Le masque et la vie ?

Partagez ! Volti

******

Par Michel ROSENZWEIG pour Le Grand Soir

A l’heure où la polémique fait rage entre les anti et les pro-masques, Le Grand Soir donne à lire ce point de vue. Nul doute que nos lecteurs vont le discuter et/ou que d’autres articles suivront.
LGS.

Vivre masqué en permanence dans les espaces clos et à l’extérieur alors que ce virus circule à bas bruit est un non sens total. Et quoi qu’en pensent les adhérents au masque obligatoire qui n’y voient toujours rien d’autre qu’une simple mesure d’hygiène envers les autres, -ce qui reste encore à démontrer-, c’est toute la vie quotidienne qui est affectée et durablement. Car tout est à présent soumis au règne du masque obligatoire, les moindres gestes, la moindre action, les moindres déplacements, les visites, les rendez-vous, c’est toute notre vie quotidienne qui est à présent régie et rythmée par ce régime du masque : sortir, faire ses courses, aller chez le coiffeur, au restaurant, dans un bar, un musée, au cinéma, faire du sport, de la danse, etc etc.

Qu’en sera-t-il demain ?

Et si ce régime est imposé aujourd’hui dans des conditions sanitaires saines, qu’en sera-t-il lorsque les autres coronavirus reviendront bientôt ?

Au moindre rhume, aux moindres symptômes grippaux, que fera t-on ?
Si ces contraintes limitantes drastiques sont imposées alors qu’elles ne se justifient pas aujourd’hui, à quelles mesures aurons-nous droit à la saison des grippes ?

Dans ces conditions, il est clair que ce régime sera maintenu sans aucune limite de temps.

C’est un peu comme si on avait érigé un immense barrage face à une hypothétique vague démesurée, un tsunami dont la survenue est loin d’être certaine.

C’est un peu aussi comme le désert des Tartares avec sa forteresse érigée contre un ennemi qui ne venait jamais.

Nous avons basculé dans un univers de précaution absolue visant l’asepsie et le risque zéro pour préserver la vie et nous sommes en réalité entrain de perdre la vie.
Car la vie n’est pas la survie.

Lorsque vous marchez dans une rue commerçante de votre quartier et qu’un inconnu masqué vous fonce dessus pour vous prévenir que la police vient de verbaliser deux personnes pour non port du masque alors que rien n’indique qu’il est obligatoire dans ce secteur, vous réalisez qu’il se passe quelque chose qui n’a strictement rien à voir avec la santé.

Lorsque vous prenez les transports en commun et que des patrouilles de police sanitaire arpentent la plateforme en dévisageant les passagers, vous comprenez que ce monde est devenu invivable.

Lorsque vous entrez dans votre bistrot familier et qu’on exige de vous de mettre votre masque pour faire 2m50, et qu’en vous installant, la serveuse masquée vous présente un carnet dans lequel vous êtes invité à indiquer votre nom et votre numéro de téléphone pour être autorisé à manger, vous comprenez que rien ne sera jamais plus comme avant et que la joie, le plaisir de sortir, la convivialité, les échanges et les partages dans ces conditions, c’est terminé.

Un régime de dictature sanitaire

Je suis désolé pour toutes les personnes qui approuvent ce régime de dictature sanitaire, sincèrement, car je pense qu’elles ont perdu leur sens commun, leur bon sens, leur faculté de juger et de discriminer.

Et je le pense sincèrement.

Ces personnes qui en insultent d’autres sont en réalité atteintes d’un autre virus bien plus toxique, celui de l’intoxication médiatique et du formatage des cerveaux alimenté et entretenu par la propagande médicale et politique anxiogène et contre lequel il n’y a aucun remède ni aucun vaccin.

Ce masque qu’ils exigent parfois avec violence au nom de leur santé en masque en réalité un autre, celui qui voile leur conscience et surtout leur liberté de conscience, de penser, d’apprécier et d’évaluer correctement la situation, celui qui voile la raison au profit du fantasme de la maladie mortelle qui rode à chaque coin de rue, celui de la peur panique d’être contaminé par la peste.

D’abord il y a eu un virus. Ensuite des malades, puis des morts.

Comme chaque année à la même saison, cette année l’aire des morts aura juste été plus concentrée sur une plus courte période.

Mais au total, comparé aux pics épidémiques annuels et saisonniers ?

