De la science à la fiction : Le sombre monde des Huxley | Documentaire Géopolitique-Profonde

Avant l’ère de la surveillance généralisée, des fake news ou des bébés sur mesure, un livre visionnaire, quasi prophétique est né : “Le meilleur des mondes” d’Aldous Huxley.

Un titre familier pour de nombreuses personnes. Tout le monde ou presque connaît ce nom d’Aldous Huxley, justement grâce à cet ouvrage. Pourtant son aïeul Thomas Henry Huxley et son frère Julian Huxley sont eux aussi de sacrés personnages.

Le chef-d’œuvre d’Aldous Huxley, « Le Meilleur des mondes », près de quatre-vingt-dix ans après sa publication, demeure une œuvre visionnaire d’une rare puissance. Son impact, loin de s’estomper avec le temps, n’a fait que se renforcer, gagnant en pertinence au fil des décennies et des évolutions sociétales.

On retrouve ce phénomène avec l’œuvre « 1984 » de Georges Orwell, un auteur aussi largement connu et lu encore aujourd’hui. Cette pertinence accrue s’explique en partie par sa capacité à anticiper avec une acuité presque prophétique des thèmes et des enjeux qui sont aujourd’hui au cœur de nos préoccupations contemporaines.

Cependant, comme c’est souvent le cas, l’art a tendance à éclipser la science et cela se vérifie dans la famille Huxley. En effet, malgré la renommée littéraire d’Aldous, les figures scientifiques de Thomas Henry Huxley (1825–1895), son grand-père, et de Julian Huxley (1887–1975), son frère aîné, demeurent moins connues. Pourtant, ces derniers ont, chacun à leur époque, marqué profondément le monde de la science par des théories audacieuses et révolutionnaires.

Thomas Henry, souvent surnommé « le Bulldog de Darwin« , a joué un rôle déterminant dans la défense et la promotion de la théorie de l’évolution, tandis que Julian, biologiste éminent, a été un pionnier dans les domaines de l’éthologie, de la conservation de la nature, et un précurseur dans la réflexion sur le transhumanisme.

Bien que leurs contributions scientifiques soient parfois occultées par le succès littéraire d’Aldous, les idées et les théories de Thomas Henry et Julian Huxley continuent encore de résonner dans le monde scientifique et au-delà. Leur héritage intellectuel soulève des questions controversées et des débats éthiques dans divers domaines, de la biologie à la philosophie, révélant les aspects problématiques et les dilemmes moraux associés à cette famille pour le moins exceptionnelle.

L’impact et l’influence de cette famille ne s’arrête pas seulement à ces 3 personnages, d’autres membres de la famille Huxley ont marqué leur temps chacun à leur manière.

Par exemple Sir Crispin Tickell, arrière-petit-fils de Jessica Huxley. Il a servi en tant qu’ambassadeur britannique aux Nations Unies et a joué un rôle de premier plan dans diverses institutions européennes. Cette lignée, ancrée profondément dans les sphères scientifiques, culturelles et politiques mondiales, est le symbole d’une influence étendue et d’une intelligence remarquablement mise au service de son idéologie.

Le WWF, l’ONU, l’UNESCO ou encore la Commission Européenne, tous ses organismes ont été plus que largement influencés par cette famille dont l’histoire est aussi fascinante que déroutante. 

Dans ce reportage, nous remonterons le temps et examinerons comment leur quête de connaissance et leurs différents engagements ont façonné des générations et influencé des institutions clés à travers le monde. Leur histoire est une fenêtre sur les dynamiques du changement et de l’innovation, reflétant les complexités d’une famille qui a été à la fois célébrée pour ses contributions scientifiques et scrutée pour ses opinions controversées.

Rejoignez-nous dans ce voyage à travers l’histoire et l’héritage de cette dynastie, aux multiples facettes.

GÉOPOLITIQUE-PROFONDE

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

Franck Pengam (Géopolitique Profonde)

3 Commentaires

  1. Retour PingDe la science à la fiction : Le sombre monde des Huxley – Monde25

  2. Des “voyageurs temporels” auraient été repérés sur des images de vidéo surveillance, mais aussi dans l’entourage de certains personnages influents de notre monde. Ca va jusqu’à suspecter des remplacements par des clones (pas des reptiliens), je sais, pour certains politiques on pourrait dire des clowns !
    L’objectif essentiel serait de précipiter l’humanité dans son déclin sous toutes les formes.

  3. Bonsoir,
    Ça change un peu qu’une personne parle des Huxley et non uniquement de Aldous ! Car son frère fut également influent et son issus d’une famille très riche, FM notoires, eugénistes et bercée dans l’occultisme, comme très souvent dans les familles riches et plutôt instruites.

    Les frangins plus tard et dû à leur goût pour l’occultisme rencontrèrent Madame Blavatsky et Alice Bailey et entrèrent tout deux au sain de la Lucis Trust une société secrète lu.ciférienne donc. Elle est au cœur de la création de l’ONU, la WWF, l’UNESCO (dont le 1er dirigeant n’était qu’autre que Julian Huxley) entre-autre, l’un de leur grands donateurs n’était d’autre que David Rockefeller, oui toujours les mêmes.

    Il y a énormément à en dire et beaucoup d’autres personnages intéressants qui ont ont et qui gravitent encore autours de la Lucis Trust qui existe toujours.

    Faite vos propres recherches, en attendant vous pouvez déjà en découvrir plus ici, grâce à un dossier créé par la miss qui est très passionnée par ce genre de sujet. Ici le dossier se penche particulièrement sur la création du new-âge par la Lucis Trust et à dessein, vous allez tout comprendre :
    L’origine du New Age – Les manipulations de la Grande Loge Blanche

    Remarque : Le travail de Sabrina commence à proprement parlé à partir du deuxième postes.

    Orné

Laisser un commentaire