisseurs de suspendre les livraisons en raison de circonstances indépendantes de leur volonté.

« Au cours des dernières semaines, la disponibilité du magnésium s’est tarie et nous n’avons pas été en mesure d’acheter les unités de magnésium dont nous avions besoin pour toute l’année 2022 », a déclaré Matalco dans sa lettre du 13 octobre. « Le but de cette note est de fournir cet avertissement avancé pour prévenir que si la pénurie se poursuit (et surtout si elle s’aggrave), Matalco pourrait devoir réduire sa production en 2022, ce qui entraînerait des rationnement pour nos clients. »

Matalco et Alcoa ont tous deux noté que le silicium est également en pénurie. Cette pénurie, provoquée par les réductions de production en Chine, a fait grimper les prix de 300 % en moins de deux mois. Les billettes d’aluminium ne peuvent être produites sans magnésium et sans silicium, qui sont des durcisseurs essentiels pour les alliages ».

Piloter le ralentissement des activités humaines

C’est à cela que nous assistons, c’est cela que nous vivons.

Ralentir les activités humaines passe nécessairement par le changement de modèle de production et de consommation.

Ce changement de modèle sera forcément difficile, brutal et douloureux car il n’y a pas de manière facile de le faire.

La transition énergétique implique une transition économique. Cette transition économique implique de produire moins pour consommer moins.

C’est la rareté que nous avons désormais à gérer et le partage de ce qu’il reste pour aller vers une économie qui sera très différente.

Je vous parlerai de tout cela dans la lettre STRATEGIES qui va sortir d’ici quelques jours, avec notamment ce qu’il faut acheter maintenant et en dehors de mes traditionnelles boîtes de conserve. Ces pénuries durables et structurelles vont entraîner une inflation importante et durable. C’est logique. La hausse des prix est aussi une nécessité pour freiner la consommation et donc notre production. Je vous expliquerai également comment vous en protéger au mieux et absorber ce choc inflationniste dans la durée. Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la lettre STRATEGIES c’est ici.

Nous ne vivons pas une crise économique.

Nous vivons un changement de modèle.

Un changement de modèle c’est l’effondrement de l’ordre ancien et l’émergence d’un ordre nouveau.

Certains l’appellent le nouvel ordre mondial.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

Articles récents

3 commentaires

  • Sully-Morlandimus

    Nein, ils leur feront un tarif préférentiel….comme c’est pour la bonne cause ===>

    https://aulnaycap.com/2021/10/18/bill-gates-le-criminel-qui-sassume-sans-complexe/

    càd, le zéro carbone par une dépopulation programmée depuis au moins 2011….
    L’antidote à ce trivalent électropositif ==> Le silicium organique ( issu des orties ou de la prêle).

  • Elektra

    Et la demande d’aluminium va s’accroître avec les multiples bornes électriques dont il va falloir parsemer les territoires si la voiture électrique vient à supplanter la voiture thermique.
    En effet, le réseau d’amenée de l’énergie sera un mix cuivre/alu. De plus le temps à la « pompe » n’ayant rien à voir avec celui d’une pompe à essence, le nombre de bornes électriques risque d’être plus important que les actuels points de distribution des carburants carbonés. Plus les rallonges électriques à grosse âme que chacun aura pour se dépanner ici et là ……

    Cela plaide vraiment pour les solutions hybrides ou un moteur thermique sobre et rendu propre.

    Mais nous avons une source importante de métaux à valoriser : cimetières d’avions, de locomotives, de voitures, de bateaux, de structures (poutres, pylones …), de câbles électriques jamais démontés dans les habitats (multiples opérateurs passant des câbles dans les cages d’ascenseurs aux US), réseaux multiples, métaux inutilisés chez les particuliers…

Laisser un commentaire