6 navires et 16 avions de l’OTAN détruits par accident

Drôle de série noire pour l’Alliance. Partagez ! Volti

******

Source News-Front-Info

Les déclarations régulières sur la «menace russe» à l’OTAN sont devenues monnaie courante depuis longtemps. Les membres de l’alliance évoquent constamment une offensive imminente, évaluant l’issue des batailles et les pertes probables.

L’activité militariste de l’Alliance de l’Atlantique Nord se développe, rapporte News-Front : Exercices réguliers, accumulation des forces près des frontières russes, de telles mesures, selon l’OTAN, devraient démontrer la détermination et la puissance du bloc militaire occidental. Cependant, tout va exactement à l’opposé: plus l’activité militaire est élevée, plus les problèmes apparaissent. Le rapport de l’Agence fédérale de presse cite une série d’incidents démontrant clairement que la puissance de l’OTAN est hautement discutable.

Lire aussi : Le FBI arrête massivement les Chinois vivant aux États-Unis

Ainsi, le 30 avril de l’année dernière, un incendie s’est déclaré sur le navire d’assaut amphibie polyvalent encore inachevé « Anadolu » de la marine turque. Six mois plus tard, en novembre, le navire de débarquement américain « Iwo Jima » a brûlé, puis envoyé en réparation.

Déjà en 2020, le 12 juin, le sous-marin nucléaire français « Perle » a pris feu. Le sous-marin, qui fête ses 30 ans en 2020, comme les précédentes victimes, a été envoyé en maintenance. L’incendie a duré quatorze heures, le navire a été complètement détruit par les flammes.

Exactement un mois plus tard, le navire de débarquement américain « Richard » s’est transformé en un tas de métal brûlé. La modernisation du navire s’est transformée en un incendie qui a duré du 12 au 17 juin. Pendant ce temps, les ponts ont brûlé et la superstructure s’est effondrée.

Les partenaires de l’alliance ont également eu quelques incidents. Ainsi, le 16 juillet, le navire de débarquement « Yuri Olefirenko » des forces navales ukrainiennes, qui était au port, a pris feu. Les pompiers ont réussi à localiser l’incendie assez rapidement.

Moins d’une semaine plus tard, le navire de débarquement «Kearsarge» a pris feu aux États-Unis. Des informations sur l’incident sont apparues le 19 juillet et le lendemain, on a appris l’incendie du porte-avions nucléaire de l’US Navy « John F. Kennedy » .

Il convient de noter que la série d’événements tragiques avec les navires n’est pas la seule que l’alliance ait récemment rencontrée. Les crashs aériens sont devenus un problème non moins important pour l’OTAN.

Le 14 janvier 2019, un avion de combat américain F-16 a été contraint de faire un atterrissage d’urgence. Exactement une semaine plus tard, le F-16, qui appartenait à l’armée de l’air néerlandaise, a été endommagé par l’incendie de ses propres canons. À la mi-mai de la même année, le F-16 de l’US Air Force s’est écrasé et le 2 juillet, un accident d’avion s’est produit en Ukraine, l’avion « Aero L-39 » s’est écrasé. Fin juillet, l’US Navy a perdu un avion d’attaque F-18. Au cours des deux premiers mois de l’automne 2019, 3 chasseurs F-16 se sont écrasés en même temps, deux d’entre eux appartenaient à l’US Air Force, et un à l’armée de l’air belge. L’année s’est terminée par le crash d’un autre F-16 américain début décembre.

2020 s’est poursuivi avec la même tendance. En mai, l’US Air Force a perdu deux chasseurs de cinquième génération, le F-22 et le F-35. Le 8 juin, deux accidents se sont produits aux États-Unis à la fois: un chasseur F-35 a fait un atterrissage d’urgence et brutal et un avion de transport militaire C-130 a pris feu, roulant hors de la piste et percutant un mur. De plus, les États-Unis ont perdu un F-15, un F-16 et un F-18 en juin. Deux autres F-16 de l’US Air Force se sont écrasés les 1er et 13 juillet.

News-Front-Info

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

10 commentaires

  • Avatar Jean Xana

    Qu’en penser ?
    Ce serait bien d’avoir en même temps les statistiques des périodes précédentes. Voire même les statistiques d’autres pays.
    Exactement comme pour le nombre de morts (toutes causes confondues) chaque année, histoire de savoir si le Covid tue plus de monde que la grippe annuelle…

    Faute de possibilité de comparaison, c’est si facile de s’exclamer, et surtout de rester dans le passionnel.
    Si par contre on peut constater que les accidents de L’Otan ou les morts 2020 restent dans la norme, ca permet de voire les choses plus sereinement et surtout de ne pas se laisser entraîner dans des délires.

