Masques et fusils pour garder les petits : Lettre ouverte aux professeurs lavés du cerveau

Plus le temps passe et plus nos libertés trépassent. Fatalitas ? Non ! Lâcheté, refus de combattre les non-sens, l’illogique, la décérébration généralisée. Se laisser aller à une trouille hystérique, irrationnelle, simplement par Peur de mourir.. Où est passé le bon sens ? Les conséquences de ces « ordres », donnés par des décideurs qui se préoccupent avant tout, de garder leur pouvoir destructeur seront cataclysmiques. Cet « abominable » virus est le bouc émissaire parfait, pour établir leur nouvelle société de moutons serviles et zombifiés. Pour ceux qui pensent se protéger ou protéger les autres, avec une muselière qui ne sert à rien, je vous rappelle que, dès le premier cri poussé hors de l’utérus maternel, nous sommes tous condamnés à mort. La mort fait partie de la vie. Il appartient à chacun de faire que cette vie soit constructive et heureuse avec l’essentiel. Bâtir un avenir à ses enfants, ce n’est pas les traumatiser en les empêchant de vivre leur enfance dans l’angoisse et la peur. Réveillez-vous, regardez la réalité. Le meilleur moyen de lutter contre cet « ennemi » invisible qu’est le Cov-sars 2, c’est de jeter la télé, cette boîte à mensonges, fabrique à crétins à la déchetterie, et de VIVRE. Il suffit de dire NON ! À toutes ces mesures liberticides et mortifères, pour que tout s’arrête. La liberté ne se demande pas, elle se prend ! Ces évidences, atteindront-elles les cerveaux anesthésiés par la Peur ? Qui sait !! Partagez ! Volti

******

Source Olivier Demeulenaere

« Je suis professeur des écoles et directrice à la retraite et je ne reconnais plus mes anciens collègues. Avant, quand les gouvernements nous demandaient de mettre en œuvre des mesures, des programmes qui nous choquaient, nous n’hésitions pas à manifester, à faire grève pour défendre l’intérêt de nos élèves.

Aujourd’hui, j’ai l’impression qu’on vous a fait un lavage de cerveau. Êtes-vous devenus des esclaves de la pensée unique ? Où est votre curiosité intellectuelle, votre sens de l’information, de la critique. On vous dit à la TV qu’un virus très dangereux nous attaque et vous ne vérifiez pas ces affirmations ? Où sont les mourants, tombent-ils dans les rues ? Quels malades gravement atteints connaissez-vous parmi vos relations ? (Je ne parle pas de ceux dits « positifs » atteints d’un vague rhume ou d’une petite fièvre…) Et cela ne vous intrigue pas ? Vous ne cherchez pas à vous informer en acceptant de donner la parole à des contradicteurs ? C’est pourtant ce qu’on apprend dans toutes les facultés : se faire sa propre opinion après avoir examiné les diverses thèses.

Mais non ! Vous obéissez à des décrets, des ordres de vos ministres sans même vous demander s’ils sont légaux, s’ils n’enfreignent pas le droit et la constitution (ce qui est le cas). Cela ne vous rappelle-t-il pas les pires époques de notre histoire ? Et vous acceptez de vous transformer ainsi que vos élèves en tristes masques sans expressions ni vie… Vous risquez d’être les premiers à en pâtir (votre voix, votre respiration, vous obligeront sans doute rapidement à réexaminer la question).

https://www.lalibre.be/belgique/enseignement/septante-medecins-flamands-demandent-l-abolition-du-masque-dans-les-ecoles-une-menace-serieuse-pour-leur-developpement-5f58a5189978e2322fa9d32c

Mais laissez-moi vous dire ce que j’ai constaté ce matin, en passant devant un collège, à l’heure de la sortie. J’ai eu envie de pleurer. Une masse de gamins silencieux, aux yeux tristes, n’osant se toucher s’est dirigée vers moi. A l’endroit où d’habitude, après quatre heures de cours, c’étaient rires, bousculades et chahut, régnait un malaise palpable. Ahurie, j’ai vu alors trois policiers armés de fusil de guerre à la porte ! À la porte d’un collège ! Armés de fusils prêts à tirer ! Sur qui ? Des gamins qui s’embrasseraient, qui se prendraient par la main ? Mais où vivons-nous ? J’ai vraiment pris peur pour l’avenir de notre société et de nos enfants.

