Même SIEYES le dit (en 1789) : « Aucune sorte de pouvoir délégué ne peut rien changer aux conditions de sa délégation »

Partagez ! Volti

******

Par Étienne Chouard

« Ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir ».

Sieyes lui-même (l’odieux qui a ensuite imposé l’idée que « dans un pays qui n’est pas une démocratie, — et la France ne saurait l’être —, le peuple ne peut parler ne peut agir que par ses représentants »…) Sieyes lui-même clamait aussi (tellement c’est évident) que seuls les représentés peuvent fixer les règles de leur représentation, et au grand jamais les représentants !

« Mais qu’on nous dise d’après quelles vues, d’après quel intérêt on aurait pu donner une constitution à la nation elle-même. La nation existe avant tout, elle est l’origine de tout. Sa volonté est toujours légale, elle est la loi elle-même. Avant elle et au-dessus d’elle il n’y a que le droit naturel. Si nous voulons nous former une idée juste de la suite des lois positives qui ne peuvent émaner que de sa volonté, nous voyons en première ligne les lois constitutionnelles, qui se divisent en deux parties : les unes règlent l’organisation et les fonctions du corps législatif : les autres déterminent l’organisation et les fonctions des différents corps actifs. Ces lois sont dites fondamentales, non pas en ce sens qu’elles puissent devenir indépendantes de la volonté nationale, mais parce que les corps qui existent et agissent par elles ne peuvent point y toucher. Dans chaque partie, la constitution n’est pas l’ouvrage du pouvoir constitué, mais du pouvoir constituant. Aucune sorte de pouvoir délégué ne peut rien changer aux conditions de sa délégation. » (Sieyes, « Qu’est-ce que le Tiers état ? » (1789))

Autre perle :

« Dans toute Nation libre, et toute Nation doit être libre, il n’y a qu’une manière de terminer les différends qui s’élèvent touchant la constitution. Ce n’est pas à des Notables qu’il faut avoir recours, c’est à la Nation elle-même. Si nous manquons de constitution, il faut en faire une; la Nation seule en a le droit. » Sieyes, 1789.

et encore :

« Il serait ridicule de supposer la nation liée elle-même par les formalités ou par la constitution auxquelles elle a assujetti ses mandataires. […] Non seulement la nation n’est pas soumise à une constitution, mais elle ne peut pas l’être, mais elle ne doit pas l’être, ce qui équivaut encore à dire qu’elle ne l’est pas. » Sieyes, 1789.

et encore (un vrai Gilet jaune, ce Sieyes 🙂 )

« Pourquoi les suppôts de la police et de la justice n’exercent-ils qu’en tremblant leurs fonctions envers le privilégié, envers celui-là même qui est pris en flagrant délit, tandis qu’ils traitent avec tant de brutalité le pauvre qui n’est encore qu’accusé ? »
Sieyes, 1789.

Depuis quinze ans, j’incite mes frères humains à organiser un peu partout des ateliers constituants populaires, parce que je prétends que SEULS les simples citoyens sont à la fois APTES et LÉGITIMES pour écrire, défendre et corriger leur constitution.

Les politiciens qui s’arrogent le droit de modifier eux-mêmes la constitution sont des voleurs de pouvoirs, des bandits, des gredins, des traîtres, des félons.

Art. 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (1793) :
« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »
(source)

Art. 2 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (1789) :
« Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et LA RÉSISTANCE À L’OPPRESSION. »
(source)

Bon courage pour vos ateliers constituants quotidiens 🙂 avec vos voisins, vos cousins, vos copains, vos frangins…

Étienne.

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10158550237652317

Le texte intégral du pamphlet de Sieyes : Qu’est-ce que le Tiers état ?

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

2 commentaires

  • Avatar predateur

    ) que seuls les représentés peuvent fixer les règles de leur représentation, et au grand jamais les représentants !
    ce qui n empéchera pas d avoir des gens mécontents ,c est un miroir aux alouettes ,aucune règle ne fera jamais unanimité …..il y a une faute dans le titre https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Avatar chat noir

      Vous vous trompez , la dèmocratie ce n’est pas l’unanimitè mais juste la majoritè.
      L’aliance du dèmos et du kratos dans une dynamique avec les forums et les agoras.
      On ne vote plus pour des personnes mais pour des projets , des lois , des idèes ….
      Car les reprèsantants sont juste tirè au sort avec un mandat imperatif rèvocable….

Laisser un commentaire