    • Volti Volti

      Le court laps de temps entre les divers accidents ne t’interpelle pas ? Il te faut des comparaisons ? Je n’en ai pas trouvé autant en si peu de temps..
      Sous-marin nucléaire russe : L’accident de Nyonoksa s’est produit le 8 août 2019 à 2 km du village de Nyonoksa situé à 40 km de la ville de Severodvinsk dans l’oblast d’Arkhangelsk sur une plateforme maritime de la base militaire russe dépendant de la Flotte du Nord. VOIR
      2019 : Chine: 2 pilotes d’un avion militaire décédés
      2019 : Ce que l’on sait de l’accident d’hélicoptères qui a tué 13 militaires français au Mali (deux hélicos se sont percuté en vol)
      Le 2 juillet 2019 – Ottawa – Ministère de la Défense nationale. La conférence a permis au colonel John Alexander, directeur – Sécurité des vols, de souligner le plus bas nombre jamais enregistré d’accidents aériens liés à la sécurité mettant en jeu des aéronefs militaires canadiens. Au cours des 50 années passées, le nombre d’accidents par tranche de 10 000 heures de vol a chuté de 0,510 à 0,081.

      • Avatar Jean Xana

        Merci d’avoir tenté au moins de me donner davantage d’information. De toutes façons ce n’était pas à toi que je faisais le reproche : Ceux qui fournissent ce genre d’information recherchent le sensationnel. Et la plupart des gens, incapables de raisonner, consomment le sensationnel comme une drogue.

        Mais non, sans statistique il est impossible de se faire une idée. Toutes les armées ont eu des accidents avec leur matériel, ce sont des choses qui arrivent. Il peut y avoir une quantité de raisons objectives sans aller pour cela rechercher des raisons « cachées ». Il peut évidemment se faire qu’il y ait AUSSI des raisons non divulguées (comme pour les avions US trop complexes et insuffisamment au point, mais vendus dans le monde entier). Et ces incidents sont évidemment repris et amplifiés par la propagande du camp adverse (ah, le fameux matériel rouillé des Russes !).
        Ce n’est qu’avec des statistiques qu’on peut dégager ce qui est « anormal » dans un bruit de fond d’accidents. Les bateaux de l’Otan qui prennent feu, mais cela arrive-t’il aussi aux Chinois ou aux Russes ?
        Quant à l’aspect « en si peu de temps », en soi ça ne prouve rien si ces accidents sont réellement accidentels, donc aléatoires. Il y a souvent des « séries noires » sur un appareil – mais si on commence à rechercher des causes externes possibles c’est déjà du conspirationnisme. On y pense tous, même moi. Mais il faut aussi garder la tête froide !

        • Volti Volti

          Merci :) On peut mettre en cause le matériel, les erreurs humaines (souvent), les défauts de conceptions, entre autres raisons. C’est vrai qu’il y a des séries noires ou loi de Murphy mais, il peut y avoir aussi des causes extérieures, sabotages, espionnage false flag (on a déjà vu avec le Rainbow Warrior, qu’il ne faut pas éliminer d’emblée, je penses que des enquêtes sont diligentées quand ça se produit, la sécurité qu’elle soit pour l’OTAN ou pour les russes, chinois ou autres, c’est très important.Sans oublier que le budget de l’armée à un coût non négligeable sur les finances publiques, donc, perdre du matériel qu’il faudra remplacer, ça fait un énorme trou. :)

        • Avatar engel

          Dixit : « Mais non, sans statistique il est impossible de se faire une idée »

          Oui bien sûr, il est impossible de se faire une idée quand la mémoire et le bon-sens sont juillettistes.

          – Il faut dire que les bateaux de guerre en acier sont connus pour avoir l’inflammabilité de boîtes d’allumettes, justement parce qu’ils sont prévus pour la guerre !
          Et comme chacun le sait, à la guerre, le feu n’est point à craindre…
          – Et en plus, il est vrai que très régulièrement la presse signale la combustion spontanée de un ou deux fleurons de la marine militaire. Oui oui, bien sûr…

          • Avatar Jean Xana

            Tu t’y connais vraiment, « engel », et personne ne peut te tromper.
            Effectivement les navires de guerre ne sont plus faits en bois.
            Et pourtant… ils brûlent ! Comme les cathédrales d’ailleurs, qui sont en pierre,

            Eh oui ! L’acier, la pierre, c’est certainement du carton pour s’enflammer comme une boîte d’allumettes.

            Ou bien c’est que tu n’as pas tout compris ?

            • Avatar engel

              C’est surtout toi qui fait semblant de n’avoir rien compris en te raccrochant à des faux détails pour éluder le fond.

              Oui bien sûr, il faut aussi dire que de toute évidence notre Dame de Paris, cathédrale de pierre, a brûlé normalement par auto-inflammation , sans aucun doute et sans aide.
              …Comme celle de Nantes (toujours en pierre), aussi.

              https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

            • Avatar engel

              Ps: Oui je m’y connais dans ce domaine.

              • Avatar Jean Xana

                Tu n’y connais absolument rien.

                • Avatar engel

                  – Faute de se connaître personnellement, la conclusion s’impose. Tu tombes dans le travers  » passionnel », que doctement, tu dénonces avec condescendance.

                  SIc: « Mais non, sans statistique il est impossible de se faire une idée ».
                  …Alors donc, pour avoir un avis sur moi, tu as fait une belle statistique sur ma personne, donc. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif.

                  Comme quoi…