J’ai trois petits-enfants en âge scolaire. Hier une de mes petites filles m’a montré des boutons tout autour de sa bouche et son nez et elle se plaint de maux de tête tous les soirs. Mon aîné, qui vient de rentrer en IUT, doit suivre une semaine sur deux ses cours seul dans sa chambre sur son ordinateur. Super l’ambiance fac ! Mais que faisons-nous de nos élèves, de notre jeunesse ? N’est-ce pas plus grave qu’un programme contre lequel nous nous sommes rebellés jadis ? A-t-on transformé l’élite intellectuelle de notre pays, les gens capables de réfléchir, en moutons de Panurge ?

Ou bien croyez-vous vraiment la publicité TV de la petite fille qui ne veut pas tuer sa grand-mère avec le méchant virus. Mais écoutez une grand-mère : « Je préfère mourir demain si je ne dois plus embrasser mes petits-enfants, les voir rire et chahuter et flirter avec leur petite copine. »

Faut-il que ce soient les retraités qui descendent dans la rue pour manifester leur angoisse, leur inquiétude, non face à un virus moribond mais face à une société liberticide où on transforme les gens en robots sans sentiments ni expression derrière leur masque ? Allez-vous vous réveiller avant qu’il ne soit trop tard ?

Source : https://jdmichel.blog.tdg.ch via Nicolas Bonnal

Voir aussi :

Rappels :

Olivier Demeulenaere

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

18 commentaires

  • Avatar mouton70

    Bravo Madame https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
    Tant que les gens serons drogués et accroc au pognon, ils obéirons toujours et accepterons même l’inacceptable pour eux ou pour les autres sans réfléchir.
    La puissance du pognon, une drogue vraiment néfaste pour tout le monde.
    Bien à vous.

  • Avatar predateur

    ouais enfin les gens qui travaillent comme enseignant,que je connais, ne se plaignaient pas du confinement ,bien au contraire
    en classe de primaire ,selon les dires d une jeune mère de famille hier , au premier éternuement on renvoie les enfants chez eux ….de ce fait ,la semaine passé son fils n a pas été à l école ,comme une majorité des enfants de sa classe https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Avatar criminalita

    Si j’avais des enfants je les obligerai à tomber leur masque sous le nez et quand le prof les réprimande qu’ils le remettent sur le nez pour le faire tomber à nouveau et ainsi de suite jusqu’à ce que le prof pète un câble.
    Qu’il les punisse et je leur exigerai de ne pas obéir.
    Et si ils les virent du collège qu’ils restent à la maison.

  • Natacha Natacha

    Utilisation et utilité du masque en bloc opératoire.

    https://www.dailymotion.com/video/x7w8rkf?syndication=273844

    Alors la masquarade scolaire …

  • Avatar Jean Xana

    Merci Volti pour ces paroles :

    « Le meilleur moyen de lutter contre cet « ennemi » invisible qu’est le Cov-sars 2, c’est de jeter la télé, cette boîte à mensonges, fabrique à crétins à la déchetterie, et de VIVRE. Il suffit de dire NON ! À toutes ces mesures liberticides et mortifères, pour que tout s’arrête. La liberté ne se demande pas, elle se prend ! Ces évidences, atteindront-elles les cerveaux anesthésiés par la Peur ? Qui sait !! Partagez ! »

    Il faut le dire et le répéter : Toute cette affaire est un énorme MENSONGE !
    Et la plupart des gens sont complices, non pas par ignorance, mais par LÂCHETÉ …

    Comme la plupart des Français collaboraient pendant les début des années 1940 avec les forces d’occupation ennemies, les Français d’aujourd’hui collaborent avec l’ennemi, financiers véreux, Radio-Paris vert de gris, Big Pharma international (international, mais pas russe, faut pas exagérer !) …

    Mais, braves gens, ne comptez plus sur « nos amis » anglais ou américains pour nous en délivrer : Ils ont été les premiers soumis. Quant aux Russes, après avoir été trahis autant de fois et méprisés par nous, je crois qu’ils laisseront la vermine nous bouffer jusqu’au dernier. Ils se réserveront pour l’ultime combat, et ils auront bien raison.

    Nous avons eu notre chance, et nous l’avons laissée échapper. Déjà nous ne comptons plus…

    • Exactement ! Inutile d’imaginer une situation telle celle de 1984. Nous y sommes !!