Prenez la peine honnêtement de regarder un graphique de santé publique étalé sur les dernières années.

C’est la visibilité de cette épidémie qui a choqué les consciences et construit une image, une représentation erronée de la réalité, une discordance, ce sont les discours et les messages changeants, les injonctions contradictoires et paradoxales, les conflits d’intérêts de toute catégorie, l’instrumentalisation, la récupération et l’exploitation politiques de l’épidémie qui ont brouillé la lisibilité correcte et rationnelle de cet épisode.

Oui il y a eu une épidémie due à un coronavirus dont l’origine demeure mystérieuse pour moi et pour d’autres.

La peur panique d’être contaminé par la peste V/S Le syndrome du canari dans la mine

Oui les plus fragiles et les plus âgés en ont été victimes.

Soit. Et alors ?

Est-ce une raison suffisante pour imposer ce régime de dictature sanitaire totalement disproportionné au moment où nous avons besoin de légèreté et d’air ?

Est-ce une raison pour enfermer et astreindre toute une population au moment où rien ne le justifie lorsqu’on regarde les courbes des hospitalisations et des décès ?

Et après ?

Le contrôle électronique et numérique des contaminés ?

Des codes de couleurs ?

Et puis pourquoi faire croire que ce régime prendra fin avec un vaccin alors que l’on sait parfaitement bien qu’aucun vaccin contre un coronavirus n’a jamais vraiment fonctionné ?

Si les vaccins contre la grippe saisonnière fonctionnaient massivement, on le saurait me semble t-il.

A t-on éradiqué la grippe avec un seul vaccin ?

Alors j’avoue, oui, j’avoue et je reconnais volontiers que je suis atteint d’un syndrome très connu : celui du canari dans la mine.

Vous savez, cet oiseau que les mineurs emportaient pour les prévenir du gaz méthane qui s’échappait du charbon, un gaz incolore inodore et indétectable.Lorsque que le canari s’endormait, ou mourait, il était temps de sortir.

Le Grand Soir

URL de cet article 36357
https://www.legrandsoir.info/le-masque-et-la-vie.html

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

38 commentaires

  • Avatar keg

    13/08/2020 – https://wp.me/p4Im0Q-3To
    – Tout est présent pour l’acte II de l’assignation à résidence de tout un pays. A 104 jours près les chiffres sont les mêmes et vous voudriez que les conséquences ne soient pas identiques. Seriez-vous aussi naïfs que les énarques qui président aux destinées du pays, par délégation de pouvoir.

  • .article35. .article35.

    Bonjour à tous.
    Message d’une personne travaillant et testant la sécurité des masques depuis plus de 20 ans.
    http://www.profession-gendarme.com/message-dune-personne-travaillant-et-testant-la-securite-des-masques-depuis-plus-de-20-ans/
    Au passage je recommande aux membres des forces de l’ordre (ou du désordre pour certains) de jeter un oeil sur ce blog. C’est tenu par un des leurs qui n’a pas oublié qu’il est humain avant tout et visiblement pas très copain avec le système.

