Coronavirus : Réveillez-vous, on se fout de vous ! Il y a des directives pour surestimer considérablement le nombre de décès dans tous les pays.

Nous sommes très nombreux à nous poser la question sur les chiffres « officiels » annoncés. Quelques éléments de réponse. Réfléchissez ! Partagez ! Merci à Élysées.. Volti

******

Source Olivier Demeulenaere

La fraude est manifeste, énorme ; on ne voit pas comment elle pourrait ne pas être centralisée. Aucun doute n’est plus permis. C’est du foutage de gueule pur et simple, dans le but de réaliser le plan qu’ils ont prévu pour nous. OD

Les chiffres des décès du Covid19 sont « considérablement surestimés »

Covid19 Death Figures “A Substantial Over-Estimate”

Les directives bizarres des autorités sanitaires du monde entier incluent potentiellement des milliers de patients décédés qui n’ont même pas été testés.

Il y a quelques semaines, nous avons rapporté que, selon l’Institut italien de la santé (ISS), seuls 12 % des décès signalés en Italie mentionnaient en fait le Covid19 comme cause du décès.

Étant donné que 99 % d’entre eux présentaient au moins une comorbidité grave (et que 80 % d’entre eux avaient deux maladies de ce type), cela a soulevé de sérieuses questions quant à la fiabilité des statistiques italiennes déclarées.

Le professeur Walter Ricciardi, conseiller du ministre italien de la santé, a expliqué que cela était dû à la manière « généreuse » dont le gouvernement italien gère les certificats de décès :

La façon dont nous dénombrons les décès dans notre pays est très généreuse dans la mesure où toutes les personnes qui meurent dans les hôpitaux avec le coronavirus sont considérées comme mourant du coronavirus.

Pour l’essentiel, le processus d’enregistrement des décès en Italie ne fait pas de différence entre ceux qui ont simplement le virus dans leur corps et ceux qui sont effectivement tués par lui.

Compte tenu de la peur et de la panique que suscitent les chiffres relativement alarmants de l’Italie dans le monde entier, on pourrait penser que d’autres nations seraient désireuses d’éviter ces mêmes erreurs.

Il est certain que tous les autres pays du monde appliquent des normes rigoureuses pour déterminer qui est, ou n’est pas, victime de la pandémie, n’est-ce pas ?

Faux.

En fait, plutôt que de s’inspirer de l’exemple de l’Italie, d’autres pays non seulement répètent ces erreurs, mais vont même plus loin.

En Allemagne, par exemple, bien que le nombre total de décès et le taux de létalité soient bien inférieurs à ceux de l’Italie, l’agence de santé publique de ce pays continue d’appliquer des pratiques similaires.

Le 20 mars, le président de l’institut allemand Robert Koch a confirmé que l’Allemagne compte comme décès de Covid19 toute personne décédée qui a été infectée par un coronavirus, qu’elle ait ou non causé la mort.

Cela ignore totalement ce que le Dr Sucharit Bhakdi appelle la distinction vitale entre « infection » et « maladie », ce qui conduit à des histoires comme celle-ci, partagée par le Dr Hendrik Streeck :

 A Heinsberg, par exemple, un homme de 78 ans qui avait déjà été malade est mort d’une insuffisance cardiaque, et ce sans que le Sars-2 n’affecte ses poumons. Depuis qu’il a été infecté, il apparaît naturellement dans les statistiques du Covid 19.

Combien de « décès Covid19 » en Allemagne tombent dans cette fourchette ? Nous ne le savons pas, et ne le saurons probablement jamais.

Mais au moins, l’Allemagne se limite en fait à tester les cas positifs.

Aux Etats-Unis, une note d’information du service national des statistiques du CDC se lit comme suit [c’est nous qui soulignons] :

Il est important de souligner que la maladie à coronavirus 19, ou Covid-19, doit être signalée pour tous les décès où la maladie a causé ou est présumée avoir causé ou contribué au décès.

« Présumé avoir causé » ? « A contribué » ? C’est un langage incroyablement doux, qui pourrait facilement conduire à une surdéclaration.

