Burqa et voilette covid … jusqu’où ira la peur du Coronavirus ?

Récit d’une apparition grand-guignolesque dans les transports en commun.

Scène vécue dans le RER.

Une femme, qui doit être jeune, bien que l’on ne voie quasiment pas son visage, ni même ses yeux : casquette baissée le plus bas possible, masque remonté le plus haut possible; nous ne nous rappelons plus si elle avait, en plus, des lunettes … C’est le moment de parler de burqa covid.

Nous ignorons s’ils sont ensemble, mais, assis à côté d’elle, il y a un homme, dont la jeunesse semble évidente bien que dissimulée par ce qu’il porte, une chose délirante que nous n’avions encore jamais pu observer : lunettes (teintées, peut-être), masque (plus, si nous nous rappelons bien, casquette ou capuche), et, par-dessus, une sorte de voilette plus ou moins transparente, de couleur noire, qui lui enserre complètement la tête. Cela ressemblerait vaguement aux voilettes que mettaient les femmes en deuil, ou que portent encore parfois les mariées. Mais, au lieu de ne couvrir que le haut du visage, cela le cache complètement.

En vain avons-nous cherché sur internet un équivalent de cette sinistre horreur. La meilleure image qui puisse en donner une idée, est encore celle de notre illustration, avec le cheval et sa protection contre les mouches. Encore notre animal, lui, n’a-t-il pas la face totalement couverte par son voile, puisque ce dernier ne va pas jusqu’en bas, alors que notre jeune homme avait la g….. totalement prise dans son espèce de filet, du haut au bas, front et menton inclus !

Nous tombons souvent sur cette phrase reproduite un peu partout : Les cons osent tout, c’est à cela qu’on les reconnaît. On l’applique toujours aux dirigeants. Elle concernerait bien plutôt cette population qui avale toutes les salades sur la prétendue pandémie et qui pisse dans sa culotte rien qu’en entendant le mot Coronavirus.

Les gouvernants osent tout, certes; c’est à cela que l’on reconnaît, non pas leur prétendue connerie, mais le fait qu’ils savent avoir affaire à des citoyens qui, eux, sont abominablement abrutis. C’est à propos de ces citoyens, qu’il faut dire : Les cons osent et gobent tout, c’est à cela qu’on les reconnaît.

Sellami

6 commentaires

Laisser un commentaire