  • Avatar Philoute

    Je suis toujours avec plaisir les M.E. dans leurs chemins de traverse, qui vont parfois à rebours, et c’est très bien comme ça. Mais depuis quelque temps, on dirait bien qu’un unanimisme anti-masques s’installe sur ce site… c’est une situation très française… au-delà de l’individualisme gaulois frondeur traditionnel, je crois que c’est aussi une forme de défiance à l’égard d’un gouvernement illégitime et monstrueusement incompétent qui, après les avoir quasiment interdits, impose désormais à tous de porter les masques sous peine d’amendes et de honte sociale, sans avoir même jamais pris la peine d’exposer les arguments pour et contre.
    C’est là – j’ose le mot – un nouveau crime à porter au débit du régime Micron, que de saboter ainsi, par la bande, une mesure pourtant essentielle.
    Car – je regrette et c’est comme pour le réchauffement climatique – le port du masque comme meilleure (pas ultime) protection contre le Covid-19 ne fait plus débat dans la communauté scientifique et médicale… allez, parmi les montagnes d’avis autorisés, voici l’un des derniers en date :
    https://www.rcinet.ca/fr/2020/06/03/porter-un-masque-est-tres-efficace-selon-une-enquete-canadienne-pour-loms/
    …prière de lire avec soin, l’article parle de l’ensemble des mesures-barrières qui permettent un abaissement du risque viral et, si jamais celui-ci se déclenche, d’une mitigation cruciale des conséquences de l’infection…
    On n’a jamais dit en France – clairement, officiellement et simplement – que le masque chirurgical protège les autres de vous-même et que – si tout le monde le porte – la transmission s’effondre bien évidemment. C’est même inécoutable pour tant d’individualistes imbéciles (« comment ! …le masque ne me protège pas et vous voulez que je le porte !!? »). À ceux d’entre eux qui ne seraient pas complètement retranchés dans leur foi complotiste, on peut leur dire – et cette étude le (re-)prouve – que même un masque plutôt passoire (de l’extérieur vers soi s’entend, pas l’inverse) comme le masque chirurgical, protège directement QUELQUE PEU, assez en tout cas pour diminuer la charge virale et donc les conséquences d’une infection (si vous attraper un, dix, cent virus d’un coup, il ne se passera rien, les dégâts de leur propagation seront modestes jusqu’à la réaction immunitaire ; à partir de 1000 ou 10 000 par contre… or une gouttelette expectorée peut porter 20 000 virus ; mais elle sera retenue par le masque chirurgical).
    J’ajoute – pardon pour le laïus, je coupe court – l’exemple du Japon.
    Ce pays est actuellement le moins bon élève de la classe asiatique face au Covid. Le gouvernement central n’a jamais pris de mesures importantes et significatives (ex. réquisition des services d’urgence, interdiction des boîtes de nuit, programme national de tests à l’allemande ou à la coréenne, traçage sérieux, etc.), les gouverneurs de Tokyo ou Osaka n’ont pas pu prendre – légalement – de mesures coercitives, et le Japon n’a jamais été confinée, même partiellement… mais les infectés représentent le 6e des infectés français et le nombre de morts est le trentième du monstrueux chiffre français (30-40 000). Le Japon ne vient de passer la barre des 1000 morts que très récemment, pour une population double, très âgée et tellement plus dense qu’en France ; même avec la moitié des « commuters » en moins grâce aux fermetures de bureaux temporaires, aux vacances ou au télé-travail, les trains du matin et du soir restent bondés, on a juste 10-15 cm de battement supplémentaire pour les bras et les jambes !… Cela est dû :
    1) à l’hygiène du peuple japonais, bien supérieure à celle des Franchouilles (qui ne sont pas tous les Français mais une majorité) sur tous les plans : mains, toilettes, corps, prévention et traitement des maladies, nourriture (pour le « terrain immunitaire »), vêtments et transports impeccables, etc.
    2) la « distanciation sociale » naturelle à ce peuple, inconcevable pour nous et qui frise certes la névrose sociale (ex. on ne s’embrasse jamais en famille et on se touche fort peu !).
    3) enfin – et ce n’est pas le moindre ! – l’acceptation naturelle du port du masque, la diffusion à bas prix des masques partout (un masque jetable de bonne qualité coûte ici 10-15 centimes d’euros) comme des gels, visières, alcools, etc., et surtout le port généralisé …à 98, 99 % de la population, enfants compris…
    Voilà, c’était un avis contraire, il en fallait au moins un pour ce site, vous en faites ce que vous voulez, pas besoin de monter sur les petits chevaux…

    • c’est un avis qui fait du bien car c’est un avis contraire certes, mais construit et argumenté.
      Perso, je sens très bien que le masque est nocif, pas besoin d’étude pour ça. Je suis très sensible, je suis un vrai radar pour toxicité. Dès que je dois mettre le masque simplement sur la bouche, j’ai mal de gorge après une vingtaine de minutes. Et sur cette vingtaine de minutes, je le porte la majeur partie du temps en dessous du menton. Donc, quoiqu’en disent les études, ce masque n’est pas bon pour nous. Je suis un cas, car mon corps sur-réagit à ce qui est toxique.
      J’ai même un dentiste qui m’avait demandé de tester un tout nouveau produit dentaire naturel pour voir s’il était vraiment naturel. Indépendamment de ça, le port du masque est un veritable fléau écologique. Ca valait bien la peine d’interdire les sacs plastiques. Et philosophiquement, doit-on vraiment voir la mort comme un fléau? La mort est naturelle. A force de former le gens à ne considérer que la VIE, on fonce tout droit dans le transhumanisme. Et que dire de ceci : https://www.petiterepublique.com/2020/04/24/pandemie-la-grippe-de-hong-kong-qui-se-souvient/
      L’instrumentalisation de ce covid 19 est évidente.
      Je dirais comme la généticienne Alexandra Henrion-Caude que j’apprécie beaucoup, le masque peut être utile mais absolument pas comme utilisé actuellement. Elle l’explique ici : https://www.youtube.com/watch?v=wP5ba_j2HDU