Les « directives » détaillées mentionnées ont été publiées le 3 avril, et ne sont pas meilleures [encore une fois, c’est nous qui soulignons] :

Dans les cas où un diagnostic définitif de COVID-19 ne peut pas être fait, mais qu’il est suspecté ou probable (par exemple, les circonstances sont convaincantes avec un degré raisonnable de certitude), il est acceptable de déclarer COVID-19 sur un certificat de décès comme « probable » ou « présumé ». Dans ces cas, les certificateurs doivent utiliser leur meilleur jugement clinique pour déterminer si une infection COVID-19 était probable.

Des registres minutieux sont-ils tenus pour séparer les « COVID-19 » des « COVID-19 présumés » ? Les médias veillent-ils à respecter cette distinction dans leurs reportages ?

Absolument pas.

Chaque fois qu’il est fait référence aux victimes présumées, on nous donne un grand nombre de chiffres complets, sans contexte ni explication, ce qui – grâce à des directives de compte rendu laxistes – pourrait être totalement faux.

Les agences gouvernementales de tout le Royaume-Uni font la même chose.

L’Agence de santé publique du HSC d’Irlande du Nord publie des bulletins de surveillance hebdomadaires sur la pandémie, dans lesquels elle définit un « décès Covid19 » comme

les personnes qui sont décédées dans les 28 jours suivant le premier résultat positif, que le COVID-19 ait été ou non la cause du décès.

L’Office of National Statistics (ONS) du NHS Angleterre publie des rapports hebdomadaires sur la mortalité à l’échelle nationale. Son dernier rapport (Semaine 12 – 14-20 mars) a été publié le 31 mars et fait une mention spéciale du Covid19, expliquant qu’ils allaient changer la façon dont ils rapportent les chiffres à l’avenir.

Le système de l’ONS est basé sur l’enregistrement des décès. Cela signifie qu’ils comptent, non pas le nombre de personnes qui meurent chaque semaine, mais le nombre de décès enregistrés par semaine. Cela entraîne naturellement de légers retards dans l’enregistrement des chiffres, car le processus d’enregistrement peut prendre quelques jours.

Toutefois, en ce qui concerne les décès dus aux coronavirus, puisqu’il s’agit d’une « urgence nationale », ils incluent désormais des « chiffres provisoires » qui seront « inclus dans l’ensemble de données dans les semaines suivantes ». Cela leur laisse toute latitude pour déclarer – accidentellement ou délibérément – deux fois les mêmes décès. Une fois « provisoirement », puis une fois « officiellement » une semaine plus tard.

 Le nombre de décès lié au Covid19 est "considérablement surestimé" (Off Guardian)

Ce n’est qu’une décision politique particulière. Il y en a beaucoup d’autres.

Jusqu’à présent, l’ONS rapportait les statistiques concernant le Covid19 rassemblées par le ministère de la santé et des affaires sociales (DHSC). Le DHSC n’enregistre comme décès de Covid19 que ceux qui sont morts à l’hôpital et qui ont été testés positifs pour le coronavirus.

MAIS, à partir de maintenant, l’ONS inclura également les décès de Covid19 « dans la communauté » dans ses statistiques. Cela « inclut les personnes qui n’ont pas été testées pour le Covid19 » et pour lesquelles « on soupçonne que le Covid19″ [nos italiques] est un « facteur contributif ».

Voici quelques captures d’écran des sections concernées :

 Le nombre de décès lié au Covid19 est "considérablement surestimé" (Off Guardian)
 Le nombre de décès lié au Covid19 est "considérablement surestimé" (Off Guardian)

Les directives officielles du NHS concernant les médecins qui remplissent les certificats de décès sont tout aussi vagues [c’est nous qui soulignons] :

si, avant le décès, le patient présentait des symptômes typiques d’une infection par COVID19, mais que le résultat du test n’a pas été reçu, il serait satisfaisant de donner « COVID-19 » comme cause du décès, puis de communiquer le résultat du test lorsqu’il sera disponible. En l’absence d’écouvillon, il est satisfaisant d’appliquer le jugement clinique.

