Réflexion : La leçon de l’aigle !

Je ne sais pas si cette belle histoire est vraie mais elle m’a plu. Rester 5 mois sans manger, le temps de la métamorphose ? Je réfléchis trop et m’attache à des détails comme me le dit souvent un cher ami ? Et vous que pensez vous de cette histoire, qui est aussi une leçon de vie ? Ça change un peu des articles anxiogènes. Partagez ! Volti

******

Source L’@claireur

L’aigle a la plus longue vie de tous les spécimens de son espèce : Il peut vivre jusqu’à 70 ans.
Mais pour atteindre cet âge, l’aigle doit prendre une difficile décision en atteignant 40 ans : 

1 – Ses longues serres devenues trop flexibles ne peuvent plus se saisir de la proie qui lui sert de nourriture. 

2 – Son long et pointu bec devient trop coudé.

3 – Ses ailes sont devenues trop lourdes en raison de leurs nombreuses anciennes plumes épaissies, et elles rendent son vol difficile. 

Alors, l’aigle fait face à un choix difficile :

Mourir ou passer par un processus douloureux de changement qui durera 150 jours… soit 5 longs mois.
Ce processus exige que l’aigle vole jusqu’en haut d’une montagne sur son nid.

Là, l’aigle va frotter et frapper son bec contre une roche jusqu’à ce qu’elle l’érode. Après cela, il attendra la repousse d’une corne neuve et rigide qui formera un nouveau bec.

Ensuite, il tentera d’arracher et d’user ses serres. Après cela de nouvelles serres se développeront selon un processus de repousse permanente.

Puis encore, l’aigle commencera à plumer ses plumes âgées. Après cela, des plumes neuves plus légères et plus souples repousseront.
Et enfin, après ces cinq mois de douloureuse patience, l’aigle prendra son vol célèbre de renaissance et pourra vivre ses 30 années supplémentaires. 

Pourquoi le changement est-il parfois nécessaire pour nous aussi ? Souvent, pour survivre, nous devons, nous aussi, commencer un processus de changement. Nous devons alors parfois douloureusement nous débarrasser de veilles habitudes, souvenirs, coutumes. C’est seulement libéré du fardeau du passé que nous pouvons alors profiter du présent et de l’avenir.
C’est la leçon de l’aigle.

Auteur inconnu : texte de tradition amérindienne, basé sur des faits réels

Source L’@claireur

18 commentaires

  • Superbe !

    J’ignorais cette particularité qui assure la longévité des aigles, et le mythe du Phénix.

    Une superbe métaphore.

    Je vais prochainement retrouver toutes mes dents.

    Je suis plus sceptique sur la repousse de ma crinière, ou le retour de mon souffle.

    Mais trente ans de plus, avec la vigueur de mes trentes ans, cela m’est un agréable rêve.

    Merci https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • Avatar Eretol

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    Merci, je ne connaissais pas ce comportement qu’adopteraient les aigles. C’est la première fois que j’en entends parler. C’est une forme de renaissance du phœnix !

    Une belle image de ce que chaque humain serait appelé à entreprendre dans sa vie.

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    • Volti Volti

      Même si c’est une légende, c’est le message véhiculé qui est important ;)

      • kalon kalon

        Le jeune sec de 30 jours tel que pratiqué au lac Baïkal fait le même effet en régénérant des cellules souches en cellules dédiées.
        Sibérie: le jeûne thérapeutique au lac Baïkal, recette russe scientifiquement prouvée
        https://www.rtbf.be/info/dossier/hors-des-sentiers-battus/detail_siberie-le-jeune-therapeutique-au-lac-baikal-recette-russe-scientifiquement-prouvee?id=9992382
        Comme souvent lorsqu’il s’agit de médecines parallèles, le jeûne n’est pas toujours considéré comme une « bonne pratique » dans les milieux médicaux

        • En Allemagne, il est remboursé par la sécu et peut se pratiquer en clinique.

          • kalon kalon

            Oui, je me suis documenté sur le sujet, quatre fois plus chère qu’au lac Baïkal et remboursé partiellement seulement. (mais pas par les mutuelles belges ! )
            En généralisant ce genre de thérapie, tu peux fermer la moitié des hôpitaux ! lol
            Pas vraiment ce qui les interresse ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
            J’y ai déjà pensé au Baïkal mais comme le dis Thierry: « c’est loin, la Sibérie » ! lol

      • AH bon, tu viens de casser le rêve là. Je pensais que c’était réel.

        • Volti Volti

          Difficile à croire non ? au bout de 5 mois de jeûne, où il prend la force ce pauvre animal ?

          • kalon kalon

            En se mettant dans une forme d’hibernation, la chose est vécue par d’autres sortes d’organismes vivants !
            Sans trop m’avancer, je crois me rappeler que certains moines bouddhistes arrivent à des jeuns aussi long également.

            • Volti Volti

              Dans le cas présent, c’est d’un aigle qui va se régénérer qu’il s’agit, donc il va utiliser son énergie pour arriver au but cela sans manger pendant 5 longs mois. Impossible !! :)…

              • Avatar DTC

                Je ne sais pas mais j’ai vu un doc sur les Ours du grand nord qui mangent essentiellement pendant 3 mois, lorsque les saumons sont là. Ils font de la graisse et vivent le reste de l’année presque sans manger, ou quelques herbes.

                • Volti Volti

                  L’ours pèse jusqu’à 500kg (blanc) et le brun peut réduire son activité en hibernant, d’où la graisse accumulée à la belle saison. L’aigle n’a pas la même faculté, il doit chasser toute l’année. 5 mois de diète s’il est affaiblit, je ne crois pas qu’il survive. Cette belle histoire est surtout une leçon spirituelle de vie, elle s’adresse à travers le combat de l’aigle à l’humain, pour lui signifier que de lui seul est maître de sa destinée pour peu qu’il fasse les bons choix. D’ailleurs je ne sais pas comment cette histoire à été comprise mais, les débunkers ont déjà sauté sur l’occasion pour dénoncer une fake-news.. :)

                  • Avatar Ayus

                    L’ours blanc et la marmotte entre-autres ont cette capacité naturelle de se mettre en état d’hibernation, de veille, c’est leurs modes de survie, c’est à dire tout fonctionne au ralenti, avec pratiquement plus aucune énergie consommée, le coeur ne bat pratiquement plus ainsi que la respiration.

                    Le jeun c’est aussi se mettre dans cet état de veille, croire que l’on mener une activité normal en période de jeun est une illusion.

                    • Volti Volti

                      Je le sais Ayus, c’est pourquoi il est impossible à l’aigle de faire en réalité, ce qu’il est supposé faire dans cette histoire. De plus sa durée de vie ne le permet pas ;)

  • Avatar Silouane

    Bon Carême ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif