« Inquiétant. Pour Christine Lagarde la BCE doit se tenir prête un émettre un euro numérique ! » L’édito de Charles SANNAT

En route vers l’esclavage total ? Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Les dernières paroles de Christine Lagarde, la présidente et camarade « gouverneuse » de la BCE, ne sont pas anodines.

Loin s’en faut.

Je vous propose donc aujourd’hui une petite exégèse des propos mamamouchiens tenus par dame Christine.

« Nous devons nous tenir prêts à émettre un euro numérique si cela s’avère nécessaire », juge Christine Lagarde, la présidente de la BCE. Cette cryptomonnaie existerait « parallèlement aux espèces, sans les remplacer ».

Il faut relire cette phrase une seconde fois pour bien en comprendre la portée.

« Nous devons nous tenir prêts à émettre un euro numérique si cela s’avère nécessaire », juge Christine Lagarde, la présidente de la BCE. Cette cryptomonnaie existerait « parallèlement aux espèces, sans les remplacer ».

Lorsque l’on effleure le sujet on pourrait se dire que cet euro numérique ne changerait pas grand chose à notre vie quotidienne, ou encore que c’est normal, on utilise de plus en plus de cartes bleues et que les échanges se « digitalisent ».

Je vous ferais remarquer immédiatement que nous nous digitalisons sans avoir besoin d’une nouvelle forme de monnaie fusse-t-elle appelée « euro digital ». Nos euros sont déjà digitalisés, et nous en tenons bien peu dans les mains par rapport à ceux que nous « brassons ». Nos salaires sont virés automatiquement, nos charges prélevées, et nos achats effectués via des CB que ce soit chez les commerçants ou pour nos emplettes en ligne.. nous gagnons 1 500 euros par mois, en dépensons 1 500, mais n’en avons pas plus de 150 sous forme de billets dans nos portes monnaies.

Vous l’avez compris, ce n’est pas là qu’il faut regarder.

« Nous devons nous tenir prêts à émettre un euro numérique si cela s’avère nécessaire »…

Qu’est-ce qui pourrait rendre nécessaire la création d’un euro numérique ?

Un grand Reset ?

Une grande crise monétaire ?

Une explosion de la zone euro, pardon, un redimensionnement structuré de la zone monétaire européenne comme on dirait en novlangue ?

Pour les explications officielles, « l’euro numérique serait le pendant d’autres projets avancés de cryptomonnaie menés au sein d’autres banques centrales dans le monde, à l’instar de la Banque centrale chinoise. Il permettrait de « stimuler l’innovation » et contribuerait à « renforcer le rôle international de l’euro », affirme Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE ».

Mouais… je ne suis pas franchement convaincu par la puissance des arguments. Les Chinois font une monnaie numérique alors moi aussi je veux la mienne !

« Nous devons nous tenir prêts à émettre un euro numérique si cela s’avère nécessaire ».

Le message de Christine Lagarde est en réalité à peine codé !

Si nous devions scinder la zone euro en deux, il pourrait-être séduisant d’avoir un euro pour les pays de l’axe germanique à la monnaie forte et un euro du sud. La préparation de la mise en place d’un euro numérique, serait un parfait paravent pour préparer techniquement l’explosion de la zone euro sans voir fuiter dans la presse que la BCE imprime plusieurs monnaies… ce qui signerait de facto la fin de la monnaie commune européenne.

« Nous devons nous tenir prêts à émettre un euro numérique si cela s’avère nécessaire »…

Si la zone euro explose, nous passerons au tout digital, au tout contrôlé, au tout tracé. La monnaie digitalisée des pays du sud sera alors la prison des peuples et des épargnants.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

4 commentaires

Laisser un commentaire