Le gouvernement dit aux médecins qu’il est acceptable de donner « COVID-19 » comme cause du décès lorsqu’il n’y a littéralement aucune preuve que la personne décédée était infectée. Cela signifie qu’il y a potentiellement un nombre énorme de décès par « Covid19 » qui n’ont même pas été testés pour la maladie.

De plus, les erreurs éventuelles ne seront jamais remarquées ou corrigées, grâce aux récentes modifications de la loi.

Habituellement, tout décès attribué à une « maladie à déclaration obligatoire » devait être soumis à un médecin légiste pour enquête.

En vertu de la loi britannique, le Covid19 est une « maladie à déclaration obligatoire », mais le nouveau projet de loi sur les coronavirus modifie la loi de 2009 sur les médecins légistes et la justice, afin d’exempter spécifiquement les décès présumés de Covid19 des enquêtes du jury.

En outre, selon le bureau du médecin légiste en chef, le projet de loi sur les coronavirus signifie que ces décès n’ont pas du tout besoin d’être soumis à un médecin légiste et que les médecins peuvent approuver la cause d’un décès pour un corps qu’ils n’ont même jamais vu :

Tout médecin agréé peut signer un CMCD [certificat médical pour la cause du décès], même si le défunt n’a pas été soigné pendant sa dernière maladie et n’a pas été vu après son décès, à condition qu’il soit en mesure d’indiquer la cause du décès au mieux de ses connaissances et de ses convictions.

Les décès « dans la communauté » peuvent être répertoriés comme des décès par Covid19 sans avoir été testés pour la maladie, ni même vus par un médecin. Ces décès ne seront pas nécessairement transmis à un médecin légiste, et certainement pas entendus par un jury.

En promulguant cette législation, le gouvernement britannique a non seulement rendu plus probable la fausse déclaration des décès dus au Covid19, mais il a également supprimé les garanties destinées à corriger cette situation. Dans cette situation, il est pratiquement impossible d’enregistrer le nombre exact de décès.

C’est, au mieux, totalement irresponsable et, au pire, incroyablement sinistre.

Maintenant, avant que vous ne  fronciez les sourcils devant les médias alternatifs farfelus et leur paranoïa folle, l’idée que les décès soient surestimés n’est pas un concept marginal ou une « théorie de la conspiration ». Elle est en fait fréquemment abordée dans les médias dominants, les gens semblent simplement ne pas l’entendre, noyés comme elle l’est par les gros titres qui suscitent la peur.

Le Dr John Lee, professeur de pathologie et pathologiste consultant à la retraite du NHS, a écrit dans une colonne du Spectator :

Why Covid-19 deaths are a substantial over-estimate

« Pourquoi les décès dus au Covid-19 relèvent d’une surestimation substantielle. »

De nombreux porte-parole britanniques en matière de santé ont pris soin de répéter que les chiffres cités au Royaume-Uni indiquent la mort par le virus, et non la mort due au virus – c’est important.
[…]
Cette nuance est cruciale – non seulement pour comprendre la maladie, mais aussi pour comprendre la charge qu’elle pourrait faire peser sur le service de santé dans les jours à venir. Malheureusement, la nuance a tendance à se perdre dans les chiffres cités de la base de données utilisée pour suivre le Covid-19
[…]
Ces données ne sont pas normalisées et donc probablement pas comparables, mais cette mise en garde importante est rarement exprimée par les (nombreux) graphiques que nous voyons. Elle risque d’exagérer la qualité des données dont nous disposons.

En fait, le Dr Lee s’efforce de le souligner :

La distinction entre la mort « avec » Covid-19 et la mort « à cause » du Covid-19 ne consiste pas seulement à couper les cheveux en quatre.

La BBC a traité de la même question dans un article du 1er avril [encore une fois, c’est nous qui soulignons] :

Les chiffres de décès rapportés quotidiennement sont des cas d’hospitalisation où une personne meurt d’une infection à coronavirus dans son corps – car il s’agit d’une maladie à déclaration obligatoire.

