Un implant corporel qui tue les personnes qui oublient de le désactiver sera bientôt disponible

Source RT- via Aubedigitale

Dans l’ordre mondial à venir, les gens ne pourront peut-être pas choisir la façon dont ils veulent vivre leur vie, mais ils pourront choisir la façon dont ils meurent.

Pour l’instant, les choix disponibles sont les capsules à suicide et les implants corporels mortels, mais des scientifiques travaillent dur pour élargir cette liste.

***


Le médecin qui a mis au point les bizarres « capsules à suicide » a de nouveau attiré l’attention du public, cette fois avec un implant corporel destiné aux personnes susceptibles de développer une démence et qui administrerait un poison mortel si elles oublient de le désactiver.

Le Dr Philip Nitschke, un défenseur australien du suicide assisté qui a administré la première injection létale volontaire en 1996, a proposé un implant corporel qui comprendrait un bouton sur lequel les personnes devraient appuyer « régulièrement », peut-être tous les jours, afin d’empêcher le poison d’être libéré dans leur circulation sanguine. Le type exact de poison qui serait libéré par l’implant n’a pas encore été déterminé.

Nitschke, surnommé « Dr. Death » par les médias, s’est déjà retrouvé au cœur d’une controverse après avoir introduit des « capsules à suicide » qui tuent l’utilisateur en remplissant le petit espace avec de l’azote.

Le créateur a révélé au début du mois que ces capsules pourraient être opérationnelles en Suisse dès l’année prochaine. La pratique du suicide assisté est légale dans ce pays.

Outre les débats plus larges sur la légalité et la moralité du suicide assisté, l’inquiétude concernant les implants corporels tient au fait que les utilisateurs pourraient tout simplement oublier d’appuyer sur leur bouton, même s’ils ne sont pas atteints de démence.

Ne vous inquiétez pas, le médecin a dit qu’il ferait sonner les implants pendant un jour ou deux avant de tuer la personne, et nous pouvons faire confiance à la Science pour n’utiliser ces implants que chez les personnes qui le demandent.

De plus, si les implants n’émettent aucun son, le jeu n’en sera que plus intéressant.

Aubedigitale

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

7 commentaires

  • Philippe30

    Étant fortement intéressé par ce produit , je voudrais savoir si il est intégrer dans les injections anti covid ?
    A moins que les injections suffisent pour provoquer un décès , la question est au bout de combien ?
    Certains sont décédé dès la première dose freeze pour les autres c’est une question de temps et des injections suivantes

    Bienvenue dans le nouveau monde des fous empli d’humanité pour votre bonheur ….
    Toutes ces petites histoires se regroupent vers la certitude qu’une volonté de dépopulation est en cours

    C’est quoi l’idée on commence par les fous et les malades et on étend chez tout le monde comme ça si tu n’as pas suivi la doctrine initié par le contrôle social on te tue à distance ou du moins ton machin pour te tuer s’active

    C’est exactement le film Time Out
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Time_Out_(film)
    https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=180314.html

    • mianne

      Bill Gates , les Rothschild, Attali et les autres « dépopulationistes  » génocidaires en avaient rêvé et voilà, c’est fait . Philippe30 , vous avez raison . Dans quelle dose de rappel prétendument anti-covid cet implant suicidaire « pour notre bien » sera -t-il injecté en douce ? Ces rappels « vaccinaux » sont de plus en plus rapprochés .

  • CryptoKrom

    Parasitage Electromagnétique=POUF tu meurs!
    ( evitez les portables)
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    • Exactement ! Une petite impulsion 5G et hop ! Adieu !

    • sL3 6nk

      « évitez les (téléphones) portables »
      Yes évidemment. Pour vous, ainsi que l’ensemble du vivant sur Terre.
      Rien de moins. Utiliser ces pièges notamment à la mode, empoisonne et assassine le monde.
      En plus de (entre autres), l’emprisonner (numériquement), d’assassiner la ‘liberté’.
      Téléphone portable, prévu d’être implanté, possiblement, en 2024.
      D’après the ‘famous’ World Economic Forum. Annoncé à Davos, en 2017/2018 ou par là.
      Ca tue (ou participe à tuer en tout cas au moins) à court, moyen et ‘long’ terme, ces choses-là.
      Comme (et avec) d’autres, plutôt tendances également ces temps-ci.
      Fashionable and convenient (& smart and green) poisons/killers.
      STOP (and boycott) 2/3/4/5G (plus Wi-Fi, Bluetooth… La technologie mobile, sans-fil/micro-onde, au complet) !
      Pas seulement la 5G (ça c’est n’importe quoi).

  • Marsi

    Que l’homme est ingenieux dans la connerie.

    Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue. »
    Albert Einstein

  • Aïe… mon imagination me joue des tours… Une opération… un implant sans votre consentement. Et vous voilà obligé d’appuyer régulièrement sur le bitoniau sinon…
    Ou alors … les personnes suicidaires, à qui on donne, au demeurant, des médocs qui poussent au suicide, ou à la tuerie (Prozac et Lexomil notamment)*. Facile.
    * si si, c’est marqué sur la notice.
    Voilà qui pourrait simplifier le plan encore. Car les malades auront tôt fait d’oublier. Quant aux Alzheimer… Après tout, Hitler se débarrassait bien des malades, des fous, des handicapés…
    Franchement, ça fait froid dans le dos. Mais il faut s’y habituer, pour mieux gérer, réagir et agir. Pas par lassitude et laisser faire bien sûr.

Laisser un commentaire