    • Avatar mouton70

      Bonjour,
      Vous devriez vite réserver un aller simple pour le Japon avant un second con-finement alors, cela vous évitera de vivre dans un pays a majorité crados (si vous vivez en France), avec des gens qui osent embrasser leurs enfants, parents, frères, sœurs, ami(e)s,en plus de se toucher et de se parler sans se préoccuper de la distanciation, qui de plus, osent se promener sans masque de la soumission et étouffoir dont certains doivent sévèrement morfler avec les chaleurs estivales.
      Sinon, appliquer vos règles chez vous.
      Vivez en permanence masqué si ça vous chante, ne toucher plus vos proches si ça vous chantes aussi, ne sortez plus de chez vous si vous tremblez de trouille et lavez vous au gel hydroalcoolique pour être sur et certain d’être propre et désinfecté.
      Pas besoin de votre morale pour essayer de me (nous?) faire accepter l’inacceptable.
      Votre prochain com c’est quoi Philoute billoute la piquouze ?
      La promotion d’un certain vaccin ?
      Voilà, c’était un avis contraire au votre, vous en faites ce que vous voulez, pas besoin de monter sur les petits poneys…
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Avatar Philoute

        Ha ha ! …c’est une assez bonne caricature de ce que j’ai dit, mais je suis sûr que vous pouvez faire mieux encore https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif
        (sinon, je signale au modérateur : peu familier du site, j’ai stupidement appuyé sur le bouton « signaler » au lieu de « répondre » : loin de moi pourtant, l’idée de trouver ce post outrageant, j’ai bien ri au contraire !)

        • Le masque ne diminue pas la charge virale. Il pourrait diminuer le nombre de virus expectorés, s’ils ne passaient pas au travers…
          Quid des problèmes qu’il cause ? Respiratoire, cardiaque, dermatologique, d’anxiété, …
          Et quid du jour où nous serons enrhumés ? Le nez bouché ? Je crois que cet hiver va être très drôle…
          Ah… l’enrhumé doit se confiner ? Hé bé !! Alors qu’un grippé n’a plus droit à un certif médical, un enrhumé l’aura encore moins, il faudra bien qu’il aille bosser….

    • Avatar CryptoKrom

      Le lien que vous avez utilisé n’est que vérité partielle.
      https://www.rcinet.ca/fr/2020/06/03/porter-un-masque-est-tres-efficace-selon-une-enquete-canadienne-pour-loms/

      ce lien cite dés le départ « porter un masque est trés efficace ».

      Trés bien, on va donc suivre aveuglément ce qui est cité.
      en s’imaginant faire ce qui est écrit.
      On va donc porter ce masque N95 (qui coute trés cher) et se croire sous une protection trés efficace.

      Pourtant, l’article cite ensuite « Le rapport indique que « le risque d’infection dépend aussi fortement de la distance à laquelle se trouve la personne infectée et du type de masque facial et de protection oculaire qu’elle porte ».  »

      Voila que nous constatons que le facteur « Distanciation » , et « type de masque », et
      un facteur rarement cité « protection oculaire » apparaissent dans l’article .
      Cette ligne là diminue déja fortement l’importance du facteur « efficacité » du seul facteur « port du masque » pourtant cité « port du masque trés efficace ».

      ensuite l’article continue ainsi:
       » Une combinaison de facteurs entraînent une meilleure protection
      – Les chercheurs estiment que c’est la combinaison du port du bon masque, la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains qui est nécessaire pour parvenir à une protection soutenue.
      – La nouvelle analyse suggère également que le fait de couvrir les yeux avec des écrans faciaux, des lunettes de protection ou de simples lunettes peut fournir des garanties supplémentaires pour les travailleurs de la santé et les personnes dans la communauté.
      – Cependant, aucune de ces stratégies ne fonctionnent parfaitement et des études plus rigoureuses sont nécessaires, selon l’analyse publiée lundi. »

      Voila qu’il cite « combinaison de facteurs », et non-plus « port du masque » unique facteur trés efficace.
      le port seul du masque n’est donc pas si efficace que cité « porter un masque est trés efficace »

      C’est le méme principe pour un parapluie,
      n’est efficace QUE lorsqu’il pleut,
      QUE lorsqu’il est ouvert,
      QUE lorsqu’il est positionné au dessus de la personne.