Mais ce que les chiffres ne nous disent pas, c’est dans quelle mesure le virus est à l’origine du décès.

Il peut être la cause principale, un facteur contributif ou simplement présent lorsque la personne meurt d’autre chose.

Ces règles absurdes ont contribué à cet exemple récent, cité dans l’article de la BBC, mais peu diffusé à l’époque :

Un jeune homme de 18 ans de Coventry a été testé positif au coronavirus la veille de sa mort et a été déclaré comme sa plus jeune victime à l’époque. Mais l’hôpital a ensuite publié une déclaration indiquant que son décès était dû à un problème de santé « important » distinct et non lié au virus.

Cette histoire est tout à fait vraie. Le garçon a été largement présenté comme la « plus jeune victime du coronavirus » au Royaume-Uni le 24 mars, avant que l’hôpital ne publie une déclaration disant :

« [L’hôpital] avait effectué un test de dépistage du COVID-19 la veille de sa mort, mais cela n’était pas lié à la raison de sa mort. »

Malgré les corrections apportées par l’hôpital à la presse, l’affaire était toujours publiée dans les tabloïds une semaine plus tard, le 31 mars.

Cependant, le détail important ici est perdu : Selon les règles actuelles du NHS, bien que l’hôpital ait officiellement déclaré que le coronavirus n’était pas la cause de sa mort, ce garçon fait toujours partie des statistiques officielles sur les décès dus aux coronavirus.

Combien d’autres personnes correspondent à ce profil ? Nous ne le saurons jamais.

Comme le souligne le Dr Lee, le Covid19 n’est pas une maladie qui présente un ensemble unique – voire rare – de symptômes. La gamme de gravité et le type de présentation correspondent littéralement à des dizaines d’infections respiratoires extrêmement courantes.

Vous ne pouvez pas voir la « fièvre » et la « toux » et diagnostiquer ensuite un « covid19 probable » avec la moindre chance de précision.

C’est devenu l’une de ces pépites d’information que nous connaissons tous par cœur, mais entre 290.000 et 650.000 personnes meurent chaque année de la grippe, ou d’une « maladie ressemblant à la grippe ». Si l’on considère à tort que 10 % seulement de ces cas sont des infections à coronavirus « probables », alors les chiffres des décès sont totalement inutiles.

A l’heure où des informations fiables et de qualité sont essentielles pour sauver des vies et prévenir la propagation massive de la maladie, les gouvernements du monde entier mènent des politiques qui rendent la collecte de ces données quasiment impossible, tout en alimentant la peur du public.

En raison de ces politiques, le simple fait est que nous n’avons aucun moyen fiable de savoir combien de personnes sont mortes de ce coronavirus. Nous n’avons pas de données concrètes du tout. Et les gouvernements et les organisations internationales font tout leur possible pour qu’il en reste ainsi.

Il est temps que nous commencions à nous demander pourquoi.

Kit Knightly, Off Guardian, le 5 avril 2020

Traduction SLT

Rappel :

Coronavirus : Les chiffres sont faux, on vous manipule

Lire aussi :

En Italie, il y a eu plus de morts en 2019 qu’en 2020 pour les trois premiers mois ; le savant Ugo Bardi confirme les data pour son drôle de pays…

53 commentaires

  • Avatar Kool

    Faut arrêter de chercher la quadrature du cercle.
    Seul estimation probante, comparer le nombre de décès en semaine 9, 10, 12, 13, 14 avec les chiffres des années précédentes.
    Pour 2020, on peut éventuellement tenir compte des décès des accidents de la route, évidemment nette diminution (à tel point que les compagnies d’assurance font des remises sur l’ass auto). Sur L’INSEE, les chiffres s’arrêtent au 23 mars, soit quand ça a commencé à « frapper ». Suffit donc d’attendre encore un peu.
    Sinon, la mortalité uniquement hospitalière, puis maintenant la mortalité des EHPAD, ça ne me donne pas l’impression que cela représente tout le monde.

  • M.G. M.G.

