Nation Automatisée : 9 prévisions de robotique pour 2021

Vous êtes prêts pour le tout automatisé? Quand on assemble les pièces du puzzle, force est de constater que tout s’emboîte à merveille. Quelle incidence cela aura sur toute cette mains d’œuvre désormais inutile, qui va coûter un « pognon de dingue » en prestations chômage ? Plus de magasiniers, de gestionnaires de stock, de chauffeurs, de manutentionnaires, de caissières, etc… , comment l’humain va-t-il être géré ? Vous n’avez pas une petite idée ? Le monde « idéal » où les tâches ingrates seront dévolues à des infatigables auxiliaires, programmés et connectés. Quel monde formidiable nous est promis…… Partagez ! Volti

*******

Par Quentin Claudel pour La Robolution

Tout d’abord, je souhaite aux lecteurs de la Robolution une bonne année 2021 et que celle-ci vous apporte votre lot de bonheur et que vous ainsi que votre famille soyez en bonne santé car rien n’est plus précieux que la santé comme on le dit chez moi.

Avec la pandémie de la COVID en 2021, des technologies vont se développer et d’autres vont se lancer sur le marché afin de répondre aux enjeux du marché ainsi qu’à la pénurie de main d’œuvre dans certains secteurs. L’appel à l’automatisation va devenir de plus en plus fort et récurrent pour pallier aux manques et nous allons donc voir ensemble quelles sont les prévisions de cette année.

Attendez-vous à ce que les robots identifient les emplacements exacts des produits

«Les robots autonomes ont assumé des rôles plus vastes dans les magasins et les entrepôts pendant la pandémie», explique Rowland, «qui devrait prendre de l’ampleur en 2021. Les robots de collecte de données ont partagé des mises à jour d’inventaire en temps réel et des données de localisation de produits précises avec des applications d’achat mobiles, des préparateurs de commandes en ligne et des services de ramassage en bordure de rue, ainsi que des acheteurs et des employés en magasin.  »

C’est particulièrement important dans les grands environnements de vente au détail, avec des centaines de milliers d’articles, où la capacité d’identifier les produits est un stimulant majeur de la productivité. Walmart a récemment rompu son contrat avec la société de numérisation robotisée Bossa Nova , mais Rowland pense que l’avenir est prometteur pour la catégorie des technologies.

Les robots polyvalents se mesurent comme des fous du multitâche

Jusqu’à présent, les solutions d’automatisation étaient en grande partie spécifiques à une tâche. Cela pourrait appartenir au passé, selon Rowland.

«Les robots autonomes peuvent facilement gérer différentes tâches, souvent appelées« charges utiles », qui sont programmées pour répondre à des exigences variables, y compris, mais sans s’y limiter, la gestion des stocks, la détection des dangers, les contrôles de sécurité, les désinfectants de surface, etc. À l’avenir, les détaillants aura plus d’options pour mélanger / faire correspondre les flux de travail automatisés pour répondre à des besoins opérationnels spécifiques.  »

Le COVID-19 a prouvé qu’il y avait une offre limitée dans le monde

Vous vous souvenez de manquer de papier toilette? Il en va de même pour les détaillants et les fabricants, et ce fut un réveil majeur.

«Les grands cycles de réapprovisionnement et la montée en flèche des achats en ligne ont rapidement épuisé les stocks en rayon, en particulier lors de la vente de produits en papier au début de la pandémie», déclare Rowland.

Cela pourrait être une nouvelle réalité tout au long des années 2020 avec une planète qui se réchauffe et une imprévisibilité croissante. Alors quelle est la solution? Une chose est claire, c’est que l’automatisation jouera un rôle énorme.

«Assurer un approvisionnement adéquat en« grands dépliants »nécessite l’intégration des données au niveau des rayons avec les informations de l’arrière-boutique, de l’entrepôt et de la chaîne d’approvisionnement. Pour éviter les trous visibles sur les étagères, les détaillants utiliseront davantage la robotique pour corréler les données d’inventaire avec les points de vente, la gestion de l’entrepôt et les commandes les systèmes de gestion. »

Les épiciers régionaux indépendants adoptent des robots avec une agilité et une vitesse accrues

Le couronnement des robots vers les entreprises de taille moyenne et même de petite taille pourrait se faire cette année puisque même les petites épiceries sont désormais capables d’utiliser des technologies d’automatisation qui ont fait leurs débuts il y a à peine quelques années dans les grandes chaînes.