    • Avatar mouton70

      Tiens donc
      Tu as voulu me rabaisser dans un autre article ou je disais que l’argent était de la merde en me traitant d’age mental 7 ans.
      Maintenant tu dénonce que les Français d’aujourd’hui collaborent avec l’ennemi, financiers véreux etc etc.
      Vis tu en France ?
      Ne paye tu pas d’impôt (fonciers ou autres) ou de TVA en allant faire le plein de ta bagnole ou faire tes courses en passant par les loisirs et autres ?
      Donc tu collabores comme nous tous ! , malgré toi, mais tu collabores quand même à enrichir les financiers véreux ainsi que tout le reste, et vu que tu es au courant de tout ceci (d’après tes dires), cela fais de toi un complice, non pas par ignorance, mais par LÂCHETÉ …
      Alors, on vénère toujours l’argent qui enrichi les pourris ou on fait tout pour le détruire afin d’essayer de changer la donne ?
      Edit : Je viens de voir que tu vis à 2500 bornes d’ici, laisse béton gaston..

  • Ca va beaucoup plus loin que ça:
    https://www.artemisia-college.info/preuves-quune-dictature-mondiale-sest-installee-en-quelques-mois.html

    Il s’agit maintenant, au vu de cette vidéo de 22′, de bien considérer la situation au plan personnel et au plan collectif:
    Si un jour quelqu’un vient démolir votre porte pour:
    – vérifier si votre gamin est bien isolé, dans une pièce à part, parce qu’il aura été testé positif
    – vérifier que vous êtes bien chez vous parce que vous avez été testé positif
    QU’EST CE QUE VOUS FAITES ???
    Est-ce que vous allez laisser emmener votre gosse ? Vous battre contre 2, 3 ou 4 policiers qui vous laisseront sur le carreau, ou vous embarqueront aussi ?
    Est-ce que vous allez vous laisser emmener dans un camp et disparaître sans qu’on sache où vous êtes ?
    N’oubliez pas de laisser les clés à un voisin qui lui, sera bien sagement pucé, pour s’occuper de vos animaux. Si toutefois on les laisse vivre, eux…
    On est dans le concret, là. Plus dans le blabla…Notre blabla, ils n’en ont rien à faire !

  • Je vois que, lorsqu’il s’agit de concret, personne ne répond… On peut toujours râler, ça ne sert à rien, si ce n’est à se défouler. Mais nous sommes dans la réalité, plus chez les bisounours.

    • Avatar Jean Xana

      Je vais vous paraître très égoïste. Mais c’est juste que je vous laisse faire ce que VOUS vous voudrez.
      Moi je vis à 2500 km de Paris. C’est la distance nécessaire pour que les lois françaises ne puissent plus m’atteindre dans leur absurdité et leur indignité.
      En plus je vis en pleine campagne dans un pays qui n’est pas capable de tenir la course avec les occidentaux, par manque de moyens, beaucoup de petite corruption, etc.
      Chez nous personne ne porte le masque. Sauf en ville où je ne mets jamais les pieds.
      J’ai dépassé 72 ans et vécu une vie passionnante dans le monde entier. Mes enfants sont grands et indépendants. Ils ont leur vie et ma disparition ne leur causera pas un chagrin infini.

      Si je dois mourir demain ça ne me dérange pas, j’aimerais seulement que ça en vaille la peine.
      Les flics d’ici ont d’autres choses à faire (ramasser des PV pour non-port du masque) que de me chercher noise. Mais s’ils veulent venir chez moi je pense que ça pourrait devenir intéressant.

  • Avatar Pimpin

    Et si tous les enfants, collégiens, étudiants refusaient en même temps de porter le masque, qu’est-ce qui se passerait ?
    Quant aux adultes qu’est-ce qu’ils attendent pour exiger que les médecins puissent à nouveau prescrire en toute liberté le protocole Raoult qui a fait les preuves de son efficacité ? Traiter les vrais malades serait bien plus efficace que le masque.
    Mais les moutons préfèrent faire la queue pour se faire tester … Pitoyable.

    • Avatar Jean Xana

      Bien sûr, et je pense que tu as trouvé une bonne manière de se révolter sans verser le sang. Si des millions de gens refusent de porter le masque, la police en verbalisera quelques-uns, mais des millions ? Je ne pense pas. Ca pourrait marcher.
      Malheureusement nos moutons ne sont pas prêts à verser 135 euros s’ils se trouvent parmi les premiers verbalisés : Donc le gouvernement joue sur le velours, avec toute la presse à ses ordres.

      Quand je pense qu’en France on se glorifie de nos grands-parents résistants, leurs petits-enfants ne veulent pas s’emparer de la liberté pour seulement 135 euros ! Triste époque. Les petits-enfants des Résistants sont devenus des poules mouillées.
      Quoique… Dans les banlieues il y a encore des djeuns qui pourraient relever le flambeau, si le bon peuple français en est incapable !

Laisser un commentaire