    Médias et gourouvernements nous endorment depuis des semaines avec de la comptabilité morbide. Il est temps d’écarter le nuage de fumée pour regarder la réalité en face, car derrière les gesticulations comptables et autres mascarades il y a l’aboutissement d’une construction globalistes au cœur de laquelle nous ne sommes que composants sans intérêts. Le réveil post-Covid risque d’être brutal, voire fatal pour certains, si nous ne sortons pas immédiatement de la sidération organisée …

    M.G.

    • KromoZom Y KromoZom Y

      Le lambda est terrorisé derrière son écran, dans la rue la paranoïa a pris le dessus sur la raison.
      Ça va être compliqué de leurs faire ouvrir les yeux.

    • Avatar bob_tail

      @M.G.
      Oui autant on avait bien rigolé avec la grippe H1N1, autant là la psychose s’est installée. Les gens font des détours de 3m dans la rue en me croisant et le hashtag #stopconfinement vaut son pesant d’insultes plus délicates les unes que les autres.
      J’ai même reçu des mails « le jeu du confinement ». ah bon c’est un jeu d’être privé de liberté fondamentale ???

      Qu’il est triste de voir combien choisissent l’Autorité pour Vérité, et non pas la Vérité pour Autorité.
      On est bien foutu…

      PS : à Wuhan certains commencent à démolir les antennes 5G : https://www.youtube.com/watch?v=RGPPoeTvFJw&feature=youtu.be
      Il reste peut être un peu d’espoir…

  • Avatar mat40

    «  » Étant donné que 99 % d’entre eux présentaient au moins une comorbidité grave (et que 80 % d’entre eux avaient deux maladies de ce type), cela a soulevé de sérieuses questions quant à la fiabilité des statistiques italiennes déclarées. «  »

    et si on regarde les types de maladies qui possedent le 88%

    il y a … diabete, hypertension , dementia,

    est qu’on essaye de nous faire croire que ces gens positif au coronavirus et en hopitaux seront peut etre mort de toute façon de ces autres problemes de sante sans la coronavirus ????

    c’est n’importe quoi …….

    • Volti Volti

      Non Matt, les gens ayant des antécédents sont plus à même de mourir en choppant le virus. C’est pas obligé que ces mêmes personnes seraient mortes de toutes façons, l’hypertension ça se soigne, le diabète ça se stabilise etc.Des gens vivent longtemps avec ces pathologies.

      • Avatar mat40

        mais , Volti ……

        ils sont quand mème mort du au coronavirus ,,,,,, c’est la coronavirus qui soit responsable , mème si c’est pas notez sur leur certificat de décès …..

        comment calcule t’on les nombre des mortes des accidents de la route …..

        c’est les accidents qui sont responsable du décès ,,,, mème si c’est leur blessures qui soit la cause notez sur leur certificat de décès …..

        si tu est dans une accident de la route et tu soit blessé , ils t’amenne au hopitale et essaye de vous sauver la vie , ,,, mais si ils arrive pas , il n’est pas notez sur ton certificat de décès ,,,

        cause de décès = accident de la route ….

        non,

        il est notez ……

        cause de décès = insuffisance respiratoire, ,,, arrêt cardiaque etc etc etc ….

        on note les raisons médicale pour lequel ton corps na pas survécu ….

        • Volti Volti

          Il suffit que tu décède dans un hôpital où il y a des cas de covid19 et tu entre dans les statistiques. C’est pourquoi les chiffres sont invérifiables…

          • Avatar mat40

            beh non …..

            si quelqu’un soit admis dans une hopitale a cause d’une rupture d’apendix ,,, il n’est pas dit qu’il soit mort du coronavirus ….

            • Volti Volti

              Continue à couper les cheveux en quatre ou en dix, ça ne changera rien et ce sera sans moi ! ;)

              • Avatar mat40

                @ Volti ….

                «  » Il suffit que tu décède dans un hôpital où il y a des cas de covid19 et tu entre dans les statistiques. «  »

                c’est pas ce que l’article dise ….

