La France envoie ses avions de combat en Méditerranée orientale

Partagez ! Volti

******

Par Observateur Continental

Deux Rafale de l’armée de l’Air française ont atterri sur la base aérienne Andreas Papandreou à Paphos, ville située dans la partie grecque de Chypre, rapporte  l’agence turque Anadolu. 

Deux chasseurs français de type Rafale et un avion de transport C-130 de l’armée de l’Air française sont arrivés dans le sud de Chypre.

Selon le quotidien Politis, 2 avions de combat et 1 avion de transport de l’armée de l’Air française sont arrivés mardi sur la base aérienne Andreas Papandreou à Paphos dans le cadre d’un accord de coopération en matière de défense entre l’Administration de Chypre du Sud et la France, entré en vigueur le 1er août.

Les avions français resteront quelques jours à Paphos avant de participer à des patrouilles en Méditerranée orientale dans la soi-disant zone économique exclusive décrétée unilatéralement par la partie chypriote grecque et coopéreront avec les forces navales françaises dans la région.

Entre la France et l’Administration chypriote grecque, un exercice militaire aérien est prévu en septembre, avec la participation possible d’autres pays.

Le 6 août, les médias Chypriotes grecs ont rapporté que l’accord de coopération en matière de défense signé entre la France et l’Administration de Chypre du Sud en 2017 est entré en vigueur au début du mois.

Pendant que la France et l’Administration de Chypre du Sud mènent des activités conjointes dans de nombreux domaines, surtout en Méditerranée orientale, ces deux pays arrivent en tête de l’alliance contre la Turquie et République turque de Chypre du Nord.

 La Grèce a demandé à l’UE une réunion d’urgence sur la Turquie mardi dernier au moment où les tensions entre ces deux pays connaissent une escalade en Méditerranée orientale.  

La situation s’est détériorée lundi après le déploiement par Ankara d’un navire de recherche sismique, escorté par des bâtiments militaires, dans une zone de la Méditerranée disputée et riche en gisements gaziers. 

Observateur Continental

Voir aussi :

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Un commentaire

Laisser un commentaire