«La plupart des épiciers testent toute technologie qu’ils apportent dans leurs magasins avant des déploiements à grande échelle», explique Rowland. «En 2020, des indépendants comme Woodman’s Markets, ont augmenté leurs déploiements de robots en magasin tandis que des entités plus importantes comme Walmart ont réduit leur capacité. possible. »

Les problèmes de pénurie de main-d’œuvre continueront

Il est peut-être difficile de se souvenir si loin, mais nous sommes entrés en 2020 avec un marché du travail tendu. Même avec toutes les mises à pied liées au COVID, il n’est pas certain que cela disparaisse.

«Alors que le marché du travail continue de se resserrer, les détaillants chercheront de plus en plus des moyens d’automatiser des tâches auparavant manuelles et banales», déclare Rowland, touchant peut-être un nerf pour les alarmistes de l’automatisation. « Les robots polyvalents brillent lorsqu’il s’agit d’analyses d’étagères souvent redoutées, effectuant des analyses en quelques heures plutôt qu’en quelques jours et avec une précision allant jusqu’à 95%. Avouons-le, aucun employé ne veut effectuer des tâches fastidieuses, alors laissez les robots faire ça – ils ne s’ennuieront jamais ni ne seront distraits.  »

Les informations basées sur les données nécessitent une intégration transparente

«Plus les détaillants sont à l’aise avec des robots autonomes qui parcourent les allées des magasins en toute sécurité aux côtés des acheteurs et des employés, plus vite ils peuvent rediriger l’attention vers ce qui compte le plus: la capacité à accroître la satisfaction des clients tout en augmentant les revenus et la rentabilité du magasin.

Ce dont nous parlons ici, ce sont des robots de balayage de magasin. L’année dernière, Bossa Nova a perdu un contrat avec Walmart, qui était l’étude de cas préférée du secteur, mais cela ne devrait pas ternir les perspectives générales ou le besoin de la technologie.

« Pour ce faire, cependant, les détaillants doivent relier les points entre les résultats de l’analyse des rayons et les données correspondantes sur les départements, catégories, fournisseurs, ventes et prix. »

Les capteurs, drones et caméras fixes deviennent l’accessoire robot idéal

Quelqu’un peut-il dire convergence technologique? L’histoire de la robotique au cours de la dernière décennie a été celle de la baisse des prix des capteurs et de la convergence technologique rapide. Cela va-t-il changer dans l’année à venir? En un mot: non.

«En 2021, il est fort probable que des robots autonomes soient associés à d’autres technologies en magasin, telles que des caméras fixes, des drones et tous les types de capteurs, pour améliorer les capacités de collecte de données. Il s’agit d’atteindre une visibilité en temps réel, en particulier dans ces endroits difficiles à atteindre, difficiles à voir. Une multitude de capteurs améliorera les capacités de « détection » d’un robot, y compris la détection de certains gaz émis lorsque les aliments perdent de leur fraîcheur ou ne sont pas stockés correctement.  »

La 5G aura un impact profond

« Les investissements – de taille substantielle – dans la dernière technologie sans fil vont porter leurs fruits dans de nombreux aspects de la vente au détail car ils promettent de libérer de nouvelles expériences. La 5G méga-tendance est sur le point de fournir une vitesse et une bande passante inouïes pour assurer une visibilité partagée des données de ayant un impact sur d’autres opérations de réseau en magasin. Attendez-vous à ce que la 5G passe de la phase pilote à la phase de production dans tout le secteur de la vente au détail. »

La scène « Merger & Acquisition » restera active

La M&A désigne l’achat d’une ou plusieurs sociétés par une ou plusieurs autres. Cette acquisition de société conduit parfois à la création d’une nouvelle entité. Ces fusions-acquisitions doivent permettent aux entreprises de renforcer leur position dans leur secteur, d’accéder à de nouveaux marchés, d’acquérir de nouvelles compétences, de faire des économies d’échelle et, dans certains cas, de se diversifier et de s’ouvrir sur l’international.

Il y a une histoire financière intéressante derrière cette histoire de technologie, et cela a à voir avec le fait que les chaînes d’épicerie fusionnent rapidement pour concurrencer Amazon et Walmart. Cela crée un besoin intéressant de données, que les solutions d’automatisation peuvent fournir de manière évolutive.