                «  » La façon dont nous dénombrons les décès dans notre pays est très généreuse dans la mesure où toutes les personnes qui meurent dans les hôpitaux avec le coronavirus sont considérées comme mourant du coronavirus. «  »

                • Volti Volti

                  C’est EXACTEMENT ce que l’article dit
                  toutes les personnes qui meurent dans les hôpitaux avec le coronavirus sont considérées comme mourant du coronavirus. « »

                  • Avatar mat40

                    et ceci c’est EXACTEMENT ce que tu a dites …..

                    « » Il suffit que tu décède dans un hôpital où il y a des cas de covid19 et tu entre dans les statistiques. « »

                    ce qui n’est PAS ce que l’article dise ….

                    • Volti Volti

                      On en sortira pas Matt, Ce que j’ai écrit c’est pareil que ce que dit l’article, idem, égal, similaire, identique et sans vouloir te vexer, je pense très bien connaître la langue française, ses pièges et ses « subtilités ». Alors oui j’ai écrit
                      Il suffit que tu décède dans un hôpital où il y a des cas de covid19 et tu entre dans les statistiques.
                      Tu cites l’article qui dit :
                      La façon dont nous dénombrons les décès dans notre pays est très généreuse dans la mesure où toutes les personnes qui meurent dans les hôpitaux avec le coronavirus sont considérées comme mourant du coronavirus. « »
                      Ce qu’il faut comprendre :
                      La façon dont nous comptons les morts dans le pays est très « généreuse » (autrement dit « fourre tout »)dans la mesure où (à partir du moment où)toutes les personnes qui meurent dans les hôpitaux avec (des cas avérés, testés, recensés) de coronavirus, sont intégré dans les statistiques comme étant décédées DU coronavirus
                      J’espère que c’est clair Matt :)

                    • Avatar mat40

                      @ Volti ……

                      il y a une difference entre ….

                      «  »Il suffit que tu décède dans un hôpital où il y a des cas de covid19 et tu entre dans les statistiques. » »

                      OU IL Y A DES CAS …..

                      et…

                      «  »dans la mesure où toutes les personnes qui meurent dans les hôpitaux avec le coronavirus sont considérées comme mourant du coronavirus. « »

                      la deuxieme phrase dites des gens qui meurt AVEC le coronavirus …

                      la premier parle des des gens DANS l’hopitale OU il y a de la coronavirus .

                    • Avatar mat40

                      PS:-

                      en fait ,,, la deuxieme phrase est ambigu,,,

                      « »dans la mesure où toutes les personnes qui meurent dans les hôpitaux avec le coronavirus sont considérées comme mourant du coronavirus. « »

                      ça peut signifie que les hopitaux ont des cas de coronavirus ,,, aussi bien que les gens ont ….

                      et vu que l’article soit d’origine «  »guardien off » une site creer pour publie des articles des commentateurs qui ont ete bannis du site « guardien » ….

                      c’est du OPED…. ce qui veut dire , l’opinion de celui qui ecrit ,,,,

                      c’est peut credible.

          • Avatar clegiru

            Si une affection précipite le décès d’une personne par ailleurs fragile, il est normal d’attribuer le décès à cette cause.
            D’une manière générale, on fera le bilan après.

            • Avatar patou04

              et si un insuffisant cardiaque meurt de son insuffisance cardiaque car il etait un peu affaiblis par un rhume. on dit qu il est mort du rhume?

  • JBL1960 JBL1960

    Je l’ai mis sous ma publication de ce jour, qui traite du même sujet, avec un focus sur la France ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/04/07/france-4eme-semaine-de-confinement-operation-covid1984-en-cours/

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Troublant : la CIA avait prévu tout le scénario du coronavirus il y a plus de dix ans !!

    Voilà une information qui va probablement être classée “complotiste” malgré le fait d’être parfaitement sourcée.
    Deux pages de ce livre retiendront particulièrement l’attention aujourd’hui. Tout le scénario du coronavirus y est minutieusement décrit.