      Le port SEUL du parapluie…ne protége pas de la pluie.

      L’article va méme jusqu’a se contredire « …aucune de ces stratégies ne fonctionnent parfaitement et des études plus rigoureuses sont nécessaires »

      Citer d’abord « porter un masque est trés efficace » pour ensuite lire que cela ne fonctionne parfaitement, autant dire au départ

      « c’est trés efficace », puis a la fin dire « sa fonctionne pas » !

      Désolé Philoute…pour moi, vous semblez avoir été enfumer par un article rapiécés et financé par l’OMS
      pour vous induire mentalement « le port du masque c’est trés efficace »,

      et SURTOUT , la majorité des moutons, vont SURTOUT garder en mémoire le titre de l’article « le port du masque c’est trés efficace »,
      et oublier en moins de 24h le reste de l’article, citant que sa fonctionne pas parfaitement…

      Chére Philoute, l’OMS viens de vous influencer, et cela vous a pousser a venir s’exprimer ici,
      on appelle cela un virus psychologique, qui peux bien contaminer d’autres lecteurs/trices induits en erreur par ommission des autres facteurs combinés.

      Une bien étrange façon de l’OMS d’envoyer des internautes reprogrammés en trolls inconscients de leurs gestes,
      s’exprimer sur les Blogs.

      Bah… vos opinions et croyances vous appartiennent, j’ai donner mon avis sur cet article et l’effet constaté.
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • Avatar CryptoKrom

        Quand je dis « etude rapiécés » c’est sa:

         » Méthodologie de l’enquête canadienne

        Le rapport canadien est l’un des premiers à présenter des preuves spécifiques aux coronavirus, plutôt que d’extrapoler à partir de données sur d’autres virus respiratoires.

        Les résultats de cette enquête canadienne proviennent d’une revue systématique de 44 études, dont sept impliquant le virus causant le COVID-19. Les autres portaient sur les épidémies précédentes du SRAS ou du MERS en Afrique.

        Les chercheurs affirment que leur étude « a identifié 172 études observationnelles dans 16 pays et six continents, sans essais contrôlés randomisés et 44 études comparatives pertinentes dans des contextes de soins de santé et autres ». Ce chiffre inclut 25 697 patients. »

        Et puis le Lancet a déja démontré son incapacité a voir le vrai du faux.
        il publie aveuglément !

      • Avatar CryptoKrom

        Mon avis personnel et trés abrégé sur cet article,
        on peux le voir ainsi: L’OMS joue a MKULTRA sur la population.

        Dommage qu’une OMS si Intelligente, n’a jamais citer que 100% des virus et bactéries peuvent étre filtrés par Lavage dans un bain de peroxyde,
        principe du bulleur d’aquarium.

        Un masque humidifé collerais largement plus de particules sur les fibres.
        Un masque sur la bouche pour l’inspiration,
        un autre sur le nez pour l’expiration, pour éviter les stagnations de CO2 et leurs réabsorptions.

        Est-elle donc aussi INcomptétente que SA ?!
        l’OMS ? …pour se faire reprendre par de simples internautes ?