« Une fréquence accrue de fusions et d’acquisitions dans le secteur de l’épicerie restera dans les prévisions. Ceci est illustré par l’annonce récente de l’acquisition de FreshDirect par Ahold Delhaize et de l’acquisition par HelloFresh de Factor75. Parallèlement, Food Lion a obtenu l’autorisation de la FTC d’acquérir 62 Bi- Les supermarchés Lo / Harveys. Alors que l’activité M&A se poursuit, il en va de même pour la nécessité d’intégrer des données disparates provenant de différents systèmes hérités pour assurer une visibilité opérationnelle de bout en bout.  »

Des prévisions qui ne sont pas forcément positives et qui nous donnent un avant-goût du monde dans lequel nous allons vivre pendant encore quelques temps malgré que je soit quelqu’un de nature optimiste. L’année 2021 devrait être une année de transition avec son lot d’arrivées et de difficultés …

Quentin CLAUDEL

Voir:

La start-up de vision robotique Akasha Imaging vise à améliorer la fabrication industrielle grâce à l’IA

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

9 commentaires

  • « il en va de même pour la nécessité d’intégrer des données disparates provenant de différents systèmes hérités pour assurer une visibilité opérationnelle de bout en bout. »

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Avatar mianne

    Fuyant comme la peste les textes abscons en novlangue ( y compris tes citations ironiques) , les caisses sans caissières , la domotique , les voitures sans chauffeurs, le compteur Linky, la 5G et tout le tremblement , j’opte pour ce qu’il nous reste d’intelligence humaine par rapport à l’intelligence artificielle . Tant pis s’il me faut faire un max de choses moi-même . L’été, dans la cabane du jardin collectif en bord de rivière, j’ai résolu le problème du manque d’électricité et peux l’appliquer en appartement . Pas de lave-linge ? Aucun problème : Foulage du linge aux pieds dans un baquet d’eau savonneuse en chantant à tue-tête avec mes voisines qui font la même activité . C’est très agréable et écologique ( nous râpons nous-mêmes du savon de Marseille en y ajoutant un peu de bicarbonate de soude et de l’eau tiède pour obtenir un produit de lessive liquide écologique très efficace également pour le lave-linge, s’il y en a un ) .
    Le papier-toilette semble être une obsession pour certains, alors qu’il suffit d’adapter une douchette sur le tuyau d’alimentation en eau de la chasse d’eau pour s’en passer définitivement.
    A part les trois aliments de base (farine, huile d’olive , riz ) de l’épicerie qui ne nécessitent pas spécialement d’IA pour les gérer, tout nous est fourni par les petits producteurs de légumes, de fruits , d’oeufs et de fromages sur les petits marchés locaux . De plus en plus de particuliers élèvent trois ou quatre poules pour les oeufs et fabriquent eux-mêmes leurs pâtes fraîches et leurs yaourts ( 2 litres de lait tiédi à 40 degrés mélangés le soir à 2 yaourts de la veille dans une cocotte-minute bien refermée et entourée d’un drap de bain pour maintenir la tiédeur donnent au matin 2 litres d’un excellent yaourt ) .
    La valisette solaire (type Nat et Dec) suffit pour les rechargements électriques de notre petit matériel Internet .
    Notre époque, même avec ses confinements, a privilégié les échanges d’astuces et de recettes pour une alimentation saine et pas chère .

    • Intéressant ce que tu nous dis là, Mianne. Pourrais-tu me donner un lien relatif à cette valisette que tu mentionnes ?
      Pour ce qui est de l’eau, il faut envisager aussi la coupure de courant généralisée. Comme tout est électrique, je pense – dites-moi si je dis une bêtise – que nous risquons de ne plus avoir d’eau au robinet en cas de crise portant sur l’alimentation électrique. Idem pour les stations d’épuration.
      Un sac de sciure ou de litière pour chats à garder pour le cas où…

      • Avatar mianne

        C’était en vente chez « Nature et Découverte  » il y a quelques années .

      • Avatar mianne

        J’ai rempli en quelques jours deux réservoirs d’eau de pluie de 1m3 chacun à mes deux gouttières avec quelques mètres de tuyaux PVC, plus deux plus petits réservoirs ( deux grandes poubelles noires en plastique ) d’où partent des petits tuyaux alimentant au goutte à goutte les pieds de tomates et les jeunes arbres pendant la sécheresse de l’été . En ce moment de pluies abondantes , je remplis la chasse d’eau des toilettes , mon seau pour le lavage du sol , quelques cuvettes et mes deux bassines à vaisselle ( celle à laquelle j’ajoute lessive et eau chaude pour le lavage et celle d’eau froide pour le rinçage) à l’aide de quatre ou cinq arrosoirs par jour prélevés dans les réservoirs . Cela ne me prend que quelques minutes le matin et c’est une grande satisfaction .

Laisser un commentaire