    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2020/03/troublant-la-cia-avait-prevu-tout-le-scenario-du-coronavirus-il-y-a-plus-de-dix-ans.html

    tout ce qui se passe actuellement y est parfaitement décrit, Ahurissant non ? !

  • Avatar Claude Janvier

    Merci pour l’article. Très bonne enquête. Les gens qui décèdent dans les hôpitaux ne sont souvent pas testés, mais les décès comptent dans la statistique du Coronavirus.

  • hello,
    faudrait savoir a la fin !
    la Chine a ,paraît il , sous estimé ses morts de plusieurs dizaines de millier !! tres difficile a prouver tout de meme .
    la France ne comptait pas les deces en hepad et il manquait environ 25 % des deces , ca c´est vrai !
    l’italie ne pouvait distinguer les origines mortifères et mélangeait le tout …
    le dénombrement macabre ne sert qu’une chose , qu’il soit juste ou faux, il sert a alimenter la psychose. des groupes tres bien identifies ont interet a ce que la population panique pour agir en répression. une fois le calme revenu parmi nos concitoyens , nous devrons oeuvrer a épurer le marais…. la haute fonction publique est completement mitée , ces gens la ne travaillent plus pour la France depuis Pompidou , ils se servent des coffres de l’etat comme de leurs cassettes personnelles. perso, je l’ai compris a travers 48 heures d’audition de l’affaire Cahusac. Aucun homme politique n’a jamais levé le petit doigt pour arreter le massacre, Au contraire ils participent tous a la gabegie ! Epurer le Marais ! la semaine de Pâques va considerablement nous aider…

    • kalon kalon

      Amusant !
      D’après les chiffres de l’ INSEE, la mortalité globale en France aurait diminué en Mars 2020 par rapport aux autres années ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif
      Effet collatéral de la pandémie ? pourquoi pas ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
      En effet, nôtre mode de vie habituel a été complétement chamboulé avec ces mesures de confinement.
      Moins d’accidents routiers, de stress du au travail, de picole sociale, de resto « mac do », de malbouffe, peut être plus d’ exercice et de promenade en famille, plus de période de repos, etc…..
      Et, surtout, plus de temps pour s’informer ! :-)

      • Avatar Kool

        INSEE s’arrête au 23 mars quand la mortalité commence en France, à voir donc.

        • Salut Kool https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
          Tu remarqueras tout de même que nous avons une marge « confortable » par rapport à 2018. Je songe d’ailleurs attaquer l’état pour mise en danger d’autrui, ils ne nous ont pas confinés en 2018, un scandale https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

          • Avatar Kool

            Salut Sagesse,
            A voir à la fin, en espérant avoir un jour un vrai bilan exhaustif (à demander aux impôts comme dirait l’autrehttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif), Et t’as raison de pointer cette comparaison. D’ailleurs 2014 ou 2015 était encore plus haute, de mémoire.

  • kalon kalon

    J’adore cette phrase dite par un chirurgien suisse: « les statistiques sont à la médecine ce que le réverbère est à l’ivrogne, elles la soutiennent sans l’éclairée » ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
    Mais, au fait, quelle est l’importance pour nous de savoir que le nombre de décès soit de 1 % ou de 10 % ?
    Absolument aucune ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • Exact. Vu qu’on ne connaîtra jamais le sexe des Anges, pourquoi délibérer des heures sur le sujet ? Je crois que nous voyons bien le but du système: maintenir les gens dans la peur, jusqu’à la sortie d’un vaccin. Là, pas vraiment de discussion sur le sujet. Si ? Qui qu’à kekechose à dire ?

      « Mais au moins, l’Allemagne se limite en fait à tester les cas positifs. » Il y a des phrases qui prêtent à sourire… A moins que je n’ai rien compris… Comment savoir si le cas est positif si on ne le teste pas ? On peut tester des cas suspects, mais pas uniquement des cas positifs.