      • Avatar Philoute

        Vous m’avez mal lu, ainsi que l’article ; en ce qui me concerne, j’ai bien parlé du masque comme « meilleure protection mais pas ultime » et aussi que, oui, c’est l’ensemble des mesures protectrices qui peut influer sur la transmission, circulation et gravité (je suis d’accord avec votre analogie du parapluie et aux précautions à suivre pour un port correct du masque). Reste le cas du Japon et sa si faible mortalité au regard de sa population, premier pays après la Chine à avoir été infecté dès janvier, puis à avoir eu le premier un gros foyer scientifiquement exemplaire de la propagation et de la réelle létalité du virus, environ 0,6 à 0,8 % soit quand même six à huit fois plus que la grippe (le bateau de croisière Diamond Princess, que j’ai rebaptisé Corona Princess !).
        Je ne vous suis évidemment plus sur les suppositions intentions cachées de l’OMS (euh, que veut dire MKULTRA au fait ?)… enfin, je ne suis pas un pauvre mouton influençable, cela fait très longtemps que je sais la valeur – certes relative mais grande – du port du masque en matière de prophylaxie des infections par voie aérienne et je n’ai pas attendu cet énième article de confirmation scientifique…
        Mais enfin, n’est-ce pas un peu dérangeant pour les Occidentaux de devoir constater le succès des pays asiatiques (sauf Philippines, Inde ou Bengla Desh) en ce qui concerne la prévention et le traitement précoce (oui, hydroxychloroquine & antibiotique & zinc) du Covid-19 ? Chine, Corée du Sud, Japon, Taïwan, Hong-Kong, Singapour, Thaïlande, Laos, Birmanie, Sri Lanka, Malaisie, Vietnam, Cambodge, Mongolie, Indonésie ou Bruneï… tous pays aux sociétés très diverses (notamment en ce qui concerne les moyens médicaux et scientifiques mais aussi la chaleur des relations sociales et familiales !) mais qui ont tous en point commun, un respect civique et moral des autres et … le port du masque !
        Un pays encore pauvre et pas suffisamment médicalisé comme le Vietnam n’a eu que 20 morts, je crois, grâce à une politique super-agressive de dépistage et d’isolement (la solution « lazaret » chère à Raoult) et de pratique généralisée des gestes-barrière (dont le port du masque). On parle très peu de l’exemple vietnamien, car il ne convient ni aux Occidentaux des élites en montrant leur incompétence ni aux complotistes en montrant les effets du « tout pour ma gueule et pas de masque dessus » qui s’accomodent très bien (avec une rationalisation fumeuse « mais la mort, c’est normal, ce sont des personnes âgées, qui de toute façon, etc. ») de 40 000 morts en France et du sacrifice monstrueux de milliers de personnes âgées mortes sans protection ni soins dans tant d’EPAHD (pas tous), parfois même euthanasiés pour ne pas s’embêter (interdiction de l’hydroxychloroquine aux médecins mais autorisation du fatal Rivotril aux aides-soignants !). Il y a là, dans notre pays, une anarchie, une incompétence, un désastre social, médical et finalement moral qui interpellent…

    • Avatar Simsi

      Postulat de départ, … le refus du masque est français…

      Perdu. Les belges, dont je fais partie, deviennent également de plus en plus réticents. Même RTL TVI, pourtant média à la botte en générale, commence à faire des ‘micro’-reportages au JT sur les réfractaires, sans les accablés de sobriquet.

      Idem, au States, Allemagne, Italie, Pologne etc.. dans les 2 derniers cités, ils ne portent pas le masque comme nous en France et en Belgique. Ils sont plus respectueux de leur liberté.

      • Avatar fabienne

        Eh oui! J’étais pour quelques jours en vacances dans les Alpes Suisses , quel bonheur de se voir accueillir à l’hôtel, dans les restaurants et les commerces avec le sourire, sans cet hideux appendice qui me donne l’impression d’évoluer dans un sanatorium plein de malades contagieux. Aucun personnel ne portait de masque, et quasiment personne dans les rues.

      • Avatar engel

        Dans un souci d’objectivité et de non-manipulation, pouvez vous me citer la phrase exacte qui vous permet d’affirmer que l’auteur fait le postulat que « le refus du masque est français… »https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

      • Avatar Philoute

        Sauf dans mon tout dernier post (juste au-dessus), je n’entendais pas me limiter au cas français ; et encore, dans ce dernier post, si je parle bien d’un effondrement gouvernemental, social, civique et moral en France, cet effondrement civilisationnel n’est pas proprement français et y est sans doute moins accentué qu’ailleurs, puisque notre pays fait quand même nettement « moins pire » que les USA, le Royaume-Désuni ou, euh, désolé, la Belgique, qui a établi le record mondial en termes de morts par millions d’habitants, n’est-ce pas ?

    • Avatar engel

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      Que vous êtes-vous perdu par ici, mon cher Philoute.

      -Ici la chose est unique, l’intransigeance en l’absolu y règne en maître des coms.

