Nouvelles de El Hierro, Canaries

Bonsoir,

Après une forte secousse de 4.0 à 10:11 UTC le 1er juillet, tous pensions qu’au vu des graphiques, nous allions vers un répit et que l’activité en serait considérablement réduite après. Réduite, oui ça elle l’était mais ce fut que d’un peu plus que 24h une nouvelle secousse 3.6 est survenue et fut fortement ressentie. S’en est suivi un chapelet de répliques entrecoupées de nouvelles secousses.

Pendant ce temps, nous collections les données GPS de chacune d’elles et comparions avec celles fournies par l’IGN, le croisement de ces données, montre que visiblement le problème tend à se déplacer vers l’extrémité sud-ouest de l’île et toujours situé à près de 20 km de profondeur. En bas vous disposez d’un tableau  indicatif quant à la couleur des boules. Je porte votre attention sur le chiffre afficher en haut à droite, c’est le nombre d’évènement depuis le 19 juillet 2011. Lire la suite

L’humanité est à la croisée de chemins déterminants pour sa survie.

Ce 30 juin, un évènement rare s’est produit dans le Connecticut, la naissance d’un bison blanc.

Pour toutes les Nations Amérindiennes, le Bison Blanc est un animal sacré. La naissance d’un est très importante et représente beaucoup, un espoir et présage que la venue de temps plus cléments. Mais aussi, et là ce n’est pas rien, il symbolise le renouveau de la Terre. Les anciens disaient que lorsque le martèlement de ses sabots résonnera à nouveau sur la Terre ce sera la reprise de notre mode de vie ancestral en symbiose avec la nature.
Il apportera de la pureté dans l’esprit et le corps, il est susceptible d’unifier toutes les Nations, noire, jaune, rouge et blanche.

Le Bison Blanc : il détermine le sens sacré de notre cheminement terrestre, tel qu’il soit. Il favorise le temps de la réconciliation et la réflexion sur le sens de notre vie et de la valeur de la paix. Quant à la prière qui lui est adressée, doit nous rappeler que nous devons réapprendre à remercier la nature et surtout, à lui rester humble.

Un mystérieux objet git au fond de la Mer Baltique, on nage en pleine science-fiction.

http://www.agoravox.tv/IMG/jpg/mer-baltique-objet.jpgL’image sonar de l’objet en question est visible : http://www.agoravox.tv/IMG/jpg/mer-baltique-objet.jpg

Qu’en sait-on véritablement ? C’est qu’ils ont rencontré quelque chose que personne n’a jamais vu auparavant. Ils ont d’abord pensé qu’il s’agissait juste d’une pierre ou d’une masse rocheuse mais après des observations plus poussées, l’objet ressemblait plus à un énorme champignon se dressant à 3 ou 4 mètres de hauteur au fond de la mer, avec des flancs arrondis et des bords rugueux. L’objet avait un trou en forme d’oeuf comme une ouverture à son sommet », peut-on lire sur le carnet de bord en ligne de l’Ocean X Team. Une description mystérieuse qui renverrait presque d’une certaine manière aux premières minutes du film Alien. Mais, sans vouloir jouer les rabat-joies, c’est un peu maigre comme info, même si Peter Lindberg, l’un des initiateurs de l’expédition affirme, toujours dans ce carnet de bord, qu’il a vécu l’expérience la plus étrange dans sa longue carrière de plongeur. Lire la suite

El Hierro, refait parler d’elle.

Quasi à la même époque que l’an dernier, nous assistons à une série de secousses, plus de 270 en moins de 24h00. D’après les localisations disponibles sur l’IGN.es, il semble qu’il s’agisse d’un agrandissement du passage entre les deux chambres magmatiques. Rappelez-vous, lors des dernières secousses de l’an passé, il s’était produit un effondrement du passage initiale, entraînant ainsi la formation d’un autre plus petit et très vite obstrué par la suite, ce qui a considérablement ralenti l’activité de ces derniers mois. Actuellement toutes les secousses sont situées entre 4km, soit entre 18 et 22km de profondeur et tournent autour de 2.9/ER

Ce qui est surprenant, c’est que dans le temps, on peut s’apercevoir qu’il a presque tout juste un an (à 10 jours près) qu’est survenue la première séries de secousses. Depuis le début de cette année, il faut le dire que  la frontière entre la plaque Eurasienne et celle Africaine, a été fortement malmenée, surtout ces trois derniers mois. Cela provient initialement des récents déplacements successifs et importants de la plaque Pacifique. La plaque Eurasienne est ainsi compressée et suivant les analyses qui sont en cours, et pour lesquelles je ne puis être présent comme à l’habituée sur le site, il semblerait que nous serions face à un écartèlement dans le bassin méditerranéen nord. J’y reviendrai plus tard.

Amicalement vôtre, Eagleeyes.

Un fait étrange !

Hello. Cela ne se produit qu’une fois sur un million, depuis mes observations sur tous les séismes qui touchent le Pacific ou l’Europe, je n’ai jamais vu ça.

Hier, à 10h00 il y a eu deux séismes, un au Mexique et l’autre au Japon, jusque là rien de très surprenant, mais malgré les 4 secondes qui les séparent, et malgré leur opposition ils ont la même magnitude et même profondeur soit 5,7 – 5,8 et à 10 km.

http://www.ags.gov.ab.ca/graphics/turtle_mountain/seismic_figure_sm.jpg

Cela démontre bien qu’au travers de la plaque Pacific, il y a une activité intense entraînant un déplacement continu et soutenu, vu la continuité des secousses enregistrées jusqu’ici .

Suivant les statistiques, dont je ne suis pourtant pas partisan, force est de constater que la côte Ouest des Amériques, est pleinement menacée. Surtout au regard des listes, quand ce n’est pas au sud, c’est au nord si ce n’est au centre et c’en est à n’en plus finir, du moins pour le moment. Lire la suite

Séisme au Mexique à 17:36 UTC

Un fort séisme de 6,1 s’est produit à seulement 10km de profondeur, à 16km SE d’Ometepec et 60 km de la côte, dans la province de Guerrero au Mexique à 17:36 UTC.
Cela fait suite à celui d’hier 5,3 survenu à 22:23 UTC. D’après un de mes amis et collègue sur place, il n’est pas plus certain, qu’il pourrait s’agir d’un séisme prémonitoire, pour l’un, comme pour l’autre.

1 12 13 14