SpaceX Starship : Nouveau chapitre dans l’exploration spatiale

La conquête spatiale avance

L’exploration spatiale vient de franchir une nouvelle étape significative avec le second vol d’essai du Starship de SpaceX, réalisé le 18 novembre 2023. Bien que le vol n’ait pas atteint tous ses objectifs, les avancées réalisées marquent un progrès notable dans l’ambition de SpaceX de révolutionner les voyages spatiaux.

Ce vol d’essai a été particulièrement remarquable pour le succès du démarrage simultané des 33 moteurs Raptor du premier étage, nommé Super Heavy, une première dans l’histoire des vols spatiaux. Le véhicule spatial géant a décollé avec succès de la base de SpaceX à South Texas, visant à envoyer son étage supérieur de 50 mètres de haut autour de la Terre jusqu’à un point du Pacifique près d’Hawaï​​.

Un aspect technique innovant a été la séparation réussie entre le Starship et le Super Heavy, utilisant une technique connue sous le nom de « hot staging« . Ce processus, jamais réalisé auparavant sur un véhicule de cette taille, a impliqué l’extinction de la plupart des moteurs du Super Heavy et l’allumage des six moteurs Raptor du second étage juste avant la séparation​​.

Malheureusement, le vol n’a pas été sans incident. Le Super Heavy a subi une désintégration non planifiée, ou explosion, environ 3,5 minutes après le lancement. Malgré cela, l’étage supérieur a poursuivi sa trajectoire, atteignant une altitude maximale d’environ 150 kilomètres et une vitesse de pointe d’environ 24 000 km/h avant de subir un problème similaire​​.

Le vol a pris fin lorsque la télémétrie a été perdue près de la fin de la combustion du second étage, juste avant l’arrêt des moteurs, après plus de huit minutes de vol. Cette fin prématurée du vol était une amélioration significative par rapport au premier test du Starship, qui avait subi des dommages importants à la base de lancement et n’avait pas réussi à séparer ses deux étages comme prévu​​.

La Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis supervise l’enquête de SpaceX sur les événements du vol. Il est encore incertain quand cette évaluation sera terminée et quand une nouvelle licence de lancement sera accordée. Cependant, SpaceX se prépare déjà activement pour le troisième vol d’essai du Starship, avec des tests statiques des moteurs prévus prochainement​​.

Géopolitique-Profonde

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

Franck Pengam (Géopolitique Profonde)

5 Commentaires

  1. c’est bizarre, je ne vois pas dans le corps de l’article en quoi l’envoi de ce tas de ferraille dans l’espace qui a fini par se désintégrer est un progrès dans la conquête spatiale. on dirait une note du service de com de Space x. j’appellerais plutôt ça un échec spectaculaire qui coûte des millions de dollars, pendant qu’on nous bassine avec le prétendu réchauffement climatique, la dette et les énergies fossiles. on se foutrait ouvertement de notre poire qu’on ne s’y prendrait pas autrement

  2. Je dois être un peu con, mais j’me dis que si c’est si difficile d’envoyer un gros truc de 15 tonnes dans l’espace, ça serait pas plus simple de faire une “station spatiale d’assemblage”, et d’y envoyer 15 morceaux d’une tonne chacun ?

    • Salut Radagast,

      – C’est dans les cartons des différentes agences(y compris de SpaceX) depuis le début de la conquête spatiale …et dans de nombreux films de S.F.
      – Mais certains sous-ensembles ne peuvent être fractionnés.
      Pour exemple, un moteur fusée fait plusieurs tonnes. Il est bien trop complexe pour être réassembler en orbite.

  3. Ah cet Elan Muské, il me fait trop marré ave ces suppos à ET foireux , quelle rigolade ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

Les commentaires sont clos.