L’exclusion, un métier d’avenir ?

(Mise à jour en fin d’article)

C’est au cours de mes pérégrinations nocturnes sur la toile, qu’au détour d’un clic je me suis retrouvé nez à nez avec les restes encore fumants d’un blog déclaré « mort » en mai 2005. Inerte, mais non sans âme, errant dans l’immensité du web tel un vieux satellite prisonnier d’une boucle temporelle, ce blog m’a littéralement scotché de par la désinvolture avec laquelle son auteur – un ex clodo de profession qui aurait visiblement replongé – dépeint un véritable sujet de société à sensibilité variable : l’exclusion sociale. Il m’a paru nécessaire de lui redonner un souffle de vie le temps d’un partage.

Après avoir dépoussiéchaque page, chaque ligne de texte, à la recherche de l’auteur perdu, j’ai fini par lui mettre la main dessus : « A. Nonyme », ce qui doit signifier en langage d’exclu : « ne cherchez pas à savoir qui je suis, mais regardez plutôt comment je vis ». Parti sans laisser d’adresse, juste le titre d’un blog « Web’xclusion » et quelques textes tissés sur une trame d’humour imprégnée d’une odeur de bas-fonds, c’est d’une plume narquoise mais sincère que l‘auteur nous entraîne sans concession au plus près du pavé, en deçà même du tout premier barreau de l’échelle sociale.

Lire la suite

« Le potager du paresseux » ou comment jardiner plus que bio sans se fatiguer …

(mise à jour en fin d’article)

Un peu de culture, dans le sens jardinage du terme, ne peut pas nous faire de mal. Et puis une petite balade rafraîchissante au cœur du potager c’est l’idéal pour s’aérer un peu le chou. Si vous ne possédez pas de jardin ne fuyez pas, il n’est jamais vain d’engranger de nouvelles techniques dans son escarcelle, surtout à l’aube de l’avenir radieux qui se profile.

Plutôt qu’une « technique » de jardinage, c’est une philosophie un peu particulière que je veux partager avec vous, une approche du jardinage vouée à combler tous ceux qui, comme moi, sont plutôt partisans du moindre effort tout en demeurant exigeants sur la qualité et la profusion de leur production. La « phénoculture », c’est son nom, peut répondre à ces deux premiers critères.

Lire la suite

Décryptage du système économique global

Pour qui veut devenir incollable sur le fonctionnement du système économique à l’échelle de la planète, plongez au cœur d’un décryptage passionnant des rouages de l’argent, ce petit détail qui fait tourner notre monde.

Un seul et unique coupable, les banques centrales

Image d’illustration

Une analyse déclinée en sept articles publiés par Valérie Bugault sur lesakerfrancophone.fr le 21 février 2016. Valérie Bugault est Docteur en droit, ancienne avocate fiscaliste, analyste de géopolitique juridique et économique.

1/7 Géopolitique du système des banques centrales

2/7 Géopolitique du libre échange

3/7 Géopolitique de l’optimisation fiscale

4/7 Géopolitique des paradis fiscaux

5/7 Entreprise bancaire, instrument juridique du désordre politique global

6/7 Géopolitique de l’entreprise capitaliste 1/2

6/7 Géopolitique de l’entreprise capitaliste 2/2

7/7 Géopolitique du concept de propriété privée

Paru sur lesakerfrancophone.fr

(merci à Bl@ck Sheep pour le rappel)

 

 

Quand « Le Monde » se fout de la gueule du monde …

Vous avez sans doute entendu parler de decodex ? Non, ce n’est pas une nouvelle marque de préservatifs, mais la nouvelle boite à outil du journal Le Monde censée lutter contre les sites de « fausses informations ». A partir du 1er février 600 sites d’information seront ainsi passés au crible par le journal qui lave plus blanc que blanc, classés par degré de fiabilité (parodiques, non fiables, complotistes, peu fiables et très fiables)

Force est de constater qu’aujourd’hui les loups sortent du bois, leur manège bientôt démasqué, au pied du précipice ils tentent une dernière salve en se muant en police de la pensée, espérant encore « charliser » un troupeau de moins en moins crédule, n’hésitant pas à mordre les récalcitrants pour sauver les restes d’une ploutocratie aux abois. La bataille s’annonce rude face à l’empire du mensonge, mais salvatrice.

Lire la suite

Un individu sur trois serait un mouton pur souche …

Préambule :

Le conformisme selon Larousse : « Tendance à se conformer aux usages, à accepter les manières de penser ou d’agir du plus grand nombre, les normes sociales. »

Voici maintenant l’histoire d’une expérience datant de 1951, celle du psychologue Solomon Asch, qui démontra qu’une personne sur trois serait systématiquement influencée par les convictions de la majorité. Peut-être en avez-vous déjà entendu parler, mais une petite piqûre de rappel nous permettra certainement de mieux comprendre comment l’histoire peut se répéter éternellement et pourquoi nous avons le sentiment, à juste titre, qu’une issue au marasme dans lequel nous pataugeons depuis des décennies sera difficile à trouver. Lire la suite