      • kalon kalon

        Tu as raison, Biquette, et vu que j’ai postulé pour aller au paradis, discuter du sexe des anges m’apparait comme étant bien plus important ! lol https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

  • Planete bleu Planete bleu

    C’est plutôt sous estimé ! Les images parle d’elle même ainsi que les nécrologies

    http://www.youtube.com/watch?v=ro0jaVQYWv8

  • Boarfff…

    Il vaut mieux se prendre la tête pour comptabiliser les morts, qu’avoir des difficultés à recenser les survivants…

    Tout est relatif. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Avatar nightowl67

    Ce coup d’état planétaire est possible grâce à l’enfumage XXL du couillonavirus plus bidon que bidon.
    Il n’ y a pas plus de « méchant » virus que de beurre en tranche. Les virus font partis intégrantes de la vie (bien bien avant nous!) et ne font pas de mal à une mouche.
    D’ailleurs pour ceux que ça intéresse la réalité des « méchants » virus, le Dr Stephan Lanka a gagné devant la plus haute juridiction allemande en 2017. Personne, absolument personne n’a pu prouvé et démontrer à cette occasion donc là l’existence du « virus de la rougeole ». Un virus spécifiquement méchant pour créer une spécifique maladie cela n’existe pas, et cela ne peut exister tout simplement, point barre.
    http://www.newsnet.fr/123904
    http://www.alterinfo.net/Interviewe-du-Dr-Stefan-Lanka-sur-la-grippe-aviaire-entre-autres_a1665.html

    Il faut plutôt regarder la 5G et ses ondes extrêmement dangereuse pour notre oxygène à une certaine fréquence
    tous les articles de John Rappoport là sur l’enfumage planétaire et les plans du NOM
    https://blog.nomorefakenews.com/category/sars/

    encore sur la 5G, un médecin de New-York qui est au charbon explique que cela n’a rien à voir avec un virus ce qui arrive, tous les poumons sont fonctionnels…mais il y a hypoxie comme en altitude de manière très soudaine. et là on revient à la 5G et ses effets mortels
    https://www.naturalnews.com/2020-04-04-nyc-icu-doctor-covid-19-oxygen-deprivation-not-pneumonia-ventilators.html

    Sinon pour le coup d’état planétaire en cours pour instaurer un Nouvel Ordre Mondial:
    https://www.youtube.com/watch?v=W0TG2fSaDlQ
    https://www.youtube.com/watch?v=ruK0Fqm3m1g
    https://www.youtube.com/watch?v=RmVSyZxyibo

  • kalon kalon

    Et cà ne date pas de hier ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    Un rapport remis par le Pr. Raoult il y a 17 ans prédisait le chaos à venir mais le gouvernement l’a ignoré
    https://www.anguillesousroche.com/sante/un-rapport-remis-par-le-pr-raoult-il-y-a-17-ans-predisait-le-chaos-a-venir-mais-le-gouvernement-la-ignore/

    En 2003, le professeur Didier Raoult avait remis un rapport au gouvernement à propos du « risque d’apparition de mutants de virus respiratoires » et soulignait la faible préparation des autorités « face à ces événements chaotiques ». Le ministre de la Santé de l’époque avait ignoré cette mise en garde.

    Preuve de plus, si il en faut encore, que tous ces politiciens ne nous servent à RIEN mais que, par contre, ils sont très dangereux pour la société ! :-(

  • kalon kalon

    La FAO estime que la pandémie de coronavirus menace les liens économiques en place, notamment le transfert de la main-d’œuvre là où elle est nécessaire, vers les fermes et d’autres exploitations agricoles.
    https://www.anguillesousroche.com/alimentation/le-monde-menace-dune-crise-alimentaire-alerte-lonu/

    Notez bien le terme:  » transfert de la main-d’œuvre » !
    perso, je parlerais plutôt du « transfert des esclaves saisonniers » ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    la crise alimentaire peut facilement être évitée rien qu’en augmentant le salaire des saisonniers autochtones !

  • Avatar nightowl67

    Je vous conseille fortement ces 2 vidéos très explicites sur ce qui se passe de Jean Jacques Crevecoeur notre ami belge bien connu

    https://www.youtube.com/watch?v=PL-49LSFKhw

    https://www.youtube.com/watch?v=2VjcrLhIdW0