      – La nuance est dangereuse.
      Faut-il être fou pour oser l’outrecuidance par la finesse de la nuance, modérer les certitudes des ayatollahs de la pensée unique et donc juste. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      …Et si en plus, vous osez l’argumentation plutôt que la dérision d’un Qi de moule. Alors là, s’en est de vraiment de trop !!!

      • Avatar Philoute

        …bah, c’est pas grave, le site est bien sympathique quand même et il essaie honnêtement d’imaginer le monde d’après en pointant des solutions… pas loin de la retraite, je découvre – en béotien – toutes ces informations sur le potager durable, la permaculture, etc. ; ça donne envie de s’y mettre au soir de… enfin… à l’apéritif de sa vie ! …ah, et les yourtes aussi… je prends !

    • kalon kalon

      Au dessus de ton commentaire !
      Message d’une personne travaillant et testant la sécurité des masques depuis plus de 20 ans.
      Vrai qu’avoir une expertise de 20 ans concernant les masques, c’est, nettement, insuffisant ! lol https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
      Perso, j’ai arrèté mes exercises de revalidation pulmonaire car l’hopital ou cela se pratique exigeait le port du masque pendant les séances.
      Constat:
      – sans masque: 30′ de vélo de salle à 50 Watt sans essoufflement majeur et saturation O² à 95 %
      Avec masque: 10′ de vélo de salle à 25 watt avec essoufflement majeur et saturation O² à 85 %
      Outre l’hypercapnie évidemment vu qu’après 2 à 3 minutes, le masque est trempé par les rejets humides !
      Faut’il beaucoup d’études scientifiques pour constater cà ? :-(

  • Excellent article !
    La facilité avec laquelle la masse accepte tout ces changements de société est vraiment effrayant…

  • L’immunité se fabrique grâce au contact avec les germes. A force de se désinfecter toute la journée, l’immunité baissera. Alors moi je continue à serrer des mains, à faire la bise le plus possible. D’abord parce qu’un câlin c’est important pour le moral, même si (ami poète Prédateur, bonsoir…) les mains ou les lèvres ont été dans des endroits peu ragoûtants. L’immunité, c’est çà !

    Au marché de plein-air de Montbrun Bocage en Haute-Garonne le masque est devenu obligatoire. Dimanche dernier, nous étions très peu à le porter où il faut. Je l’ai mis sur la tête, et j’ai mis un nez de clown. Nous nous sommes réunis à quelques uns, pas assez, pour définir les actions à prendre. Sans savoir trop lesquelles, car ce qui pend au nez, c’est qu’ils ferment le marché, ce qui réjouirait quelques habitants du village, qui sont les premiers à porter plainte auprès de la mairie.
    Porter le masque en dessinant dessus un message ?
    Porter le masque sous le menton (trop chaud)?
    Ne pas le porter et être solidaire quand la gendarmerie arrive?
    Mettre le masque quand la gendarmerie arrive?
    Laisser le marché fermer?
    La plupart des forains font leur beurre en Août, peu accepteraient que le marché ferme.

    Le problème est toujours le même: Il faut être assez nombreux pour résister.
    Pour le moment il n’est pas encore précisé dans le décret où il faut mettre le masque. Peut-on encore avoir raison si on ne fait que « porter » le masque, quelque part sur soi?
    Et sommes-nous prêts à subir toutes les affres du refus, de la contravention, elle aussi illégale?

    L’enquête piétine…

  • kalon kalon

    Bruxelles : port du masque obligatoire en cas de dépassement de 50 cas positifs sur 100.000 habitants ( bon on oublie la fiabilité du test PCR qui n’est que de 65 %)
    Donc, Mercredi : 54 cas positifs – masque obligatoire
    Jeudi: 49 cas positifs – on met bas le masque
    Après le WE et vu que les statistiques ne se font que pendant les heures de bureau, rebond 58 cas probables – on remet le masque ! et ainsi de suite !
    Heu, n’y a t’il pas quelque chose de complètement ridicule dans cette approche ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • Complètement ! En espérant que des panneaux lumineux affichent les ordres en temps et heure ! Car il s’agit bien d’ordres.
      Un peu comme ces véhicules qu’on gare d’un côté ou de l’autre de la chaussée, selon les heures et les jours de la semaine ou du mois. Sauf que là, les automobilistes ne sauraient jamais quand c’est le jour droite ou le jour gauche !

Laisser un commentaire