EXPLOSIF : C’est la réponse gouvernementale au COVID-19 qui est responsable de 30 200 décès en France, pas le COVID-19 agissant seul (étude du Pr Denis Rancourt)

À une semaine de la rentrée, de plus en plus de voix s’élèvent et pas des moindres. On ne peut accuser ces scientifiques d’avoir perdu leur bon sens sur l’analyse factuelle de la situation, et on ne peut douter de leur compétence en la matière. Partagez ! Volti

******

Source Olivier Demeulenaere

Un article scientifique écrit par Pr Denis Rancourt, Dr Marine Baudin et Dr Jérémie Mercier publié sur la plateforme ResearchGate démontre après analyse de la mortalité toutes causes confondues en France depuis 1946 (chiffres de l’Insee) que :

  • le COVID-19 n’a pas généré de mortalité inhabituelle sur la saison hivernale 2019-2020 en France.
  • un fin « pic-COVID » de mortalité (largeur de 1 mois seulement) est arrivé à un moment jamais vu dans l’histoire de l’épidémiologie française (maximum du pic à fin mars 2020). Ce « pic-COVID », présent dans certaines juridictions de moyenne latitude de l’hémisphère Nord (mais pas toutes et avec des intensités très variables d’une juridiction à l’autre) ne peut pas être simplement une épidémie, et selon l’hypothèse la plus probable a été généré par les mesures politiques consécutives à la déclaration de pandémie par l’OMS le 11 mars 2020.
  • les mesures politiques mises en place pour juguler la propagation du SARS-CoV-2, le virus à l’origine du COVID-19, ont été responsables, selon l’étude, d’environ 30 200 décès en France.

La médiatisation du COVID-19 actuelle est en décalage total avec la réalité épidémiologique observée. L’importance de cette maladie sur la mortalité des français est exagérée, alors que l’impact sur la mortalité des mesures politiques mises en place pour contrer cette maladie est catastrophique (environ 30 200 morts). Les auteurs appellent à revoir les politiques « sanitaires » récentes au vu des résultats de leur étude.

Censurée de la plateforme Scribd à peine 60 minutes après la publication de cet article, l’étude du Pr Rancourt a été publiée sur le site Internet Archive où elle devrait être en sécurité.

Nous avons analysé les données historiques et récentes de mortalité toutes causes confondues pour la France et d’autres juridictions à des fins de comparaison, en lissant une courbe théorique pour quantifier les décès dus à la charge hivernale et les décès dus à des événements exceptionnels. De cette façon, on peut observer le COVID-19 avec une perspective historique. Ainsi, nous prouvons que le « pic COVID » présent dans les données de mortalité toutes causes confondues de certaines juridictions de l’hémisphère Nord à moyenne latitude, y compris la France, ne peut pas être un événement épidémiologique naturel étant survenu de façon naturelle, en l’absence d’une grande perturbation non pathogène. Nous sommes convaincus que le « pic COVID » est artificiel.

Pas de mortalité inhabituelle sur la saison hivernale 2019-2020

Tout d’abord, le COVID-19 n’a pas généré de mortalité inhabituelle sur la saison hivernale 2019-2020 en France. Au regard de la mortalité toutes causes confondues analysée depuis 1946 en France, aucune différence statistique n’est observée pour l’hiver 2019-2020. La charge hivernale de mortalité est restée dans la norme.

Lire la suite de l’article sur le site de Guy Boulianne

Voir aussi :

Denis G. Rancourt et 239 scientifiques remettent en cause le mode de transmission du Covid-19 : Les masques ne fonctionnent pas

Un prêtre catholique de tradition nous rappelle que les masques font partie du rituel occultiste et concourent à notre soumission au prince de ce monde

Rappel :

Coronavirus et manipulation politico-sociale : le masque comme rite de passage vers un Nouvel Ordre Mondial…

Source Olivier Demeulenaere

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

10 commentaires

  • Avatar Bormes

    Très bon article,
    Pic fin mars après avoir mis tous les gens dans les bureaux de vote et dans les magasins juste avant le confinement.
    Confinement, restez chez vous, mourrez chez vous…

    Et maintenant, intoxiquez vous et soumettez vous avec votre masque, en plein air, au bureau, etc
    n’embrassez plus vos enfants vous allez les tuer, n’embrassez plus personne car vous êtes vous êtes le virus, vous êtes un danger permanent tel le zombie propageant la mortel maladie.
    Bientôt pour vous soulager le vaccin de la mort qui tue vous rendra de nouveau fréquentable aux yeux de ces enfants de pétain.

    Nous sommes en guerre contre les peuples, rien d’autre.

    Bormes

  • Rainette Rainette

    Effectivement Bormes, concernant nos dirigeants, l’incompétence et la bêtise n’explique pas tout.

  • Avatar keg

    24/08/2020 – https://wp.me/p4Im0Q-3W9
    – A-t-on encore le droit de s’appeler citoyen si on accepte sans broncher la violation de l’article 16 de la DDHC ? A-t-on alors encore le droit d’exiger le respect de nos enfants vis à vis de notre autorité, si nous acceptons qu’elle soit bafouée par nos dirigeants ? Et notre souveraineté qu’en faisons-nous ? C’est quoi être un Homme ?

  • rouletabille rouletabille

    Demain il faudra défendre la Patrie (hahahaah)
    TOUS contre les agresseurs .
    ICI ,c’est plus la France et pourquoi etre en GUERRE ??
    Ce Pays comme bcp d’autres n’existe PLUS..
    Contentez vous de subsister en Paix parmi les parasites,ils s’entretueront bien entre eux …

  • Volti, où as-tu trouvé ce dessin du Réveil des Moutons ? Je le verrais bien en impression tissu (tee shirt ou autre). Tu crois qu’il est reproductible ?

  • Avatar Jean Xana

    Ca fait trois mois que je le dis ici sur ce site, et sur bien d’autres sites. Trois mois que je m’accroche à des idiots ou à des propagandistes qui me traitent de conspirationniste parce que « la Pandémie c’est évident, des millions de morts, etc etc ». Je n’ai plus envie d’en discuter.
    Le mal est fait, et il est bien fait. Que l’on croie ou non en la propagande, l’immense majorité des moutons bêlant a déjà pris le parti de se soumettre à tout ce que les « dirigeants » auront décidé. La muselière ? Mais ils sont pour, même si l’épidémie est finie depuis plusieurs mois. Et ils seront aussi d’accord pour la porter en permanence, car « on ne sait jamais ». Et un vaccin, si le gouvernement le dit. Avec des « puces » ? Après tout, ça doit être pour notre bien. Et puis, il faudra dénoncer ceux qui n’acceptent pas, ces brebis galeuses égoïstes. Si les mougeons, euh pardon les moutons se soumettent, il n’y a pas de raison pour que d’autres y échappent, non ?

    Braves gens, si vous êtes jeunes vous pouvez sans doute encore vous révolter. Moi qui suis vieux, je n’ai plus rien à perdre et j’ai ici de quoi mettre fin à mes jours avant qu’on me soumette, je suis donc à l’abri.

    Je pourrai encore servir si on me donne une mission suicide. Mais qui me la donnera ?

Laisser un commentaire